Avis sur Dareboost, un outil puissant d’analyse de site web


Lorsque l’on gère un blog ou un site, il existe plusieurs dizaines de problématiques à garder en tête : sécurité, référencement, accessibilité, compatibilité mobile et j’en passe. Impossible de penser à tout… et c’est pour cette raison qu’il est intéressant d’avoir recours à un outil d’analyse de site web comme Dareboost.

C’est un excellent moyen d’évaluer si un site est performant, s’il est à la traîne sur certains aspects, en bénéficiant d’un rapport détaillé. En plus de vous donner une note sur de nombreux critères, Dareboost propose aussi des conseils très concrets pour résoudre les problèmes identifiés.

Comment lancer une analyse de site web avec Dareboost ?

Rendez-vous sur le site de Dareboost. Je vous conseille de créer un compte car vous pourrez ainsi télécharger votre rapport d’audit en PDF.

Vous disposez d’un panel d’options important pour analyser votre site.

  • Le choix du support : ordinateur ou mobile ? Vous pouvez analyser les deux, un point positif quand on sait que Google donne de plus en plus d’importance à la navigation mobile. Aujourd’hui, ce sont souvent plus de la moitié des visiteurs qui consultent votre site depuis un mobile, d’où l’importance de ne pas négliger l’optimisation sur petit écran. Dareboost vous permet aussi de cibler différents modèles d’appareils.
  • Le choix du navigateur : Chrome ou Firefox ? Un site bien codé devrait s’afficher plus ou moins de la même manière d’un navigateur à l’autre et ne pas présenter de différences de performances significatives.
  • La localisation : en fonction de l’endroit où est hébergé votre site et de l’endroit où se trouvent vos visiteurs, le temps de chargement des pages peut varier. Par exemple, à l’heure où j’écris cet article, il faut 863 ms pour charger No Tuxedo depuis l’Europe… mais 3.60 s pour charger le site depuis Melbourne. Grâce à Dareboost, vous pouvez simuler différentes localisations afin de comparer la performance du site en fonction des régions du monde.

Vous pouvez également simuler différentes résolutions d’écran sur ordinateur, choisir si vous activez un bloqueur de publicité lors du test, simuler différents débits de connexion Internet (ADSL, fibre, 3G) et plus encore.

Grâce à ces options d’analyse de site web, vous pouvez ainsi reproduire une multitude de cas de figure susceptibles d’être rencontrés par vos visiteurs. Par exemple, vous pouvez réaliser un audit pour un utilisateur basé en France et surfant en ADSL sur son ordinateur… et un audit pour ce même utilisateur surfant avec la 3G sur son mobile. Un bon point de départ pour repérer des problèmes !

A quoi ressemble l’audit de site Dareboost ?

L’analyse ne prend que quelques secondes et vous affiche d’abord un score global. Le mien : 89%. Pas mal, mais peut mieux faire ! Dareboost vous indique ensuite trois informations :

  • Les problèmes – Ce sont les points que vous devez traiter en priorité car ce sont eux qui affectent le plus les performances de votre site.
  • Les améliorations – Ces aspects sont moins cruciaux mais peuvent vous faire progresser.
  • Les succès – Ce que vous faites correctement.
Analyse de site web Dareboost
Analyse de site web Dareboost

Vous obtenez également des informations sur la vitesse de chargement de vos pages et ce qui influe dessus. L’outil vous donne également un « speed index », un indice de vitesse qui vous permet de vous situer par rapport aux recommandations de Google, qui préconise un speed index inférieur à 1000.

Dareboost signale aussi les erreurs de code et l’utilisation (ou pas) du protocole http/2, une version plus rapide du classique http(s).

Vitesse de chargement du site
Vitesse de chargement du site

Le grand atout de Dareboost se situe plus bas sur la page. C’est un guide d’optimisation de votre site extrêmement complet, que vous pouvez trier thématique par thématique ou suivre point par point.

Bonnes pratiques d'optimisation d'un site web
Bonnes pratiques d'optimisation d'un site web

Comme vous pouvez le constater, les points sur lesquels je suis performante (nombre de requêtes, politique de cache, volume de données, Google Analytics, jQuery) sont affichés en vert. Les points à optimiser sont en orange et les points à traiter en priorité sont en rouge.

Pour chaque problème détecté, Dareboost vous explique en quoi c’est un problème puis vous guide vers la cause propre à votre site. L’approche est très pédagogique car on vous explique les enjeux tout en vous donnant des solutions… Dareboost n’hésite pas aussi à vous diriger vers des ressources complémentaires pour que vous compreniez bien chaque problématique.

Analyse de sécurité web

A qui s’adresse cet outil d’analyse de site web

L’analyse de site web elle-même permettra à tout blogueur ou webmaster de dresser un premier bilan de ses performances. La présentation, aussi visuelle qu’explicative, rend l’outil très agréable à utiliser.

Certains problèmes pourront être résolus facilement : par exemple, si vous utilisez l’ancienne version du code de suivi Google Analytics, Dareboost vous conseillera d’opter pour Universal Analytics, ce qui peut se faire rapidement. Idem s’il vous suggère d’optimiser le poids de vos images, de réduire la taille de la favicon, etc.

A l’inverse, d’autres problèmes exigent une aisance technique certaine… voire des compétences en développement car vous ne pourrez pas résoudre tous les problèmes détectés sans un solide background technique ! A titre d’exemple, Dareboost me conseille de différer le chargement des scripts de mon site. Je sais comment le faire… mais si je diffère tous les scripts, le menu mobile ne fonctionne plus car il fait appel à JQuery.

Vos connaissances techniques vous seront donc d’une aide précieuse pour faire le tri entre les conseils que vous pouvez raisonnablement suivre… et les autres. Par exemple, si votre site est hébergé sur un hébergement mutualisé et pas sur un serveur dédié, il y a des paramètres sur lesquels vous n’avez aucun contrôle.

Comparez-vous à vos concurrents… ou à vous-même !

En plus de l’onglet « Analyser », Dareboost propose une autre fonctionnalité utile : la comparaison. Là encore, l’outil ne déçoit pas car il propose trois modes de comparaison.

Comparer votre site à celui d’un concurrent

Ça peut être un moyen de relativiser votre score mais aussi un bon moyen de repérer chez le concurrent les « bonnes pratiques » que vous devriez vous-même adopter. Il suffit d’entrer l’adresse des deux sites et vous obtenez un tableau comparatif.

Comparer des sites concurrents

Comparer votre propre site à lui-même

Dareboost peut comparer les performances de la version mobile et de la version ordinateur de votre site. Il vous fournit un tableau comparatif similaire à celui ci-dessus. Dans mon cas, les notes sont assez similaires (89% sur ordinateur, 85% sur mobile).

Comparer un site avec/sans cache

Beaucoup de sites proposent aujourd’hui un système de cache. Lors de la première visite, on « met en mémoire » un certain nombre d’éléments récurrents, de manière à ce que le visiteur n’ait pas besoin de les charger une seconde fois par la suite.

Ça permet d’améliorer le temps de chargement pour les visites récurrentes. L’outil d’analyse de site web Dareboost vous permet de comparer une première visite sans cache à une seconde visite prenant en compte le cache.

La comparaison avancée

Vous disposez de tous les paramètres évoqués en début d’article (débit de la connexion, résolution d’écran, localisation, etc) pour comparer deux sites de manière très précise.

Le monitoring de site

Sur Dareboost, il est possible de configurer une surveillance des pages de votre choix. Vous pourrez ainsi recevoir un rapport hebdomadaire et visualiser au quotidien via l’interface l’évolution de vos performances. Il est également possible de configurer des alertes personnalisées. Par exemple, ici, je recevrai un mail si la page surveillée voit son temps de chargement excéder 3 secondes :

Une alerte sur Dareboost

Cette surveillance me paraît particulièrement intéressante pour détecter des lenteurs de serveur. Si vous êtes un blogueur amateur ou une petite entreprise, vous choisissez souvent d’héberger votre site sur un hébergement mutualisé. Parfois, les performances chutent pour une multitude de raisons (panne matérielle, surcharge sur le serveur, etc) et votre site en pâtit… sauf que vous ne le savez pas forcément.

Les hébergeurs mettent généralement à votre disposition une page « Travaux » où ils vous informent des problèmes et opérations de maintenance mais rares sont ceux qui vous envoient un mail en complément. En mettant en place une surveillance, vous pouvez aisément repérer lorsque le temps de chargement du site s’allonge de manière suspecte.

Même chose lorsque vous installez de nouveaux plugins ou apportez des changements à votre site : le monitoring vous permet d’avoir une mesure plus objective de leur impact dans le temps en termes de performances.

Dareboost : du gratuit au payant

Si Dareboost propose un audit gratuit, il offre également des abonnements mensuels. A mon sens, plusieurs publics peuvent y trouver leur compte, par exemple :

  • Un entrepreneur qui souhaite surveiller plusieurs sites – dont la concurrence !
  • Un consultant qui souhaite piloter le travail d’un développeur.
  • Un développeur qui veut trouver rapidement les aspects de son code à retravailler.
  • Un référenceur qui veut gagner du temps dans la détection de freins impactant la vitesse de chargement ou le SEO.

Avec la version sur mesure de l’outil d’analyse de site web, vous pouvez d’ailleurs éditer les rapports fournis par Dareboost en marque blanche. Utilisé avec honnêteté, ce type de support peut faciliter le dialogue entre deux professionnels aux compétences techniques différentes.

Mon avis sur Dareboost

Je suis toujours à l’affût de ce type d’outil car en bonne perfectionniste, je suis convaincue que l’on n’a jamais fini d’optimiser son site. Moyennant un peu de travail, on peut véritablement améliorer le confort de navigation pour tous les visiteurs, rendre le site plus performant tout en progressant soi-même dans sa compréhension du web.

En juillet 2016, j’ai par exemple refait le design du blog sur le plan technique. Ce travail est passé presque inaperçu car l’esthétique du site a peu changé… et pourtant, dans les coulisses, ça a permis de diviser par trois le temps de chargement des pages. Un petit pas pour le geek, un grand pas pour l’utilisateur !

A ce titre, Dareboost vous apportera une aide précieuse : les informations sont claires, lisibles, détaillées et beaucoup de conseils peuvent être mis en place moyennant une somme de travail raisonnable. J’y vois avant tout un véritable gain de temps : il y a des problématiques que je n’aurais jamais identifiées moi-même faute de connaissances sur le sujet (notamment en matière de sécurité), d’autres qui exigent d’utiliser plusieurs outils là où, ici, tout est centralisé.

N’hésitez pas à aller tester votre site et à me faire un retour !

Utilisez-vous un outil d’analyse de site web ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

28 commentaires sur “Avis sur Dareboost, un outil puissant d’analyse de site web

  • Delphine

    Coucou je viens de faire analyser mon site et mon score est catastrophique 68% et en regardant comment l’améliorer je ne comprends pas un seul mot. Je dois etre hermetique a ce lamguage informatique du coup je me sens completement nulle et desesperee. La prochaine fois je m’ abstiendrai mais pour celles qui comprennent ca doit etre bien

    Répondre à Delphine
    • Marlène

      Hello Delphine, Dareboost est plutôt un outil destiné aux professionnels et/ou aux personnes qui ont un certain niveau technique. L’optimisation poussée d’un site exige forcément, à un moment donné, d’être à l’aise pour mettre le nez dans le code. Si tu n’as pas ces connaissances, il faut à mon sens te poser les bonnes questions :
      1) Est-ce que ton blog a un objectif professionnel qui exige des performances inégalées ?
      2) Si c’est un blog perso/loisir, est-ce que tu as un problème de performances qui t’empêche d’avoir des visiteurs ou qu’on te fait souvent remarquer (ex : des gens qui n’arrivent pas à naviguer sur le blog, des lecteurs qui te disent que ton blog est trop lent) ?
      3) Est-ce que ça justifie un investissement financier ?

      Si tu blogues à titre professionnel ou que tu as un souci de performance visible et dérangeant sur ton blog, alors ça peut valoir le coup d’envisager un investissement (= recruter un développeur web qui retravaille ton code à partir des recommandations données par un outil comme Dareboost) ou de mettre en place des tests (= essayer un autre thème WordPress plus performant, etc). Si c’est un blog perso et que personne ne t’a jamais fait remarquer de problème, pourquoi s’embêter avec tout ça ? ;)

      N’oublie pas que sur ce blog, je ne parle pas qu’à des blogueurs amateurs mais aussi à des gens qui tiennent un blog à côté de leur site e-commerce, un blog d’entreprise et autres. Certains travaillent avec un webmaster qui peut gérer tous ces aspects. Un blogueur amateur n’aura pas les mêmes préoccupations et c’est bien normal.

      Répondre à Marlène
  • Avis d'Assiette

    Encore merci pour ces bons conseils ;)
    Il est vraiment bien ce site, j’utilisais d’autres outils qui étaient soit moins détaillés, soit en anglais…
    Celui-ci je le trouve très bien, clair et détaillé. Maintenant y’a plus qu’à.
    Bonne journée.

    Répondre à Avis
    • Marlène

      L’avantage de cet outil, je trouve, c’est aussi qu’il réunit en un même lieu des informations que l’on obtient habituellement en utilisant plusieurs outils : vitesse de chargement, détection des technologies utilisées sur un site, analyse du code, etc. C’est un gain de temps intéressant !

      Répondre à Marlène
  • julie

    Je l’avais déjà testé et j’avoue que j’étais repartie aussitôt, n’ayant rien compris aux explications données!!
    Par curiosité, j’ai été vérifier mon nouveau blog et ça va, 77% c’est pas mal et j’ai même compris 2-3 problèmes que je vais essayer d’améliorer, il y a du progrès!! (grâce à ton blog entre autres!)

    Répondre à julie
    • Marlène

      Les explications sont bien faites mais c’est vrai qu’elles exigent globalement une certaine expertise technique :) Quand on veut optimiser un site, il y a forcément un moment où il faut mettre le nez dans le code… et c’est là où en général amateurs et professionnels font des choix différents :)

      Répondre à Marlène
  • Audrey

    Merci beaucoup pour cet outil qui va m’être d’une grande utilité.
    Je file le découvrir!
    Bises

    Répondre à Audrey
  • Wadju

    Merci pour ton article ! Je ne connaissais pas du tout ce site. Je viens d’analyser mon blog et je suis assez surprise de mon résultat, je m’en sors pas mal du tout. :-) Je vais tenter d’améliorer ce qu’il faut améliorer, mais j’avoue que je ne comprends pas tout, tout dans les conseils donnés pour améliorer les choses…

    Répondre à Wadju
    • Marlène

      C’est normal et sur une plateforme gratuite, les optimisations possibles seront de toute façon limitées car tu n’as pas accès à tous les paramètres qu’un outil comme Dareboost t’invite à modifier. Ce type d’outil est plutôt tourné vers les professionnels et/ou ceux qui bloguent « dans une perspective professionnelle ».

      Ça peut être informatif pour un blogueur amateur, permettre d’apprendre des choses… mais il y aura forcément des paramètres sur lesquels tu ne pourras pas/ne sauras pas comment agir :)

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Un outil que j’avais utilisé et j’ai refait le test. Un point me perturbe sur les images :
    « L’utilisation des attributs width et height dans les balises img pour réduire la taille d’affichage d’une image n’est pas une alternative recommandée.
    Fournissez directement vos images aux dimensions d’affichage utilisées sur votre site. Vous évitez ainsi l’envoi de données inutiles sur le réseau, ce qui diminue le temps de chargement de la page. »
    Est-ce à dire qu’il faut au préalable choisir la taille de l’image et remplir en conséquence les attributs width et height ?

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Hello, je pense que ça signifie qu’il faut uploader directement tes images au bon format. Par exemple, sur ta page d’accueil l’affiche de Free Dance est affichée chez moi en 243×179 pixels… mais tu l’as uploadée dans une résolution bien plus grande (680×500 pixels). Ça veut dire que le visiteur charge la version « grand format »… alors que son écran lui affiche la version petit format.

      Répondre à Marlène
    • Bernieshoot

      Hello,
      comment lis tu l’affichage « chez toi  » ?
      comment savoir quel sera la taille d’affichage ? varie-t-elle d’un utilisateur à un autre ?

      Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Hello, sur Chrome je fais un clic droit dessus, je clique sur « Inspecter » dans le menu qui s’affiche. Ça permet de visualiser le code de la page à l’endroit de ton choix. La taille d’affichage peut varier quand le design est responsive car l’image est censée s’ajuster automatiquement en fonction de la taille de l’écran de l’utilisateur.

      Répondre à Marlène
    • Bernieshoot

      Merci Marlène,
      j’ai compris ! avec Firfox c’est le même principe. Sauf erreur je n’arrive pas à lire la taille des photos de couvertures, mais je pense que c’est lié à la plateforme que j’utilise. Ces photos sont insérées via une section photo.

      Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Parfois tu vois la taille d’affichage en survolant le lien de l’image quand tu « inspectes le code » :) Mais oui, j’imagine que sur Overblog un certain nombre de paramètres sont gérés automatiquement.

      Répondre à Marlène
  • tania

    Je crois que je vais tester mon site voir ce que ça donne
    Intéressant ce genre d outil

    Répondre à tania
    • Marlène

      N’hésite pas à donner ton avis après avoir testé, c’est intéressant d’avoir d’autres retours !

      Répondre à Marlène
  • Claire - 30 ans (ou presque)

    Coucou
    Dis donc, c’est pas toi qui disait qu’il ne fallait pas « Chercher à trop optimiser son blog » (cf ton article précédent ^^)
    Hi hi je plaisante, en plus c’est aussi pour ça que je viens sur ton blog : pour trouver des outils et des astuces pour améliorer mes blogs. Mais j’avoue que souvent tu me perds en route, comme ici : j’ai été tester mon blog dans dareboost, j’ai commencé à regarder les problèmes principaux, mais j’ai rien compris à ce qu’il fallait faire pour améliorer et donc j’ai refermé la page au bout de 5 min de prise de tête (après l’avoir mise en favoris pour me donner bonne conscience, genre « un jour, quand j’aurai le temps…….. »).
    Mais bon j’ai un score de 81%, donc pour une fois que c’est pas trop mauvais, je vais rester sur une impression positive ^^

    Répondre à Claire
    • Marlène

      Hé hé je n’ai pas dit que ce conseil s’appliquait à TOUS les blogs ;) Je trouve qu’il s’applique au blogging amateur où la tentation de tout optimiser prend parfois le pas sur des choses plus « fondamentales » : se recentrer sur le plaisir de partager, la réflexion sur les sujets que l’on aborde et la façon dont on les aborde, sur la façon dont on envisage l’avenir du blog…

      Et puis, il y a optimiser et TROP optimiser ;) Un blog qui a un score de 50%, par exemple, a tout intérêt à travailler là-dessus. A l’inverse, un blog qui a 81% (par exemple !) aura un intérêt à progresser principalement s’il y a une ambition derrière qui va un peu au-delà du blogging amateur « classique ».

      Répondre à Marlène
  • Céline Online

    C’est top ça comme site ! Merci :-)

    Répondre à Céline
    • Marlène

      De rien ! N’hésite pas à faire un retour quand tu auras testé !

      Répondre à Marlène
  • Caro Bleue Violette

    J’obtiens 75 %,  » correct mais peut mieux faire « . Mais hormis une histoire de mauvais format pour certaines images (effectivement certaines sont en png ou bmp, faut que je change ça), tout le reste est du chinois pour moi et implique apparemment de toucher au code, donc le blog attendra que je puisse le faire améliorer par quelqu’un qui s’y connaît. J’ai quand même pas mal de trucs ok, c’est déjà ça :-)

    Répondre à Caro
    • Marlène

      C’est très honorable, comme score, 75% ! J’ai jeté un œil à ton blog, il y a effectivement pas mal de choses qui tiennent à la façon dont ton thème est codé.

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Tres interessant ce rapport! Je vais jeter un oeil a Dareboost! :)

    Répondre à prettylittletruth
  • Bérénice

    Je ne connaissais pas cet outil, il a l’air pas mal ! J’avais déjà testé des outils similaires mais celui ci pointe des choses intéressantes :)

    Répondre à Bérénice
    • Marlène

      Tant mieux s’il te donne des pistes d’amélioration, il y a toujours du travail à faire quoi qu’il arrive pour tendre vers la note parfaite :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.