Créer sa première vidéo YouTube : 7 choses à garder en tête


Créer une première vidéo YouTube faisait partie de mes ambitions récentes pour mon blog voyage. La vidéo est un contenu qui vient souvent compléter intelligemment un article, permet de s’immerger dans l’ambiance d’un lieu… et quand on a tendance à écrire des articles longs, c’est aussi un moyen de toucher une autre cible en quête de contenus à consommer rapidement.

Les statistiques vont dans le sens d’une utilisation croissante de la vidéo, avec une augmentation de 60% entre 2016 et 2017 du nombre d’heures passées par les internautes à regarder des vidéos sur YouTube.

Mais comment créer sa première vidéo quand on n’y connaît rien du tout, que l’on n’a (presque) jamais touché à un logiciel de montage ? A partir de mes erreurs de débutante, je partage avec vous 7 leçons apprises avec mes deux premiers montages !

Ligne décorative

1. Créer une vidéo implique d’avoir une idée précise

Avant d’atteindre le stade où l’on peut mettre en ligne sa première vidéo sur YouTube, tout commence par un objectif. De quoi veut-on parler dans sa vidéo, à qui et dans quel but ?

Ça peut paraître évident mais pour ma part, je suis partie à Cracovie en Pologne en me disant « j’aimerais bien faire une vidéo »… et c’est beaucoup trop vague pour aboutir à un résultat concluant !

Les séquences que vous allez filmer dépendent de votre idée de départ… et sans cette idée, il risque de vous manquer des vidéos pour réaliser le montage et raconter votre histoire.

2. Varier les angles lors du tournage

Quand on débute, je trouve qu’il est idéal de varier les angles sous lesquels on filme. D’abord, parce que ça permet d’apporter instantanément du dynamisme au montage au lieu d’avoir toujours le même genre d’image.

Ensuite, parce que ça permet de mieux faire passer les erreurs que l’on fait, les transitions un peu hasardeuses entre deux plans… qui se voient beaucoup moins quand les plans sont pris sous deux angles différents.

Si vous filmez une personne (ou vous-même !) par exemple, vous pouvez tout à fait avoir deux caméras (votre appareil photo qui filme sur le côté en plan large et votre smartphone en face, en gros plan, par exemple), ça permettra d’alterner les points de vue au montage pour donner un peu plus de rythme… et ça permettra aussi de rendre vos coupures plus discrètes (ce moment où vous dites « euuuuuuuuuuuuh » pendant 5 minutes et qui ne peut décemment pas rester dans le montage final ^^).

3. Filmer beaucoup trop plutôt que pas assez

C’est, au début, un véritable challenge de penser à filmer de gauche à droite et de droite à gauche, à faire des plans statiques, des plans larges et des gros plans… mais avec le recul, mieux vaut filmer trop de petites séquences que pas assez !

Pour ma première vidéo YouTube de voyage à Cracovie, j’ai assez peu filmé car lorsque l’on débute en vidéo, on n’a pas toujours le réflexe d’immortaliser ce que l’on voit et ce que l’on vit. Au moment du montage, le manque de séquences vidéo s’est vite fait ressentir… ce qui m’a obligée à remplir les vides avec des images fixes ou à faire traîner certaines séquences en longueur.

Pour mes premiers pas en vidéo, j’ai utilisé le mode vidéo de mon appareil photo mais ce n’était pas toujours la solution la plus pratique (il y a des contextes où sortir un énoooorme reflex peut gêner !). Du coup, on m’a récemment offert une toute petite caméra type GoPro… mais beaucoup moins chère qu’une GoPro. Ça permet de se familiariser avec la vidéo sans forcément dépenser une fortune au début.

J’ai tenu compte de mes erreurs de débutante lors de mon séjour à Prague et le montage s’est avéré bien plus facile.

Créer sa première vidéo YouTube : nouveau challenge !
Créer sa première vidéo YouTube : nouveau challenge !

4. Des séquences vidéo courtes… et lentes

Quand on débute en vidéo, une erreur fréquente consiste à trop bouger ou à filmer trop rapidement des mouvements (filmer en marchant, filmer de droite à gauche ou de gauche à droite en allant un peu vite). Le moindre mouvement qui a l’air très naturel dans la vraie vie paraît démultiplié dans son amplitude lorsqu’il se retrouve dans une vidéo.

Même quand j’avais l’impression de tourner doucement sur moi-même, le résultat était très désagréable à regarder en vidéo !

Il y a plusieurs astuces pour contourner cette difficulté :

  • Utiliser un trépied – Pour filmer une séquence longue type coucher de soleil, une personne en train de parler, c’est souvent indispensable de stabiliser sa caméra !
  • Bougez leeeeenteeeeeemeeeeeeeent – Mais alors, vraiment lentement ! Il suffit de quelques essais pour se rendre compte du rythme idéal et autant dire qu’il n’est pas rapide ! Quand on filme un paysage de gauche à droite ou vice versa, on s’aperçoit qu’il faut vraiment faire tourner sa caméra à toute petite vitesse pour éviter de donner le mal des transports à ceux qui regarderont.
  • Filmez un mouvement existant – Créer ma première vidéo YouTube m’a permis de découvrir le pouvoir magique des « objets » en mouvement. Comme il est assez hasardeux de bouger soi-même au risque d’avoir une séquence qui tremblote, on peut contourner le problème en filmant un « objet » en mouvement tout en étant soi-même immobile. Par exemple, un tramway qui passe, des oiseaux qui s’envolent, des bateaux qui se croisent…
  • Des séquences courtes – si vous êtes en voyage et que vous n’avez pas forcément la possibilité de tout filmer avec un trépied, c’est assez pratique de se limiter à filmer des séquences courtes (10 secondes maximum) au lieu d’opter pour des plans plus longs.

5. Veiller à la qualité du son

J’ai travaillé pendant plusieurs années dans le milieu de la musique donc j’ai suivi de près la naissance de certains clips vidéo… et j’ai aussi apporté ma contribution à l’enregistrement (beaucoup plus artisanal) de messages vidéo dans ce style.

J’en ai retenu une leçon : vive le son de qualité ! Quand on enregistre une personne qui parle, même si l’environnement est calme on s’aperçoit que le son de la vidéo est vite parasité par le moindre bourdonnement ambiant.

Évidemment, dans un cadre professionnel on a souvent accès à un matériel beaucoup plus performant que lorsque l’on crée une vidéo dans un cadre privé. En l’occurrence, pour le type de message vidéo dont je vous ai mis le lien, nous utilisions un Zoom H4.

Mais un simple micro-cravate (que l’on trouve à partir de 10€ pour les petits budgets) peut vous aider à obtenir un son de qualité correcte si vous parlez (ou faites parler quelqu’un) dans votre vidéo.

C’est précisément à cause de ça que les cinéastes ont recours à un clap sur les tournages de films : au début d’une séquence, on fait claquer le clap et ce bruit sec se repère ensuite facilement sur la courbe sonore lorsque l’on fait le montage, ce qui aide à synchroniser la piste vidéo et la piste audio.

On peut obtenir un résultat similaire de manière plus artisanale en frappant un coup sec dans ses mains avant de commencer le tournage de la séquence où quelqu’un parle.

6. Pensez aux séquences vidéo de transition

Dès que l’on tourne une vidéo montrant différents aspects d’un même sujet (différents lieux, différentes personnes, etc), il est utile d’avoir des séquences de transition : elles permettent de couper entre deux ambiances ou deux univers assez différents sans pour autant donner l’impression que l’on interrompt l’histoire en plein milieu.

Par exemple, dans ma vidéo de Prague, j’ai filmé des corbeaux en train de prendre leur envol, des trdlo (brioches roulées) en train de cuire sur une broche, des décorations de Noël qui se balancent dans le vent… ce sont de petites séquences qui ne racontent pas forcément une histoire à part entière mais qui servent de transition entre deux lieux de la ville…

7. La première vidéo YouTube et les suivantes seront imparfaites

C’est un fait qu’il faut accepter et, à mes yeux, un conseil à part entière sans lequel on ne se lance jamais !

Vous pouvez avoir une idée très précise de ce qu’est une bonne vidéo, sans pour autant avoir les compétences pour la réaliser.

La vidéo, comme le fait de tenir un blog, exige des compétences multiples qui ne s’acquièrent pas en un clin d’œil : savoir tenir une caméra, savoir repérer les angles intéressants, acquérir le réflexe de filmer au bon moment et à bon escient, savoir dérusher pour conserver les séquences les plus pertinentes, savoir les organiser pour raconter une histoire et tenir le spectateur en haleine, savoir faire disparaître habilement au montage les petits cafouillis, savoir utiliser un logiciel de montage pour donner vie à ce que l’on a en tête…

Oui, il y a des gens qui ont des facilités avec ce support vidéo mais quoi qu’il arrive, la plupart de ces compétences s’apprennent, avec une formation et/ou par la pratique. Je crois qu’il faut accepter de rater sa première vidéo, de rater (un peu moins) la suivante, et (encore un peu moins) la troisième… jusqu’à produire un résultat un peu plus intéressant.

Ma vidéo de Cracovie, par exemple, comportait beaucoup d’erreurs : des transitions trop rapides entre certains plans, une séquence de téléphérique beaucoup trop loooooonguuuuuuuue où l’on s’ennuie, un manque de séquences vidéo – remplacées malhabilement par des images fixes… J’ai malgré tout décidé de créer cette première vidéo YouTube et de prendre note de mes erreurs pour essayer de ne pas les reproduire dans ma vidéo suivante, à Prague.

S’essayer à de nouveaux supports est le formidable rappel qu’un blog peut permettre d’acquérir de nouvelles compétences ! Dans le cas d’un voyage, il y a aussi le plaisir de faire découvrir à la fois une atmosphère et pas juste des images fixes.

Est-ce que vous vous êtes mis à la vidéo ? Quelles ont été vos erreurs de débutant et vos conseils pour réussir sa première vidéo ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

26 commentaires sur “Créer sa première vidéo YouTube : 7 choses à garder en tête

  • Lea

    Hello !
    Je suis d’accord avec tout ce que tu dis et je rajouterai un autre conseil qui je trouve fait une grande différence entre une vidéo débutante et un peu plus amateur : rythmer les images/séquences avec la musique ! Je trouve que ça donne un côté plus dynamique et la musique fait vraiment corps avec les images… :) belle soirée à toi et très bon article (comme toujours !)

    Répondre à Lea
    • Marlène

      Merci Léa pour ce conseil. Il faut justement que je me motive à faire une nouvelle vidéo… mais qu’est-ce que ça prend du temps cette histoire ! ;)

      Répondre à Marlène
  • Aurelie

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ces bons conseils, je vais faire ma première video cette semaine alors cet article me sera bien utile !

    Répondre à Aurelie
    • Marlène

      J’espère que le résultat te conviendra ! Je suis partie en week-end récemment, je pense préparer ma 3e vidéo… et je constate que j’ai déjà beaucoup plus le « réflexe de filmer » qu’avant… donc je pense qu’on apprend en permanence, en réalité ! Ça vaut le coup de se lancer.

      Répondre à Marlène
  • Simone

    Chouettes conseils, surtout le final disant que ce ne sera pas parfait quoi qu’il arrive ! On a trop tendance à se bloquer par peur de ne pas faire les choses bien comme il faut, moi la première… Peut-$etre que je vais me lancer finalement!

    Répondre à Simone
    • Marlène

      Je pense vraiment qu’il faut oser. Au pire, si la vidéo est décevante à l’arrivée, on peut ne pas la diffuser « largement » mais la partager par exemple sur un groupe de blogueurs, en demandant des conseils pour l’améliorer !

      Répondre à Marlène
  • Les Ch'tis Trotteurs

    On s’est mis aussi à la vidéo avec notre caméra GoPro. C’est compliqué de faire des vidéos car on essaye de n’avoir personne sur nos vidéos pour éviter de devoir flouter les visages. Mais ça fait de super souvenir en tout cas.
    On utilise du coup la GoPro et Premiere Pro pour le montage.
    Toutes nos vidéos sont sur notre chaîne YouTube. Si tu peux les regardes, on attends ton retour si tu as des points qui peuvent être améliorés ou a continués d’utiliser :)

    Répondre à Les
    • Marlène

      Ah je ne pense pas être la meilleure personne pour donner des conseils, je débute sur ce support ;) J’aime beaucoup Premiere Pro, on peut vraiment en tirer plein de choses !

      Répondre à Marlène
  • Oscar

    Article d’actualité…
    ça tombe à pic vraiement, je suis sur le point de monter une chaine youtube, votre article me sera d’une grande utilité.
    Courage

    Répondre à Oscar
    • Marlène

      Merci Oscar, il faut garder en tête que je suis une grande débutante en vidéo, je partage juste ce que j’ai appris avec mon premier essai vidéo :)

      Répondre à Marlène
  • Saku

    Merci pour tes conseils ! J’ai pour projet de réaliser une vidéo ça tombe bien =) J’ai la chance d’avoir un copain qui a du matériel et qui s’intéresse à la vidéo du coup ça va beaucoup m’aider… Mais il faut que je passe le cap de parler face à une caméra x)

    Répondre à Saku
    • Marlène

      Déjà, si tu peux avoir un regard extérieur et des conseils, c’est toujours utile :)

      Répondre à Marlène
  • unadamantinderoses

    Merci pour tes conseils

    Répondre à unadamantinderoses
  • Daphné @ Be Frenchie

    Oui, dans une vidéo, le son est au moins aussi important que l’image. On a aussi un micro Zoom H4 et la qualité sonore est bluffante – mon grand fait pas mal de vidéos et c’était LE cadeau dont il rêvait.

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Je confirme que c’est la Rolls pour le son, peu encombrant en plus !

      Répondre à Marlène
  • Cristina

    Bonjour Marlène,
    Merci pour cet article. Le format vidéo est désormais incontournable pour ceux qui travaillent dans le web. J’ai très envie de sauter le pas.
    Quels logiciels de montage conseillerais-tu pour les débutants ?
    Au plaisir de te lire !

    Répondre à Cristina
    • Marlène

      Hello, pour ceux qui ont des Mac, iMovie a l’air pas mal pour débuter. Sur PC, je trouve que Vegas Pro est ultra-simple à prendre en main (beaucoup de choses fonctionnent par glisser-déposer, etc). Pour ma part, j’ai fait mon montage avec Adobe Premiere Pro parce que je suis à l’aise dessus mais j’ai une vieille version du logiciel donc j’ai eu des soucis de compatibilité vidéo avec mon réflex qui date de cette année… et du coup j’ai fini le montage sur Vegas :)

      Répondre à Marlène
  • Estelle

    Coucou Marlène
    Tes articles sont toujours un vrai bonheur et une mine d’or. Je pense passer à la vidéo (de temps en temps) j’en ai assez que le SEO me répète que mes articles sont trop longs ;-)….mon entourage aussi ;-). Merci pour tes conseils.
    Bonne journée

    Répondre à Estelle
    • Marlène

      Le SEO qui critique des articles longs ? Au contraire, en SEO les articles longs (et bien écrits, évidemment) sont ceux qui sont souvent les plus performants :)

      Répondre à Marlène
  • La boutonneuse

    Je pense de plus en plus à me mettre à ce support et je suis encore bloquée au stade « je n’ai pas le matériel qu’il faut … ça va être nul ».
    Et ta vidéo sur Cracovie est très bien faite. Je n’ai même pas remarqué les erreurs dont tu parles ^^

    Répondre à La
    • Marlène

      Merci :) Le matériel joue un rôle si tu n’as vraiment rien du tout, pas même un smartphone qui filme. Ensuite, si tu as un matériel « basique », il faut juste tourner des images en conséquence : ne pas chercher à filmer de nuit, par exemple, car sur un matériel bas de gamme ça devient vite catastrophique visuellement (déjà que sur un appareil haut de gamme, on peut faire de belles catastrophes en ayant les mauvais réglages ^^).

      Répondre à Marlène
  • Bébé est Arrivé !

    Merci Marlène pour tous ces bons conseils. J’avais déjà envie d’essayer, maintenant c’est sûr, je vais essayer !

    Bonne journée,
    Cécilia

    Répondre à Bébé
    • Marlène

      Il faut vraiment se lancer… et au pire, si c’est VRAIMENT nul, on peut garder la vidéo pour soi ;) Ce qui est sûr, c’est qu’on ne fera pas de progrès en restant les bras croisés, c’est ce qui m’a décidée à essayer !

      Répondre à Marlène
    • Suny ☼

      Au fait, Marlène, est-ce que tu sais si Google privilégie dans les SERP les articles de qualité écrits et longs ou les vidéos Youtube de qualité ? Car j’entends certains qui me disent que les vidéos Youtube arrivent souvent en 1ère position dans les recherches et que c’est mieux de faire des vidéos, je ne sais pas d’où ils sortent ça, alors que moi quand je fais des recherches, je vois les articles écrits dans les 1ères positions plus souvent et j’imagine que Google va quand même privilégier le contenu écrit au détriment des vidéos.

      Répondre à Suny
    • Marlène

      Je pense qu’il n’y a pas de réponse universelle, tout dépend de la requête. Par exemple, sur pas mal de requêtes bricolage, les vidéos remontent bien parce qu’elles répondent à un besoin de l’internaute d’avoir une explication très « visuelle » à sa problématique : exemple des fameux « Comment déboucher une baignoire » & co. Sur d’autres requêtes, un article peut être plus pertinent.

      Par ailleurs, un article « écrit » n’exclut pas d’y inclure une vidéo.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.