Créer un blog anonyme ou révéler son identité ?


Faut-il créer un blog anonyme ou dévoiler son identité ? Si la question ne se pose pas pour ceux qui bloguent à titre professionnel, elle reste importante pour les blogueurs amateurs qui ont parfois du mal à faire un choix. Quels risques prend-on à révéler qui l’on est ? Bloguer anonymement peut-il être un obstacle au succès ?

Dans cet article, je vous propose des pistes de réflexion pour prendre les bonnes décisions en matière d’anonymat !

Bloguer anonymement ou bloguer sous son vrai nom
Bloguer anonymement ou bloguer sous son vrai nom ? Un choix pas toujours évident

Les avantages d’un blog anonyme

Rester anonyme sur Internet offre un avantage majeur : le sentiment de liberté.

Dans votre vie quotidienne, vous êtes tous soumis à des contraintes familiales, personnelles, professionnelles. Vous avez tous des gens qui connaissent votre personnalité ou qui croient la connaître et selon les personnes avec qui vous vous trouvez, vous ne montrez que certains aspects de vous-même.

Par exemple, la plupart des gens n’imaginent pas discuter avec leur patron de leurs problèmes de peau ou de poids. Certains, dont je fais partie, évitent soigneusement de parler de leurs opinions politiques au travail.

Bref, on a tendance à ne pas montrer tout à fait la même facette de soi en fonction de son interlocuteur.

Bloguer en anonyme, c’est, croit-on, la liberté d’être soi.

Le blog anonyme peut vous aider si :

  • Vous avez peur des conséquences de vos propos dans votre vie quotidienne : si vous envisagez d’aborder des sujets sensibles ou que vous êtes mal à l’aise avec l’idée que vos collègues connaissent des pans de votre vie privée, si vous avez peur de blesser des proches, garder l’anonymat est un bon moyen d’éviter que l’on fasse le lien entre vos articles et votre personnalité/vos comportements réels.
  • Vous avez peur de l’échec : s’exposer sur un blog n’est pas anodin et n’est pas facile pour tout le monde. Et si c’était un flop retentissant ? Et si vous receviez des commentaires négatifs ? Et si vous déclenchiez un bad buzz ? Si vous avez peur du regard des autres, bloguer anonymement peut vous aider à vous détacher un peu de cette crainte. Au moins, si votre blog ne trouve pas son public, cet échec ne rejaillira pas sur votre vie réelle !

Pourquoi c’est loin d’être aussi simple…

En réalité, l’anonymat n’est pas une solution miracle. On a souvent tendance à opposer le réel au virtuel mais la frontière est bien plus complexe. Vous allez vite le découvrir en bloguant, un blog vous engage affectivement. Vous y mettez un peu, beaucoup de vous-même. Certes, vous vous exposez à des anonymes et à première vue, il est facile de croire que leur avis importe peu. Ce sont des gens qui ne vous connaissent pas dans la vraie vie donc quelle importance ?

Pourtant, les critiques peuvent vous faire du mal de la même manière que les compliments peuvent booster votre motivation. Si votre blog ne reçoit pas de trafic, ça restera un échec personnel même si votre entourage n’en a pas connaissance. L’anonymat n’enlève pas miraculeusement toute l’émotion qui entoure un blog. Oui, ça vous protège. Mais c’est une protection qui a des limites.

L’anonymat, un moyen de mieux contrôler son image ?

Pour certains, bloguer anonymement offre surtout une formidable opportunité de se créer une autre identité numérique. Ça permet en effet de contrôler l’image que l’on renvoie et de choisir quels aspects de soi-même on met en avant.

À première vue, un blog anonyme vous offre une opportunité que vous n’avez jamais dans la vraie vie : la possibilité de faire table rase du passé et de vous créer une identité neuve en laissant de côté tout ce qui vous freine habituellement. C’est d’ailleurs sans doute pour cette raison que l’on évoque souvent la place de la perfection au sein de la blogosphère. On a parfois l’impression que les blogueurs mènent une vie idyllique parce que ce qu’ils montrent est soigneusement trié et mis en scène.

J’adore Batman. J’ai toujours adoré Batman. Batman est une très bonne métaphore du blogging anonyme : dans la vraie vie, il s’appelle Bruce Wayne. C’est plutôt un homme bien : il est intelligent, il a une vie sociale développée, il est chef d’entreprise, fortuné… Bref, il a réussi sa vie et en apparence, il n’a aucune raison de se construire une autre identité.

Mais il a des démons : ses parents ont été assassinés sous ses yeux, il doit vivre avec ce traumatisme qui le hante. Et il peut devenir Batman. Batman, un justicier qui combat le crime que Bruce Wayne n’a pas su empêcher. Sur un blog anonyme, vous pouvez tous être Batman. Laisser de côté les aspects de votre personnalité que vous n’aimez pas trop pour en valoriser d’autres.

Là encore, la réalité est plus complexe. En effet, il est difficile d’envisager de vivre dans un mensonge pendant des mois voire des années et de présenter à vos lecteurs une personnalité bien différente de la vôtre.

Quand bloguer en anonyme a ses limites

Souvent, on constate que les blogueurs choisissent de briser leur anonymat quand leur blog commence à connaître un certain succès. Il y a plusieurs explications à ça :

  • La fierté d’assumer ce que l’on fait : au fil des mois, vous construisez de jour en jour votre petit univers et votre communauté. Les messages que vous recevez vous confortent dans l’idée que vos articles sont utiles et intéressants, vous développez des compétences dans une multitude de domaines ce qui est valorisant et vous finissez par vous dire que finalement, cette activité donne plutôt une bonne image de vous !
  • Les opportunités qui se présentent : dans certaines thématiques, vous recevez de plus en plus de propositions à mesure que votre blog se développe. On vous invite à des événements, on vous propose des partenariats, vous envisagez de monétiser votre blog. Et là, il devient difficile de rester dans le 100% virtuel. Si vous allez à un événement, on connaîtra votre vrai visage. Si vous recevez des produits gratuits, on connaîtra votre adresse. Et si vous monétisez votre blog, vous avez l’obligation légale de donner votre identité.

Dans ce contexte, nombreux sont ceux qui choisissent d’abandonner l’anonymat et de bloguer sous leur vrai nom.

Sortir de l'anonymat ?
Sortir de l’anonymat ?

Garder l’anonymat est-il possible ?

D’un point de vue plus pragmatique, le véritable anonymat est très difficile à garder, surtout quand on tient un blog sur plusieurs années et surtout quand ce blog a une dimension personnelle forte. Parfois, vous allez glisser un petit détail occasionnel sur votre vie. Isolé, il paraît sans importance mais avec le temps, le cumul de ces détails peut dresser un portrait assez précis de vous.

Par ailleurs, de nombreux blogueurs ignorent des aspects techniques qui peuvent révéler leur véritable identité. Savez-vous, par exemple, que votre nom et adresse peuvent apparaître publiquement dans le WhoIs si votre blog possède son propre nom de domaine ? Je ne compte plus le nombre de blogueurs anonymes dont le nom est public par ce biais !

Le plus souvent, un blogueur qui lève l’anonymat le fait volontairement mais il faut aussi garder à l’esprit que ce n’est pas toujours le cas. Sur certains sujets, le lectorat peut avoir des comportements qui s’apparentent à ce que vivent les célébrités avec leurs fans. Ça peut faire rire au premier abord mais c’est pourtant un phénomène bien réel. Je l’ai vécu sur un site consacré à un artiste. Je l’ai vu chez des blogueuses mode et beauté.

Quand vous atteignez une certaine popularité, il y a des gens qui, par jalousie ou par obsession, peuvent vouloir en savoir plus sur vous en tant que personne. Ils sont curieux de savoir où vous habitez, qui partage votre vie et autres détails croustillants que vous n’avez pas forcément envie de partager avec le plus grand nombre ! Les blogueurs qui exposent une partie de leur vie privée sont particulièrement confrontés à ce risque car il y a toujours des gens qui ne vont pas accepter qu’il y ait une limite à cette exposition publique. Vous leur montrez une partie de votre vie, il faudrait tout leur montrer !

Bien sûr, pas question pour autant de tomber dans la paranoïa mais si vous faites le choix de bloguer anonymement, mieux vaut être conscient de l’existence de ces dérives.

Un blog anonyme suscite-t-il le même engouement ?

Dans certains domaines (lifestyle, mode, etc), montrer son identité est presque indispensable pour fidéliser les lecteurs. Il ne s’agit pas forcément de donner son nom mais le fait de partager des informations personnelles est déterminant pour que les visiteurs du blog s’attachent à l’auteur.

Comme le disait Miss Blemish dans un témoignage que j’ai publié sur No Tuxedo, c’est ce qui facilite l’identification et qui permet de tisser un véritable lien entre un blogueur et sa communauté.

No Tuxedo : d’un blog anonyme au « personal branding »

Quand j’ai publié cet article pour la première fois, je gérais mon blog de manière totalement anonyme. C’est un choix que j’avais fait pour me protéger.

D’abord, parce que j’avais connu avec mon site précédent les dérives que j’ai évoquées. J’ai notamment été harcelée par l’un de mes lecteurs qui a trouvé mon adresse personnelle et a décidé de venir dormir devant ma porte, de me guetter le soir quand je rentrais chez moi, etc. Une autre lectrice était tellement jalouse qu’elle avait contacté l’un des clients avec qui je travaillais en freelance pour véhiculer des rumeurs à mon sujet. Ces expériences m’ont forcément rendu méfiante quant au fait d’exposer mon identité sur le web.

Ensuite, j’aimais l’idée de mettre le contenu au premier plan plus que moi-même. Je suis quelqu’un de plutôt discret et j’ai vite réalisé que je n’étais pas du tout à l’aise avec le partage de choses intimes.

Trois mois et demi après avoir lancé le blog, j’ai pourtant choisi d’abandonner l’anonymat et de bloguer sous ma véritable identité. Une prise de risques que je n’ai pas regrettée par la suite !

Le blogging est une activité qui prend du temps et il est donc difficile de résister à l’envie d’en parler à son entourage proche. D’autre part, chercher à cacher qui l’on est demande souvent beaucoup plus d’énergie que d’être soi-même ;) Enfin, un blog peut être un formidable atout pour construire votre image de marque, surtout si vous travaillez comme moi dans les métiers du digital.

On vit à une époque où l’on ne fait plus toute sa carrière dans la même entreprise. Travailler son personal branding permet d’avoir une réputation et un projet qui perdurent quelles que soient les évolutions de votre vie professionnelle. C’est quelque chose que vous pouvez continuer à mettre en avant même quand vous changez d’entreprise. C’est aussi un accomplissement purement personnel, ce qui est très gratifiant.

Tout le monde n’a pas besoin d’un blog pour valoriser ses compétences mais dans mon métier, je n’y vois que des aspects positifs !

Thèmes : Devenir blogueur 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “Créer un blog anonyme ou révéler son identité ?

  • l0uanne

    Pour rejoindre ce que dit @Bulle, j’ai choisis d’utiliser une « fausse identité » pour éviter qu’un employeur potentiel, ou même mes proches tombe sur mon blog, même si il n’y a rien d’extraordinaire, c’est juste pour le principe :)

    Répondre à l0uanne
    • Marlène

      Je comprends tout à fait ce choix ! J’ai lancé ce blog dans l’anonymat, avant de décider de l’assumer « sous mon vrai nom » :)

      Répondre à Marlène
  • kaylacos

    Bonjour, ça fait peur ce que tu as vécu, je ne pensais pas que le harcèlement pouvait aller au delà du virtuel quand on tient un blog ou un site. J’ai aussi choisi l’anonymat, ça va faire 2 mois que j’ai crée mon blog, montrer ma tête pour un article ou pour mon profil, j’hésite encore. Même si je pense mettre une photo mon profil quand même mais de façon à ne pas être reconnu. J’en ai pas parler dans mon entourage sauf à une collègue qui tient aussi un blog beauté. C’est pas qu’on assume pas, je pense que c’est plutôt le fait d’être juger, qui est bête. Chacun fait ce qu’il veut de ses activités extra scolaire ou professionnelle, mais faut se justifier ou faire comme le voisin. Il y a des préjugés et des jaloux. Pour ma part j’opte pour l’anonymat par rapport à mon entourage, à cause des jugements ou de la jalousie. Même si je sais qu’ils n’iront pas voir le blog, c’est pas leur truc le monde de la beauté. ça reste mon jardin secret même si j’ai envie d’en parler. Quand je vois toutes ses personnes qui n’hésite pas à se montrer, je me tâte, mais je n’ai pas encore le matos pour me photographier toute seule. Je photographie déjà ma bouche et ma main (pour les rouges à lèvres). Ca ma quand même demandé une grande réflexion.

    Répondre à kaylacos
    • Marlène

      Je comprends tout à fait ton choix et d’ailleurs, si tu lis le commentaire de MissPandaRousse juste au-dessus du tien, ça montre bien que sur ce type de sujet, c’est avant tout le regard des autres qui peut poser problème.

      Pour relativiser ce qui m’est arrivé, c’est arrivé sur un site recevant environ 150 000 visites par mois… donc un très, très gros site. A cette échelle, il y a forcément parmi les visiteurs des gens pas très nets dans leur tête.

      Répondre à Marlène
    • kaylacos

      c’est vrai qu’avec un nombre important de visite il y a forcément des « malades » parmi eux :( On ne pense pas forcement à ça.

      Répondre à kaylacos
  • MissPandaRousse

    J’ai blogué et fais des chaînes Youtube depuis 2009 sans me cacher, mais entre temps mes activités extra scolaire comme j’aime à les appeler m’ont fait perdre pas mal d’opportunités à cause de la futilité et de la superficialité que cela pouvait dégager aux yeux de certains. Etant à la récherche d’un emploi, je ne veux plus que lors de mes entretiens, les réactions fusent sur mes activités web sans que je ne dise quoi que se soit. Cependant, j’aime bien trop cela pour ne pas continuer et j’ai donc décidé de repartir de zéro de manière anonyme, dans la beauté ce n’est pas si complexe que ça, un oeil, une bouche une joue et on joue a donner son avis et à montrer les résultats sans pour autant se montrer physiquement. Parce que j’aime bien trop cela pour le lâcher même si j’ai des doutes et des peurs, je check tout les jours et je suis ravie de voir que mes infos disparaissent de jour en jour sur ma véritable identité. Et une fois que tout sera delete du web, je reprendrais doucement cette activité, en faisant en sorte de ne jamais me faire grillée ^^

    Répondre à MissPandaRousse
    • Marlène

      Je trouve qu’il y a un âge où on ne réalise pas l’impact que ça peut avoir sur notre vie professionnelle. En fait, on a tendance à ne voir qu’un seul aspect de la question : est-ce qu’on assume ce qu’on fait ou pas ? Et si on assume, on se dit que tout va bien ! Alors qu’en réalité, il faut aussi envisager un deuxième aspect : comment ce qu’on fait est-il perçu par d’autres ? Ton exemple le montre très bien : tu aimes ce que tu fais dans le monde de la beauté… mais c’est le regard posé par les autres sur cet univers qui pose problème.

      Répondre à Marlène
  • Girltttalk

    C’est vrai que l’anonymat est une question que je me pose souvent par rapport à mon blog. Par exemple quand je veux parler d’un rouge à lèvre, ou d’une tenue, j’ai envie de montrer des photos pour montrer de quoi je parle. Mais au final je ne le faut pas car je ne suis pas prête à « montrer ma tête ».

    Pour ce qui t’es arrivée, c’est dingue, ça fait peur quand même!

    Répondre à Girltttalk
    • Marlène

      Pour un rouge à lèvres, je pense que tu peux zoomer sur la bouche sans qu’on te reconnaisse et à la limite montrer la couleur sur ton bras comme le font certaines blogueuses. Pour les tenues, tu pourrais trouver une petite astuce qui ferait ta singularité : un joli masque par exemple… Ce qui est difficile aujourd’hui, c’est qu’il y a beaucoup de blogueuses et que tout le monde s’est « décomplexé » par rapport aux premières années du blogging mode. A l’époque, il était plus que courant de voir des filles avec « la tête coupée » sur les photos, aujourd’hui ça devient rare.

      Pour ce qui m’est arrivé, j’avoue que ça me refroidit beaucoup aujourd’hui, c’est sans doute pour ça que j’ai beaucoup de mal à développer la partie « Lifestyle » du blog en parlant de ma vie perso, je suis devenue TRÈS prudente :)

      Répondre à Marlène
  • Diet et Beauté

    C’est vrai que ce n’est pas facile comme decision

    Répondre à Diet
  • H2rOse

    Je crois que l’anonymat permet souvent d’être au plus près de ‘soi’ si l’on souhaite écrire des choses personnelles. Je ne vois pas ça comme une « fausse identité », je vois ça comme une possibilité que l’on s’offre soi-même pour se laisser aller à écrire. Je me suis demandée au début si j’affichais ma tête ou pas sur mon blog mais vu ce que je voulais en faire… ça me semblait plus cohérent. ;-)

    Répondre à H2rOse
  • Bulle

    Au début, la question de l’anonymat ou pas ne se posait même pas pour moi. C’était évident. Mon blog devait être anonyme coûte que coûte parce que je ne voulais pas me retenir de dire certaines choses. C’est surtout pour le monde professionnel que ça me posait problème. Je ne voulais pas qu’un éventuel employeur ou mon boss actuel d’ailleurs tape mon nom et atterrisse sur mon blog. Au fil du temps, je sais que si on cherche vraiment à savoir qui je suis, on me trouvera…je ne suis pas prête pour autant à donner mon nom mais je sais qu’une personne curieuse et un peu calée n’aura pas de difficulté à retrouver ma trace…ça me perturbe un peu moins qu’avant. Pour de ce qui est des partenariats, je me suis imposée depuis le début de ne jamais en faire.

    Répondre à Bulle
    • Marlène

      C’est vrai qu’il y a une différence entre vouloir gommer toute possibilité d’identification et « simplement » cacher son identité aux moteurs de recherche :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.