Mon premier article sponsorisé : que mettre dans le contrat ?


Quand un blogueur est sollicité par une marque pour un premier article sponsorisé, il est un aspect que beaucoup négligent : la rédaction d’un contrat solide sur le plan juridique, qui encadre la prestation et limite les déconvenues.
La société Captain Contrat propose ce type de service de rédaction à partir de 450€ HT. Un investissement qui se révèle vite intéressant si vous réalisez régulièrement des collaborations. Dans cet article, ils vous expliquent pourquoi il est important d’avoir un contrat quand on rédige un article sponsorisé… et que mettre dedans !

Mode, cuisine, loisirs, voyages… les blogs sont des sources d’inspiration incontournables pour les internautes. Les blogueurs deviennent influenceurs et dès la première proposition d’article sponsorisé, un blog peut rapidement se transformer en une véritable entreprise.

Vous venez de recevoir votre première commande ? Bien joué ! Encadrez la relation avec votre client par un contrat solide.

Qu’est-ce qu’un article sponsorisé ?

Avant de parler de contrat, petit rappel sur ce qu’est un article sponsorisé : c’est tout simplement un article qui a été commandé et payé par un annonceur au blogueur. Le blogueur met en avant un service, un produit ou une marque, en échange d’une rémunération.

L’article peut être rédigé soit par le blogueur lui-même, soit par l’annonceur.

Pour l’annonceur, c’est un moyen de gagner en visibilité, en notoriété et de diffuser son image auprès d’un lectorat ciblé. Et pour le blogueur, ce peut être le moyen de transformer un hobby en un travail rémunéré : être payé pour faire ce que l’on aime… c’est le rêve, non ?

Le contrat de prestation de service, une protection dans votre activité
Le contrat de prestation de service, une protection dans votre activité

Le contrat de prestation de service

Parmi la multitude de blogs présents sur le web, un annonceur a repéré le vôtre. Il l’apprécie pour la qualité de ses contenus, la ligne éditoriale, son esthétique… et il n’est pas seul : vous avez réussi à rassembler une véritable audience. L’annonceur serait ravi de pouvoir s’adresser à votre audience.

Vous avez donc besoin d’un contrat

Vous êtes d’accord sur le principe, en échange d’une rémunération. Mais pas à n’importe quelle condition ! Sachez anticiper les risques en termes de temps, d’engagement, mais aussi d’image : sans contrat, rien ne vous protège contre un impayé, la diffusion d’une publication, sa modification ou son utilisation sans votre accord…

En plus du calcul du tarif le plus juste à appliquer, encadrez votre accord par un contrat de prestation de service, comme tout prestataire de service professionnel. Parmi tous les contrats professionnels, celui-ci permet de couvrir une large palette de services, et ce dans une multitude de domaines.

Le contrat de prestation de service a en plus l’intérêt de constituer un cahier des charges en tant que tel, lorsque parfois les commandes sont un peu floues : il pose clairement ce dont il est question, et permet d’exposer par écrit ce que chacun attend de la prestation et de ses conditions.

Ce que le contrat doit préciser

Le contrat devra au minimum préciser qui sont les parties, quel est l’objet de l’accord, la durée de la prestation, les modalités de livraison ou de publication, les modalités de rémunération et les tarifs appliqués.

On peut éventuellement rajouter certaines clauses comme le transfert de propriété pour un article vendu, une clause de responsabilité, une clause de déontologie suivant la spécificité du thème…

Rédiger un contrat de prestation de service

Vous avez mis en place tous les éléments de votre collaboration avec l’annonceur, il est temps de rédiger un contrat ! Plusieurs solutions sont possibles, mais plus ou moins risquées.

Utiliser un modèle de contrat « tout fait » est une solution rapide, facile, peu coûteuse… mais très risquée. Les accords peuvent porter sur une variété de conditions et d’engagements, aucun texte prérédigé ne saurait rendre compte de toutes ces spécificités.

Sans parler des flous et limites juridiques… : les modèles de contrat disponibles en ligne n’ont pas toujours été créés par des spécialistes, et ne sont pas forcément au goût du jour et des dernières actualités légales.

Pour un contrat taillé sur mesure, rien ne remplace un expert juridique… même si le prix est beaucoup plus élevé que le téléchargement d’un modèle trouvé sur Internet. Cette solution reste un investissement moindre par rapport aux risques de travailler sans contrat ou avec un mauvais contrat.

Enfin, vous avez aussi la possibilité de vous adresser à des spécialistes en ligne, qui se chargeront de la rédaction de votre contrat, à prix moindre. La plateforme juridique Captain Contrat propose un service rapide, 100% personnalisé.

Votre contrat est élaboré à partir d’un questionnaire juridique ciblé, puis d’un entretien téléphonique. Vous pourrez également poser toutes vos questions, et profiter d’un petit coup de pouce en plus !

Pensez-vous à faire un contrat lorsque vous collaborez avec une marque ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

14 commentaires sur “Mon premier article sponsorisé : que mettre dans le contrat ?

  • Salma

    Bonjour je voudrais me cree un blog pour pouvoir donner mes avis critique sur differents produit mais je ne sais pas du tout comment un blog peux se faire voir car je ne veux pas que mon identité personnelle soit devoilee comment faire

    Répondre à Salma
    • Marlène

      Bonjour, il est tout à fait possible de créer un blog anonyme, rien n’oblige à donner son nom dès lors que le blog est géré à titre amateur. En revanche, si vous monétisez le blog, vous devez avoir un statut légal d’entreprise… et donc dévoiler votre identité.

      Répondre à Marlène
  • Marc

    Bonjour et merci pour cet article !
    Je souhaite demarrer une activite d affiliation cependant je n arrive pas a determiner la nature de cette activite: est ce commerciale service ou liberal en gros comment dois je declarer cette activite en micro entreprise.

    Répondre à Marc
    • Marlène

      Bonjour Marc, je pense que pour avoir des conseils personnalisés sur le choix d’un statut, mieux vaut se tourner vers un professionnel (via sa mairie, sa chambre des métiers, etc).

      Pour ma part on m’a indiqué que l’affiliation n’était pas une activité commerciale (car pas de notion d’achat/vente de biens puisque je ne suis pas la personne qui fournit le « bien »), que c’était de la prestation de service mais je n’ai pas toujours eu la même réponse selon l’interlocuteur car ces formes de rémunération sont encore très « méconnues »… Du coup, je te conseille vraiment de contacter TON centre des impôts, de te rapprocher de gens qui peuvent te conseiller avec une vraie expertise car à défaut d’être sûr d’être dans la bonne direction, au moins tu sais que c’est un « expert » qui t’y a envoyé… alors que sur Internet, on peut lire de tout, surtout sur ces sujets !

      Répondre à Marlène
  • Aurélie

    Bonjour Marlène,
    Merci pour cet article, comme toujours !
    Avez-vous des exemples de contrats-type que nous pourrions adapter pour les partenariats ?
    Merci de votre aide et pour cet excellent blog !
    Aurélie

    Répondre à Aurélie
  • rey

    Bonjour!
    Je suis actuellement en train de me poser mille et une questions et je me rend compte de l’importance du statut que je dois prendre, je réalise un plan d’affaire mais je dois dire que j’ai un peu de difficultés à ça, merci de nous avoir éclairé sur des éléments importants.

    Répondre à rey
    • Marlène

      Il ne faut pas hésiter à contacter un professionnel (juriste, comptable selon ce qu’on souhaite obtenir comme information). Une heure de consulting peut éviter de perdre beaucoup de temps et d’argent par la suite :)

      Répondre à Marlène
  • Renaud

    Excellent, un article sponsorisé sur les article sponsorisé :-)
    Pour le moment, je n’ai eu que des propositions d’échange de liens. Mais ça viendra certainement.

    Répondre à Renaud
    • Marlène

      Ce n’est pas un article sponsorisé ;) C’est un article invité : Captain Contrat a rédigé l’article mais je n’ai pas touché d’argent en contrepartie. Même principe que l’échange de liens, sauf que je ne signe pas d’article chez eux car je n’ai pas le temps actuellement :)

      Répondre à Marlène
  • Ornella

    Alors ça, c’est hyper utile merci beaucoup !

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Je suis une fervente partisane du contrat :) Je pense que ça évite bien des déconvenues, dans un sens comme dans l’autre. On a parfois des idées reçues et des incompréhensions, le contrat permet de les lever et d’échanger en amont.

      Je me souviens par exemple avoir négocié un prix avec une personne pour la création d’un site web, je parlais en hors taxe (comme souvent entre professionnels !)… et elle, étant débutante dans le monde de la création d’entreprise, parlait en TTC :) C’est tout bête mais mieux vaut se rendre compte de ça lors de la rédaction du contrat que lors du paiement… où l’un des deux va forcément se sentir floué !

      Répondre à Marlène
  • tania

    je le ferai qd ça arrivera
    si ça arrive un jour bien sûr

    Répondre à tania
    • Marlène

      Je crois que pour beaucoup de blogueurs, la première proposition arrive souvent à l’improviste ! J’ai énormément de gens qui me contactent parce qu’ils se trouvent face à une opportunité qu’ils n’ont pas du tout anticipée :) C’est là qu’on se pose toutes les questions : le contrat, la facturation, le statut légal… C’est toujours utile de se renseigner un peu en amont !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.