8 conseils en référencement naturel pour obtenir de vrais résultats


Beaucoup de blogueurs ont envie d’optimiser leur site pour qu’il soit mieux référencé. Et beaucoup de blogueurs ne savent pas du tout par où commencer. Quels conseils en référencement sont indispensables, quels conseils peuvent attendre ?

Quoi qu’il arrive, gardez en tête que le SEO demande du temps. On ne met pas toutes les actions en place en une journée… et il faut souvent plusieurs mois de patience avant qu’elles ne produisent des effets. C’est aussi un travail continu car votre site vit, s’enrichit et a donc besoin d’être amélioré en permanence.

Néanmoins, il y a quelques conseils SEO qui semblent plus efficaces que d’autres. Des « fondamentaux » qui produisent souvent des résultats significatifs quand ils sont bien maîtrisés ! Alors, par quel bout prendre en main son référencement naturel ? C’est parti pour quelques « quick wins » !

1. Contrôler l’indexation

Sur notre blog, nous voulons que le moteur de recherche se concentre sur ce qui est vraiment important. Par exemple, nous préférons (en principe) qu’il aille visiter notre dernier article au lieu de perdre son temps sur les mentions légales !

Pour cette raison, il me paraît intéressant de vérifier quelques points :

  • L’accès au site est-il possible pour un moteur de recherche ? C’est idiot… mais j’ai déjà croisé 2 clients qui se plaignaient de leur manque de trafic SEO. Ils avaient un point commun : les moteurs de recherche ne pouvaient pas accéder à leur site. L’un avait coché une case sur WordPress intitulée « Demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site » lors de l’installation du site puis avait oublié de la décocher ; l’autre avait mis sur son site une instruction interdisant aux moteurs tout accès. Jetez un œil à Google Analytics ou autre outil de statistiques et regardez si vous avez au moins un peu de trafic issu des moteurs de recherche, histoire d’écarter cette éventualité !
  • Limiter le contenu dupliqué : vérifiez que le site n’est pas accessible à la fois avec et sans www, en http ET en https, empêchez les moteurs de recherche d’indexer les pages très similaires (vous pouvez lire à ce sujet tous mes conseils sur la duplication de contenu), etc.
  • Empêcher l’indexation des pages non stratégiques : il y a parfois des pages qu’il est pertinent de mettre en « noindex » pour empêcher les moteurs de recherche de les répertorier (je le fais par exemple avec mes mentions légales, avec ma page sur le paramétrage des cookies). Un plugin comme Yoast SEO vous permet de mettre des contenus en noindex.

On peut ensuite créer un fichier sitemap.xml et le soumettre à Google via l’outil Google Search Console, afin de suivre plus facilement le nombre de pages indexées sur le moteur de recherche.

Prioriser les conseils en référencement : pas toujours facile !
Prioriser les conseils en référencement : pas toujours facile !

2. Prioriser les contenus à optimiser

Avant de suivre des conseils en référencement, il est important d’être réaliste ! Si votre site compte plusieurs dizaines ou centaines de pages, vous aurez du mal à toutes les optimiser d’un coup, au risque de délaisser l’écriture… et ce n’est pas le but !

Il faut donc apprendre à prioriser les pages. Vous pouvez par exemple installer Google Search Console… Une fois que vous avez quelques semaines de données à disposition, allez dans la rubrique Trafic de recherche > Analyse de la recherche… et identifiez les pages les plus vues qui ont un taux de clic inférieur à 5%.

Sur ce site par exemple, on voit que certaines pages ont un taux de clic excellent, supérieur à 15%… alors que d’autres pages ont un taux de clic dérisoire. Peut-être que la description et le titre qui s’affichent sur Google ne donnent tout simplement pas assez envie de cliquer ! On peut parfois grappiller du trafic facilement grâce à ce genre de repérage !

CTR sur Search Console
CTR sur Search Console

On peut aussi s’appuyer sur Google Analytics. Dans la rubrique Comportement > Contenu du site > Toutes les pages, ajoutez la dimension secondaire « Type de trafic »… puis affichez seulement le trafic organique, c’est-à-dire celui qui provient des moteurs de recherche.

Type de trafic - Organique
Type de trafic – Organique

Ensuite, repérez les pages qui ont un trafic significatif mais, par exemple, un temps passé sur la page très inférieur à la moyenne du site. Si ça vous semble anormal (par exemple, un contenu long sur lequel les gens ne restent pas…), ajoutez ces pages à la liste de vos priorités !

Temps moyen passé sur les pages
Temps moyen passé sur les pages

Dans un contexte professionnel, je regarde souvent les pages qui se positionnent sur Google entre la 5e et la 20e place pour un mot-clé donné : ça signifie qu’elles sont déjà identifiées comme pertinentes par le moteur de recherche… et que quelques conseils en référencement bien appliqués pourraient sans doute permettre de gagner rapidement des places. Plus qu’avec un contenu à créer de A à Z !

3. Ecrire ou améliorer la balise title

Une fois que vous avez priorisé vos pages, nous allons commencer par écrire (ou améliorer) la balise title et la meta description de ces pages. Voici des conseils pour bien les rédiger.

Sur Blogger, la balise title reprend le titre de vos articles. Sur WordPress, on peut la définir à l’aide d’un plugin comme Yoast SEO.

C’est le titre qui va s’afficher dans le moteur de recherche pour décrire votre page. Il doit donc exprimer de manière concise, claire et efficace le contenu de la page, en utilisant le langage que l’internaute lui-même pourrait utiliser pour la trouver.

Balise title sur Google
Balise title sur Google

Par exemple, si je raconte un dîner au restaurant Porte 12 à Paris (une très bonne adresse, au passage !)… j’imagine que l’internaute pourrait tomber dessus en tapant « avis restaurant porte 12 ». Je pourrais alors rédiger une balise title comme ceci : « Mon avis sur le restaurant Porte 12 à Paris : critique et photos ».

Par la même occasion, rédigez aussi des meta descriptions pour vos pages prioritaires. Elles ne jouent pas de rôle direct en référencement mais peuvent donner envie de cliquer sur vos pages quand on les voit apparaître sur Google, une source de trafic dont il serait dommage de se priver !

4. Optimiser le titre h1 des articles

Si votre thème de blog est bien conçu, le titre principal de vos articles est mis en valeur, dans le code de la page, par des balises « h1 ». Ce sont des morceaux de code qui indiquent au moteur de recherche que c’est là que se trouve le sujet principal de la page.

Ce titre n’est donc pas neutre en termes de référencement. Bien écrit, il contribuera aussi à améliorer le positionnement de la page.

Un bon h1 est comme un bon title : il indique clairement de quoi va parler l’article. Il arrive souvent que l’on utilise exactement le même texte pour le h1 et le title, d’ailleurs !

Faire sa to do list SEO sans pression

5. Corriger les erreurs 404

Sur un site, il arrive régulièrement que des liens ne fonctionnent plus : soit parce que vous avez fait référence à une page qui n’existe plus, soit parce que vous avez fait une erreur dans une adresse…

Ces liens brisés affectent l’expérience utilisateur et les corriger renverra l’image d’un site en bonne santé et bien entretenu.

Sur WordPress, un plugin comme Broken Link Checker est très utile pour détecter ce type d’erreur et réagir facilement.

6. Améliorer la qualité du contenu existant

Vos articles existants représentent un patrimoine qui mérite souvent d’être exploité !

  • Vous avez des articles un peu courts, qui pourraient être enrichis en informations ? Faites-le !
  • Des articles qui se sont périmés et auraient besoin d’une bonne mise à jour ? Planifiez-le !
  • Des articles redondants qui pourraient être fusionnés pour proposer un contenu plus qualitatif ? Combinez-les et créez une redirection 301 depuis l’article supprimé vers l’article que vous avez conservé suite à la fusion !
  • Vous avez des articles très longs qui manquent de structuration ? Ajoutez-y quelques sous-titres pertinents avec des balises h2 !

Regardez aussi si votre site comporte du contenu evergreen, c’est-à-dire un contenu qui reste pertinent dans le temps… et pas seulement des actualités et des tendances, qui cesseront vite d’intéresser les internautes.

7. Faciliter la navigation sur le site

Un moteur de recherche, comme un internaute, va utiliser les liens pour circuler sur un site. Plus cette circulation sera facile, plus il sera aisé pour le moteur d’explorer l’ensemble de vos contenus et de comprendre ce qui les unit !

On peut en tirer quelques conseils en référencement naturel :

  • Veillez à avoir un bon menu – Un menu (de taille raisonnable) permet d’accéder rapidement à vos contenus principaux.
  • Créez des liens entre les contenus similaires – Adoptez cette démarche dans les deux sens, en pensant à la fois à créer des liens depuis vos contenus récents vers les anciens… mais aussi en modifiant vos anciens articles pour y ajouter des liens vers des articles plus récents sur le même sujet.
  • Veillez à faire des liens sur des termes pertinents – Par exemple, quand je vous ai parlé de menu à l’instant, j’ai fait un lien sur « bon menu » pour vous suggérer une page qui parle des bonnes pratiques pour créer un menu. Ce texte cliquable, que l’on appelle une « ancre », aide un moteur de recherche à mieux cerner ce dont traite la page. Une ancre pertinente est donc plus intéressante qu’une ancre disant simplement « cliquez ici ». Néanmoins, il est important de varier ces ancres, de ne pas toujours envoyer les gens vers une page en utilisant les mêmes mots.
Une bonne navigation, un élément clé pour un site performant
Une bonne navigation, un élément clé pour un site performant

8. Faire le point sur les attentes des lecteurs

Il y a une réalité dans le référencement qui peut déplaire : c’est la nécessité de se mettre à la place du lecteur !

Parfois, quand on gère un site, on estime que c’est un moyen de transmettre NOTRE vision, avec nos mots, comme on veut… Or, pour être bien référencé, il faut utiliser les mots que l’internaute utilise, répondre aux questions qu’il se pose, l’informer sur les sujets qui l’intéressent.

Prenez l’exemple d’un site qui se présenterait en disant « Leader mondial des bougies parfumées, le groupe DeMèche emploie 30000 salariés dans 12 pays ». Très bien. Mais est-ce que l’internaute lambda nourrit vraiment une passion pour la taille de l’entreprise DeMèche ?

Est-ce que, par exemple, il ne préférerait pas lire des conseils pour bien choisir une bougie parfumée à offrir, des informations sur la durée de vie d’une bougie, des conseils sur les senteurs à choisir selon la saison ?

Certains blogueurs vivent mal cet aspect car ils ont l’impression que le référencement leur dicte une façon d’écrire, des sujets, qu’il brise la spontanéité.

Je crois pour ma part…

  • Que si on veut être bien référencé, oui, il faut se projeter dans les attentes de l’internaute et dans sa façon de s’exprimer ;
  • Mais que nous ne sommes pas obligés de le faire tout le temps, dans tous les articles : on peut aussi publier des contenus parce qu’ils nous semblent importants, même s’ils ne répondent pas à une problématique universelle.

Alors, de temps en temps, questionnez-vous : qu’est-ce qui intéresse vraiment vos lecteurs et comment en parlent-ils ? Activer le suivi de la recherche sur site vous donne parfois des idées de contenus passionnantes, tout en vous montrant avec quels mots les gens s’expriment.

Les meilleurs conseils en référencement : ceux que l’on applique !

En réalité, chaque site est unique et peut avoir des « urgences » différentes de celles du voisin. Par exemple, si un site met 30 secondes à se charger ou n’est pas compatible avec les mobiles, c’est une vraie priorité, qui passera bien avant toutes celles de ma liste !

Quand je priorise des actions SEO à effectuer pour mes clients, je raisonne d’abord en fonction du ratio « impact-facilité » : qu’est-ce qui n’est pas trop dur/long à mettre en place et qui aura un maximum d’impact dans un délai raisonnable ?

Ensuite, je prends en compte la réalité : souvent, on a des moyens limités et on ne peut pas tout faire d’un coup. C’est pareil sur un blog : réalistement, je sais que je ne peux pas à moi toute seule continuer à écrire des articles tout en maintenant à jour en permanence les centaines d’articles que compte No Tuxedo !

On peut parfois remettre à plus tard certains chantiers parce que l’on n’a pas les ressources nécessaires pour les réaliser tout de suite.

Alors, quand vous lisez des conseils en référencement, gardez une chose en tête : même si vous avez du mal à prioriser les actions à effectuer, ce que vous ferez pour améliorer votre site ne sera jamais perdu, ne serait-ce que pour vos visiteurs !

Y a-t-il des choses qui vous semblent encore plus prioritaires que toute cette liste ? Des aspects qui vous semblent difficiles à comprendre parmi ceux évoqués ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

19 commentaires sur “8 conseils en référencement naturel pour obtenir de vrais résultats

  • Les Gros Sacs

    Hello Marlène,

    Article très intéressant comme d’hab :)
    J’ai pu mettre des priorités sur les articles qui méritent de s’y attarder pour bosser sur le SEO, c’est déjà une bonne base !

    Petite remarque sur le temps moyen passé sur une page. Je constate que tous les temps sont plutôt corrects sauf pour les pages AMP où le temps moyen passé sur le page est très faible.
    Par exemple pour la version AMP d’un article, le temps moyen sera de 15 secondes alors que pour le même article en version classique, le temps sera correct (4 ou 5 minutes).
    Est-ce que tu aurais une explication ?

    Répondre à Les
    • Marlène

      Je constate aussi un décalage mais pas du tout de cette ampleur. As-tu testé les pages AMP sur un validateur pour vérifier qu’il n’y a pas d’erreur majeure dessus ? Ont-elles un menu pour « prolonger sa visite » au-delà d’une seule page ?

      Répondre à Marlène
    • Les Gros Sacs

      Pas d’erreur AMP dans la search console, tout est OK. En revanche, sur la version AMP, je n’ai pas le menu « articles qui pourraient aussi vous intéresser » comme c’est le cas sur desktop. Ca pourrait être la cause du coup ? Si l’utilisateur ne regarde qu’une page (même pendant 10mn) et quitte, j’aurai un temps de visite très faible et pas réel, c’est bien ça ?

      Répondre à Les
    • Marlène

      Oui… car Google Analytics calcule le temps passé sur une page entre deux jalons : le moment où la personne arrive sur la page… et celui où elle consulte une autre page. Mais évidemment, si elle ne consulte pas d’autre page, le temps reste à zéro.

      Répondre à Marlène
  • Ahamed

    Intéressant !
    Très bon article. J’ai lu avec grand intérêt. Je lancerai mon blog d’ici quelques jours.

    Répondre à Ahamed
  • Audrey

    Merci pour ce nouvel article sur le référencement. Dieu sait que c’est compliqué de comprendre tout cela . Pour ma part mon blog est tout nouveau , même pas d’un mois . Je suis toujours pas indexée sur Google . Donc je ne sais pas si c’est parce que Google ne veut pas par manque de contenu . Je doute , je suis un peu perdue . Mon blog est exactement à son 17 ème jour . Bon j’en m’informe quand même sur le référencement car ça me semble être une chose importante . Merci pour tous tes articles. Bonne continuation ✌

    Répondre à Audrey
    • Marlène

      Tu es bien indexée sur Google ;) Si tu tapes l’adresse de ton site, je trouve personnellement plein de contenus sur le moteur de recherche. Ce qui va prendre plus de temps, c’est le positionnement (c’est-à-dire faire en sorte que les pages indexées/répertoriées par Google soient « bien placées » quand on tape des mots-clés pertinents par rapport à ton sujet). Je te conseille de lire cet article sur le référencement d’un nouveau site.

      Répondre à Marlène
  • Aline - Graphiste Illustratrice

    Merci Marlène pour ces super conseils!
    J’en applique déjà la plupart sauf les non-indexations des pages pas importantes (du coup, je viens de l’appliquer!) ^^

    Répondre à Aline
    • Marlène

      Top, c’est toujours utile de se remettre en tête les bonnes pratiques de temps en temps :)

      Répondre à Marlène
  • Suny ☼

    J’ai appliqué la majorité de tes conseils sur ton article et amélioré considérablement mon référencement/visites par jour, quasi doublé en 6 mois.

    J’écris généralement des articles longs et soignés, j’optimise tout bien via Yoast Seo (title, metadescription…), redirections, etc… mes articles arrivent souvent dans les 1ères positions de Google, 300 à 400 visites par jour, etc… Bref, cool et tout.

    Mais y a un truc que je ne fais pas (et j’ai remarqué que tu en parlais peu Marlène par rapport à d’autres blogueurs qui rabâchent constamment), ce sont les backlinks et le trust flow/autorité du site.

    Pour un de mes sites qui a 6 ans d’existence et super bien référencé dans ma niche, j’ai ça pourtant comme score :

     » Trust flow : 7 et Citation flow : 30  »

    Oui, un très faible trust flow comparé à d’autres blogueurs débutants qui m’ont déjà dépassé pour ce score (!) et écrivent des articles invités partout (et la plupart trichent pour moi à s’échanger des liens, désolé). Car chez moi, 99 % c’est du référencement naturel.

    La cause ? Disons que ce n’est pas trop dans ma personnalité réservée de contacter d’autres blogueurs et de vouloir écrire des articles invités, échanger des backlinks, de trouver des partenaires, surtout que la plupart des blogs dans ma niche, je ne partage pas trop leurs valeurs, donc difficile pour moi de faire davantage un effort là-dessus. Et les sites que j’aime généralement ont peu d’autorité.

    T’en penses quoi Marlène ? Est-ce si important d’avoir des backlinks de qualité/trust Flow ?

    Si y a un seul critère que l’algorithme de Google devrait changer à l’avenir pour favoriser le référencement des sites de qualité. Je trouve vraiment que c’est histoire de backlinks car ça encourage trop de dérives/de commerce/de liens faux/sponsorisés, etc… Et Google devrait privilégier surtout les critères : articles longs/de qualité/informatifs, nombre de commentaires/partages naturels, temps passé sur l’article ou sur le blog, je trouve que ce sont des critères  » plus sains  » même si je comprends bien que le fait qu’un blog soit cité par d’autres blogs de référence constitue une preuve de qualité (mais ça amène à trop de dérives à mon sens). Y a vraiment matière à améliorer.

    Répondre à Suny
    • Marlène

      J’en parle peu parce que contrairement à pas mal de gens qui font le même métier que moi, je relativise beaucoup l’importance des backlinks. Mon blog voyage a très peu de backlinks… et atteint 100000 visiteurs uniques mensuels, le gros venant du SEO. Et on ne peut pas dire que le voyage soit un sujet peu concurrentiel, au contraire.

      A l’inverse, je connais un blog déco qui a seulement une poignée d’articles, n’est plus mis à jour depuis un bon moment, n’a que très peu de trafic et de backlinks… et qui a un domain authority égal à celui de No Tuxedo.

      C’est ma vision… et comme il se trouve que c’est aussi mon blog, j’insiste peu sur le sujet. J’accorde bien plus d’importance au maillage interne, en termes de liens… qu’aux backlinks. Même si j’ai déjà parlé de netlinking ici…

      Répondre à Marlène
    • Suny ☼

      Ok merci de ta réponse qui confirme un peu aussi mes ressentis. J’ai l’impression aussi qu’ailleurs, on en fait trop sur l’importance des backlinks au détriment d’autres critères.

      Répondre à Suny
  • Angelilie

    Merci Marlène pour cet article très intéressant sur le référencement Moi personnellement je suis contente car au bout de 4 mois sur wordpress . org je suis à la première page de mon mot clé principal « wallpapers fonds d’écran » et je suis même très bien placée :) Pourtant mon blog ne comporte que des photos et très peu de textes.

    Répondre à Angelilie
    • Marlène

      Hello Angelilie :) Le plus important est de toucher les gens que tu as envie de toucher. Si tu le fais avec ce mot-clé, tant mieux.

      Certains, en référencement, raisonnent parfois uniquement en « volume ». Par exemple, je pourrais te dire que le mot-clés « wallpapers fonds d’écran » en l’état n’est quasiment pas recherché sur Google. Mais j’aime avoir une approche un peu différente. Si ton objectif est de toucher des gens qui s’intéressent à ce sujet précis… et que tu les touches, alors est-il important de « faire du volume » ? Pas forcément.

      J’ai des clients qui ont par exemple des produits très, très, très spécifiques. Avec des mots-clés qui ont des volumes de recherche tellement faibles que les outils de recherche de mots-clés me disent qu’il n’y a « pas de volume ». Mais comme ce sont des produits de niche, il suffit qu’ils aient quelques clients par mois pour être satisfaits de leurs ventes sur ces produits. Et cette stratégie marche. Il y a peut-être moins de 10 personnes par mois qui tapent leur mot-clé… mais sur ces 10, il y en a 7 qui achètent. Au fond, cette « rencontre » entre un intérêt et une proposition en face est la clé.

      Répondre à Marlène
    • Angelilie

      Merci Marlène pour toutes ces explications. Je ne m’y connais pas beaucoup en référencement SEO. Mais comme mon blog est uniquement composé de photos je m’efforce de bien renseigner les balises « titre » et « alt » de chaque photos. Et je ne mets pas que des wallpapers, fond d’écran mais je fais aussi découvrir des Artistes et des photographes (avec la source bien sûr) Merci pour ton blog qui est une vraie mine d’or pour ceux qui débutent dans le blogging.

      Répondre à Angelilie
  • Ornella

    Comme d’habitude, ça fait du bien de se rafraîchir les idées avec tes posts pleins de bon sens. Moi, je suis un peu paumée, je n’arrive pas à configurer la search console. « Ca veut pas ».

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Hello Ornella, as-tu lu cet article sur l’installation de Search Console ? N’hésite pas à poster un commentaire dessus pour indiquer à quelle étape tu bloques.

      Répondre à Marlène
    • Suny ☼

      Ornella : Lis les tutoriels dessus qui sont simples et abordables sur Search console, t’as des images pour t’accompagner. Si c’est vraiment trop compliqué, tu peux demander un coup de main à ta copine Mélanie qui s’y connait bien en Seo et qui pourrait t’expliquer ça en 10 min. :)
      Crois-moi, ça vaut le coup de maîtriser un minimum Search Console/Analytics, c’est quand même déterminant pour suivre le référencement de ton site/la monétisation. J’ai regardé vite fait ton blog et vu quelques soucis. Règle-les et comme ça, tu seras tranquille à l’avenir. J’avais blogué pendant 3 ans sans consulter Analytics/Search console à cause de ma « phobie de la technique », crois-moi que j’ai regretté de ne pas m’y être mis plus tôt. Bon courage.

      Répondre à Suny
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.