Les conseils blogging seraient-ils parfaitement inutiles ?


Vos articles devront faire très exactement 761,18 mots. Comment ? Ça vous oblige à couper un mot ? Mais enfin, si Google affirme qu’il faut écrire comme ça, ce n’est pas grave s’il manque la fin de la phr… !

Hum. Je voudrais aujourd’hui vous parler d’une chose : les conseils blogging que l’on trouve sur le web, y compris sur No Tuxedo. Il y a depuis quelques années un véritable engouement pour les tutoriels, les billets d’humeur sur la blogosphère, les sujets comme le référencement, le trafic et j’en passe.

Inévitablement, devant l’intérêt suscité par ces thématiques, beaucoup de blogueurs proposent leurs propres astuces ou participent au débat. Mais certains élèvent aussi la voix contre ces conseils blogging : ils détourneraient la blogosphère de son but initial, le partage ; ils conduiraient tout le monde à créer le même type de blog, creux et sans âme ; ils formeraient de petits stratèges au lieu de laisser s’épanouir des blogueurs désintéressés et passionnés…

On les aime et on les accuse mais au fond, à quoi (et à qui) servent vraiment ces conseils ?

A qui s’adressent vraiment les conseils blogging ?

Certains pensent qu’il n’y a qu’une seule façon de bloguer : par plaisir et de manière désintéressée. Je crois pour ma part que la blogosphère d’aujourd’hui est bien plus complexe.

On ne blogue pas tous pareil

On peut bloguer pour se faire plaisir ou pour faire plaisir aux autres. On peut bloguer par loisir, pour mettre en valeur ses compétences, pour vendre, pour prouver son expertise, pour gagner en notoriété. Sans parler du fait que parfois, différentes visions du blogging s’entremêlent : on peut trouver du plaisir dans quelque chose que l’on fait à titre professionnel, on peut être amateur tout en utilisant son blog pour valoriser ses compétences.

A mes yeux, le blog prend des formes variées. D’un univers à l’autre, la perception de la blogosphère et la manière de gérer un blog peuvent changer du tout au tout.

Par exemple, sur certaines thématiques, la « monétisation » est un gros mot, indigne d’un bon blogueur… alors que dans la blogosphère web et marketing, c’est souvent au contraire perçu comme quelque chose de très positif d’arriver à monétiser son blog.

Chacun sa route, chacun son chemin

En tant que lecteur, vous avez une vision unique et personnelle du blogging. En tant que blogueuse qui donne des conseils, je m’adresse à de nombreux lecteurs et donc à de nombreuses visions du blogging différentes.

Ce paradoxe signifie que certains conseils blogging peuvent vous paraître inutiles là où ils serviront à quelqu’un qui a une vision différente de la vôtre. C’est donc surtout au lecteur que revient la mission de savoir quels conseils il peut suivre ou laisser de côté. Il faut admettre que ce n’est pas toujours facile de faire la part des choses !

Bureau bien rangé
Dans la vraie vie, tous les blogueurs alignent leur Macbook, leur iPad et leur iPhone avant d’écrire. Muahaha.

Les 3 plus gros risques des conseils blogging

Croire que vous n’arriverez à rien sans les suivre

Pour certains blogueurs, les conseils deviennent une source de stress : comment penser à toutes ces choses au quotidien ? Au référencement, au code, au design, à la façon d’écrire ? Ça paraît insurmontable !

Un conseil peut donner l’impression qu’il « doit » être suivi à tout prix… et qu’il est impossible d’avoir un blog qui marche si on ne le fait pas. En réalité, selon les objectifs que l’on a avec son blog, on ne va pas suivre les mêmes conseils : par exemple, suivre ses statistiques me paraît indispensable pour un blog pro là où, pour un amateur, ça n’a rien de choquant de ne jamais les consulter.

De même, certains conseils peuvent être contradictoires selon le public visé : par exemple, je conseillerais plutôt à un blogueur pro de choisir WordPress… là où je trouve qu’un blogueur amateur peut faire de très belles choses avec Blogger.

Ils cassent la spontanéité du blogging

Alors comme ça, il faut écrire un article qui fait X mots, avec tel mot clé à tel endroit, utiliser la balise machin truc dans le code ? Vouloir trop coller à cet « idéal » est un réel risque car un blog sans personnalité, qu’il soit professionnel ou amateur, risque de faire fuir les lecteurs plus qu’autre chose.

Certes, tous les types de blogs ne sont pas spontanés. Quand vous gérez un blog pro, par exemple, si vous voulez générer du trafic dans un secteur très concurrentiel, il ne faut pas compter que sur la spontanéité ;) Quelqu’un qui crée un blog de niche pour générer des revenus va peut-être mener une vraie étude pour identifier les mots clés les plus « porteurs »… là où ça n’a aucune utilité pour un blogueur amateur.

Un conseil donne juste une « ligne directrice » que chacun peut s’approprier à hauteur de ses ambitions.

Penser qu’en les suivant, on va forcément réussir

Le succès n’est malheureusement pas systématique. Il y a, dans la blogosphère comme ailleurs, des gens qui font des choses merveilleuses et n’ont pas la reconnaissance qu’ils mériteraient. Il y en a d’autres dont le blog n’est pas très soigné mais qui ont mille commentaires. Même si vous appliquez à la lettre un paquet de conseils, il y a toujours une part d’aléa, des personnalités qui plaisent plus que d’autres, des gens qui ont un meilleur réseau, etc.

Comment faire le tri ?

Les conseils blogging ne sont pas un mode d’emploi mais plutôt une palette d’outils où chacun peut piocher ce qui l’intéresse en fonction de sa façon de bloguer et de ses ambitions. Pour faire le tri, on peut par exemple se poser quelques questions :

  • Où ai-je envie d’aller avec mon blog et ai-je besoin de suivre tel ou tel conseil pour atteindre mon objectif ? Par exemple, a-t-on besoin d’investir dans un nom de domaine et un hébergement payant si on blogue juste pour occuper son temps libre ?
  • Suis-je dans une situation où je peux appliquer ce conseil ? Certains conseils ne vous concernent tout simplement pas. Par exemple, des conseils pour mettre à jour vos anciens articles ne sont pas pertinents si votre blog a seulement 3 mois.
  • Appliquer ce conseil en vaut-il la peine ? Pensez à chaque fois au ratio « bénéfice-temps passé ». C’est une erreur qu’on fait souvent et qu’il m’arrive aussi de commettre. Par exemple, je passe 4 heures à bidouiller le code de mon blog pour améliorer de quelques millisecondes le temps de chargement des pages. Est-ce que ces 4 heures n’auraient pas pu été mises à profit de manière plus productive ?
Que pensez-vous des conseils blogging ? Vous servent-ils et arrivez-vous à faire le tri dans ce que vous lisez ?
Thèmes : Devenir blogueur 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

42 commentaires sur “Les conseils blogging seraient-ils parfaitement inutiles ?

  • Julie lit au lit

    J’adore ta façon d’exprimer avec humour ce que je pense des conseils sur le blogging (et sur la vie en général). On ne peut pas tous faire pareils parce que nous ne sommes pas pareils! Il faut avoir un esprit critique, comme dans n’importe quoi!

    P.S. J’adore tes conseils ;)

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Merci Julie ! L’esprit critique n’est pas toujours facile à avoir sur des sujets qu’on ne maîtrise pas. Il y a des livres sur le blogging qui ont reçu des commentaires très positifs des lecteurs et que j’ai personnellement trouvés pleins d’approximations ou d’erreurs. Je n’aime pas cibler quelqu’un en particulier donc je n’ai pas voulu en parler sur le blog mais c’est la preuve que selon son niveau d’expertise, on peut repérer des choses que d’autres ne voient pas.

      Répondre à Marlène
  • elise_tim

    Pour ce que cela vaut, j’adore vos conseils!
    Je viens de terminer mes études et je me suis mise dans l’idée d’ouvrir un blog pour m’occuper pendant ma période de recherche d’emploi et surtout parce que j’avais envie de partager avec les gens mes petites découvertes sur différents sujets. Le problème était : par où commencer? Je voulais me lancer mais par n’importe comment… Si je devais le faire, autant le faire bien! C’est grâce au blog Odile Sacoche que je suis tombée sur votre blog et j’ai passé des journées entières (ai-je mentionné que j’étais en recherche d’emploi?! :D ) à dévorer vos articles, prenant des notes pour les choses à retenir, qui me seraient utiles plus tard, un site intéressant à visiter, etc. Et je pense que sans cela, sans votre blog, sans vos articles, je n’aurais jamais vraiment sauté le pas!
    Alors bien sûr, il faut savoir rester ouvert d’esprit et c’est justement cela que j’ai adoré dans vos articles, c’est qu’ils restent des « conseils » et qu’ils prennent souvent le contre-pied, des angles différents, afin d’éviter de tomber dans le « il faut faire comme ça et si vous ne le faites pas, votre blog n’aura aucun succès, c’est comme ça et pas autrement, vous devez me croire! »
    J’y ai donc trouvé mes petits besoin en conseils tout en sachant à quels moments vos suggestions ne me concernaient pas spécifiquement.
    Un tout grand merci donc pour tout cela! :)

    Répondre à elise_tim
    • elise_tim

      Oups… le pavé! :D

      Répondre à elise_tim
    • Marlène

      Merci mille fois pour ton commentaire, il fait sans doute partie des plus beaux messages reçus depuis que j’ai créé le blog. Je ne peux que te conseiller de te lancer. Tenir un blog est gratifiant, c’est stimulant intellectuellement et ce sont des choses dont on a bien besoin quand on ne travaille pas. Ça ne peut être qu’un plus pour l’estime de soi. Je te souhaite de trouver bien vite un poste épanouissant en tout cas !

      Répondre à Marlène
  • Filo

    le titre m’a fait sourire….J’ai blogué pendant des années sans me soucier de quoi que ce soit, sinon du plaisir d’écrire. Depuis que la blogosphère a évolué et s’est « professionnalisée », c’est vrai qu’on trouve facilement des conseils,-plus ou judicieux-.
    Restant obstinément dans la catégorie amateur (et fière de l’être) je tiens à garder ma légèreté et mon insouciance vis à vis de trucs aussi mystérieux que le référencement ou les statistiques.
    Mais apprenant sur le tas depuis mes débuts sur internet, j’aime essayer de comprendre (un peu) et progresser. D’où l’intérêt des conseils! Mais bon je pars de loin, (très loin) et il y a des choses que je continue à ne pas comprendre (je viens de lire un de tes articles qui parlait de l’adresse des images; mes images ont une adresses?! Où ça comment ça?)(oui il y a encore du boulot!)
    Filo, cyberquiche assumée

    Répondre à Filo
    • Marlène

      Tout ce qu’on met sur le web a une adresse, histoire qu’on s’y retrouve dans l’immensité des contenus disponibles :) De la même manière que tu tapes google.fr pour aller sur Google, une image que tu mets en ligne se place à un certain endroit du web (sur Blogspot.fr par exemple !), avec une certaine adresse. Bon après-midi !

      Répondre à Marlène
  • Séverine

    Inutiles, non ! A relativiser, oui !
    Je suis très friande des conseils blogging, mais aussi très sélective dans mes lectures.
    Avec le temps, je sais où aller chercher les conseils qui me correspondent et que je vais facilement comprendre (comme c’est le cas ici !).

    Il y a des choses que j’applique immédiatement quand j’estime que c’est urgent (du type les redirections 404 inexistantes…), et d’autres que je garde pour plus tard, sous forme de liste, quand c’est moins urgent mais que ça peut apporter un petit plus au référencement ou au confort de navigation.

    C’est aussi un moyen pour moi de me garder à peu près à la page pour être en mesure de discuter avec les agences spécialisées dans le référencement car le webmarketing représente une part importante de mon travail.
    De mon côté, le pro et le loisirs s’enrichissent l’un l’autre :-)

    A bientôt !
    Séverine

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      J’avoue que c’est aussi pour cette raison que j’aime bien gérer le blog, ça me donne parfois l’occasion de creuser des sujets que je ne traite pas assez dans mon travail, ça donne une motivation supplémentaire à faire de la veille et en plus, c’est utile à d’autres personnes :)

      Répondre à Marlène
  • La fille de l'encre

    Petit à petit, mon blog humeur devient un blog de chroniques où j’aborde pas mal les sujets du blogging et du freelancing, de la vie professionnelle … En fait, je crois que je ne sais écrire que sur ce que je vis, donc ces questions qui ont été les miennes lors de ma reconversion professionnelle et qui sont toujours les miennes aujourd’hui, à travers le collectif de blogueuses que je viens de co-créer et mes activités sur le net sont la base de mes billets.
    Et j’ai bien constaté le « goût » de mes lectrices pour ces sujets. Par contre, j’essaie de ne pas donner des conseils, je serais bien mal partie étant moi-même en perpétuel questionnement, et je pars de mon expérience pour ouvrir le débat.
    Hier notamment, j’ai fait un billet sur le calendrier éditorial parce que justement nous en avions parlé et que j’en ai mis un sur mon blog. C’est juste un retour d’expérience.
    Alors plutôt que de conseils sur les blogs, mes billets sont plus des chroniques sur mes expériences et notamment de blogueuse.
    Je pense que chacune a le recul nécessaire sur son travail, sur son blog, pour savoir ce dont elle a besoin ou non.
    Là où je me perds, ce sont des les billets sur le référencement. A tous les lire, tu comprends encore moins la sujet qu’avant :)

    Répondre à La
    • Marlène

      Ha ha, le problème c’est que le référencement est un sujet complexe aux multiples facettes donc on ne peut pas le résumer en un seul article. C’est aussi un sujet qui évolue sans cesse. Donc on trouve sur le web beaucoup de contenus périmés qui coexistent avec des contenus pertinents sur le sujet.

      Contrairement à toi, je trouve que tout le monde n’a pas le recul pour savoir ce dont il a besoin. Je le vois chaque jour sur le blog. Je reçois des questions de personnes qui sont persuadées de « devoir » faire telle ou telle chose parce que c’est écrit… sans se poser la question de savoir si ça s’applique à leur situation. Ou alors, des personnes qui se posent la question mais n’ont pas les connaissances nécessaires pour déterminer si le conseil est adapté à leur cas.

      Répondre à Marlène
  • Ludo

    Hello,
    J’avoue qu’au début, je me suis demandé comment me faire connaître? Et c’est comme ça que je suis tombé sur ces conseils (et c’est comme ça que j’ai connu ton blog ^^)…
    Et, depuis, j’y reviens régulièrement dessus. Mais à chaque fois, c’est la même chose, je n’y comprends rien ou ne prends pas le temps de comprendre ! Finalement à quoi bon? On verra :)
    J’améliore au fur et à mesure que la pièce tombe… Par exemple, je mets des titres à mes images et des mots clés à mes articles et encore, quand j’y pense ! Ne nous prenons pas la tête, voilà la conclusion ^^

    Répondre à Ludo
    • Marlène

      Dans le blogging amateur je pense que tant qu’on arrive à gérer son blog en se faisant plaisir et qu’on a des lecteurs, on peut s’affranchir des conseils (sauf si on a la curiosité de vouloir aller plus loin et développer ses connaissances). Le conseil devient utile d’abord quand on a l’impression de ne pas y arriver (ne pas arriver à s’organiser, à faire le blog que l’on aimerait avoir, à comprendre les « règles » tacites de la blogosphère…) et ensuite quand on a envie d’aller plus loin dans le blogging (gagner en notoriété, évoluer vers un blog qui devient un argument sur son CV, etc). Mais selon moi on tire bien profit des conseils quand cette « raison » de les suivre existe… Sinon, on lit de tout mais pas facile de faire le tri !

      Répondre à Marlène
  • Sophasia

    Hello,

    Encore un article très intéressant :) Je pense que l’on ne se lance pas dans le blogging pour les mêmes raisons (comme tu l’as souligné dans ton article) et qu’il faut, par conséquent, piocher ce dont on a besoin, tout étant capable de faire la part des choses.

    Mon blog n’a que 6 mois et je pense que lorsqu’on débute, on a tendance à « sauter » sur les conseils prodigués en matière de blogging. Or, au fur et à mesure, je me suis aperçue que je perdais de vue l’essentiel: faire quelque chose de plus spontané, qui me ressemble davantage et que les conseils pris sur le web ne s’appliquaient pas nécessairement à mon blog.

    En fin de compte, les conseils blogging sont à adapter au cas par cas.

    Répondre à Sophasia
    • Marlène

      C’est vrai que beaucoup de nouveaux blogueurs s’intéressent aux conseils. Je pense que c’est aussi lié au fait que le blogging est une activité pas si simple pour un débutant, au-delà du côté technique ce sont pleins de compétences à acquérir sur les réseaux sociaux, l’organisation, les « bonnes pratiques », ne serait-ce que pour soi-même et pour trouver du plaisir à gérer son blog !

      Répondre à Marlène
  • Julie

    Excellent article. Bravo. ** Toujours garder du recul! **

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Merci Julie ! Ce n’est pas le plus facile, le recul, dans une blogosphère parfois assoiffée de progrès et de qualité ! Beaucoup de blogueurs ont envie de se jeter dans la mêlée et dans la précipitation, pas toujours facile de prendre le temps de réfléchir à ce qu’on fait et au « pourquoi »…

      Répondre à Marlène
  • Ophélie G.

    Les conseils blogging, je trouve ça bien dans la mesure où ça peut aider sur des points particuliers. Après, avec la profusion de ces conseils, c’est aussi à chacun de choisir ce qui lui convient ou non, tout en restant fidèle à ce qu’on aime faire. :) xx

    Répondre à Ophélie
    • Marlène

      C’est intéressant ce que tu dis sur l’idée de « points particuliers ». En fait, il y a presque une différence entre le conseil sur lequel on tombe un peu par hasard et où on doit décider s’il est pertinent ou pas… et le conseil que l’on va délibérément chercher parce qu’on ne sait pas comment faire telle ou telle chose.

      Répondre à Marlène
  • Hellobeautygeek

    Je ne pense pas que tous les conseils soient indispensable pour un blogueur. Il faut prendre ce dont on pense avoir besoin. Après j’aime quand même bien lire ce genre d’articles, même si je ne suis pas tout à la lettre. Et comme tu le dis, parfois il y a des blogs super qui n’ont pas le succès qu’ils mériteraient d’avoir et inversement donc on ne peut pas y faire grand chose.

    Répondre à Hellobeautygeek
    • Marlène

      J’aime bien les lire aussi chez les autres (même si je baigne dans ces sujets toute la journée) parce qu’au final, ce sont aussi différentes visions du blogging qui se confrontent, je suis sûre qu’on apprend plein de choses en le faisant (et ça a au moins le mérite de nous aider à définir jusqu’où on veut aller pour améliorer son blog).

      Répondre à Marlène
  • Melle Blanche

    Je suis typiquement un boulet. – rires –
    Je lis mais je n’applique presque rien. Pourtant en fermant la page, je me dis « ah ouais ça serait bien de tester ». Un exemple ? se référencer sur des annuaires.

    Répondre à Melle
    • Marlène

      Je n’ai jamais essayé non plus pour ce blog ! #confessionsintimes Et mon référencement ne s’en porte pas plus mal à vrai dire, pas facile d’en voir la valeur ajoutée et il y a toujours le risque de s’inscrire sur de « mauvais annuaires » qui font plus de mal que de bien :)

      Répondre à Marlène
  • Grisélidis

    Là, tu me fais sourire, mais jusqu’aux oreilles. Sans ironie hein :) Nous dispensons des conseils blogging mais combien de fois pour ma part, j’ai eu cette sensation de justement, peut-être ne pas faire quelque chose et proposer quelque chose qui soit vraiment utile, qui serve… Cette sensation me traverse régulièrement. Non pas que je ne crois pas en mes publications, mais même si des astuces peuvent être utiles, je sais qu’elles sont tout sauf universelles. Elles ne valent que pour certain(e)s et pas pour d’autres etc… Je crois aux conseils Blogging, mais je crois aussi au discernement du lecteur et de la lectrice/propriétaire de Blogs, qui sait aller prendre ce qui lui convient et lui plaît un peu partout, à droite à gauche. Je suis moins fan en revanche dans certains discours en termes de conseils Blogging ou de conseil en général, qui se veulent détenir la vérité absolue (comme si ça existait vraiment). Très beau sujet et surtout sujet si vaste. J’aime ta façon d’aborder les choses, avec une justesse que je t’envie !
    Bonne journée (et je te renouvelle les félicitations pour le job) !

    Répondre à Grisélidis
    • Marlène

      Merci GG !! J’ai parfois le sentiment que le lecteur n’a pas toujours les cartes en main pour sélectionner ce qui le concerne. Je me souviens avoir fait récemment un tuto sur l’installation de Search Console sur Blogger et une lectrice a dit « ok mais pourquoi je l’installerais sans savoir à quoi ça sert ? » (ce qui était expliqué dans l’intro mais vraiment très brièvement).

      A mon sens, le fait qu’elle pose ce type de question laissait entendre qu’elle n’avait pas l’expertise suffisante pour trouver un intérêt à un outil qui permet d’aller plus loin dans l’analyse… mais pas facile de faire du cas par cas !

      Répondre à Marlène
    • Julie

      > Je suis moins fan en revanche dans certains discours en termes de conseils Blogging ou de conseil en général, qui se veulent détenir la vérité absolue

      En général, ce discours arrive quand, derrière, il y a quelque chose à vendre :P .

      Répondre à Julie
  • prettylittletruth

    J’ai decouvert de super plugins WordPress et autres grace aux articles de conseils blogging, alors je les lis toujours, mais ne prends que ce qui m’interesse :)

    Répondre à prettylittletruth
    • Marlène

      Tant que tu arrives à faire le tri, c’est le principal ! :) Et si ça te permet de faire des découvertes c’est encore mieux…

      Répondre à Marlène
  • Julie

    Super article! Le problème actuellement est la naïveté de beaucoup qui pensent que c’est facile d’arriver aussi haut que certains bloggueuses connues en pensant qu’elles ont rien fait d’autre que d’écrire en étant vrai… ce que beaucoup oublient c’est que certaines de ces blogueuses ont des grosses formation en marketing et communication, ou justement on suivi des formations par la suite, ou on reçu l’aide de pro, et donc cela à aidé leur blog à percer. Malheureusement en France beaucoup profitent de la mode et on voit des horreurs en conseils pour le blogging… Les blogs de conseils comme les tiens, tenus par des pros sont rares malheureusement.
    J’aime les US pour ça, les gens sont réalistes et se forment, et même si leur blog ne marchent pas les gens prennent les choses du bon côté et utilise leur connaissance pour leur carrière. Mais bon je ne perds pas espoir, on y arrivera aussi un jour :)

    Répondre à Julie
    • Marlène

      J’espère mais c’est vrai que la France n’a pas du tout la même approche, aux US il y a aussi de manière générale une mentalité beaucoup plus axée sur l’entrepreneuriat et l’esprit de compétition donc comme tu le dis, c’est presque un réflexe de chercher à se former et à être « le meilleur » même sur une activité de loisir.

      J’avais écrit un article intitulé « Ce mythe qui persiste dans la blogosphère » je crois, où j’évoquais justement le fait que beaucoup s’attendent à un succès explosif dès lors qu’ils ont appliqué plein de conseils… oubliant qu’un blog est aussi une affaire de patience et de travail. Ce n’est pas en écrivant 20 articles super optimisés qu’on va construire une réputation :)

      Merci de ton commentaire !

      Répondre à Marlène
    • Julie

      Carrément je suis d’accord avec toi! Après les américaines sont loins d’être connes, pour elles soit tu veux en vivre, donc tu investis ton temps et ton argent, en gros ça ne tombe pas du ciel, soit tu restes à faire pour le plaisir. En France on a du mal à faire la différence entre les 2 concepts, mais ça va arriver, j’en vois certaines dans les webinars que je suis aux US, y’a toujours quelques petites françaises et ça fait trop plaisir!

      Répondre à Julie
  • Escapades amoureuses

    J’aime bien les lire, j’avoue que je suis une amatrice de ce genre de lecture mais pourtant, je ne suis pas les conseils :). Je lis et je me dis : ah oui, ce serait bien de suivre ces conseils précieux !! Mais,je procrastine :) et je les oublie.
    Oui, je sais, c’est mal ! :D

    Répondre à Escapades
    • Marlène

      Mais non ce n’est pas mal ! Ils sont là pour rendre service à ceux qui en ont besoin pour X raisons (pro, par curiosité, pour se motiver, pour le challenge intellectuel que ça représente d’apprendre sur ces thématiques) mais on peut aussi gérer son blog sans eux. En plus, certains blogueurs ont un « instinct naturel » qui les pousse à faire plein de choses super sans avoir de connaissances en webmarketing ou en référencement…

      Répondre à Marlène
  • Délia

    C’est intéressant de se poser cette question parce qu’effectivement on en voit fleurir partout! Je pense que certaines personnes d’ailleurs sont un peu dans le flou et publient quand même des conseils : quand je vois des blogs peu connus donner des recettes miracle sans que ça sente la connaissance réelle du sujet, ça me fait prendre de la distance.
    Sur ton blog c’est différent, je le prends comme une source fondée d’informations utiles sur l’univers du web parce qu’on sent tout de suite qu’il y a un coté technique.
    J’aime les lire (tes conseils donc!) parce que je trouve ça intéressant et que ça touche à un milieu qui forcément en tant que propriétaire d’un blog, me touche, mais je ne les suis pas.
    Non pas que je sois contre frontalement, mais parce que je préfère écrire comme je l’ai toujours fait, en faisant fi des lois du référencement, de la bienséance vocabulaire ou bien des lignes éditoriales à respecter.
    Pas assez de rigueur chez moi pour m’y confronter même si je pense que tes conseils sont franchement utiles!

    Répondre à Délia
    • Marlène

      Merci pour les compliments ! Je croise souvent des conseils faux et ce que je regrette juste, c’est que les gens dont ce n’est pas le métier ou la spécialité ne précisent pas que c’est « leur expérience ». Après tout, il n’y a rien de mal à dire « moi, j’ai fait telle chose sur mon blog et ça a produit tel résultat ». Ce n’est plus un conseil mais un retour d’expérience, il y a moins de risques d’induire les gens en erreur…

      Répondre à Marlène
    • Délia

      Exactement!
      C’est d’ailleurs quelque chose que j’apprécie beaucoup dans d’autres domaines notamment créatifs, parce que je préfère les personnes qui se forgent leur talent dans l’expérience que celles qui à l’inverse parlent théorie sans pratique.
      Mais comme maintenant beaucoup de personnes qui tiennent un blog sont aussi de la profession web, difficile de savoir qui est quoi et si rien ne nous indique directement la nature du conseil, ça devient vite compliqué de savoir qui a « raison » et prodigue les conseils les plus génériques et susceptibles d’être appliqués au plus grand nombre, et non pas au cas unique d’un seul blog.

      Répondre à Délia
  • Odile Sacoche

    Je suis entièrement d’accord avec toi.
    Personnellement en ce moment je suis à fond dans le conseil, je les lis et on me demande d’en parler (ce que je compte faire, hein, si on me le demande). Cependant, j’ai remarqué ces derniers jours que je complexait complètement, comme tu le dis si bien : vais-je y arriver ? Je ne sais pas faire ça, etc.
    Et puis, un petit déclic, je me suis dit que les conseils étaient là pour m’aider, et non pour me complexer. J’ai repérer les blogs qui me faisaient sentir une grosse nulle, et donc j’arrête de les suivre. À l’inverse, j’ai noté aussi les blogs qui m’aidaient beaucoup tant dans ma réflexion que dans l’action, et comme tu dis, je fais ma popote interne.

    Et puis un conseil, on fait encore bien ce qu’on veut avec. Là où le bas blesse, c’est quand il y a « devoir ». On fait encore bien ce qu’on veut avec notre blog, qu’il soit pro ou amateur (c’est très juste d’ailleurs de différencier les 2, il n’y a pas de malaise à devenir pro, ni a rester amateur, comme tu dis, chacun sa route)

    Merci encore pour cet article !
    (j’en ai justement écris un cet aprèm à publier « je ne sais pas quand » sur les techniques et conseils de blogging à tester)

    Répondre à Odile
    • Marlène

      Hâte de lire ton article ! Ce n’est pas facile, je trouve, pour un lecteur qui n’a pas de connaissances techniques ou webmarketing de faire le tri… Ce n’est pas parce qu’un article est bien écrit d’un point de vue « linguistique » qu’il est juste, par exemple… En lisant beaucoup on finit par recouper les infos mais pour un débutant c’est une tâche assez ardue !

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Ah cet article je l’attendais car tu n’en avais déjà parler.
    je suis d’accord ce que tu dis dans cet article. Moi j’ai déjà constater avec mes articles humeurs que certaines personnes viennent me dire « ah mais non moi je fais pas ça ou ça ». Surtout les articles sur l’organisation, j’ai souvent envie de répondre, mais tu n’es pas obligé de suivre tous les conseils, tu fais ce qui te plaît. Je pense qu’il faut prendre ce dont on a besoin, en fonction de notre domaine et de nos envies.
    Des fois, j’ai l’impression de certaines personnes perdent un peu leur libre arbitre quand ils sont perdus ou quelqu’un de plus « grand » leur dit quelque chose. Je pense qu’il est toujours bon de ne pas suivre aveuglement un conseil, mais de nous demander si ça sera inutile pour nous d’abord.
    Bisou et à bientôt

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Ah j’ai déjà eu ce genre de remarque aussi, pas sur le blog directement mais plutôt via des commentaires sur d’autres réseaux… C’est d’ailleurs ce qui m’a donné envie d’écrire l’article.

      Je pense que lorsqu’un blogueur amateur me dit « ça me choque qu’on puisse écrire en fonction de tel ou tel mot clé », ça le choque avant tout parce que c’est une pratique trop « stratégique » pour un blog amateur. Je crois que ceux qui critiquent le font souvent par rapport à leur propre façon de bloguer.

      Répondre à Marlène
  • surunpetitnuage

    Coucou, je ne pense pas que tous les conseils blogging soient utiles. Moi je sais que je les lis presque à chaque fois qu’une article pointe son nez, pas pour copier bêtement, mais pour m’en inspirer et essayer d’améliorer ma méthode qui est pour l’instant encore un peu trop chaotique :).
    Mais je comprends ce que tu veux dire ;).

    Bisous ma belle et comme toujours un super article, sur lequel on ne peut pas finir sans papoter XD.

    Répondre à surunpetitnuage
    • Marlène

      Merci de ton commentaire ! C’est bien si tu arrives à avoir le recul suffisant pour faire le tri dans ce que tu lis, ce n’est pas si évident que ça !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.