Compte Adsense désactivé : comment éviter d’être bloqué ?


Beaucoup de blogueurs choisissent Google Adsense pour monétiser leur site, en partie à cause de sa simplicité. Une fois l’inscription à la plateforme effectuée, vous pouvez en quelques clics paramétrer vos annonces puis les publier sur votre site ou blog. Cette simplicité conduit souvent les débutants à valider les conditions d’utilisation d’Adsense sans les avoir lues… et quelques semaines ou quelques mois plus tard, le couperet tombe : compte Adsense supprimé pour non-respect des conditions d’utilisation.

Pour éviter d’en arriver là, j’ai rassemblé dans cet article les principales consignes à respecter pour que votre compte Adsense ne soit pas bloqué ainsi que la marche à suivre si Google ferme votre compte. Ça ne fait jamais de mal de relire ces informations car après plus de 8 ans au sein du programme Adsense, je vous avoue qu’il y a des règles que j’avais moi-même oubliées.

La particularité d’Adsense, c’est que toutes les règles ne sont pas mentionnées dans le règlement. Certaines sont aussi spécifiées dans l’aide officielle de Google. Pas facile pour un novice de s’y retrouver !

Consignes générales

1. Vous devez être majeur.

2. Vous ne pouvez créer qu’un seul compte. Vous y ajouterez tous vos sites web.

3. Vous devez indiquer clairement les règles de confidentialité de votre site : la manière dont vous gérez les cookies, les informations personnelles que vous collectez, etc.

4. Vous ne devez jamais révéler votre taux de clics ou vos statistiques Adsense. Je le mets en gras et en rouge car je vois de plus en plus de blogueurs qui écrivent des « bilans » de leur trafic, de leur monétisation, en écrivant noir sur blanc leur taux de clics. C’est interdit et c’est une cause possible d’exclusion du programme Adsense.

5. Ne dépassez jamais trois blocs d’annonces, trois blocs thématiques et deux champs de recherche par page. Google AdSense a créé il y a peu les blocs de « Contenu Correspondant », ils peuvent être ajoutés en plus sur une page et n’entrent pas dans le décompte de trois blocs d’annonces par page.

Google Adsense

Contenu de votre site

1. Vous n’avez pas le droit de diffuser des annonces sur des articles ou des sites qui contiennent un contenu réservé aux adultes. Attention : Google a une vision très large de la question. Vous devez donc bannir de votre site :

  • Toute discussion concernant les performances sexuelles, les MST et la sexualité en général.
  • Les images et objets à potentiel érotique.
  • Tout débat relatif à des services pour adultes.
  • La pornographie, sous forme de photos ou de vidéos mais aussi sous forme de bande dessinée ou de manga.

Attention, vous ne devez pas non plus faire de lien vers ce type de site, même si c’est pour faire de l’humour.

2. Vous ne pouvez pas diffuser d’annonces Adsense sur un site proposant du contenu illégal (téléchargements, contrefaçons, etc) ou sur des pages qui font la promotion de l’alcool, du tabac, etc.

3. Vous ne pouvez pas utiliser Adsense sur un site qui génère du contenu automatiquement ou qui propose du contenu plagié.

2. Toutes les conditions que je cite dans cet article doivent être respectées non seulement dans le contenu que vous créez mais aussi si vous laissez des tiers publier sur votre site. Je pense par exemple aux sites ou blogs collaboratifs qui laissent les utilisateurs poster des articles. Il en va de votre responsabilité de veiller à ce que ces contenus soient conformes à la charte Adsense.

Ce qu’il ne faut pas faire avec ses pubs Adsense

1. Vous n’avez pas le droit de cliquer sur vos propres publicités, que ce soit via votre ordinateur ou via des ordinateurs que vous contrôlez (ex : ordinateur de votre entreprise, de vos parents, etc). Google identifie généralement très bien ces clics frauduleux et ils peuvent causer votre exclusion du programme Adsense. N’essayez donc pas de tricher en quémandant des clics à vos amis !

Il peut arriver que l’on clique par erreur sur l’une de ses publicités. Si cela vous arrive une fois, ce n’est pas grave, pas la peine de chercher à contacter Adsense. Pour éviter que ça se reproduise, installez un bloqueur de publicité gratuit type « Adblock » que vous activerez sur votre propre site. Ça vous mettra à l’abri de tout clic malencontreux !

2. Il est interdit d’inciter ses visiteurs à cliquer, que ce soit directement ou indirectement : là aussi, je le mets en gras et en rouge parce que j’ai encore vu, pas plus tard qu’hier, une blogueuse qui disait grosso modo « Si vous cliquez sur les pubs, vous me ferez gagner un peu d’argent à chaque clic mais bien sûr, ce n’est pas une obligation ». Ça, c’est jouer avec le feu. Et je ne vous apprends rien si je vous dis que le feu, ça brûle ;)

De même, il est interdit de proposer un paiement ou un cadeau si un visiteur clique, etc. La règle s’applique quelle que soit la raison invoquée. Je me souviens d’un site animalier qui incitait les visiteurs à cliquer sur les pubs en promettant que l’argent permettrait d’acheter des croquettes à des associations. C’est une noble intention… mais c’est interdit.

Exemple d'incitation au clic sur Adsense
Exemple d’incitation au clic sur Adsense
Exemple d'incitation au clic sur Adsense
Exemple d’incitation au clic sur Adsense

3. Vous ne devez pas modifier le code des annonces fourni par Adsense. Vous pouvez changer le design des annonces via votre compte Adsense, quelques modifications précises sont permises sur certains types d’annonces mais ne touchez jamais au code final qu’Adsense vous fournit. Il est également interdit d’intégrer ces annonces dans des iFrames.

4. Vous ne devez pas tenter d’influencer le type d’annonce affiché. Par exemple, sur certaines thématiques, le clic est rémunéré plus cher que dans d’autres (je pense à des domaines comme la finance, l’immobilier, etc). Si votre site ne traite pas de ces thèmes, il est formellement interdit d’insérer des mots clés non pertinents juste pour afficher des annonces plus rentables.

5. Vous ne devez pas afficher les annonces d’une manière qui induit en erreur vos visiteurs en leur faisant croire que c’est « votre contenu ». Par exemple, en mettant un titre du style « Mes suggestions shopping » au-dessus des annonces… ou en donnant aux annonces le même look que votre menu.

6. Vous ne devez pas placer les annonces à un endroit où elles peuvent générer des clics non intentionnels : par exemple, une annonce placée juste sous un menu déroulant risque d’entraîner des clics non désirés par les visiteurs. C’est interdit.

Se protéger des attaques visant votre compte Adsense

1. Sur les gros sites, il arrive que des concurrents malveillants tentent de vous porter atteinte en multipliant les clics sur vos annonces, soit à la main, soit avec des robots qui cliquent en série. C’est ce qu’Adsense appelle un « sabotage ». Il faut savoir qu’il est de votre responsabilité de veiller à l’absence de sabotage. Il est donc primordial de consulter votre compte Adsense de manière très régulière et si vous constatez la moindre activité suspecte, de prévenir Adsense grâce à ce formulaire de contact.

2. Certains sites malveillants peuvent aussi chercher à vous nuire en exploitant votre code d’annonceur Adsense. Si vous êtes victime de ce type de pratique, n’hésitez pas à préciser sur votre compte les sites autorisés à afficher vos annonces. Tout site extérieur à ces adresses utilisant votre code ne sera plus pris en compte par Adsense dans le calcul de vos revenus.

Que faire si votre compte Adsense est désactivé par Google ?

J’espère que vous lirez tous cet article AVANT d’en arriver à ce stade. Souvent, je lis des appels au secours sur les forums « Mon compte Adsense a été désactivé sans raison ». Il y a toujours une raison et souvent, elle vient d’une mauvaise lecture ou d’une non-lecture des conditions d’utilisation. La première étape est donc d’identifier la cause de votre radiation.

Si elle est liée à une mauvaise lecture des conditions d’utilisation d’Adsense ou à une négligence de votre part (par exemple, vous n’avez pas signalé des clics manifestement frauduleux), vous ne pourrez rien faire pour obtenir la réactivation de votre compte. En revanche, si vous êtes de bonne foi et que la cause de votre radiation n’a pas pu être empêchée malgré tous vos efforts, Google peut examiner votre réclamation. Pour cela, contactez Google grâce au formulaire de réclamation Adsense. Votre situation sera étudiée et une conclusion sera rendue par Google. Elle est définitive.

Si vous devez dire adieu à Adsense, Google est autorisé à conserver l’argent présent sur votre compte qui ne vous a pas encore été payé. Par ailleurs, vous êtes banni à vie du programme Adsense. Faire du bruit sur les forums ne changera rien, Google est souverain dans ses décisions. Pour digérer la chose, remettez-vous vite au travail, cherchez une autre régie et cette fois, lisez bien les conditions d’utilisation !

En complément…

Il faut aussi savoir que le règlement de Google Adsense lui-même est très succinct. La plupart des interdictions sont formulées dans l’aide de Google donc si vous ne vous renseignez pas bien, vous risquez de faire des bêtises sans le savoir. Ce sont les conditions d’utilisation du pays où se trouve votre adresse de facturation qui s’appliquent.

Précision utile : cet article n’a pas vocation à être exhaustif. Il y a beaucoup de règles à respecter sur Adsense ;)

Cet article a été mis à jour le 23 avril 2016.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

22 commentaires sur “Compte Adsense désactivé : comment éviter d’être bloqué ?

  • Lucy

    Bonjour Marlène,

    Je viens te mettre un commentaire sous cet article car j’ai un problème avec mon compte Adsense, il n’est pas désactivé mais justement je n’arrive pas à l’activer. Sur mon compte, lorsque je fais analyser mon site pour pouvoir y diffuser de la publicités, je me retrouve toujours avec ce message : « Corrigez ces problèmes pour vous connecter à Adsense. Veuillez examiner les problèmes que nous avons detectés , les corrieger et nous envoyer un formulaire une fois que vous avez terminé. Dans le cas contraire, vous ne pourrez pas utiliser Adsense. »
    Or, ils ne me donnent pas le soucis qu’il y a avec mon compte donc je n’arrive pas à mettre des publicités sur mon site mais je n’ai aucune idée de la raison qui m’en empêche… J’ai regardé la liste des consignes relatives au contenu et je ne trouve pas le problème, mon site a l’air tout à fait normal.
    J’ai essayé de chercher une adresse mail pour contacter Adsense mais impossible… Aurais-tu une idée de ce qu’il se passe ?

    Merci d’avance et excuse-moi si ce commentaire n’a rien à faire sous cet article mais ça me désespère…

    Répondre à Lucy
    • Marlène

      Hello, visiblement la raison est liée à ton contenu. Est-ce que tu parles de sujets problématiques pour AdSense type alcool, contrefaçon, médicaments ? Est-ce que tu as beaucoup d’articles en ligne ? Tu peux demander des avis sur le forum d’aide AdSense aussi !

      Répondre à Marlène
    • Lucy

      Non je ne parle pas du tout de ce genre de sujets c’est bien pour ça que je ne comprends pas…

      Répondre à Lucy
  • Selzo

    Merci pour toutes ces utiles informations. Depuis des semaines et à deux reprises, j’ai reçu un mail de google comme quoi mes paiements sont suspendus. Apparemment je n’ai pas indiqué le mode de paiement. Dans le mail, on me demande de me connecter à mon compte adsense. Mais quand je clique sur le lien, une page « bloquée » où je vois le montant de mon paiement s’affiche sans que je ne puisse rien faire. Quelle est la solution à ce problème ?

    Répondre à Selzo
    • Marlène

      Bonjour Selzo, déjà, vérifiez que ce n’est pas un mail de phishing, sait-on jamais. Ensuite, êtes-vous dans la bonne rubrique ? Dans votre compte Adsense, allez dans le menu Paramètres > Paiements à gauche puis cliquez sur « Gérer les modes de paiement ». Vous devriez pouvoir Ajouter un mode de paiement à cet endroit.

      Répondre à Marlène
  • Marc

    Il faut savoir également que le blocage des comptes est plus probable dans certains pays.
    Au Canada c’est extrêmement fréquent. Il faut savoir également que Google fraude et ne rembourse pas les annonceurs. Il y a plusieurs année, j’ai créer un compte adword et un compte adsense pour une étude collégial.
    J’ai investi 100$ en publicité, j’ai paramétré le tout pour que cette publicité ne puise être affiché que sur un des sites qui m’appartiens. Avec le temps l’argent s’est accumulé sur mon compte et s’est vidé sur l’autre. Déja il y avais une différence mais c’est la part de gateau de Google. Un peu avant le temps du versement mon compte a été banni pour click frauduleux, logiquement j’aurais du etre remboursé de l’autre coté vue que j’étais l’unique annonceur.
    Et bien non je n’ai jamais rien us comme remboursement… La preuve que Google ne joue pas franc jeu.

    Répondre à Marc
    • Marlène

      La pratique ne me paraît pas franchement clean et j’ai toujours vu les personnes expérimentées sur AdWords et AdSense la déconseiller… car c’est en général considéré comme une violation des règles. Certaines règles sont délicates dans le cas du tandem AdWords/AdSense, notamment l’interdiction de créer des landing pages ayant pour seul but d’emmener les utilisateurs ailleurs. Si tu places des AdSense sur ta landing page AdWords, par exemple, ton but n’est-il pas que les gens cliquent sur les pubs pour quitter ton site ? Et sinon, comment le faire comprendre aux robots de Google ? Compliqué…

      C’est aussi déconseillé quand ton site ne vend pas son propre produit qui justifierait de le promouvoir avec AdWords. AdWords, c’est de la génération de trafic dans un but précis derrière, vu le budget que ça représente pour gérer correctement des campagnes, on se lance sur AdWords parce qu’on en retire un bénéfice financier suffisant (= supérieur à ce que génère une pub AdSense). Générer du trafic via du référencement payant vers une étude s’il n’y a pas de rentabilité évidente… et mettre des AdSense sur le site, c’est donner le bâton pour se faire battre car tu laisses entendre que le seul but de tes AdWords est d’avoir plus de trafic… et plus de gens pour cliquer sur tes pubs. On peut tout à fait utiliser AdWords ET AdSense (pour recouper une partie de son investissement) sur un même site (et pas sur les landing pages) mais il faut une énorme maîtrise des deux plateformes et de leurs règles si bien que rares sont ceux qui s’y risquent.

      Bref, ton bannissement ne me surprend pas et ça me paraît plus que normal qu’on ne te rembourse pas. D’une certaine manière, tu portes atteinte aux annonceurs qui auraient pu apparaître sur ton site car tu monopolises le marché. Il y a pas mal de discussions à ce sujet sur les forums AdSense/AdWords.

      Répondre à Marlène
  • Séverine

    Ton article tombe à pic ! Je m’interroge quand à monétiser mon blog, pour financer « à minima » les coûts d’hébergement / nom de domaine.
    Du coup, c’est bien d’en savoir plus sur Google Adsense, j’irais regarder plus en détail les conditions.
    D’ailleurs, un article sur les régies publicitaires serait intéressant je pense (bon je vais faire mes recherches Google, mais c’est toujours mieux d’avoir des retours d’expérience).
    Séverine

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      C’est une bonne idée ! Concernant Adsense, difficile d’espérer rentabiliser son hébergement avec ça sauf thématique particulière qui rapporte (argent/crédits/immobilier, etc) ou très gros trafic. Je vois pas mal de blogueurs déçus par les revenus qu’ils en tirent. Pour ma part, je m’y retrouve parce que j’ai plusieurs sites web, certains étant plus rentables que d’autres… mais globalement, on ne peut pas dire que ce soit LA solution de monétisation la plus profitable :)

      Répondre à Marlène
    • Séverine - Le Meilleur est Avenir

      Merci Lou, je vais me renseigner sur les régies plus spécialisées, mais aussi les aspects fiscaux car se mettre auto-entrepreneur pour gagner quelques dizaines d’euros par an, pas sûr que ce soit valable. Mais je ne sais pas si on peut déclarer autrement, avec les impôts sur le revenu par exemple (j’imagine que si c’est le cas il y a un plafond qui existe).

      Répondre à Séverine
    • Marlène

      Le problème avec la méthode que tu suggères n’est pas le plafond… mais l’URSSAF. Tu seras en règle sur la partie impôts en faisant ça mais pas sur la partie « charges sociales ». C’est amusant que tu parles de ça parce que j’ai justement prévu un article pour la fin de semaine sur le portage salarial, c’est un régime plus léger que l’auto-entrepreneuriat. Il y a plus de charges mais en contrepartie, tu n’as rien à gérer sur le plan administratif (ou presque).

      Répondre à Marlène
    • Séverine

      Génial ! J’ai hâte de lire ton article alors !!
      Je connais déjà bien le principe du portage salarial, mais j’ignorais que c’était possible pour ce type d’activité ;-)

      Répondre à Séverine
  • L'Irrégulière

    Je viens d’aller voir. J’ai bien ri avec leur phrase : « demandez-vous si vous laisseriez un enfant le consulter ou si vous y accéderiez volontiers en présence de collègues de travail. Si votre réponse à ces questions est « non », cela signifie que vous ne devez pas y placer votre code d’annonce. ».

    Ma réponse concernant mon blog est « oui », surtout pour la 2e, mes collègues ont l’adresse de mon blog et ça ne me pose aucun problème. Mais j’y parle de littérature érotique assez régulièrement, donc la leur serait non.

    CQFD…

    Répondre à L'Irrégulière
    • Marlène

      Oui, je pense que ça ne passerait pas. J’avoue que j’avais oublié à quel point la règle était stricte, du coup j’ai légèrement modifié l’une de mes critiques de films où j’avais plaisanté sur une base de données consacrée aux scènes de sexe dans les films ^^ Ça fait une éternité que j’utilise Adsense et comme on a le droit à un seul compte, l’ensemble de mes sites web est rattaché au même compte, ça m’embêterait de me faire virer du programme pour une blague ^^

      Le critère « laisseriez-vous un enfant le consulter » me paraît très réducteur, il y a plein de sujets qui, sans être érotiques, ne sont pas adaptés à la maturité d’un enfant :)

      Répondre à Marlène
  • L'Irrégulière

    Leur définition de « site pour adulte » me laisse quand même perplexe. C’est bien des Américains quand même…

    Répondre à L'Irrégulière
  • Claudine

    Waouh ! Quel article ! Je ne savais pas tout cela ! Notamment l’interdiction des pubs adsense sur les sites réservés aux adultes, il y aurait donc une éthique Google !
    Par contre, je savais qu’ils étaient très stricts en matière d’incitation aux clics.
    Merci pour tous ces rappels !

    Répondre à Claudine
    • Marlène

      Google est très strict côté contenus :) Tout ce qui concerne le tabac, l’alcool, la sexualité, etc, est problématique avec Adsense et ce n’est finalement pas étonnant : Google met en relation des annonceurs (= des marques) avec de potentiels clients de ces marques… donc il a tout intérêt à ce que les annonces s’affichent dans un cadre qui ne compromet pas l’image de la marque qui lui donne de l’argent :)

      Par exemple, si Sephora paye Google pour apparaître sur des sites web, je doute que les responsables de la marque apprécieraient beaucoup d’être mis en avant sur un site pour adultes. Et ce travail de « modération », c’est à Google de le faire puisque c’est l’intermédiaire entre l’annonceur et le « cliqueur » :)

      Répondre à Marlène
  • Délia

    J’ignorais tout ça (bon, faut dire que je n’ai pas add sense!).
    Ca m’étonne d’ailleurs que adsense ne condamne pas l’utilisation d’addblock parce que finalement pour eux c’est un gros manque à gagner.
    Avec ce type de régies, j’ai un peu peur si je décide de monnétiser un jour de n’avoir que des trucs complètement W*F dans mes pubs.
    En tout cas, pour rester chez eux, faut le vouloir mine de rien !!

    Répondre à Délia
    • Marlène

      Légalement je pense qu’ils n’ont pas de recours contre Adblock. Ça fait aussi beaucoup de tort aux sites web eux-mêmes à vrai dire… d’où le fait que certains te poussent à désactiver les bloqueurs de pub.

      J’avoue qu’en voyant les conditions d’utilisation, je me demande comment j’ai fait pour ne pas me faire virer du programme parce que plus tu te promènes sur leur site web, plus tu découvres des règles ^^

      Répondre à Marlène
  • Grisélidis

    Hello :)

    Je te remercie pour cet article qui tombe à point nommé. Je teste depuis quelques jours une régie de pub qui propose en l’absence de ses propres affichages, de mettre en ligne par subsitution, ceux d’une autre régie, notamment via Iframes. Je viens de décocher l’affichage via iframes car j’ignorais que Adsense ne l’autorisait pas. Ton billet tombe à pic ! Mon compte ne sera pas désactivé à cause de ça, thanks to you =)

    Billet au top, comme d’hab :) !

    Répondre à Grisélidis
    • Marlène

      Merci ! C’est fou mais j’avoue avoir moi-même redécouvert des conditions que j’avais totalement zappées au fil du temps… Je ne retrouve pas l’histoire des iframes en français mais voilà l’article qui en parlait : iFrames et Google Adsense. Il y a encore des gens qui se sont fait pincer cette année (vu sur les forums Adsense) donc a priori c’est toujours en vigueur !

      Concernant les frames, ils interdisent aussi d’afficher des Adsense sur une page qui comporte des frames vers un autre site (« When a site displays someone else’s site within a frame or window on their own site, this is considered framing content. Placing Google ads on such pages is strictly prohibited »).

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.