Comment utiliser les hashtags sur les réseaux sociaux ?


Qu’est-ce qu’un hashtag et comment l’utiliser sur le web ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. Faut-il en mettre, combien en mettre, comment les trouver ? Je vous explique tout !

Qu’est-ce qu’un hashtag ?

Aujourd’hui, le hashtag désigne simplement un mot-clé précédé d’un signe dièse. Par exemple, #hashtag est un hashtag :)

Ça fait en réalité très longtemps sur le web que l’on utilise le signe dièse pour rassembler des messages autour d’une même thématique. Le système de discussion en ligne IRC, mis en place à la fin des années 1980, nommait déjà les groupes de discussion en précédant leur nom d’un signe dièse, comme vous pouvez le voir en haut de l’image ci-dessous, avec #kubuntu-fr.

Exemple de canal de discussion IRC
Exemple de canal de discussion IRC

Aujourd’hui, plus besoin d’être présent sur les réseaux sociaux pour voir passer des hashtags. Ils sont partout ! A la télévision, les émissions vous suggèrent ceux que vous pouvez utiliser pour commenter le programme en temps réel. Dans la publicité, le hashtag s’intègre aux campagnes pour faciliter leur viralité : vous avez peut-être vu passer par exemple la campagne du BHV Marais :

Campagne du BHV Marais avec des hashtags

Mais quelle est la fonction du hashtag ?

Le hashtag : quand sert-il, à quoi sert-il ?

A l’origine, le hashtag a avant tout un rôle pratique : faciliter les recherches autour d’un thème précis. Par exemple, si quelqu’un poste le hashtag #nature sur Instagram et que vous cliquez dessus, vous allez en un clin d’œil retrouver toutes les photos postées avec ce même hashtag. Pour la petite histoire, l’idée du hashtag a été suggérée sur Twitter dès 2007 par Chris Messina, ancien employé de Google.

Le hashtag peut servir dans bien des contextes, des plus sérieux aux plus amusants. Par exemple :

  • Si vous partagez votre avis sur un programme télé ou un match de foot, vous pouvez retrouver grâce aux hashtags tous ceux qui regardent le même programme que vous.
  • Certains événements peuvent être commentés en direct avec un hashtag précis : ça permet à tous ceux qui n’ont pas pu faire le déplacement de suivre quand même ce qui se passe.
  • Le hashtag peut servir à fédérer les internautes autour d’une campagne caritative ou politique. Par exemple, #BringBackOurGirls en réaction à l’enlèvement de lycéennes nigérianes par Boko Haram, #MeToo contre le harcèlement sexuel…
  • Le hashtag peut servir à organiser des concours : par exemple, au moment de Noël, le site de e-commerce Rue du Commerce a proposé aux internautes de tweeter le cadeau de Noël de leurs rêves avec le hashtag #NoëlQuiDéchire puis a tiré au sort des gagnants, leur offrant le cadeau en question.
  • Le hashtag peut servir à faire de l’humour : par exemple « #RéfléchisComme1Youtubeuse » sur Twitter a été l’occasion pour les internautes de se moquer des YouTubeuses en question.
    Réfléchis comme une YouTubeuse

Le hashtag est donc particulièrement utile dès qu’on a envie de fédérer les internautes, quelle que soit la raison : pour rigoler, pour mobiliser, pour partager un événement en direct, pour organiser des concours… Pas besoin, du coup, de l’utiliser sur chaque mot comme le font certains débutants sur Twitter : « Me voilà sur Twitter ! #je #suis #content »

Comment trouver des hashtags ?

C’est la jun-gle ! En matière de hashtags, les possibilités sont infinies.

Les hashtags mythiques

Sur Twitter comme sur Instagram, certains hashtags sont entrés dans l’histoire (du moins, celle d’Internet). Des hashtags aussi mythiques que le « Like » de Facebook. Souvent, c’est tout simplement en passant du temps sur le réseau social et en suivant d’autres comptes dessus que vous les découvrirez. Je vous en donne quelques-uns :

Sur Instagram :

#foodporn => photos de nourriture
#skyporn => photos du ciel
#nofilter => photos sur lesquelles on n’a appliqué aucun filtre Instagram
#ootd (« outfit of the day ») => votre tenue du jour
#fromwhereistand (« de là où je me tiens ») => photo de vous prise en plongée.

Sur Twitter :

#MardiConseil => tous les mardis, conseillez une lecture à vos abonnés
#VendrediLecture => tous les vendredis, racontez ce que vous êtes en train de lire
#TeamInsomniaque => ce hashtag réunit toutes les nuits ceux qui ne trouvent pas le sommeil

L’usage des hashtags évolue au fil du temps : ainsi, sur Twitter, on a de moins en moins ces hashtags « standardisés » que l’on avait au départ… et beaucoup plus de hashtags qui naissent au gré des événements du jour, en fonction de l’actualité.

Les hashtags des événements

Tout événement majeur a son hashtag.

Parfois, il est suggéré par les organisateurs eux-mêmes : c’est le cas des émissions de télé qui vous incitent à tweeter en utilisant un hashtag précis, par exemple #TheVoice, #KohLanta. Ce hashtag peut concerner soit l’émission tout entière, soit un moment précis du programme comme sur la capture d’écran ci-dessous :

Hashtag dans The Voice
Un hashtag est suggéré à l’écran pendant la diffusion de « The Voice » en France

Le hashtag peut aussi être proposé par un compte influent, ou créé par le premier internaute qui décide de parler du sujet, avant d’être repris par tous les autres.

Il n’y a pas que la télé et le foot qui ont leurs hashtags, les événements plus sérieux peuvent aussi être concernés, c’était le cas par exemple lors du vote de la loi sur le renseignement, avec le hashtag #PJLRenseignement. Et puis, pour ne pas faire de jaloux, il y a aussi des événements rigolos comme la #JPDN sur Instagram (« Journée du Pull De Noël »).

Parfois, une habitude s’installe et aide les internautes à former le hashtag d’un événement : par exemple, pour les matchs de foot, il est de tradition désormais de former un hashtag en accolant les abréviations de chaque équipe. Par exemple, un match PSG/AS Monaco aura le hashtag #PSGASM.

Les hashtags liés à des comptes

Certains comptes se sont créés sur des thèmes précis, donnant naissance à des hashtags repris ensuite par des milliers d’internautes. Par exemple, l’Office du Tourisme de Paris a lancé le hashtag #parisjetaime pour que chacun puisse partager ses plus belles photos de Paris.

Sur Instagram, il existe le compte @ihavethisthingwithfloors (« J’ai ce faible pour les sols ») qui a créé un hashtag du même nom pour que chacun partage ses photos de carrelages, de moquettes et autres jolis sols.

Regram @vaniaamanda #ihavethisthingwithfloors

Une photo publiée par I Have This Thing With Floors (@ihavethisthingwithfloors) le

Les hashtags liés à des applications

Bien souvent, les internautes ne se contentent pas d’installer l’appli Instagram sur leur smartphone, ils installent aussi d’autres applications complémentaires. Par exemple, des applications pour retoucher ses photos avant de les poster sur Instagram. Certaines ont donné naissance à des hashtags. #vscocam, par exemple, pour signaler les photos retouchées avec cette appli.

Les outils pour trouver des hashtags

Si vous avez du mal à savoir quel hashtag utiliser, il existe des milliers de sites qui listent les hashtags les plus populaires du moment. Il y a par exemple le très pratique Hashtagify : il vous permet non seulement de connaître les hashtags les plus populaires mais aussi, en tapant un hashtag dans le moteur de recherche, d’obtenir des suggestions d’autres hashtags pertinents.

Pour Instagram en particulier, vous pouvez aussi utiliser des sites comme Websta ou Top Hashtags. A ce propos, vous le constaterez sur Instagram en particulier, les hashtags sont très souvent en anglais.

Ne négligez pas aussi les méthodes très classiques : entrez votre idée de mot-clé dans le moteur de recherche de Twitter ou Instagram et regardez s’il y a déjà des tweets ou des photos qui lui sont associés. N’hésitez pas aussi à regarder quels hashtags utilisent les comptes qui ont beaucoup d’abonnés. Par exemple, j’ai constaté que la plupart des comptes très populaires sur Londres utilisaient le hashtag « thisislondon », je m’y suis mise aussi !

Sur Instagram, beaucoup adoptent la règle des trois tiers : un tiers de hashtags très populaires (plus d’un demi-million de photos), hashtags moyennement populaires (quelques centaines de milliers de photos), hashtags plus ciblés (quelques milliers ou dizaines de milliers de photos).

The London Eye 👀

Une photo publiée par No Tuxedo (@notuxedo) le

Créer son hashtag

On peut enfin lancer son propre hashtag. A quoi ça sert ?

  • Ca peut aider vos abonnés à retrouver facilement les posts que VOUS avez publiés sur un sujet précis. Par exemple, imaginons que je parte en Angleterre. Je pourrais poster des photos avec le hashtag #england mais elles se mélangeront aux photos de tous ceux qui visitent le pays. Si je crée le hashtag « NoTuxEngland » par exemple, vous pourrez retrouver MES photos d’Angleterre.

    Là, vous allez me dire : « Mais… euh… il suffit que j’aille sur ton compte, pas besoin de hashtag ! » C’est vrai. Mais imaginez que j’aille très souvent en Angleterre. Dans 2 ans, vous pourrez encore retrouver mes 849 photos du pays grâce au hashtag #NoTuxEngland sans avoir besoin de fouiller dans les profondeurs de mon compte Instagram.

  • Autre utilité du hashtag sur mesure : pouvoir organiser un concours et choisir les gagnants facilement. Par exemple, je pourrais vous dire « Votre plus beau voyage, c’était où ? Répondez avec le hashtag #NoTuxYeah et gagnez peut-être un cadeau ». Ensuite, je n’aurai plus qu’à faire une recherche avec le hashtag #NoTuxYeah pour voir toutes les réponses et tirer le gagnant au sort.

Bien entendu, ces méthodes ont tendance à être vraiment efficaces si vous avez beaucoup d’abonnés. Le seul risque est de choisir un hashtag qui ne soit pas assez distinctif et que d’autres personnes se mettent à utiliser en même temps que vous… ou de voir votre hashtag « squatté » par des gens qui vont l’utiliser pour autre chose que votre idée première.

Conseils pour bien utiliser les hashtags

Vous vous demandez sûrement si les hashtags sont utiles ou pas. La réponse est oui ! Selon Dan Zarella, les tweets avec hashtag sont 55% plus susceptibles d’être retweetés, preuve s’il en est de leur intérêt. Mais il faut aussi apprendre à les consommer avec modération !

Combien de hashtags faut-il utiliser ?

Déjà, rappelez-vous de l’utilité du hashtag : permettre aux gens de retrouver des articles sur un même sujet. Il n’est donc #pas #utile #de #mettre #un #hashtag sur chaque mot ! Bien sûr, on ajoute parfois un hashtag rigolo à la fin d’un message juste pour faire de l’humour mais il ne faut pas abuser de ces petits dièses dans vos statuts !

Sur Twitter, « jusqu’à deux hashtags, ça va ; à partir de trois, bonjour les dégâts ! » Selon une étude de Buddy Media, un tweet avec hashtag suscite deux fois plus d’engagement qu’un tweet sans hashtag… mais à partir de 3 hashtags, la pratique devient contre-productive et on observe au contraire une chute de 17% du taux d’engagement. Point trop n’en faut, donc ! Twitter confirme cette statistique en préconisant de ne pas dépasser deux hashtags par tweet.

Sur Instagram, vous pouvez théorie en poster jusqu’à 30 hashtags par photo. Soit vous les ajoutez dans la description, soit vous les postez sous forme de commentaire (c’est en général ce que je fais, pour ne pas « parasiter » la description de la photo avec une longue liste de hashtags). Selon Sprout Social, il faut se limiter à 5 à 10 hashtags et les varier d’une photo à l’autre pour obtenir les meilleures performances.

Sur Facebook, c’est avec un seul hashtag par post que l’on obtient les meilleurs résultats en termes d’engagement.

Bon à savoir

Utilisez un hashtag pertinent par rapport au sujet de votre message. Parfois, certains tentent de « squatter » un hashtag populaire en postant des messages sans aucun rapport avec le sujet. Par exemple, si le hashtag « #KohLanta » est populaire sur Twitter lors de la diffusion de l’émission, certains vont soudain poster un message « Découvrez nos solutions pas chères pour faire vos cartes de visite #KohLanta ».

Et là, on se dit « C’est quoi le rapport entre Koh Lanta et les cartes de visite ? » Il n’y en a aucun, la société cherche juste à profiter de la notoriété du hashtag #KohLanta pour faire sa pub. A titre personnel, cette pratique a tendance à m’agacer :)

Beethoven et les hashtags
Eh oui, Beethoven aussi utilisait des dièses partout bien avant que ce soit à la mode ;)

Souvenez-vous aussi que les hashtags ne peuvent pas contenir d’espaces, de tirets ou de caractères spéciaux. C’est une erreur qu’on voit encore souvent !

De même, si votre compte est privé – que ce soit sur Instagram ou sur Twitter, vos hashtags ne servent à rien. Votre compte étant privé, vos publications ne seront pas listées sur les pages de recherche.

Allez, n’hésitez pas à partager cet article avec vos plus beaux hashtags… et à me suivre sur Instagram et/ou sur Twitter !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

18 commentaires sur “Comment utiliser les hashtags sur les réseaux sociaux ?

  • Zina

    Et que penses-tu de leur utilité sur facebook ? il me semble que lorsque j’en mets, mes posts ont plus de portée, mais je me demande à combien les limiter ? est-ce que comme sur twitter, trop de hashtag tue le hastag ?
    Merci :)

    Répondre à Zina
    • Marlène

      Hello, il y a justement une étude parue l’été dernier concernant les hashtags sur Facebook… et le bilan était loin d’être aussi rose que sur Instagram ou Twitter. Statut avec hashtag = moins d’engagement… et plus il y avait de hashtags, plus l’engagement baissait.

      Répondre à Marlène
  • So

    Hello,

    Merci pour cet article très instructif! Sachant que je viens de débarquer sur Instagram, ça sert :) Puisque tu évoques Instagram et Twitter, je trouve qu’Instagram comporte des hashtags plus compliqués à déchiffrer pour les néophytes.

    Je te suis déjà sur Twitter mais je n’ai pas encore fait un tour sur ton compte Instagram. A l’occasion, j’irai faire un saut pour voir tes photos et pour mieux comprendre le principe des hashtags version illustrée. Je garde ton article sous le coude.

    Répondre à So
    • Marlène

      Je ne suis pas très active en ce moment sur Instagram :) Mais c’est le réseau du hashtag par excellence car la limite du nombre de hashtags à ajouter aux posts est particulièrement élevée, ce qui pousse les gens à en mettre beaucoup et à en créer beaucoup !

      Répondre à Marlène
  • kaylacos

    Bonsoir, Merci pour cet article, étant encore novice sur Twitter leurs propres articles d’aide ne sont pas forcément clair. Par contre as tu publié un article sur les liens à tweeter (les raccourci). J’ai beau essayé avec les sites de raccourcissement ça ne fonctionne pas. Merci

    Répondre à kaylacos
    • Marlène

      Non, je n’en ai jamais parlé ! La particularité sur Twitter, c’est que les liens sont raccourcis pour faire 23 caractères si ma mémoire est bonne, on ne peut pas descendre en dessous.

      Répondre à Marlène
  • Sweet Judas

    Ahah, l’illustration avec Beethoven et ses dièses m’a tué… !

    Répondre à Sweet
    • Marlène

      Je l’ai choisie suite à une anecdote que j’ai entendue : une amie à moi donnait des cours à une petite fille qui lui a justement demandé « pourquoi il y avait un hashtag au début de la portée » en musique… Le choc des générations ! ;)

      Répondre à Marlène
  • Rose Marketing

    Super article !! C’est impressionnant de voir comme quelque chose d’aussi simple il y a encore quelques années est devenu un outil stratégique pour les campagnes de Marketing.

    Répondre à Rose
    • Marlène

      C’est stratégique mais ça ne me paraît pas si complexe que ça une fois qu’on a bien intégré le principe du hashtag et ses usages… En revanche je pense que pas mal de jeunes marqués ou entreprises surestiment le pouvoir viral du hashtag, s’imaginent qu’il suffit de trouver le bon hashtag pour « faire le buzz » :)

      Répondre à Marlène
  • Colin

    Super article !
    Nous avons également fait un tuto sur le hashtag, sous une forme un peu différente ;)
    N’hésitez pas à y jeter un oeil !
    http://www.oeil-au-carre.fr/le-blog/2015/05/21/internets-illustres-hashtag/

    Répondre à Colin
    • Marlène

      Merci pour le lien Colin ! Je pense que c’est bien utile aux débutants.

      Répondre à Marlène
  • NatAmelia

    Enfin un tuto pour une vieille !!!
    J’avoue que je ne maîtrise pas Instagram. Du coup, je comprends pourquoi une célèbre blogueuse sportive illustre ses photos avec les 30 hashtags sur Insta. Elle maîtrise parfaitement sa communication !
    Merci pour cet article plein d’humour ! Bises

    Répondre à NatAmelia
    • Marlène

      Après, c’est juste une question de lisibilité quand on met beaucoup de hashtags, je trouve qu’il faut mieux les poster dans le premier commentaire que dans la légende :)

      Répondre à Marlène
  • Pretty Obsession

    C’est un bon article récapitulatif car on voit utiliser les hashtags un peu de toutes les manières possible !
    J’aime beaucoup ton blog, bisous ♡

    Répondre à Pretty
    • Marlène

      Merci beaucoup ! La pratique s’est tellement généralisée qu’on trouve des hashtags un peu dans tous les sens, pas facile de repérer les « bons usages » du coup.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    #LectriceContente
    C’est un article hyper utile. Maintenant j’ose mettre des hastags sur insta mais j’ai du mal sur twitter, je ne sais pas pourquoi!

    Merci beaucoup de répondre aux interrogations de tes lecteurs. Et encore bravo pour ton blog et tout le reste :)

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Merci :) Je pense que déjà, sur Instagram, le médium dominant est l’image… donc le hashtag ne vient pas « parasiter » le message principal qui est visuel. A l’inverse, Twitter est basé sur le texte, tout comme les hashtags… donc ça me semble finalement assez logique qu’on fasse plus attention au choix des hashtags sur ce réseau. Mais il y a peut-être d’autres explications !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.