Comment transférer un nom de domaine vers un autre hébergeur ?


Vous souhaitez déplacer un nom de domaine chez un autre prestataire et vous ne savez pas comment faire ? Dans cet article, je vais vous expliquer comment transférer un nom de domaine vers un autre hébergeur : les étapes à suivre, les vérifications à faire, le principe du code de transfert et les choses importantes à savoir pour que le transfert se passe bien.

Pourquoi transférer un nom de domaine chez un autre hébergeur ?

Les raisons les plus fréquentes qui poussent à vouloir déplacer un nom de domaine sont les suivantes :

  • Obtenir de meilleurs prix : vous constatez que vous payez votre nom plus cher qu’ailleurs et vous souhaitez faire des économies.
  • Changer d’hébergeur : votre hébergeur actuel ne vous convient plus (mauvais support technique, lenteurs, uptime insatisfaisant) et vous souhaitez en changer.
  • Mieux gérer vos domaines : si vous possédez plusieurs noms de domaine chez des prestataires différents, vous souhaitez peut-être les transférer chez un même hébergeur pour tout centraliser.

C’est précisément dans ce contexte qu’intervient un transfert de nom de domaine. C’est tout simplement le fait de changer le prestataire auprès de qui vous « louez » votre nom.

Comment transférer un nom de domaine vers un autre hébergeur ?
Comment transférer un nom de domaine vers un autre hébergeur ?

En réalité, si on veut employer une terminologie précise, un « loueur » de noms de domaine n’est pas forcément un hébergeur : on parle plutôt de « registrar », « registraire » ou « bureau d’enregistrement ».

Pour prendre une comparaison facile à comprendre, les noms de domaine sont contrôlés par un registre. Le registre est un peu comme le propriétaire… et comme il ne peut pas tout gérer tout seul, il délègue la location des domaines à une sorte « d’agence », le registrar, qui va se charger de commercialiser le domaine.

Mais dans la plupart des cas, vous allez choisir le même prestataire pour l’enregistrement du nom ET pour l’hébergement du site… ce qui explique qu’on parle souvent de « transférer un domaine chez un autre hébergeur » et non « chez un autre registrar ». Voilà pour le point vocabulaire, à présent passons à des choses plus concrètes ;)

Quels prérequis avant de transférer un nom de domaine ?

Vérifier que le transfert est possible

Il existe certains cas dans lesquels il n’est pas possible de transférer un nom de domaine vers un autre hébergeur.

  • Le nom de domaine a été enregistré il y a moins de 60 jours ou il y a déjà eu un transfert il y a moins de 60 jours. Dans ce cas, vous devrez simplement laisser passer un peu de temps avant de transférer le nom, hormis dans le cas où l’hébergeur accepterait de faire une entorse à la règle.
  • Il existe une forte suspicion de litige ou de transfert « douteux » : par exemple, l’identité de la personne qui autorise le transfert n’est pas claire, le propriétaire du nom déclare qu’il s’oppose au transfert, il y a une procédure judiciaire en cours visant le nom… Tant que la situation ne sera pas clarifiée, le transfert pourra être bloqué.
  • Il y a des impayés chez votre prestataire : quand on est poli, on évite de partir sans payer ;) Même chose ici, s’il y a des factures en souffrance, votre hébergeur peut mettre en stand-by le transfert du nom.

Quoi qu’il en soit, l’hébergeur a l’obligation de justifier un éventuel refus de transfert. S’il ne le fait pas, que la situation s’enlise, vous pouvez déposer un recours auprès de l’ICANN, l’organisation qui pilote l’attribution des noms de domaine.

Mettre à jour les coordonnées

Avant de transférer un nom de domaine vers un autre hébergeur, pensez à vérifier que les coordonnées du propriétaire renseigné sont bien les bonnes. En effet, au cours de la procédure, vous allez recevoir des mails importants sans lesquels il sera impossible de finaliser le transfert.

Connectez-vous sur le site de l’hébergeur actuel du nom et vérifiez que les coordonnées du propriétaire sont valides (nom, adresse, téléphone).

Anticiper l’aspect « migration »

Dans cet article, je traite du transfert d’un nom de domaine… mais parfois, ce transfert s’accompagne aussi d’un changement d’hébergeur complet, qui implique de déplacer tous les fichiers et bases de données de son site. J’ai conçu un article dédié au changement d’hébergeur ici.

Si vous êtes dans ce cas, il faudra gérer à la fois le transfert du nom et le transfert des fichiers.

Pensez aussi à l’aspect « boîte mail ». Si vous avez un e-mail professionnel lié à votre nom de domaine (adresse @votrenomdedomaine.tld), il va généralement être inaccessible une fois le transfert effectif.

Il faut donc penser à créer les adresses e-mail chez votre nouvel hébergeur afin qu’elles soient actives le plus tôt possible. Prévenez éventuellement vos visiteurs, par exemple en retirant le formulaire de contact de votre site, avec un message précisant qu’il est temporairement inaccessible en raison d’une opération de maintenance. Proposez si possible un autre moyen de contact (adresse e-mail provisoire, téléphone, réseaux sociaux, etc).

Savoir où est enregistré votre nom

Ca peut paraître idiot… mais parfois, une entreprise fait faire un site web, prépaie son nom de domaine pour plusieurs années… et un jour, lorsque se pose la question du renouvellement ou d’un transfert, impossible de se souvenir où le nom est enregistré !

Dans ce cas, direction le site LookUp de l’ICANN : entrez votre nom de domaine et consultez la partie « Registrar ». Ici par exemple, on voit que le nom de domaine est enregistré auprès de la société « Gandi ».

Identification du registrar d'un nom de domaine
Identification du registrar d’un nom de domaine

Une fois ces précautions prises, il est temps de passer au transfert du nom de domaine lui-même.

Comment initier le transfert d’un nom de domaine vers un autre hébergeur ?

Afin de commencer la procédure de transfert, vous devez d’abord déverrouiller le nom de domaine. En effet, chez la plupart des hébergeurs, les noms sont verrouillés par mesure de sécurité, afin d’éviter tout transfert involontaire.

La plupart du temps, il s’agit juste d’une case à décocher, comme ici chez Gandi où l’option se situe dans une rubrique baptisée « Transfert sortant ».

Déverrouillage d'un nom de domaine
Déverrouillage d’un nom de domaine

Si vous ne trouvez pas l’option, n’hésitez pas à consulter la rubrique d’aide de votre hébergeur, l’information sera souvent dedans.

Une fois le déverrouillage effectué, vous allez pouvoir générer un code de transfert, qui peut aussi porter le nom de « Auth-Code », « Auth-Info Code », code d’autorisation, « authorization code » en anglais…

Ce code va en quelque sorte servir de moyen d’authentification pour prouver que vous « validez bien » la demande de transfert.

Là encore, la génération d’un code de transfert se fait chez l’hébergeur actuel de votre nom de domaine. La rubrique d’aide peut sûrement vous aiguiller si vous ne trouvez pas à quel endroit générer l’Auth-Code.

Obtenir un code de transfert
Obtenir un code de transfert

Si votre hébergeur ne vous « donne pas la main » pour générer vous-même un code d’autorisation, vous pouvez en faire la demande à leur support. Ils doivent répondre sous 5 jours ouvrés.

Que faire avec le code de transfert ?

A présent, il est temps de créer un compte chez votre nouvel hébergeur, en commandant votre nom de domaine chez lui. Souvent, quand vous allez le faire, vous allez être confronté à un message d’erreur signalant que le domaine est déjà réservé et appartient déjà à quelqu’un d’autre.

Ce quelqu’un d’autre, c’est vous :) Il est donc tout à fait normal que le nom apparaisse comme indisponible. Vous pouvez alors l’ajouter malgré tout à votre panier afin de faire comprendre au nouvel hébergeur que vous souhaitez initier une procédure de transfert, comme ici chez OVH :

Nom de domaine indisponible
Nom de domaine indisponible

Le nouvel hébergeur va ensuite vous demander de saisir le code de transfert (souvent, vous pouvez le saisir dès l’inscription, ou après l’inscription via l’interface d’administration).

Saisie du code de transfert
Saisie du code de transfert

Que se passe-t-il ensuite ? Vous allez généralement recevoir des e-mails vous demandant de valider le transfert, aussi bien de la part de l’hébergeur que vous quittez que de la part de l’hébergeur chez qui vous arrivez.

Il peut y avoir plusieurs méthodes de validation au choix : cliquer sur un lien, ajouter un fichier à la racine du site pour prouver que vous en êtes propriétaire ou ajouter un enregistrement TXT aux DNS de votre nom de domaine.

Comment savoir si le transfert a bien eu lieu ou pas ?

Déjà, si les prestataires choisis sont sérieux, vous allez recevoir un e-mail vous informant que le transfert a été finalisé, comme ici quand j’ai transféré un nom chez mon hébergeur actuel o2switch.

Transfert de domaine finalisé
Transfert de domaine finalisé

Vous pourrez ensuite vérifier par vous-même que le transfert est effectif sur le site LookUp de l’ICANN.

Le process peut prendre de quelques heures à quelques jours.

Combien ça coûte de transférer un nom de domaine ?

Déjà, quand on réserve un nom de domaine, on paie en général une somme d’argent pour un an ou pour plusieurs années (un peu comme si vous payiez un an de loyer à l’avance).

Si vous effectuez un transfert de domaine en cours d’année, vous ne serez pas remboursé au prorata des mois non utilisés. Vous devrez donc repayer un an au moins.

En-dehors de ces frais, le transfert de nom de domaine est souvent gratuit et légalement, un hébergeur n’a pas le droit de bloquer un transfert sous prétexte que des frais de transfert n’ont pas été réglés.

Peut-on transférer un nom de domaine à quelqu’un d’autre ?

Il est tout à fait possible de céder un nom de domaine à quelqu’un d’autre. La procédure est exactement la même au départ : déverrouillez le nom de domaine, récupérez un code de transfert.

Ensuite, c’est le nouveau propriétaire du domaine qui va devoir travailler ! C’est à lui de réserver le nom chez un autre hébergeur. Vous devrez simplement lui fournir le code de transfert, puis valider le transfert lorsque vous recevrez un message demandant de le faire (il y a généralement un délai à respecter pour accorder cette validation).

Peut-on transférer un nom qui vient d’expirer ?

Il est tout à fait possible de transférer un nom qui vient d’expirer… mais sous certaines conditions. Il faut que le nom de domaine soit encore sous le contrôle de votre hébergeur.

Comme je vous l’expliquais dans cet article sur le renouvellement d’un nom de domaine, une fois qu’un nom a expiré, il passe par différentes étapes successives : la Renewal Grace Period, la Redemption Grace Period, la période « Pending delete », avant de redevenir disponible à l’enregistrement.

Si votre nom est encore en Renewal Grace Period, vous pouvez le transférer car l’hébergeur a encore la main dessus. S’il est en Redemption Grace Period, c’est aussi possible de récupérer le nom de domaine pour le transférer mais ça implique une procédure manuelle de la part de l’hébergeur, il faudra donc payer des frais de récupération avant de pouvoir transférer le domaine.

En revanche, si le nom est passé en « Pending delete », l’hébergeur n’a malheureusement plus la main dessus. Dans ce cas, vous pouvez tenter de récupérer le nom au moment où il redevient disponible sur le marché via une « pré-commande » (on parle de « domain backorder ») mais ça ne relève plus du transfert.

Quelques procédures de transfert détaillées

Pour achever cet article et vous faire gagner du temps, voici des liens directs vers quelques tutoriels expliquant comment transférer un nom de domaine d’un hébergeur à un autre.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.