Comment je rédige un article de blog : étape par étape, de l’idée à la publication !


Chaque blogueur a probablement ses petites habitudes pour écrire un article de blog… ce qui n’empêche pas que l’on me demande souvent comment je rédige un nouvel article. Quelles étapes je suis, par quel bout je commence, comment je fais pour optimiser l’article pour le référencement

J’ai donc décidé de vous proposer un article « pas à pas », en prenant l’exemple d’un contenu que je souhaite écrire sur mon blog voyage.

Ligne décorative

1. Trouver une idée

Remplir son planning éditorial

Je vous ai donné beaucoup de conseils sur No Tuxedo pour trouver une idée d’article de blog.

En ce qui me concerne, les sources d’inspiration peuvent être multiples mais je réalise en général de grosses séances de « recherche d’idées », où je trouve toutes mes idées d’articles sur les 3 à 6 prochains mois (tout dépend de mon inspiration justement !).

Je note toutes ces idées dans un planning, à des dates indicatives. Bien sûr, rien ne m’empêche par la suite de rédiger un article de blog différent de celui initialement prévu. C’est tout l’intérêt d’avoir une liste d’idées à disposition, on peut puiser dedans en fonction de ses envies !

Très souvent, une idée en amène une autre, si bien qu’il est assez facile de trouver plusieurs sujets d’articles à la fois. Prendre l’habitude de cette gymnastique mentale permet d’éviter l’angoisse de la page blanche ou la panne d’inspiration.

Extrait de planning éditorial
Extrait de planning éditorial

Ne pas écrire n’importe quoi

Si vous souhaitez adopter une approche plus stratégique (ce qui, dans le cas d’un blog amateur, n’est pas une obligation !), le choix du sujet doit prendre en compte son potentiel en matière de trafic : il faut écrire sur ce qui intéresse les internautes… et en employant les mots qu’ils emploient (voir ici des conseils pour trouver les bons mots-clés).

Pour ma part, je travaille dans le référencement donc j’ai acquis certaines « intuitions » au fil du temps et sur mes blogs perso, je zappe la plupart du temps cette étape de recherche de mots-clés avant de rédiger un article.

Cependant, je la trouve importante car elle donne parfois des idées en plus (on se rend compte que les gens sont très intéressés par tel ou tel aspect d’un sujet) et évite surtout de dépenser beaucoup d’énergie à écrire sur des thèmes qui ne trouveront pas d’écho auprès d’un public.

Ce jour-là par exemple, je dois écrire un article de conseils pour conduire en Angleterre, sujet sur lequel on me pose souvent des questions : rouler à gauche, conduire en Angleterre et conduire à Londres feront sans nul doute partie des thèmes clés à aborder ! Et le travail sur les mots-clés peut permettre de savoir que « conduire à gauche » est 5 fois plus employé que « rouler à gauche ».

Recherche de mots-clés
Recherche de mots-clés

2. Se documenter pour rédiger un article de blog pertinent

Sur beaucoup de sujets, il est utile de se documenter – hormis peut-être quand il s’agit d’un article « témoignage » personnel comme celui-ci.

Ça permet d’abord d’éviter de donner des informations erronées à ses lecteurs. On peut tous faire des erreurs mais à mon sens, en tant que blogueur, on a aussi une certaine responsabilité à « ne pas dire n’importe quoi » dans la mesure du possible ;)

Ensuite, se documenter peut vous donner des idées que vous n’aviez pas pensé à aborder : par exemple, pour mon article sur la conduite en Angleterre, je n’aurais pas pensé spontanément à évoquer la question des accidents ou des pannes. C’est le fait de lire des articles qui m’a fait penser à en parler.

Se documenter permet aussi de citer des sources complémentaires à son article : il est rare de pouvoir traiter un sujet de manière exhaustive, tout dire, tout expliquer, pour tout le monde, quel que soit son niveau de connaissances ou son niveau de compréhension d’un sujet. Proposer des articles qui complètent le vôtre est un très bon moyen d’apporter davantage d’informations à ceux qui en ont besoin.

Choisir des sources fiables

Toutes les sources d’information n’ont pas la même valeur…

En principe, vous allez plus faire confiance à un chef étoilé Michelin qu’à un employé de fast-food pour vous parler de bonne cuisine ;)

Sur Internet, c’est pareil ! Posez-vous au moins ces 3 questions avant de citer une source :

  • Qui est à l’origine du contenu ? Est-ce un expert reconnu ou un « expert auto-proclamé » (ce n’est pas du tout la même chose !), l’information est-elle publiée sur un blog, un site gouvernemental, un média, un magazine, un wiki ? L’auteur est-il un spécialiste du sujet (a-t-il écrit d’autres contenus sur le même thème, exerce-t-il un métier en rapport avec ce thème) ?
  • L’article est-il à jour ? Dans certains domaines, les choses changent vite et on a vite fait de partager un article périmé depuis longtemps, ce qu’il est préférable d’éviter !
  • Le contenu est-il intéressant pour votre cible ? Est-il précis, clair, illustré, adapté à l’objectif que vous avez en tête (expliquer un aspect précis, permettre à votre lecteur d’aller plus loin, etc) ?
Encyclopédie
La source fiable, une notion plus difficile à appréhender à l’ère d’Internet

Se documenter, une démarche continue

En ce qui me concerne, je me documente une première fois avant de commencer à écrire : je lis quelques articles sur le sujet que je vais traiter, je note quelques idées (souvent des « axes » à traiter dans mon contenu).

Et je me documente ensuite au fil de l’article, pour approfondir un aspect sur lequel je manque de connaissances ou pour vérifier une information que je donne.

3. Écrire son article de blog

Rédiger un article de blog : aspects pratiques

En général, quand il s’agit de rédiger un article de blog, j’utilise Google Docs avant de transférer l’article sur ma plateforme de blogging (WordPress).

En effet, Google Docs effectue des sauvegardes automatiques très fréquentes et est accessible à la fois depuis un ordinateur et depuis un mobile. Ça permet par exemple de commencer à noter des idées depuis un smartphone… et de continuer la rédaction sur un PC plus tard. Accessoirement, c’est gratuit !

Construire une trame

Il m’arrive très souvent de rédiger d’une traite, sans notes ni brouillon… ce que je faisais déjà quand j’étais au lycée : par exemple, je n’ai pas fait de brouillon pour mes dissertations du bac !

Mais il m’arrive aussi de noter les grands axes que je vais traiter dans un article, en particulier quand il s’annonce très long et très dense !

Par exemple, pour mon article sur la conduite en Angleterre, je vais parler d’une foule de choses :

  • Les papiers à avoir dans sa voiture.
  • Conduire avec un permis étranger.
  • Conduire quand on est jeune conducteur.
  • Conduire dans le Tunnel sous la Manche
  • Conduire à Londres
  • Transporter des enfants dans sa voiture.
  • Les règles de conduite : le code de la route, la conduite à gauche, les panneaux, les péages.
  • Ces situations où l’on a un problème sur la route.
  • Se garer.
  • A-t-on besoin d’une voiture pour visiter l’Angleterre ?
  • Faut-il louer une voiture ou venir avec son propre véhicule ?

Noter des idées permet d’avoir déjà la trame du futur article : les titres des paragraphes. C’est un bon moyen de commencer à travailler le référencement d’un article car ces titres seront par la suite encadrés par des balises h2 ou h3 (lire ici mon article sur le balisage des titres). Ils doivent donc contenir des mots-clés stratégiques, ceux que vous aimeriez que les internautes tapent pour vous trouver via les moteurs de recherche.

Une bonne structure, un gage de solidité
Une bonne structure, un gage de solidité

Remplir la trame

C’est l’étape de rédaction proprement dite ! Le blog a la particularité d’avoir un ton très « conversationnel », comme si vous parliez à quelqu’un, par opposition avec un style d’écriture plus soutenu que l’on pourrait adopter sur un site d’information.

C’est un aspect qui m’a donné beaucoup de fil à retordre à mes débuts. Utiliser la reconnaissance vocale pour écrire peut vous aider à écrire plus naturellement, puisque vous « parlez » votre article au lieu de l’écrire.

L’orthographe a son importance (n’hésitez pas à avoir recours à un correcteur orthographique) mais pour le reste, à chacun son style ! Tant que votre propos est intelligible pour vos lecteurs, vous avez toute liberté de choisir comment vous adresser à eux : tutoiement ou vouvoiement, familiarité ou distance, ton plus ou moins didactique.

4. Illustrer le post

Rédiger un article de blog implique aussi de l’illustrer, impossible de se passer du support visuel aujourd’hui ! Pour ma part, je rencontre généralement deux cas de figure :

  • L’article est écrit à partir de photos – Les photos constituent un support à part entière pour « raconter une histoire », ce qui est souvent le cas sur mon blog voyage car un article sur un lieu découle directement de ce que j’y ai vu, de ce qui m’a interpellée.
  • Les photos illustrent le propos – C’est le cas où le visuel n’a pas autant de poids, et sert simplement à rendre l’article un peu plus « digeste » pour le lecteur que des pavés de texte qui s’étalent à l’infini !

Dans le premier cas, l’image guide l’écriture donc je prépare les photos en amont de la rédaction de l’article : redimensionnement, application de mon « style de retouche » préenregistré sur Lightroom, application de la watermark de mon blog (filigrane avec l’adresse du blog), nommage de l’image, compression pour qu’elle ait un poids correct…

Je vous ai donné plein de conseils dans cet article pour optimiser le référencement des images.

Dans le second cas, je m’appuie soit sur mes propres photos, soit sur des photos issues de banques d’images. Mes 3 sources de photos de prédilection sont :

  • Unsplash – On y trouve vraiment de beaux clichés, même si sur certains sujets (notamment le blogging !) on tourne vite en rond dans la sélection disponible.
  • Flickr – Une mine de photos ! L’exploitation n’est pas toujours autorisée, il faut cibler les photos sous licence Creative Commons lors de sa recherche pour isoler les clichés que l’on peut utiliser en créditant le photographe.
  • Wikimedia Commons – Je l’utilise en dernier recours car les photos ont tendance à être très utilisées sur le web : il s’agit du pendant « visuel » de Wikipédia, avec une multitude d’images libres d’utilisation.
La photo, point de départ ou illustration d'un article
La photo, point de départ ou illustration d’un article

5. Catégorisation de l’article

Une fois que j’ai fini de rédiger un article de blog, viennent quelques étapes essentielles avant de programmer la publication. La première d’entre elles est la catégorisation de l’article.

Une bonne catégorisation sur un blog est utile aux lecteurs, car elle les aide à comprendre rapidement votre ligne éditoriale, à accéder rapidement à d’autres contenus sur un même sujet.

Elle est utile aux moteurs de recherche, car plus vous enrichissez une même catégorie, plus ça renforce la pertinence de votre blog sur le sujet en question et lui donne un coup de pouce en référencement.

Et elle vous est même utile à vous, car c’est parfois l’occasion de se rendre compte que l’on n’alimente pas assez une rubrique de son blog, ce qui peut donner des idées.

Limitez-vous à une seule catégorie par article. En revanche, vous pouvez sur WordPress utiliser les étiquettes pour proposer un classement transverse. Je vous ai donné plein de conseils ici pour bien utiliser les étiquettes.

Par exemple, quand j’ai écrit mon article sur la Garde Républicaine à Paris, je l’ai rangé dans la catégorie « France », mais je lui ai aussi attribué des étiquettes comme « Paris » et « Sortie insolite » pour que les gens cherchant spécifiquement des sorties à Paris ou des visites hors sentiers battus puissent découvrir cette idée.

6. Des éléments clés pour le référencement

Je rédige ensuite 3 éléments clés pour le référencement :

  • Le titre de l’article – Il doit refléter le contenu, tout en incluant le mot-clé principal autour duquel on a construit l’article (« Conduire en Angleterre » dans mon cas).
  • Le title de l’article – C’est le titre qui s’affichera dans les résultats de recherche. Il doit être court, clair, percutant. Vous pouvez faire le choix de reprendre le même contenu que le titre de l’article, ou d’en faire une déclinaison pour varier les mots-clés utilisés entre titre et title.
  • La meta description – C’est le petit résumé de l’article qui s’affiche dans les résultats de recherche mais aussi, très souvent, quand le post est partagé sur les réseaux sociaux. Le texte doit donc donner envie de cliquer sur l’article pour le découvrir !

Le plugin Yoast SEO sur WordPress peut vous aider à entrer facilement un title et une meta description. Vous pouvez aussi lire mes conseils pour bien rédiger ces deux éléments.

Pour ma part, je le fais toujours après avoir écrit l’article, afin d’être sûre que le title et la meta description reflètent bien le contenu créé.

Yoast SEO, allié pour rédiger un article optimisé
Yoast SEO, allié pour rédiger un article optimisé

7. Planifier l’article

Ne reste plus qu’à planifier l’article. Quand on lance un blog, il est souvent utile de tester différentes heures et différents jours de publication afin de voir à quel moment on aura le meilleur impact, en particulier quand vous relayez l’article sur vos réseaux sociaux juste après sa mise en ligne.

J’ai donné ici des conseils pour trouver le meilleur moment pour publier.

Avec le temps, on connaît mieux son lectorat et surtout, on a souvent une « base de trafic », que l’on publie ou pas sur son blog. L’heure de publication d’un nouveau post est donc moins déterminante qu’au début.

Voilà, nous arrivons au terme de ce « pas à pas », en espérant qu’il répondra à vos questions. Ce qui est certain, c’est qu’il n’y a pas de manière unique de procéder, ou de « recette » pour rédiger un article de blog performant.

Au-delà de quelques fondamentaux liés à l’optimisation du post pour le référencement, le reste relève bien souvent de votre propre « patte » de blogueur et de vos préférences en matière d’organisation !

Comment procédez-vous pour rédiger vos articles ? Est-ce qu’il y a des choses que vous faites différemment, dans un autre ordre ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

4 commentaires sur “Comment je rédige un article de blog : étape par étape, de l’idée à la publication !

  • Charlotte

    Merci pour cet article intéressant et détaillé ! Sinon, quel nombre de mots par article conseilles-tu ? J’ai lu que pour le référencement il valait mieux privilégier les articles longs, entre 2000 et 4000 mots, est-ce vrai ? Perso j’aime bien écrire des articles très complets et détaillés mais j’ai peur que ça fasse fuir le lecteur, qu’en penses-tu ?

    Répondre à Charlotte
    • Marlène

      Hello Charlotte, je pense qu’il n’y a vraiment pas de nombre de mots idéal hormis celui qui répond le mieux au sujet de l’article ! J’ai écrit tout un contenu là-dessus justement.

      Les articles complets ne font pas fuir, j’en sais quelque chose (typiquement, mon blog voyage reçoit plus de 100 000 visites par mois et il y a des articles jusqu’à 8000 mots ^^). En revanche, ça n’enlève rien à l’intérêt d’autres formats de contenu qui parfois se partagent bien, permettent de saisir au bond une actualité, etc.

      Répondre à Marlène
  • La plume rose

    Merci beaucoup pour ce partage qui je suis sûre, va me permettre d’ajouter une ou deux tâches à ma rédaction d’article ! On ne dirait pas, mais c’est vrai que ça demande beaucoup de travail et d’organisation ! Bises

    Répondre à La
    • Marlène

      Hello (et bonne année pour commencer !), je trouve que ce sont avant tout des habitudes à prendre : tout n’est pas naturel au départ et avec le temps, on gagne en confiance, on adopte certains automatismes. C’est confortable, mais c’est aussi là qu’il faut se re-challenger ce qui n’est pas une mince affaire :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.