Comment monétiser son blog ?


Quand on veut monétiser son blog, on peut avoir une multitude de sources de revenus… et il est souvent préférable de ne pas se limiter à une seule d’entre elles. Pour gagner de l’argent avec son blog, la meilleure stratégie consiste souvent à associer plusieurs méthodes, histoire de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et de faire face à l’irrégularité des rentrées d’argent.

Dans cet article, je vais vous présenter plusieurs moyens de monétiser son blog, des plus traditionnels aux plus exigeants !

Si cet article ne vous suffit pas et que vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, je vous conseille l’excellent livre de Jean-Baptiste Viet, Gagner de l’argent avec un blog, disponible en ebook et en livre papier.

Afficher de la publicité sur son blog

Cette méthode consiste à afficher des pavés ou bannières publicitaires (texte, images, animations, etc) sur son blog. Le thème de ces publicités s’adapte aux centres d’intérêt de l’internaute (grâce à des cookies qui détectent les sites qu’il visite et qui sont susceptibles de lui plaire) et/ou au thème de la page visitée. Vous connaissez au moins de nom le service le plus célèbre du genre : Google AdSense.

Il existe aussi des alternatives, souvent plus rentables pour les « petits » sites. J’utilise la régie The Moneytizer par exemple, n’hésitez pas à jeter un œil à mon article où je vous explique comment fonctionne la plateforme.

Le mode de rémunération le plus fréquent est le CPC (coût par clic) : vous touchez une petite somme à chaque fois qu’un internaute clique sur vos publicités. La valeur du clic dépend beaucoup de la thématique : plus il y a de concurrence sur un thème, plus les prix ont tendance à baisser ! La valeur du clic peut aller de 1 centime (oui, vous avez bien lu) à plusieurs euros.

L’autre mode de rémunération fréquent est le CPM (coût pour mille) : c’est un budget fixe qui vous est attribué pour 1000 affichages de la publicité. Là aussi, les tarifs dépendent beaucoup du thème.

Il n’y pas de liste fiable des thématiques rentables car la rentabilité d’une publicité dépend de beaucoup de paramètres : taille, emplacement, pertinence par rapport au sujet de l’article, intérêt du lectorat pour le sujet. Cependant, au fil des années, quelques thèmes rentables sont toujours cités, notamment tout ce qui touche à l’argent (crédits, prêts, etc) et aux assurances. La culture, quant à elle, fait souvent partie des sujets peu rentables.

Bien sûr, il est inutile de tricher en consacrant quelques pages de votre site à des thématiques porteuses si ce n’est pas votre sujet principal. AdSense, par exemple, détecte très bien ce genre de pratique…

Avantages et inconvénients de la publicité

C’est une méthode simple à mettre en place, il suffit de copier/coller un code prêt à l’emploi sur son site. En revanche, elle comporte des inconvénients :

  • Les internautes sont souvent insensibles à ces publicités, vues et revues partout.
  • Beaucoup de blogueurs utilisent mal les publicités : mauvais choix de format, mauvaise intégration de la publicité, manque d’analyse des performances (il faut toujours analyser les performances de ses blocs d’annonces ; si un bloc ne génère pas de revenus, mieux vaut le supprimer). La publicité peut vite devenir intrusive.
  • Pour dégager des revenus, il faut souvent un trafic énorme, une thématique bien rémunérée et un public ayant soif d’informations.
  • On ne choisit pas ses annonceurs. Autant vous dire que les lecteurs de mon ancien site sur Michael Jackson n’appréciaient pas trop de voir de la pub pour des cliniques de chirurgie esthétique ! Beaucoup de programmes permettent de bloquer certains annonceurs mais l’exercice est fastidieux à l’échelle du nombre d’annonces proposées…
Monétiser son blog pour gagner de l'argent sur Internet
Monétiser son blog pour gagner de l'argent sur Internet

Vendre des espaces publicitaires sur son blog

Avec la publicité contextuelle, l’affichage des publicités était géré automatiquement. Mais vous pouvez aussi choisir vous-mêmes des annonceurs.

Ça peut passer par de la vente directe d’espaces publicitaires, ce que je faisais sur mon site pro : vous affichez des informations sur votre trafic, votre cible (âge, intérêts, etc), les emplacements que vous proposez et les annonceurs peuvent vous contacter, sans passer par une régie. C’est à vous de fixer un tarif en fonction de votre notoriété, de la durée d’affichage de la publicité, etc.

Avantages et inconvénients de la vente d’espace

C’est une méthode qui permet d’avoir un vrai choix sur les annonceurs que l’on accepte sur son blog. Elle est par ailleurs très flexible puisque ça peut aller d’une simple petite image cliquable dans la sidebar du blog à un habillage complet (fond du site, etc).

Les modes de rémunération sont souvent assez variés : rémunération au clic, rémunération à l’affichage (au CPM = coût pour mille), rémunération à l’action (vous êtes payé si l’internaute fait un achat sur le site de l’annonceur) ou au lead (vous êtes payé si l’internaute s’inscrit sur le site de l’annonceur) par exemple.

Vous devez en revanche trouver des partenaires à qui vous ferez profiter de votre visibilité. Ça exige donc plus de travail de votre part et comme souvent avec la monétisation, vos performances dépendront de votre trafic et de sa qualité.

Monétiser son blog avec l’affiliation

L’affiliation consiste à toucher une commission sur les produits qu’un internaute achète en passant par votre site.

On peut la mettre en place de deux grandes manières :

  • Via une plateforme d’affiliation : sur mes blogs, j’utilise Amazon ou encore Booking.com mais il en existe bien d’autres (Awin, Tradedoubler, etc). Le principe est simple : vous créez un lien vers un produit. Ce lien comporte un identifiant unique qui permet au site marchand de savoir que c’est grâce à vous que l’internaute fait l’achat. Vous touchez ensuite une commission sur ce qu’il achète.
  • Sur votre propre site : dans le premier cas, l’internaute qui clique sur un lien d’affiliation va faire son achat sur un autre site qui ne vous appartient pas. Mais on peut aussi créer une boutique sur son propre site, dans laquelle on vend les produits d’un tiers en touchant une commission dessus. Par exemple, un blog mode pourrait décider de vendre les bijoux d’un petit créateur : il apporte au créateur son lectorat et sa visibilité… et en échange, le créateur lui verse un pourcentage des ventes.

Avantages et inconvénients de l’affiliation

La méthode peut être très rentable si les liens sont bien intégrés à votre contenu. Elle vous permet par exemple de promouvoir des produits que vous appréciez dans le cadre d’un article, ce qui donne aux liens une vraie valeur éditoriale. C’est d’ailleurs pour ça que je suis très attachée à cette méthode de monétisation d’un blog.

Elle est aussi moins intrusive que des bannières publicitaires : dans le cas d’une bannière de pub, tous les lecteurs la subissent voient mais seuls quelques-uns sont intéressés… alors que dans le cas d’une affiliation, seuls les lecteurs intéressés vont cliquer sur le lien mais il ne dérangera pas les autres.

Encore une fois, ne vous leurrez pas non plus sur la rentabilité du système : l’affiliation est très tributaire de la confiance que les lecteurs vous portent. Qui achètera un produit selon votre recommandation, si ce n’est quelqu’un qui fait confiance à votre avis ? Si cette confiance existe et que vous utilisez des liens affiliés à bon escient, pour recommander des produits sur lesquels vous avez un véritable avis à donner, l’affiliation peut être très rentable.

De même, certains produits sont bien plus rentables que d’autres : à titre d’exemple, si un visiteur achète une GoPro dernier cri sur Amazon après avoir visité votre site, vous toucherez autour de 11€… mais un livre vous rapportera rarement plus de 80 centimes.

Enfin, les commissions varient d’une plateforme à une autre, selon le type de produit et selon le volume de ventes générées… donc là aussi, il faut étudier ses performances de près !

Monétiser son blog avec des produits et services

C’est, d’après mon expérience personnelle, le mode de monétisation le plus rentable. Il s’agit de créer un/des produit(s) ou d’offrir un/des service(s) en rapport avec la thématique de votre blog. Par exemple, via No Tuxedo, je pourrais vous vendre des thèmes WordPress, vous proposer de gérer pour vous l’installation ou le transfert de votre blog entre deux plateformes, vendre des audits SEO, etc.

Ces produits et services peuvent prendre des formes très variées selon votre univers : un ebook de conseils ou de recettes de cuisine, des bijoux personnalisés, une collection capsule pour une marque de mode, des cours de photo en ligne, l’organisation d’événements ou de conférences, un logiciel, des designs de blog, des infographies ou des bannières personnalisées…

Les blogueurs les plus connus peuvent aussi être payés pour intervenir lors d’une conférence, animer une session de formation. Quand vous êtes expert dans un domaine, on peut parfois vous solliciter comme consultant.

Avantages et inconvénients des produits & services

Le produit ou service a l’avantage d’apporter une énorme valeur ajoutée à votre blog (dès lors qu’il est de qualité et pertinent par rapport à votre thématique). C’est un plus pour vos lecteurs… et vous disposez déjà d’un lectorat réceptif auprès de qui le promouvoir ! Par ailleurs, il peut vite être très rentable, bien plus qu’une bannière de pub !

Il ne nécessite pas forcément d’avoir un gros trafic mais valorise surtout votre relation avec les lecteurs : si vous avez peu de lecteurs mais qu’ils vous font confiance, vous pouvez facilement leur proposer un produit intéressant auquel ils seront réceptifs.

Bien entendu, créer un produit ou fournir un service demande du temps… et si vous voulez le promouvoir efficacement, il faudra envisager une vraie stratégie de communication voire de marketing (publicité, etc). Vous devrez parfois faire appel à d’autres compétences ou corps de métier : un graphiste pour faire une jolie couverture pour votre e-book par exemple… Vous devrez aussi vous renseigner sur la meilleure manière de distribuer le produit : sur votre propre blog ou ailleurs ? Avec quels moyens de paiement ?

Aujourd’hui, de nombreuses plateformes existent pour vous mettre en relation avec des freelances du monde entier (type Upwork), ça peut être un excellent moyen de mobiliser les compétences dont vous avez besoin pour maximiser l’impact de votre produit ou service. Sur le web aussi, investir un peu d’argent est parfois utile pour lancer son projet !

Gagner de l'argent
Est-il possible de trouver des illustrations non kitsch sur le thème « Gagner de l’argent avec un blog » ? That is the question.

Gagner de l’argent grâce aux articles sponsorisés

Les blogueurs les connaissent souvent de nom, à défaut de les utiliser eux-mêmes. La pratique consiste à écrire un article sur son propre blog, sur commande d’un annonceur et en échange d’une rémunération.

J’ai écrit tout un article de conseils sur les articles sponsorisés, qui pourrait vous être utile.

Avantages et inconvénients des articles sponsorisés

Le billet sponsorisé a mauvaise réputation et peut déclencher des levées de boucliers chez les lecteurs, qui ont peur que leur blogueur préféré soit « vendu »… En tant que blogueur, il peut même arriver que l’on soit « accusé » d’avoir écrit un article sponsorisé quand, en réalité, on a fait un lien spontanément, c’est dire s’il existe une méfiance ambiante.

La difficulté avec le billet sponsorisé est de trouver une thématique qui s’adapte parfaitement à l’univers de son blog, sur laquelle on se sente assez à l’aise pour s’exprimer « comme d’habitude » sans aseptiser son discours (les articles sponsorisés doivent se glisser dans la ligne éditoriale habituelle) et sur laquelle on ait suffisamment de flexibilité pour imposer ses exigences à l’annonceur : par exemple, refuser de recopier son communiqué de presse, refuser un discours trop commercial ou trop superlatif (« ce produit IN-CRO-YA-BLE va vous révolutionner le quotidien ! »).

Il faut aussi penser à respecter la loi en spécifiant que le billet est sponsorisé et ne pas chercher à duper les lecteurs – volontairement ou involontairement – avec des termes qui prêtent à confusion quant à la nature commerciale de l’article.

Si ces conditions sont respectées, un billet sponsorisé peut apporter une vraie valeur ajoutée à un blog et la rémunération est souvent attractive (quelques dizaines à quelques centaines d’euros, voire plus pour les blogueurs les plus influents)… car l’annonceur n’achète pas seulement un emplacement de votre blog, il achète aussi votre lectorat, sa fidélité et la confiance qu’il vous porte ! Alors ne vous bradez pas si on vous demande vos tarifs en la matière.

Comment monétiser son blog autrement ?

Au-delà de ces méthodes très connues, il en existe d’autres moins utilisées mais parfois intéressantes.

Vendre des abonnements

La pratique est peu répandue sur les blogs francophones mais elle existe : il s’agit d’offrir aux visiteurs des « bonus » s’ils souscrivent un abonnement payant. Par exemple, un abonnement qui donnerait accès à des articles exclusifs, des conseils supplémentaires, un blog sans publicité, une plateforme de formation…

L’abonnement donne de la visibilité sur ses revenus futurs et est un bon moyen de rémunérer le temps passé à créer des contenus premium mais il engendre souvent de la frustration chez les visiteurs car tous ne peuvent pas se permettre de payer l’abonnement et ils ont l’impression d’être privés d’informations qu’ils s’estiment en droit de recevoir, surtout quand ils sont fidèles au blog.

Récolter des dons

Quand un blog ou un site rassemble une communauté de fidèles, il n’est pas rare que les visiteurs aiment soutenir le blogueur à leur manière. Parfois, ils le feront tout simplement en passant par un lien d’affiliation pour faire leurs achats mais parfois, ils peuvent aussi faire des dons. Je connais par exemple une communauté de fans d’un artiste qui récolte chaque année plusieurs milliers de dollars de dons pour financer son hébergement Internet.

Le don peut aussi être fait « en nature » : par exemple, en créant sur Amazon une liste d’envies publique grâce à laquelle les lecteurs peuvent vous faire un cadeau !

Les posts sociaux sponsorisés

Si vous avez beaucoup d’abonnés sur Instagram, Twitter, Facebook, à votre newsletter, vous pouvez parfois négocier des posts sponsorisés sur les réseaux sociaux, l’affichage de publicité ou l’insertion d’un lien vers un annonceur dans une newsletter…

De plus en plus d’agences mettent en relation des annonceurs et des blogueurs qui souhaitent monétiser leur blog par ce biais, à l’instar de l’agence Influence4Brands ou d’Hivency.

La vente d’articles à la presse écrite

Ça m’est arrivé plusieurs fois avec des publications françaises et étrangères : vous êtes soudain démarché par un rédacteur en chef qui voudrait aborder un sujet que vous avez justement traité sur votre blog… et il vous propose de vous acheter votre article. Parfois, on vous demandera de retirer l’article concerné de votre site tant que le magazine est vendu dans le commerce mais parfois, on n’exigera aucune contrepartie de ce type.

Certains blogueurs sont aussi démarchés pour écrire un livre pour une maison d’éditions.

Monétiser son blog : de la difficulté à donner des chiffres

J’espère vous avoir donné dans ce long article un bon panorama des différentes méthodes pour monétiser son blog efficacement. Il faut garder à l’esprit que monétiser un site est souvent un travail de longue haleine indissociable du travail sur le contenu du blog lui-même… car sans contenu, vous aurez peu de trafic et sans trafic, peu de clics et peu d’argent gagné !

Tout dépend aussi combien vous désirez gagner : certains seront ravis de recevoir un chèque-cadeau occasionnel ou de toucher 20€ par mois (une fois les charges déduites !) car ça leur permettra de rentabiliser leur hébergement… d’autres voudront un vrai complément de revenus de plusieurs centaines d’euros par mois… sans parler de ceux qui veulent faire de leur blog un tremplin pour une activité professionnelle à temps plein.

Pour ma part, je me limite à des méthodes de monétisation relativement « passives » (l’affiliation, la publicité) et ça finance l’intégralité de mes voyages ainsi qu’un peu d’épargne complémentaire. Si je voulais aller plus loin, ça passerait clairement par la création d’un service car c’est ce qui apporte et rapporte le plus… tout en offrant quelque chose d’intéressant à son lectorat.

Vous constaterez aussi qu’il est difficile en matière de monétisation de donner des chiffres. Je ne peux pas vous dire « A partir de X visiteurs par jour, on peut gagner de l’argent avec son blog » car ça ne marche pas comme ça. Un exemple :

  • Imaginons un blogueur qui a 20 000 visiteurs par mois et qui propose un service ou un produit très pertinent et qualitatif à 25€. S’il arrive à le vendre à 0.5% de ses visiteurs, il gagnera 2500€.
  • J’ai lu il y a quelques mois le témoignage d’un blogueur qui, avec un demi-million de visiteurs par mois, ne gagnait que 500 euros via Google Adsense (il avait heureusement d’autres sources de revenus).

D’où l’importance de diversifier ses revenus et de ne pas se limiter aux solutions faciles en apparence !

Racontez-moi, vous avez essayé la monétisation, pas encore, pas envie ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 commentaires sur “Comment monétiser son blog ?

  • Aurélie - Mon cher Watson

    Bonjour Marlène,

    Encore un article très bien argumentée !
    Je me pose justement la question de l’abonnement pour les lecteurs de Mon cher Watson. La question à 10 000 balles est évidemment : « pourquoi paraient-ils ? » mais on commence à avancer un peu sur le sujet.

    La question de la technique va se poser également. Comment rendre une partie du site (ou de l’article) accessible à tous et une autre uniquement aux abonnés ? As-tu des conseils sur ce sujet ? Un plugin « magique » ?

    Merci
    Aurélie

    PS: un jour, j’aurai réussi à lire tous tes articles ! ;-)

    Répondre à Aurélie
    • Marlène

      Hello Aurélie, il y a Ultimate Membership Pro qui fait très bien le job. Le plugin permet de créer des niveaux d’accès très personnalisés pour chaque type de contenu et d’offrir aussi une très grande flexibilité sur les paiements. Par exemple, tu peux demander un paiement unique mais proposer aussi des abonnements. Tu peux aussi choisir d’afficher des éléments de menu supplémentaires pour les membres payants… C’est assez complet !

      Répondre à Marlène
    • Aurélie - Mon cher Watson

      Merci pour la suggestion !

      Répondre à Aurélie
  • Eymeric

    Bonjour et merci pour cet article et ce blog qui m’aide beaucoup en tant que blogueur débutant !
    Concernant mon blog, je pensais à la solution des dons et de l’affiliation pour le financer. Cela est effectivement plus cohérent avec la « ligne » de mon blog. J’aimerais savoir comment juridiquement cela peut se passer : est ce que je dois déclarer ces dons sur un statut d’auto-entrepreneur (si cela est possible) ?
    Merci :) !
    Eymeric

    Répondre à Eymeric
    • Marlène

      Concernant les dons, tout dépend de la législation dont tu dépends. En France, il faut de mémoire un statut d’association pour en collecter même si, dans la pratique, les gens sont rarement embêtés pour de petites sommes. Sinon, le recours à des cagnottes en ligne peut être un bon moyen de collecter des dons tout en les mettant au service d’un projet (le financement du blog !).

      Répondre à Marlène
  • Matthias

    Bonjour,
    L’article est intéressant. Avec des amis nous un projet que nous avons eu envie de créer en lisant des livres et des articles et en regardant des conférences ou des messages motivationnels.
    Ça sera basé sur les neurosciences, la P.N.L, le développement personnel et les messages motivationnels. Le but est de découvrir le potentiel qui est enfoui en chacun de nous.
    C’est une page Facebook pour l’instant, mais ça deviendra un blog quand nous aurons le temps de nous y consacrer et qu’il y aura assez de trafic sur cette page pour que ça devienne un site monétisé.
    Pensez vous que c’est une bonne méthode de faire d’abord une page pour que le maximum de gens voient ce que c’est et si ça leur plaît puis d’en faire un blog ?

    Répondre à Matthias
    • Marlène

      Ça peut fonctionner si la page Facebook draine pas mal de monde, ce sera un bon levier pour avoir du trafic tout de suite sur le blog. Ça peut aussi permettre de bien cerner les attentes des fans de la page pour leur proposer ensuite un contenu très adapté sur le blog.

      Répondre à Marlène
  • Karine

    Merci, je découvre votre site et le par le fait même cet article. Très intéressant pour quelqu’un qui en est à ses débuts comme moi!

    Répondre à Karine
    • Marlène

      Merci Karine, j’espère que ça te donnera de premières pistes pour envisager la monétisation…

      Répondre à Marlène
  • la Fourmi Elé

    Merci pour cet article. Je viens d’opter pour zanox, on va bien voir ce que cela donne !

    Répondre à la
    • Marlène

      Si ça te tente de témoigner sur le sujet quand tu auras un peu de recul sur l’expérience (qu’elle soit positive ou négative), n’hésite pas à me contacter !

      Répondre à Marlène
  • Sophie

    Merci pour cet article qui passe bien en revue les différentes manières de monétiser son blog : le mieux restant bien sûr de créer son propre « melting pot » pour ne pas dépendre d’une seule source de revenus !

    Pour ma part, je trouve qu’AdSense marche très bien sur des blogs vraiment nichés, et en prenant le temps de mener les tests de placements et de tailles d’annonces suggérés par Google. Couplé à de l’affiliation (voyage, pour être précise), j’arrive à générer 1500/2000 euros par mois avec un trafic ultra-ciblé, mais qui dépasse rarement les 20000 visiteurs uniques.

    Pour Amazon en revanche, je n’ai pas encore trouvé « le truc » pour passer la barre des 15 euros mensuels :D Mais cela donne un défi supplémentaire pour 2016 !

    Belle journée,
    Sophie

    Répondre à Sophie
    • Marlène

      Bravo pour ces chiffres, ça repose sur combien de blogs ?

      Répondre à Marlène
    • Sophie

      Bonjour,

      Sur 2 blogs, même si l’un d’entre eux fait 70% du chiffre je pense ;) en appliquant une approche systématique similaire lors de leur création et développement.

      Répondre à Sophie
  • La plume alerte

    Bonjour et bravo pour cet article clair précis, et sans informations fumeuse.
    Rédactrice, j’anime égaelement un blog que je suis en passe de monétiser. Travail de longue haleine que j’inscris dans une démarche globale de promotion et de valorisation de mon travail et de mes compétences.
    Au plaisir de vous lire.

    Répondre à La
    • Marlène

      Si vous avez des résultats intéressants, n’hésitez pas à me recontacter, ça pourrait être intéressant de publier un article « témoignage » sur ce qui a marché (ou pas). Bonne semaine !

      Répondre à Marlène
  • Nico

    Merci pour cet article très agréable à lire et complet. Pour ma part je me suis lancé dans la monétisation en janvier dernier et j’arrive à dégager une centaine d’euros par mois, ce qui est loin de mon objectif de complément de revenu.

    Quelques idées de thème à aborder à l’avenir :
    – Déclaration CNIL d’un site (devons-nous le faire ou non?)
    – Création un statut Auto-Entrepreneur (AE) : obligatoire ou non ? Quelles charges et quel revenu réel au final ?

    Merci encore

    Répondre à Nico
    • Marlène

      Bonjour Nico, c’est déjà bien pour un début ! Merci pour les suggestions d’articles ! Pour savoir s’il faut déclarer un fichier à la CNIL, le plus simple est de suivre la procédure figurant sur le site de la CNIL, les infos sont très complètes. Pour les sites web, ça se passe en général sur cette page qui concerne la vente en ligne et les fichiers clients. Les cas de figure sont trop nombreux et spécifiques pour que ce soit « digeste » d’en faire un article.

      Pour ce qui est du statut de micro-entrepreneur (qui remplace celui d’auto-entrepreneur), ce n’est que l’une des solutions qui existent pour déclarer ses revenus. Oui, dès qu’on gagne de l’argent il faut le déclarer et donc avoir un statut. J’ai pour ma part choisi le portage salarial, j’y avais consacré un article.

      Le calcul des charges doit être fait en fonction de votre ville (car la cotisation foncière des entreprises pour les micro-entrepreneurs est propre à chaque commune), de votre situation (qui peut vous permettre de bénéficier d’aides ou non), etc. Le plus simple est de prendre rendez-vous dans une CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie), ils peuvent proposer des consultations pour obtenir des infos personnalisées sur les statuts.

      Répondre à Marlène
  • Christian

    500 euros d’Adsense avec 500 000 visiteurs par mois !!
    C’est surprenant ! Ça doit être la thématique qui est peu rentable par ce canal.
    J’ai connu un blogueur qui a faisait 500 euros/mois avec 48 000 visiteurs mais dans la thématique de l’argent/bourse.
    Aujourd’hui, on nous fait croire qu’on peut gagner sa vie avec un blog mais la réalité est autre,
    cela est très très difficile.
    Merci pour cet article.
    Bien à vous,
    Christian

    Répondre à Christian
    • Marlène

      C’est très très difficile mais pas impossible, à condition de ne pas avoir une image trop utopiste des choses :) C’est souvent, hélas, ce qui décourage beaucoup de blogueurs qui s’imaginent qu’il suffit d’afficher quelques pubs pour gagner sa vie. Un modèle rentable repose souvent sur un produit ou service associé au blog… Il vient compléter de l’affiliation ou du display.

      Le blog auquel je faisais référence est dans une thématique web. C’est bien pour ça que j’ai précisé dans l’article que certaines thématiques étaient plus rentables que d’autres car à trafic égal, on peut avoir des revenus qui varient énormément ! Merci d’avoir laissé un commentaire :)

      Répondre à Marlène
  • Johann

    Concernant les listes d’abonnés sur twitter, faut-il passer par une régie? Si oui, pourrait-on avoir des adresses?

    Répondre à Johann
    • Marlène

      Les blogueurs qui pratiquent ce type de deal fonctionnent beaucoup avec leurs annonceurs « habituels », via des régies classiques (CJ, Zanox, etc) ou en direct. Je sais que ça se fait pas mal dans le blogging mode : une blogueuse va s’engager sur un « package » par exemple avec un post de blog, 2 tweets avec le hashtag qui va bien, X photos du produit sur Instagram…

      Répondre à Marlène
  • rcd

    bonjour

    L’affiliation et la vente de produits est le chemin le plus rapide pour gagner
    des sommes correctes, Adsense et autres vont vous rapporter des centimes
    si vous n’avez pas des milliers de visiteurs.

    Répondre à rcd
    • Luc

      Bonjour

      Oui la créaton de produits et l’affiliation sont les deux meilleurs techniques de monétisation.
      Mais pour l’affiliation j’ai essayé au début de mettre un lien avec une image sur la side barre de mon blog et ça n’as pas très bien marché.
      Par contre la revue complète d’un produit avec un test de ce dernier, si le thème du produit corresponds au thème de notre blog, et aux besoin de nos lecteur, à ce moment-là c’est une bonne solution qui réussit bien.
      Oui moi aussi je suis abonné à la newsletter de Jeremy et vraiment il donne beaucoup de trucs et astuces sur la monétisation de blogs

      Répondre à Luc
    • Marlène

      L’affiliation marche bien mais je dirais qu’il faut aussi prendre en compte la valeur du produit. Par exemple, critiquer une caméra Go Pro et générer 3 ventes = plusieurs dizaines d’euros de gains ; critiquer un disque ou un livre et générer 3 ventes = 1€ de gains :)

      Répondre à Marlène
  • Tim l'entrepreneur

    Bonjour,

    Merci pour cette article très complet sur le sujet de la monétisation.
    Je ne pouvais pas lire un article aussi long sur le sujet sans prendre le temps de te remercier pour cet effort.

    Pour ma part, le revenue générer par mes blogs découle principalement de l’affiliation.
    C’est une des plus simple à mettre en place et on a peut de suivit à faire.
    C’est sur que si on compte que sur les livres Amazon c’est difficile de créer un revenu.
    Alors mes affiliations préférés sont les affiliations de produits numériques et à abonnement.

    Voilà pour ma part.

    Bien cordialement

    Tim

    Répondre à Tim
    • Marlène

      Merci Tim ! L’affiliation a l’avantage de s’adapter à différentes pratiques du blogging : on peut se contenter de faire des liens de manière très « simple » (bannière avec lien affilié, etc) ou se lancer dans des revues très pointues de produits avec liens affiliés, par expérience ça marche très bien. Après, si on le fait dans l’optique de générer un revenu significatif, c’est certain qu’il faut viser des produits plutôt chers.

      Répondre à Marlène
  • Julie

    Adsense ne m’a jamais fait gagner plus de quelques €€ par mois. Comment tu fais pour mettre les meilleures ventes d’Amazon sur le côté du blog ?

    Répondre à Julie
    • Marlène

      J’ai un peu galéré à vrai dire :) Ça passe par la Product Advertising API d’Amazon, il faut créer un compte et obtenir une clé d’accès. Ensuite, j’ai adapté un code trouvé sur le web au store Amazon français. Je compte en faire un tuto pour ceux que ça intéresse, j’ai obtenu l’accord du blogueur pour réutiliser son code dans un article. Indépendamment de l’affiliation, j’aime bien l’idée de pouvoir suivre ce qui « fait l’actualité ».

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.