Comment faire une facture en tant qu'auto-entrepreneur pour son blog ?

Comment faire une facture en tant qu’auto-entrepreneur pour son blog ?



Aujourd’hui, j’accueille sur le blog Nathan, de la société Debitoor qui édite un logiciel de facturation destiné aux TPE/PME. Dans cet article, il va vous expliquer comment faire une facture en tant qu’auto-entrepreneur quand vous avez besoin de facturer pour votre blog. Quelles mentions sont obligatoires ? Comment gérer la TVA selon si vous facturez une société française ou étrangère… c’est parti pour quelques conseils concrets !

Être blogueur, c’est écrire son propre contenu et le partager. Si cela se passe bien, en tant que blogueur aguerri, vous aurez sûrement l’opportunité de travailler avec des entreprises qui souhaiteront communiquer sur votre plateforme, votre blog.

Bien que monétiser son blog soit, pour beaucoup, l’objectif ultime, il peut effrayer sur le plan administratif. Surtout si vous ne vous y connaissez pas en facturation.

Gérer sa facturation est en quelque sorte le dernier obstacle à franchir pour bien monétiser son blog. En effet, si une marque fait appel à vos services de blogueur pour faire la promotion de leur entreprise ou d’un produit, cela devient une vente de service de votre côté, et un achat du leur.

Qui dit vente, dit facture. Créer sa première facture en toute légalité n’est pas chose difficile, et ce guide vous expliquera les différents cas de figure en matière de facturation.

Un manquement aux obligations légales de facturation peut déboucher sur une amende. Il est donc important de savoir comment faire une facture correctement.

Comment faire une facture en tant qu'auto-entrepreneur pour son blog ?
Comment faire une facture en tant qu’auto-entrepreneur pour son blog ?

Être blogueur freelance en France

Ce guide part du principe que vous êtes un blogueur freelance basé en France, sous le régime de la franchise en base de TVA.

Ce régime est très commun pour les blogueurs utilisant le statut de micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) ou d’autres entreprises individuelles. Il vous exonère de la déclaration et du paiement de la TVA. Il simplifie donc grandement le procédé administratif.

Du fait que vous êtes basé en France, vous devez suivre les règles de facturation françaises et donc également européennes si vous vendez vos services de blogueur à l’étranger.


Comment faire une facture en France ?

Partons sur le cas de figure le plus classique et le plus probable : votre blog se fait approcher par une société basée en France, celle-ci souhaite que vous écriviez un article sur eux. Vous acceptez et vous vous mettez d’accord sur un prix.

Cette société a besoin de recevoir une facture, et vous avez besoin d’en faire une afin d’être légal dans votre prestation. En tant que blogueur, vous travaillerez avec des entreprises, c’est donc les règles de facturation de professionnel à professionnel qu’il faut suivre.

Il faut créer une facture en deux exemplaires, l’une pour l’entreprise cliente, l’autre pour vous. Avec la franchise en base de TVA, vous facturez donc hors taxes.

Mentions obligatoires pour facturer en France

Une facture doit impérativement mentionner certaines informations. La liste complète et détaillée de ces mentions peut être lue sur le site du service public français.

On y retrouve notamment les mentions suivantes :

  • Date d’émission de la facture
  • Numéro de la facture
  • Date de la vente
  • Identité de l’acheteur/vendeur
  • Désignation du produit/service
  • Taux de TVA
  • Montant total de la TVA
  • Modalités de règlement

Puisqu’il s’agit d’une facture destinée à un professionnel, il faut ajouter ces mentions :

  • Délai de paiement
  • Taux de pénalité de paiement
  • Indemnité forfaitaire de 40€ pour frais de recouvrement

Mentions particulières sur une facture en France

D’autres mentions particulières peuvent être nécessaires. Si un blogueur opte pour un statut de freelance en franchise en base de TVA, il facture donc hors taxes et doit en faire mention sur la facture en ajoutant « TVA non applicable, article 293B du CGI ».

Toutes les mentions particulières sont expliquées sur le site du service public français cité plus haut.

Comment faire une facture à une société basée en Europe ?

Maintenant, partons du principe que l’entreprise faisant appel à vos services de blogueur se trouve dans un pays européen. La facturation devra s’adapter au fait que c’est une vente internationale et européenne.

Il faut que vous ayez un numéro de TVA intracommunautaire, et de même pour l’entreprise cliente. Même dans le le cas d’un blogueur qui facture hors taxes, il reste nécessaire de demander ce numéro de TVA intracommunautaire auprès du Service des Impôts des Entreprises (SIE).

Mentionnez donc simplement les numéros de TVA intracommunautaire sur la facture (le vôtre et celui de l’entreprise cliente) ainsi que la mention “Exonération de TVA, article ter 262 du CGI” qui remplacera la mention “TVA non applicable, article 293B du CGI”.

Bien entendu, toutes les informations à mentionner dans le cas d’une facture en France sont également à appliquer dans le cas d’une facture en Europe (numéro de facture, date, etc.).

Comment facturer une société en-dehors de l’Europe ?

Puisqu’on sort de l’Europe, il n’y a pas besoin de numéro de TVA intracommunautaire. Et ici encore, la facture se fait hors TVA. Elle est donc similaire à une facture pour une entreprise basée en France.

Il faudra cependant citer la mention “TVA non applicable – article 259-1 du CGI” à la place de la mention habituelle “TVA non applicable, article 293B du CGI”. Ainsi que les autres informations obligatoires.

Facturer en tant que blogueur : tout ce qu'il faut savoir
Facturer en tant que blogueur : tout ce qu’il faut savoir

Facturation à l’étranger : questions pratiques

Dans quelle devise facturer ?

Si vous facturez à l’étranger, surtout en dehors de l’Europe, vous vous poserez la question de la devise. En effet, quelle devise devez-vous appliquer si vous facturez aux États-Unis par exemple ?

Il est logiquement possible et légal de faire une facture dans une autre devise que l’euro. La seule chose à savoir est qu’il est nécessaire de citer, sur la facture, le taux de change en euros applicable lors de sa création.

Le site officiel de la douane recueille tous les taux de change officiels et d’actualité.

Dans quelle langue faire une facture ?

La question de la langue se pose aussi, il ne semble pas logique de facturer en français une société se trouvant en Espagne.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est bel et bien possible de facturer dans une autre langue que le français. Vous pouvez donc facturer un client espagnol en espagnol, ou un client canadien en anglais.

Cependant, en cas de contrôle approfondi, l’administration fiscale peut demander une traduction de la facture si celle-ci n’est pas en français.

Simplifier sa facturation en tant que blogueur

Pour simplifier au maximum le procédé de facturation, beaucoup de professionnels décident d’utiliser un logiciel de facturation, comme Debitoor qui est conforme à la loi anti-fraude à la TVA par exemple.

Ce genre de logiciel permet de grandement simplifier la facturation, car il permet de créer des factures légales, de les envoyer, de suivre leur statut, d’enregistrer des clients, des produits, voir les paiements, etc. Tout cela représente un gain de temps et permet une bonne compréhension de ses affaires.

Alternativement, il existe des modèles de factures à télécharger gratuitement qui offrent une bonne base pour commencer.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Comment faire une facture en tant qu’auto-entrepreneur pour son blog ?

  • Nathalie

    Merci beaucoup pour cet article très clair et intéressant qui répond à toutes les questions que peuvent se poser un jeune entrepreneur qu’il soit blogueur ou non. C’est formidable d’avoir pensé à parler de la facturation à l’étranger car cela peut se révéler un vrai casse-tête quand on débute! :-)

    Répondre à Nathalie
    • Marlène

      Hello Nathalie, effectivement, on n’en mène pas large au moment de faire sa première facture… surtout quand on voit les pénalités encourues en cas d’oubli d’une mention obligatoire ou d’erreur ! C’est 15€ par mention et par facture, ça refroidit !

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.