Comment avoir plus de followers sur Instagram ? Conseils pour gagner des abonnés


Instagram est un réseau social que j’ai adopté dès que j’ai lancé mon blog. Une manière à la fois personnelle et créative de partager quelques tranches de vie ! Il s’est vite avéré que développer son compte n’était pas si facile. Comment avoir plus de followers sur Instagram et gagner des abonnés sans vendre son âme au diable ?

Quand j’ai écrit la première version de cet article, je plafonnais à 218 abonnés. A l’heure où je le réécris entièrement, j’avoisine les 2400 abonnés. J’ai pu tirer profit des conseils trouvés çà-et-là sur le web… et j’ai décidé de vous faire partager ces astuces qui m’ont aidée.

Depuis qu’Instagram a été racheté par Facebook, il est de plus en plus difficile de développer son compte car le réseau social a mis en place un algorithme qui réduit la visibilité des publications. Cependant, il existe de « bonnes pratiques » qui, à mon sens, ne seront jamais néfastes !

Gagner des abonnés sur Instagram : règles classiques d’un réseau social

D’abord, il existe un principe simple sur Instagram comme sur les autres réseaux sociaux : pour gagner des abonnés, il faut s’impliquer sur le réseau. Vraiment s’impliquer. Je constate que souvent, par manque de temps (ou par flemme, il faut bien l’avouer), je me contente de liker les photos qui passent sous mes yeux sans forcément faire l’effort de rédiger un commentaire, de partir à la recherche de nouveaux comptes…

Or, c’est bel et bien quand on s’implique qu’on en retire soi-même le plus de bénéfices en termes de visibilité !

Instagram étant un réseau social, on y reçoit les mêmes types de conseils que sur les autres réseaux :

  • Compléter sa biographie avec soin et choisir une image de profil ;
  • Ne pas inonder ses abonnés de photos à faible valeur ajoutée ;
  • Profiter des fonctionnalités sociales du réseau : s’intéresser aux autres tout en respectant des principes éthiques que l’on connaît bien (sincérité, pas de publicité du type « je te follow si tu me follow et sinon je me désabonne », etc) ;
  • Proposer un contenu de qualité. Certains utilisent le réseau juste pour partager leur quotidien avec leurs amis et leur famille (et ont souvent des comptes privés où ils n’acceptent que ceux qu’ils connaissent), d’autres – c’est mon cas – s’en servent aussi pour découvrir des photographes de talent, rêver devant de belles destinations, trouver des idées de déco…

Les astuces qui marchent pour avoir plus de followers sur Instagram

Un contenu unique et qualitatif

Instagram reste un réseau de « belles images ». On peut lui reprocher d’entretenir un culte de la perfection, il n’empêche que la plupart des comptes qui se développent vite et bien sont ceux qui postent un contenu de qualité.

Ce sont des images soignées, pas forcément prises avec un reflex dernier cri mais qui sont tout de même bien cadrées, pas floues…

Une histoire à raconter

Je pense aussi, après quelques années passées sur ce réseau, que les gens apprécient d’entendre une « voix » unique et personnelle, même derrière une (belle) image.

Partager une anecdote, une scène de vie, quelques stories pour nourrir son compte, permet de sortir de l’aspect « livre d’images » un peu froid. Ce n’est pas évident quand on aime garder une certaine discrétion mais je suis persuadée que ça joue.

Faire connaître son compte

Instagram est un réseau au cœur de votre vie digitale… et pour avoir plus de followers, il faut lui donner une place : valoriser son compte Instagram sur son blog (à travers une icône ou en intégrant quelques photos dans ses articles), relayer ses photos Instagram sur sa page Facebook, créer des renvois entre les plateformes que vous gérez pour que l’on connaisse l’existence de votre compte, mentionner son compte dans sa newsletter…

Rien ne vous empêche aussi de faire un petit « push » plus explicite concernant votre compte, en postant un message sur votre blog ou sur un autre réseau pour inciter les gens à vous rejoindre sur Instagram. Je l’ai fait 2 ou 3 fois cette année et ça m’a permis de gagner quelques dizaines d’abonnés.

Exploiter les hashtags et la géolocalisation

Selon l’étude réalisée par Dan Zarrella en 2015, analysant près de 1.5 million de photos Instagram, mettre des hashtags sur ses photos permet d’accroître à la fois le nombre de likes et le nombre de commentaires. Comme sur Twitter, les hashtags permettent de rechercher facilement toutes les photos se rapportant à un même thème.

J’ai découvert très récemment qu’une pratique à laquelle j’avais recours nuisait à mon compte : comme beaucoup de gens, je n’ai pas envie de « parasiter » la légende de ma photo en postant 25 hashtags dedans ! J’avais donc tendance à poster ma liste de hashtags en commentaire. J’ai l’impression, aujourd’hui, que je gagne plus d’abonnés en me limitant à quelques hashtags et en les intégrant directement dans la légende de la photo.

Après plusieurs mois passés à stagner au même nombre de followers, c’est ce qui a permis à mon compte de recommencer à en gagner.

Vous pouvez également activer la géolocalisation sur vos photos. Ainsi, elles seront plus facilement associées à un lieu précis lorsqu’une personne recherchera des informations sur le lieu en question (ville, restaurant, commerce…), un moyen supplémentaire de gagner en visibilité.

Utilisez les filtres Instagram

Selon une autre étude Yahoo Labs/Georgia Tech, les photos utilisant un filtre sont 21% plus susceptibles d’être vues et 45% plus susceptibles de recevoir des commentaires que les photos sans filtre. Selon l’étude, « une augmentation du contraste et de l’exposition affecte positivement le nombre de vues et de commentaires ». Même chose pour les retouches qui augmentent la température d’une photo en la rendant plus chaleureuse.

En revanche, augmenter la saturation a plutôt tendance à avoir un impact négatif – quoique minime – sur les vues même si c’est positif pour les commentaires. Ça rejoint les conclusions de Dan Zarrella, qui disait de son côté que les photos avec une saturation faible remportaient 598% de likes en plus par rapport à des photos aux couleurs vives ! De même, les photos lumineuses récoltaient 592% de likes en plus par rapport aux photos sombres.

Enfin, les utilisateurs du réseau social préfèrent les filtres ou retouches qui améliorent une photo sans la dénaturer aux filtres qui transforment un cliché. On reste donc dans une recherche d’authenticité à ce niveau.

Pour ma part, je n’utilise plus les filtres proposés par Instagram, je préfère modifier manuellement quelques paramètres (contraste/netteté surtout) pour améliorer le rendu de mes photos… mais j’évite la retouche lourde qui mentirait trop sur la photo initiale.

Échangez avec vos abonnés

C’est un point sur lequel je manque encore d’investissement, reconnaissons-le :) Si je pense à liker les commentaires que je reçois ou à répondre par un petit message quand le commentaire le permet, il y a une chose que je fais peu et qui fonctionne pourtant très bien sur Instagram : travaillez bien vos légendes !

Les légendes des photos offrent une occasion unique de partager de petites anecdotes, de poser des questions à vos abonnés, de raconter des histoires. Ça crée du lien et c’est efficace pour engager une discussion.

Comme sur un blog, on peut tester différentes choses : des légendes courtes, des légendes longues, poser une question, inciter explicitement les abonnés à commenter (selon Dan Zarrella, cette dimension explicite permettrait de favoriser les interactions).

Gardez une cohérence

Là encore, ce n’est pas toujours un point facile à respecter… mais pour que les abonnés (ou membres du réseau qui vous découvrent) s’y retrouvent, mieux vaut que votre compte dégage une certaine cohérence, que ce soit dans le contenu que vous postez, dans vos interactions avec vos abonnés, dans votre fréquence de publication.

Comme sur un blog, il n’existe pas forcément de fréquence de publication idéale mais beaucoup d’études suggèrent de poster plusieurs fois par semaine pour accroître son engagement.

Postez au bon moment

Instagram n’affiche plus les photos de manière chronologique mais met en valeur des posts en fonction de ce que vous êtes susceptible d’aimer. Malgré tout, le timing garde son importance car l’engagement que vous recevez dès la publication joue beaucoup sur la visibilité que le réseau social va donner à votre photo (même constat sur Facebook en ce qui me concerne !).

Essayez de repérer à quel moment votre communauté est présente : plutôt le soir après le dîner, le matin avant de partir au travail, sur la pause-déjeuner, pendant les heures de bureau classiques ? Ça peut varier d’une communauté à l’autre, c’est pour cette raison que je reste toujours dubitative quand une étude annonce des « heures de publication idéales ».

Gagner des abonnés sur Instagram

Ces questions qui restent en suspens

Je ne fais pas partie de ceux qui ont envie de calculer à chaque photo postée la probabilité qu’elle plaise. J’adore les photos qui font la part belle à la couleur. Pas question de changer ce qui fait partie de mon style juste pour avoir 598% de likes en plus, au motif que la mode est aux teintes pastel et aux fonds ultra-lumineux.

Je poste avec (trop de) parcimonie… mais j’essaie de proposer de la qualité. D’ailleurs, l’une de mes photos a été retenue par le site Mashable dans sa « sélection Halloween » (12 beautifully eerie photos shot in the dark), une autre a été mise en avant sur le compte de la ville de Paris…

Je réalise pourtant que ce n’est souvent pas suffisant. Qu’il faudrait s’impliquer plus. Qu’il y a toujours des challenges à relever : poster en anglais ou en français ou les deux ? Quand on poste des photos de voyage, le côté « universel » du sujet pousse souvent à vouloir poster en deux langues… et en même temps, on en privilégie forcément une (ne serait-ce que parce qu’elle apparaît en premier dans la légende). Voilà qui joue sûrement sur l’interaction !

Les changements d’algorithme intervenus sur Instagram peu avant l’été 2017 ont profondément affecté mon plaisir à poster sur ce réseau, auquel j’étais pourtant si attachée. Une chute dramatique de la visibilité – à investissement égal – et un dégoût qui s’installe peu à peu, le même dégoût que j’éprouve pour Facebook.

L’impression que ces gens là raisonnent un peu trop souvent en reach, en likes et en algorithmes… et pas assez en laissant l’utilisateur faire ses choix sur ce qu’il voit (ou pas). L’ère de l’intelligence artificielle, qui manque parfois un peu d’intelligence tout court.

Avez-vous été touché par les changements d’algorithme d’Instagram ? Quelles sont vos astuces qui fonctionnent pour gagner des abonnés ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

81 commentaires sur “Comment avoir plus de followers sur Instagram ? Conseils pour gagner des abonnés

  • Graffitoons

    Nous avons tous ressenti le changements d’agorythmes instagram .
    Cependant des choses m’echapent encore , d’une publication à l’autres Mes likes peuvent varier de 2300 à 300 likes , alors que la qualité du travail et l’heure du post est la même , à ne plus rien y comprendre par fois !

    Répondre à Graffitoons
    • Marlène

      C’est un peu le reproche que je fais à l’algorithme : il ne permet plus de comprendre ce que l’on fait de bien/mal… et il en résulte une certaine frustration car j’ai parfois l’impression qu’Instagram me prive du contact avec mes abonnés, sans que je puisse savoir pourquoi et agir en conséquence.

      Répondre à Marlène
  • Aurélie Box'art

    Bonjour, ton article est clair et intéressant !!! Mais qu’en pensez-vous des achats d’abonnés sur Instagram ? Merci pour votre réponse :)

    Répondre à Aurélie
    • Marlène

      Je pense que ça ne donne pas un compte très qualitatif, le taux d’engagement s’en ressent en général… quand les abonnés ne fuient pas tout simplement ! Accessoirement, de plus en plus de marques savent détecter les comptes qui grossissent de manière suspecte, il y a des outils pour l’identifier, comme SocialBlade.

      Après, dans le contexte actuel, il devient extrêmement dur de lancer un compte en partant de zéro… donc ça peut aussi faire office de stratégie de lancement, pour avoir un peu de “preuve sociale”, un nombre d’abonnés qui rassure pour séduire ensuite de vrais abonnés. Mais quitte à investir, c’est à mon sens plus pertinent de faire une campagne de pub Instagram.

      Répondre à Marlène
  • Justine

    Les changements sur insta ont totalement bloqué mon compte.. Je suis passée d’une centaine de likes à à peine une quarantaine.. Une honte !

    Répondre à Justine
    • Marlène

      Je comprends totalement ce sentiment, c’est très frustrant de n’avoir aucune évolution, voire de régresser alors que l’on n’a pas l’impression de poster du contenu plus mauvais qu’avant…

      Répondre à Marlène
  • Vanessa

    Je suis très triste de ces derniers changements, Instagram perd de son intérêt à mes yeux progressivement : trop de pub, trop de follow unfollow et trop de comptes qui achètent leurs abonnés… Mais que font les patrons de ce RS ?! on peut parler d’auto-destruction non ?

    Répondre à Vanessa
    • Marlène

      Je pense que s’ils appliquent à Instagram les méthodes de Facebook, c’est que c’est rentable pour l’entreprise. C’est désastreux pour les utilisateurs non-professionnels des réseaux mais ça pousse les marques à faire de la publicité pour rester visibles… donc ça rapporte !

      Répondre à Marlène
  • Jessica

    Bonjour, Merci pour votre article ! Très intéressant, je débute sur Instagram (principalement a se sur les voyages) et j’ai appris pas mal de chose! Je Voudrais connaître votre avis sur les publications Instagram qui se composent de plusieurs photos.. qu’en pensez-vous? trouvez-vous le contenu plus intéressant du fait qu’il y a plus de photo pour appuyez le descriptif ou justement est-ce’ moins attrayant ? En terme de visibilité, vous pensez que ces publications là sont les plus appréciées ou vaut il mieux se contenter de poster qu’une seule photo? Pour l’instant j’ai encore beaucoup de mal à choisir, mes photos me rappelle tellement de bon souvenirs de voyage. Je suis également une adepte des photos horizontales ou verticales et non CARRÉES, est-ce important selon vous de rester dans le cadre prédéfini par Instagram ?
    Merci pour vos réponses

    Répondre à Jessica
    • Marlène

      Bonjour, concernant la galerie je pense que tout dépend de l’usage qu’on en fait :) Il y a des usages très créatifs de la fonctionnalité, comme sur cette photo par exemple.

      Pour le format, je pense qu’il faut tester. Il y a des gens qui disent que le fait de poster des photos non-standard augmente leur engagement, d’autres qui constatent l’inverse… donc à mon sens, ça doit dépendre des communautés.

      Pour ma part, je trouve que les photos non carrées ont deux inconvénients :
      1) La sensation d’être moins « immergé » dans la photo, à cause du recadrage.
      2) Le feed, qui peut avoir un côté très déstructuré si les photos changent sans arrêt de sens.

      Répondre à Marlène
  • mélina

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si tes abonnés à Instagram t’apportent beaucoup de visites sur ton blog. Car moi j’ai créé mon blog depuis 3 mois (tout jeune ) et je commence à avoir des abonnés sur Instagram. J’aime beaucoup Instagram comme réseau social mieux que facebook et twitter. Mais je trouve que cela ne m’apporte pas beaucoup de visites.

    Répondre à mélina
    • Marlène

      Hello, pour ma part je suis avant tout sur Instagram par amour de la photo, je ne l’ai jamais envisagé comme un levier de trafic pour mon blog donc je ne vais pas du tout dans cette direction : depuis peu, quand j’y pense, je mentionne mes nouveaux articles en story mais j’ai dû y penser 2 fois, je ne fais pas trop la promotion de mes nouveaux articles non plus.

      Mais pour te répondre j’ai quand même regardé sur le mois dernier… Instagram m’a ramené très précisément… roulement de tambour… 0.0001% de mon trafic. Ha ha.

      Répondre à Marlène
    • mélina

      Lol :) effectivement ce réseau social ramène pas grand monde sur les blogs. Moi je fais encore mieux que toi 0% venant d’instagram ;) Peut-être aussi parce que ça fait pas longtemps que je suis inscrite dessus. Mais j’aime bien poster sur Instagram quand même.

      Répondre à mélina
    • Mélina

      Marlène je voudrais savoir alors à quoi cela de poster sur Instagram si ça n’apporte aucunes visites sur notre blog. Cela permet peut-être juste de faire connaître son nom de blog et de faire une notoriété.

      Répondre à Mélina
    • Marlène

      Je pense que chacun a ses raisons d’y être. Déjà, un photographe peut développer sa notoriété entièrement via Instagram, je connais quelqu’un qui a même décidé de lâcher son job pour devenir photographe pro grâce au succès de son compte Instagram :) Certaines personnes ont des opportunités rémunérées par ce biais et ça leur convient. D’autres y sont par amour de la photo, sans attendre de réelle contrepartie (c’est mon cas, je m’en sers surtout par plaisir de partager mes photos, pour m’inspirer et progresser en observant d’autres photographes).

      Répondre à Marlène
  • Isa

    Et coucou! J’utilise Instagram depuis bientôt 3 ans. Et grâce à toi, je viens de comprendre pourquoi mes publications sont moins likées! Merci le méchant algorithme, grrrr! Merci pour ton article plein de bon conseils. Je vais les appliquer au plus vite en espérant des changements positifs!! Bonne continuation.

    Répondre à Isa
    • Marlène

      Cet algorithme a vraiment fait un carnage, ils y ont été un peu forts à mon sens ! Mais quand je vois les dernières annonces de Facebook, avec les pages mises en retrait par rapport aux statuts de comptes « perso », ça va dans le sens d’un « verrouillage » de la visibilité.

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour Marlène,
    Instagram, pour moi, est une mine pour découvrir des photos que j’apprécie dans différents domaines.
    le changement d’algorithme affecte à mon sens surtout la TL, avec le risque de ne plus forcément voir les comptes que j’apprécie, surtout si ils postent peu.
    Pour attirer l’attention il a quelques incontournables : les chats, le ciel, les fleurs …
    Je trouve intéressant également d’identifier des profils qui sont en rapport avec la photo (marque par exemple, ou lieu) ou des profils suivis pour les faire réagir.
    Personnellement j’utilise souvent français et anglais et j’utilise le partage sur Twitter et la page Facebook de mon blog.
    Le texte est toujours court, pour moi il ne s’agit pas d’écrire un article, mais plus une humeur, ou une réflexion.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Tu as raison concernant l’identification des profils, j’essaie aussi d’y penser de plus en plus. Quand je travaillais dans la musique, Glenn Miller (ça ne s’invente pas !), qui était le responsable des partenariats célébrités/Facebook, m’avait vivement conseillé de mettre en place un relais des photos Instagram sur Facebook, pour optimiser l’interaction.

      Répondre à Marlène
  • Virginie

    Très bon article, très intéressant Marlène !
    Ca fait un an que je publie (presque) une photo par jour sur Instagram. Photographe amateur, j’essaie de poster des photos qualitatives et d’interagir le plus avec mes followers. Cependant depuis quelques temps j’ai énormément de nouveaux followers qui s’inscrivent sans liker une seule de mes photos. Beaucoup de gosts aussi. C’est rageant car ils grossissent mes followers pour rien alors que mes likes ont tendance à baisser… Y a-t-il un moyen de les contrer ? Je les bloque quand je les repère mais est-ce la bonne solution ?
    Je viens de découvrir votre blog et les quelques articles lus sont très intéressants à mettre en pratique ;)
    Bonne continuation

    Répondre à Virginie
    • Marlène

      Merci Virginie, on m’a aussi conseillé de bloquer les profils suspects. Il existe également des applications pour repérer les « abonnés fantômes », les gens qui se désabonnent, etc, comme Unfollowers for Instagram, ça peut être utile pour faire le ménage.

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Tres interessant cet article! Je suis aussi dans une periode de stagnation de mes abonnes Instagram, pourtant je m’implique! Je vais appliquer tes conseils :)

    Répondre à prettylittletruth
    • Marlène

      Tout le monde traverse une certaine stagnation depuis la grosse mise à jour de l’algorithme chez Instagram… mais elle est plus ou moins prononcée d’une personne à l’autre :)

      Répondre à Marlène
  • Mélanie

    J’adore(rais) Instagram mais c’est vrai que depuis qu’il n’y a plus le système chronologique ça m’agace franchement et je ne regarde plus autant les photos dans fil d’actu. On se retrouve avec des photos qui datent de 10 jours, ou avec 15 photos du même compte qu’on vient juste de suivre… C’est dommage de ne pas laisser le choix, je loupe plein de choses à cause de ça…

    Répondre à Mélanie
    • Marlène

      C’est vrai que c’est aspect a énormément changé les choses, notamment parce l’interaction perd parfois tout son sens. Je pense aux gens qui postent une photo chouette le vendredi soir en demandant « Alors, quoi de prévu ce week-end ? »… et on finit par voir le post le mardi suivant, moment auquel il n’est plus du tout pertinent de répondre.

      Ça pousse à créer des posts intemporels… mais beaucoup moins propices à échanger.

      Répondre à Marlène
  • Claire

    J’ai beaucoup aimé cet article et surtout la dernière phrase…

    Répondre à Claire
  • MILLA - La Galerie, Blog de Voyages

    Instagram c’est LE réseau auquel je n’ai jamais pu vraiment adhérer… j’ai vraiment du mal à comprendre l’engouement que les pros ont pour ce réseau. Je trouve que l’interaction n’est pas du tout évidente, et que le réseau pousse beaucoup trop sur la pu et payer pour être visible. Je préfère de très loin Twitter qui me permet de participer à des conversations avec plein de monde.

    Répondre à MILLA
    • Marlène

      J’adore Instagram… et je ne sais pas à quel moment tu t’y es mise mais ce n’est que depuis mai 2017 environ qu’il y a une réelle pression côté engagement/publicité, ce n’était pas le cas avant. Le rachat par Facebook a hélas entraîné la transposition des pratiques Facebook sur Instagram… et ce n’est pas dans l’intérêt de l’utilisateur !

      Répondre à Marlène
  • RemainReverie

    Coucou,
    merci pour ces précieux conseils ! On ne pense pas forcément à interagir avec les autres et pourtant c’est si important d’échanger pour garder le côté humain sur ce réseau.

    Répondre à RemainReverie
    • Marlène

      Disons que ça rend l’expérience plus sympathique, je n’osais pas trop poser des questions ou écrire de longues légendes au début et je m’y suis mise depuis peu de temps en voyant que j’apprécie ça chez les autres, c’est cool quand il y a de vrais échanges dans les commentaires.

      Répondre à Marlène
  • Ornella

    Merci pour ces conseils, il va être temps que je fasse plus attention à tout ça !

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Tu diras si tu constates le même phénomène de « stagnation » que beaucoup d’utilisateurs, avec presque autant de désabonnements que d’abonnements :/

      Répondre à Marlène
  • emotionwizard

    J’adore lire des articles de ce genre, même si il faut être honnête la plupart se ressemble aujourd’hui.
    Personnellement Instagram était mon appli favorite j’y consacrait bien trop d’énergie, et j’y tenais beaucoup trop. C’est simple depuis l’algorithme je gagne autant de followers que j’en perds, ça fait plus d’un an que mon nombre d’abonnés n’a pas changé. Il a peut être augmenté de 20 mais vraiment pas plus. Alors du coup je suis plus que découragée, je suis même tellement déçu. Avoir peu de likes et surtout presque pas de commentaires! c’est pas réellement motivant. Après je sais que je ne poste pas énormément (c’est sur en postant un peu plus ça bougerais plus). Je fais naturellement (depuis le temps!) tous ces conseils, sauf peut être les légendes que depuis quelques semaines je tente de faire au mieux.
    Bref bilan, je suis tellement découragée que j’y crois plus, que j’attends plus rien de cette appli !!!
    cela ne m’empêche pas de choisir mes photos avec autant de critères qu’avant!

    Répondre à emotionwizard
    • Marlène

      Même constat que toi, ça me déçoit d’autant plus que c’était VRAIMENT une application que j’adorais, à la fois comme « spectatrice » pour découvrir des photographes et comme utilisatrice active pour partager mes photos. Je trouve que ce changement d’algorithme a tué l’appli, je ne comprends plus pourquoi je perds/gagne des abonnés. Parfois j’ai 10 personnes qui s’abonnent suite à une nouvelle photo… on se dit « ok, j’ai posté quelque chose qui plaît ». Je reviens le lendemain, on est à -3 abonnés.

      Qu’il y ait des phénomènes de follow/unfollow, je le conçois parce que ça a toujours existé, des gens qui s’abonnent dans l’espoir que l’on s’abonne en retour puis qui partent. Mais que ça empêche toute progression subitement, c’est étrange et frustrant.

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ Be Frenchie

    Cela fait peu de temps que je « m’investis » réellement sur instagram. Mais ce terme ne me parait pas adéquat; en réalité, c’est le seul réseau social sur lequel je me sente à l’aise.

    J’ai l’impression qu’un fossé se creuse entre les photos qu’on met dans sa galerie et ce qu’on partage en story – qui permettent de renouer avec la spontanéité. Ce sont d’ailleurs souvent les stories que je préfère suivre; elles sont généralement bien plus variées que les photos postées. Et cela permet aussi de compenser ce côté très lisse d’instagram.

    J’ai beaucoup aimé l’initiative récente « les petits comptes, ça comptes ». C’est la preuve qu’ensemble, on peut remettre l’humain au centre des choses.

    Seul hic, je me demande comment trouver le temps de jongler entre différents réseaux sociaux ( enfin, en ayant une vie ! ) ? Et pour tout t’avouer, je n’ai toujours pas compris comment utiliser facebook de manière pertinente pour accompagner mon blog. Je sais, c’est pathétique ;-) .

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Ah je n’ai pas suivi cette initiative que tu évoques sur les petits comptes :) J’aime assez, pour ma part, le côté « parfait » que certains reprochent à Instagram… parce que je suis beaucoup de comptes de photos de lieux, d’architectures sympa ou même de déco. Et je trouve toujours ça intéressant (et formateur) de tomber sur des gens qui ont un vrai « oeil de photographe ».

      Je crois que ça me dérangerait plus sur des thématiques lifestyle où l’on vend comme « vrai » quelque chose qui a en réalité été savamment mis en scène.

      Répondre à Marlène
  • Sandrine, Mon Carnet Déco

    Instagram était mon réseau social préféré, jusqu’a ce changement d’algorithme. La visibilité a tellement chuté que je suis obligé d’aller sur mes comptes préférés pour être sûre de ne rien rater. Je n’ai pas pour objectif de devenir une star d’instagram, mais il faut être honnête et reconnaitre que l’énorme baisse du nombre de like à tendance à nous dégouter… En tout cas, moi, ça me lasse. De plus, j’aime la photo, de façon non professionnelle, mais je suis absolument incapable d’avoir un compte homogène… Je fais mes photo sur l’instant, sans réfléchir à une stratégie pour avoir quelque chose d’esthétique sur l’ensemble, je préfère me concentrer sur le fait de faire une jolie photo, de qualité. Or, je constate vraiment que les gens s’abonnent + aux comptes uniforme, même si toutes les photos n’apportes pas de valeur ajouté, et ça aussi, je trouve ça triste…. Enfin, bref, je ne vais plus sur facebook, car je trouve que tout est négatif là-bas, et instagram me déçois… Dieu que je vais gagner comme temps dans ma vie sans ces réseaux sociaux ^^. Bonne continuation à toi, j’aime beaucoup ta « patte » photographique!

    Répondre à Sandrine,
    • Marlène

      Merci :) Je suis totalement d’accord avec ce sentiment de lassitude, je ne poste pas non plus dans le but de devenir une star, ça me fait juste plaisir de partager des photos de lieux que je trouve jolis… et c’est très décourageant de voir qu’on perd autant d’abonnés qu’on en gagne, sans aucune logique.

      Avant, on avait quand même une progression… tout en voyant que les photos avaient des « impacts » différents.

      Répondre à Marlène
  • Tiphaine

    merci Marlène pour toutes ces infos ô combien instructives. j’avais lu des conseils à droite à gauche, mais jamais aussi condensées. j’ai d’ailleurs toujours eu une grosse interrogation sur les meilleurs horaires de publication : des jolis graphiques qui t’affirment que le meilleur moment c’est telle heure ! mais quel fuseau horaire ? pour quelle cible ? en tout cas, ça n’était jamais concluant pour moi. haha. bref, merci, je continue à creuser et je vais suivre tes conseils (tout en essayant de garder une cohérence bien sûr)

    Répondre à Tiphaine
    • Marlène

      J’ai très tôt remis en cause les études sur « l’heure de publication idéale » car je travaillais dans la musique avant… et on avait de super performances sur des horaires où soi-disant il ne fallait jamais poster d’après les études :)

      Je trouve qu’il faut rester très critique par rapport à ces chiffres, pas seulement sur Instagram : les usages varient beaucoup d’un secteur à l’autre, on peut utiliser un même réseau à des fins pro et perso… et ça peut bouger dans le temps.

      Au début, par exemple, mon blog était surtout visité le week-end et en soirée (21h-22h). Aujourd’hui, le week-end est la période avec le moins d’activité et j’ai un lectorat qui s’est beaucoup professionalisé (la plupart des lecteurs consultent le blog sur les heures de bureau).

      Répondre à Marlène
  • Lili

    Je fais moi aussi l’erreur d’être active en likant les photos mais en laissant trop peu de commentaires. De même, je mélange les thèmes : food, voyages… Mais je n’ai jamais pensé à écrire en anglais ! (I have des progrès à faire) Moi qui suis accro à la saturation des photos… lol #JeNePeuxPasPasserAuPâle ;-)
    Tu as raison : c’est l’air des chiffres sur Instagram… Je n’ai pas vraiment d’astuce qui marche (en dehors de transformer mon compte en un condensé de photos de gâteaux au chocolat qui dégoûlinent…)

    Répondre à Lili
    • Marlène

      Je ne sais pas si écrire en anglais est un impératif, il y a des blogueurs que je suis qui ne postent qu’en français et pour qui ça se passe très bien :) J’en viens d’ailleurs à me dire que c’est presque mieux de valoriser sa langue quand on veut des échanges.

      Répondre à Marlène
  • Gabrielle

    Merci pour cet article! J’ai moi même fait la démarche d’essayer de comprendre le « succès » sur instagram et tiré en partie les mêmes conclusions de base. Je crois que quelques points qu’on pourrait ajouter, c’est que de participer à des challenges lancés sur instagram aide à intégrer certaines communautés et donc à se faire connaitre. Un autre truc qui aide beaucoup mais qui reste en dehors de notre contrôle, c’est de se faire reposter par quelqu’un de « connu » sur ce réseau. Tout de suite ça augmente la visibilité… Mais je crois vraiment que l’élément principal c’est d’interagir avec les autres, tout ne tient malheureusement pas à la qualité des photos, ni des légendes!

    Répondre à Gabrielle
    • Marlène

      Je me suis fait reposter par la mairie de Paris et ça avait aidé ponctuellement à avoir plus de likes sur la photo… mais pas à gagner des abonnés. C’est comme quand j’ai été retenue dans la sélection Mashable, c’est quand même un site qui reçoit 45 millions de visiteurs par mois. Et pareil, ça a liké ponctuellement mais je n’ai pas eu plus d’abonnés pour autant.

      Tu as raison d’insister sur le côté social, après tout ça reste un réseau « social », ce n’est pas qu’une histoire de contenu, c’est aussi une histoire d’interactions !

      Répondre à Marlène
  • Délia

    Moi j’ai arrêté de chercher à savoir comment ça marche, je pense qu’instagram cherche un minimum d’intrusion, donc il me semble que les comptes « tranches de vie » et les comptes purement esthétiques ont tous les deux autant de chances.
    La qualité des photos bien évidemment est importante, mais surtout par rapport à la luminosité et au cadrage (sans parler évidemment du sujet), mais pas nécessairement le fait d’avoir fait ça avec un réflex, sachant qu’on regarde tous (ou presque), instagram via nos smartphones.
    Je suis vraiment de tout, je crois que l’important pour moi en tant qu’abonnée, c’est une personne sincère, ou à l’inverse, d’avoir de belles images. Souvent je ne lis même pas les légendes, si je veux lire je vais sur des blogs, mais sur instagram, je regarde les images.
    C’est un peu comme les BD, pour moi y’a trop de dessins pour que j’aie envie de lire des bulles façon pavé.
    La sincérité reste, comme sur tous les réseaux sociaux, importante.
    Mon nombre d’abonnés croît doucement, peu m’importe finalement, ça me sert aussi de journal de bord pour voir mes progrès en photo Et pour retracer ma petite vie en images :) !
    Article intéressant, mais quoi qu’il en soit, je pense qu’on n’a pas tous la rigueur pour suivre ces conseils pourtant bien avisés ;)!

    Répondre à Délia
    • Marlène

      Ou pas la volonté :) Je sais que pour ma part je n’ai pas envie de changer de style pour aller dans le sens du vent. Autant je trouve ça bien de s’adapter dans l’absolu, autant je trouve ça dommage de changer son « identité » pour des raisons stratégiques.

      Répondre à Marlène
  • elo

    Hop me voilà abonné à ton compte :)
    J’adore Instagram, parce que tout simplement j’adore prendre des photos et les partager. Il y a quelque temps, cela faisait un peu débat sur le faite qu’Instagram étant un réseau social instantané certaines personnes trouvaient ça plus ou moins nul de faire de son compte quelque chose de  » bien travailler  » j’ai envie de dire ! Moi j’aime partager de belles photos, enfin j’essaie. Je prend souvent mes photos avec un appareil photo pour avoir une assez bonne qualité, et suivant le rendu, je touche légèrement à la luminosité et la netteté.

    Répondre à elo
    • Marlène

      Ça ne me gêne pas qu’on mélange le côté instantané et le côté plus travaillé, les photos sont souvent plus agréables à regarder et c’est une facette différente, plus recherchée :)

      Répondre à Marlène
  • OnlagGirl

    Très informative cet article. Merci d’avoir partagé tes petites recherches.
    Mon instagram, c’est mes bilans sportifs, de la motivation et des morceaux de vie (dont beaucoup de chat). Je ne sais pas ce qui fait que j’aime un compte instagram. On va dire que je suis les blogueur(se)s/ youtubeur(se)s dont j’apprécie le contenu. Si je savais, j’aurais plus utilisé le #nofilter et en plus, je poste quelques photos sans filtre.
    Bonne continuation :D

    Répondre à OnlagGirl
    • Marlène

      Je ne dirai qu’une chose : le chat, c’est la vie. Rien ne vaut une petite photo de chat pour donner de la saveur à ses journées ;)

      Répondre à Marlène
  • Aurélie - Just a Girl

    Ahah je me reconnais pas mal dans ton article, j’en avais d’ailleurs écrit une version comique cet été : « 10 conseils pour (ne pas) cartonner sur Instagram ».
    J’ai l’impression que les goûts s’uniformisent de plus en plus, je n’en peux plus de ces fonds blancs et de ces images surexposées. Le pire effectivement c’est que ça marche, donc tout le monde s’y met, moi-même ça m’arrive aussi (à titre « expérimental »).
    Je suis sur Instagram depuis relativement longtemps (fin 2012, 3 ans tout pile dis donc), mon compte n’a jamais décollé non plus. Mais je pense que le vrai secret pour atteindre un grand nombre d’abonnés, c’est d’être mis en avant pas la team Instagram dans les comptes recommandés…

    Répondre à Aurélie
    • Marlène

      Ah je crois bien que j’avais lu ton article ! Et je suis curieuse de savoir si quand tu postes une photo esprit « fond blanc/surexposée », elle marche vraiment mieux que tes photos habituelles ? En fait, la solution pour avoir un compte Instagram qui marche est peut-être d’aller vivre au Groënland. Neige, neige et re-neige toute l’année. Du blanc partout, le succès assuré !

      Répondre à Marlène
    • Gabrielle

      Je viens mettre mon petit grain de sel concernant cette sombre affaire de photos sur fond blanc! Ma propre expérience est extrêmement concluante: j’en ai posté UNE dans ma vie, (sur 197 posts jusqu’à présent) et c’est celle qui a eu nettement plus de like que les autres (à ma hauteur bien sur, mais bon 42 like comparé à une dizaine d’habitude, statistiquement ça peut pas n’être qu’une anomalie!). Donc voilà, si vous voulez des like, postez sur fond blanc. Mais si vous voulez juste rester cohérente avec votre travail habituel, ne focalisez pas la dessus… au final tous ces comptes se ressemblent, et si on en suit un ou les suit tous en gros… #tristitude

      Répondre à Gabrielle
  • La Minute d'Emy

    J’ai découvert Instagram en janvier de cette année… autant dire tard. J’adore ce réseau social pas prise de tête et très créatif ! Ton article est super :)

    Répondre à La
  • marie kléber

    Très intéressant Lou. Justement je tâtonne encore pas mal sur Instagram, même si j’aime le concept. On découvre de vrais talents et de jolies photos. Je n’arrive pas vraiment à trouver un fil conducteur pour mes photos, je me cherche pas mal en général sur les réseaux sociaux.
    Merci et belle semaine

    Répondre à marie
    • Marlène

      Ce qui est complexe avec cette idée de fil conducteur, c’est qu’on part du principe que notre vie en a un :) Alors qu’on peut avoir envie d’immortaliser des moments très décousus ! Je sais que j’aime pour ma part les photos colorées ou au contraire le noir & blanc mais pas « l’entre-deux » pâle et surexposé qui a tant de succès en ce moment. C’est peut-être un fil conducteur, peut-être pas, c’est le grand mystère d’Instagram !

      Répondre à Marlène
  • Audrey

    Ton article est vraiment intéressant ;) C’est vrai que ces conseils sont bien :) Pour ma part, je sais que je poste peu et mon nombre d’abonnés reste stable (un peu moins de 500). Alors j’essaye en ce moment de poster une photo par jour. Ce n’est pas toujours évident quand on veut avoir le même style, ou quand on est pas tout le temps chez soi. En tout cas, je fait plusieurs photos parfois et je les postes dans la semaine. Enfin, j’essaye! Après le nombre d’abonnés m’est un peu égal car je poste pour moi mais c’est sûre, qu’avoir plus d’abonnés, plus de retour le ferait vraiment plaisir !
    Bisous

    Répondre à Audrey
    • Marlène

      Je viens d’aller voir ton compte du coup :) Tes photos sont vraiment travaillées et esthétiques, c’est top d’arriver à en faire une par jour. En fait, je pense que c’est aussi une histoire de « priorités ». Par exemple, je me rends compte que parfois, je passe beaucoup de temps à faire des bidouillages techniques sur mon blog pour grappiller quelques millisecondes de temps de chargement, améliorer mon code, etc. Ce temps là, je pourrais aussi le consacrer à faire de jolies photos ou montages pour Instagram finalement :)

      Répondre à Marlène
  • Sarah, Les Jolis Mondes

    Très intéressant, merci pour ces infos ! Je me suis abonnée à ton compte :) C’est vraiment compliqué de maîtriser Instagram, mais je m’arme de patience et continue d’essayer de poster du contenu de qualité. Je vais essayer de mettre en pratique certains conseils de ton article. Pour ceux que cela intéresse, voici mon compte : https://instagram.com/lesjolismondes/

    Répondre à Sarah,
  • Delphine

    Moi, aussi j’ai lu pas mal d’articles sur « comment gérer Instagram » mais je pense aujourd’hui qu’il n’y a pas vraiment de solutions quand on est pas sur-exposée.

    Je veux dire par là que beaucoup ont des boulots dans la communication, la management, le stylisme culinaire, écrivent des livres, bossent avec des marques. De là, je pense que la motivation à poster est beaucoup plus. Je pense aussi que beaucoup de personnes ont des photos d’avance sous le coude et les applications retouches qui vont bien avec.

    En tant qu’abonnée, j’aime bien aller comme tu dis vers des photos claires mais naturelles, pas trop retouchées et qui piquent pas les yeux car trop « blanc » et vers des personnes qui ont une cohérence dans les photos.

    Maintenant, je vois aussi des comptes de photos « moches » et qui peuvent atteindre 100 likes pour 2000 abonnés.
    En général, les likes sont 10-20% du nombre d’abonnés, j’ai calculé un jour pour me rassurer et je suis dans la moyenne avec mes 120 fans (rire).

    Je crois qu’au final Instagram est inexplicable !

    Répondre à Delphine
    • Marlène

      Je bosse dans la communication et je ne trouve pas que ça aide à développer ses propres réseaux même si on est au courant des bonnes pratiques plus que d’autres :)

      Je trouve ça très différent de gérer sa propre présence en ligne et celle de quelqu’un d’autre. Je sais par exemple que lorsqu’il s’agit de moi-même je suis très sélective, je ne poste rien qui ait une dimension trop personnelle… alors que j’ai toujours conseillé aux artistes avec qui j’ai travaillé de partager des « tranches de vie » parce que les gens aiment ça. Quand on s’occupe de ses propres comptes, il y a un lien « émotionnel » beaucoup plus fort que lorsqu’on le fait pour un tiers donc je trouve que c’est presque une expérience différente.

      Répondre à Marlène
  • La fille de l'encre

    Billet intéressant comme d’habitude.
    Je trouve aussi qu’Instagram est un réseau passionnant mais difficile à cerner. Disons que lorsque l’on ne veut pas en faire une galerie de mises en scène – j’aime les jolies photos mais je trouve que trop de mises en scène voile la sincérité parfois – il est difficile de faire augmenter son nombre d’abonnés.

    Répondre à La
    • Marlène

      J’avoue que c’est un peu mystérieux pour moi, certains comptes n’ont pas trop de mises en scène et plaisent beaucoup (ex : Deltreylicious, près de 13000 abonnés avec beaucoup de photos perso)… et à l’inverse, on trouve parfois de jolis comptes qui ont très peu d’abonnés.

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Tres bon article! J’adore Instagram mais comme toi, je ne suis pas vraiment une bonne eleve :)

    Répondre à prettylittletruth
    • Marlène

      En fait je trouve que le vrai problème n’est pas d’être « mauvais », c’est de ne pas comprendre ce qu’on fait de travers :) Dans mon cas, je commence à me rendre compte que je ne poste pas assez par exemple.

      Répondre à Marlène
  • Aline - Inspiré et Créé

    Un sujet qui m’intéresse tout particulièrement!
    J’ai lu qu’il fallait avoir un style de photo qui colle à notre univers oui, mais aussi de manière globale, je sais pas trop comment expliquer ça mais en résumé, si on adopte un fond blanc, il faut toujours adopter le même fond pour toutes les autres photos, histoire que ça colle les uns aux autres, etc…
    Que les photos lumineuses sans filtres étaient plus populaires que ceux vec filtres. D’ailleurs, il y a le hashtag #nofilter qu’on peut utiliser.

    Pour ma part, je partage des petites tranches de vie quelques fois par semaine, certaines utilisent leur réflex pour ensuite les transférer sur leur mobile pour les mettre sur Insta mais je préfère poster des photos en mode instantanément sans passer par le réflex et retoucher… cela me prendrait trop de temps!

    Répondre à Aline
    • Marlène

      Je suis toujours étonnée du succès du hashtag #nofilter… D’ailleurs, j’ai vu passer un article qui disait que beaucoup de gens trichaient en mettant #nofilter sur des photos avec filtre, juste pour tirer profit du succès du hashtag !

      Répondre à Marlène
  • Métro Boulot Blogo

    Très intéressant comme article ! De mon côté, Instagram c’est vraiment des petits morceaux de vie pris sur l’instant, je ne fais pas forcément attention à ce que la photo soit très esthétique ou vraiment recherchée… C’est d’ailleurs le réseau social où j’ai le moins de followers, je m’exprime plus facilement avec des mots que des photos ^^

    Répondre à Métro
    • Marlène

      Je n’ai pas trouvé de lien vers ton compte sur ton blog mais pour rebondir sur ce que tu dis, je pense qu’on a tous des affinités plus ou moins grandes pour tel ou tel réseau en fonction de nos goûts et talents. Je sais que pour ma part, je ne suis pas fan de Pinterest. Je trouve que ça vaut le coup de se pencher sur la question « Est-ce qu’il faut vraiment aller sur ce réseau ? » Y aller pour y aller alors que ça ne correspond pas à ton « mode d’expression » préféré, est-ce utile ? ;)

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    J’ai justement posté un article sur Insta et ma façon de l’utiliser vendredi.
    Je m’en sers pour progresser en photo car je suis beaucoup de comptes de photographes ou passionnés de photo qui me font baver.

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      J’ai vu ton article et d’ailleurs, j’ai remarqué que tu faisais partie de ceux qui aiment les photos surexposées :) Je ne regrette pas d’avoir écrit cet article parce que c’est l’occasion d’aller voir de manière plus « globale » comment chacun poste sur Instagram (ce qu’on fait rarement une fois qu’on s’est abonné à quelqu’un et qu’on suit ses photos « au fil de l’eau »). Je remarque par exemple que tu as posté 392 photos en 68 semaines. Je n’en suis qu’à 141 en 65 semaines, c’est le désert à côté de toi ! :)

      Répondre à Marlène
  • Le Bloc-Notes de Carmen

    Très intéressant comme article ! Et je suis même allée lire l’étude de Dan Zarella !

    Répondre à Le
    • Marlène

      Elle est passionnante et vu le nombre de photos analysées, je pense que ses conclusions sont relativement « fiables » :)

      Répondre à Marlène
  • Odile Sacoche

    Intéressant (comme toujours)
    J’avais lu aussi qu’il fallait poster régulièrement, mais pas trop. Entre 1 fois et 3 fois par jour.
    Du reste comme tu dis, je remarque que les photos claires et douces ont pas mal de succès, ainsi que les photos d’animaux !! Dès que je pose une photo de mon bouledogue français, ça fait des émules lol
    Heureusement je ne me sers pas trop de lui, pauvre et vulnérable chose sans défense :p

    Répondre à Odile
    • Marlène

      J’ai lu ça aussi et je trouve ça énorme, 1 à 3 fois par jour ! Disons qu’il faut avoir de la matière pour y arriver :) Quand on travaille toute la journée je trouve que ça laisse peu de choix pour les photos. Je te comprends pour ton chien, j’avais posté quelques photos (et vidéos) de mon chat aussi. Je devrais la mettre à contribution et la rémunérer en pâtée au thon pour sa contribution à l’effort de guerre ^^

      Répondre à Marlène
  • emotionwizard

    Comme d’habitude, ton article est super !
    Il y’a 2 ans j’ai écris un article sur Instagram, même s’il est structuré un poil comme le tien (dans ma tête), le tiens est plus travaillé et plus recherché. D’ailleurs c’est un des articles qui m’avait vraiment bien référencé que lorsqu’on tapait un truc du style (comment avoir une photo populaire sur IG ou comment avoir plus d’abonnés) j’étais dans les 3 premiers sites! J’étais fière (après j’ai changé de plateforme lol!)
    Bref je m’embrouille ! J’avais écrit cet article alors que j’étais sur IG depuis 1 an je crois, et j’avais l’impression d’avoir une tonne d’abonnés mdr alors que je devais en avoir 800! (pardon)
    Bref, j’adorais cette appli alors j’ai voulu partager ma passion pour!
    J’ai déjà lu les 2 articles de Slanelle et Eleonore, et leurs comptes sont vraiment jolis!
    Je suis comme une gosse, Slanelle est abonnée à mon compte c’est coool!
    (dsl pour la tête du com’ est c’est pas fini!)
    Merci pour cette analyse plus poussée, ça correspond globalement à ce que je pensais!
    Je suis que des personnes que je connais ou qui font des très jolies photos de paysages!
    De mon coté la une des raisons principales que j’ai trouvé qui fait que mes abonnés montent doucement, c’est que je ne poste pas assez.
    J’essaie d’avoir une harmonie dans mon compte, si bien que 1 photo sur 15 pour moi n’est pas assez bien pour être postée. C’est bête mais c’est depuis pas longtemps que je me lâche un peu^^

    Répondre à emotionwizard
    • Marlène

      Je crois qu’au vu de ce que font les autres, je suis aussi dans la team « ne poste pas assez ». Hum, seulement 3 photos en un mois et demi ! Je suis un peu comme toi, je ne poste que quand je suis contente de la photo ! Ton compte me fait aussi réaliser une chose : j’ai eu (et j’ai encore) beaucoup de mal à me décider entre l’anglais et le français pour les légendes des photos ^^

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.