Commencer un blog sans abandonner : une stratégie gagnante à tester !


Tout ceux qui décident de commencer un blog doivent relever un même défi : traverser quelques mois de désert avant d’avoir un trafic plus régulier. C’est une période difficile et démotivante, même quand on a de l’expérience sur le web. Pour un débutant qui crée son premier blog, elle peut même pousser à abandonner l’aventure.

J’ai donc essayé de réfléchir à une stratégie pour mieux supporter cette période. Ce n’est pas une méthode miracle qui vous permettra d’avoir des milliers de visiteurs en quelques jours mais plutôt un soutien pour faire face au découragement que l’on peut ressentir.

Aller vers la réussite

Une stratégie pour commencer un blog ? Pour quoi faire ?

Il est normal de ne pas avoir de trafic tout de suite quand on lance un nouveau blog. Il faut être patient… mais en étant réaliste, cette approche ne fonctionne pas pour tout le monde. Certaines personnes vont être beaucoup plus touchées que d’autres par l’absence de visiteurs et leur découragement les empêchera de trouver l’énergie d’écrire de nouveaux articles ou de faire la promotion de leur blog.

C’est dommage d’abandonner un projet auquel on croyait et qui nous motivait, simplement parce qu’il faut quelques mois pour qu’il trouve son public !

Pourquoi est-on démotivé par une absence de trafic ?

  • D’abord, on peut se questionner sur ses propres capacités – Écrit-on des articles intéressants ? Y a-t-il quelque chose que l’on fait mal ou moins bien que les autres ? Quand on commence un blog, on n’a pas forcément d’éléments de comparaison pour savoir comment l’on se positionne par rapport à d’autres blogueurs plus aguerris. Cette incertitude est une grande source de démotivation.
  • Ensuite, on ressent parfois un sentiment de frustration – On a l’impression de beaucoup s’investir, de proposer un contenu intéressant et qu’il passe totalement inaperçu.
  • On peut aussi éprouver un sentiment d’envie, en se comparant à d’autres blogueurs qui en sont à un stade plus avancé de leur développement. Dites-vous que comparer un blog tout neuf à un blog qui a 1 an, c’est un peu comme comparer un nouveau-né à un enfant de 10 ans. Un an dans la vraie vie, ça semble court. Un an lors du lancement d’un blog, c’est une éternité !

Face à l’absence de trafic, certaines personnes vont devenir hyperactives et s’empresser de faire un maximum de choses pour accélérer le développement de leur blog. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé : là où j’avais prévu de publier deux ou trois fois par semaine à mes débuts, je me suis mise à écrire presque tous les jours.

D’autres vont au contraire se laisser gagner par l’inaction : en voyant qu’elles déploient beaucoup d’énergie et qu’elles n’obtiennent aucun résultat visible, elles vont se dire « à quoi bon pourquoi passer du temps sur quelque chose qui n’a aucun impact » ? C’est pour cette raison que de nombreux blogueurs abandonnent leur projet au bout de quelques mois.

En quoi consiste la stratégie que j’ai testée pour lancer un blog ?

Le principe est très simple : il s’agit d’ouvrir votre traitement de texte et d’y écrire 26 articles. Pourquoi 26 ? Tout simplement parce que ça vous permettra de publier un article par semaine pendant 6 mois quoi qu’il arrive !

Vous allez commencer par décider d’une date de lancement pour votre blog : si vous estimez qu’il va vous falloir 2 mois pour écrire 26 articles, fixez cette date dans 2 mois et demi. Ça vous laissera le temps de bien préparer votre projet.

Pourquoi écrire des articles sur Word et pas directement sur un blog ?

  • Vous allez devoir travailler sur des sujets qui ne se périmeront pas dans le temps – En effet, les articles que vous écrivez maintenant sont susceptibles de n’être publiés que dans 6 à 8 mois. Ce contenu pérenne est excellent pour le développement d’un blog : si vous lisez l’article que j’ai écrit sur le sujet, vous verrez que ça peut vous amener du trafic sur le long terme.
  • C’est un excellent moyen de tester la viabilité de votre projet – Si vous vous apercevez au bout de quelques posts que vous ne trouvez pas l’inspiration, vous pourrez très vite réagir et revoir l’orientation de votre blog. Vous pouvez aussi réaliser au fil de l’écriture que de nombreuses idées vous viennent : pensez à les noter ! Ainsi, quand vous ouvrirez votre blog, vous aurez déjà une liste d’idées à portée de main qui vous aidera à lutter contre les pannes d’inspiration.
  • Cette méthode vous évite aussi de vous jeter à corps perdu dans la création d’un design ou dans la recherche du nom de votre blog avant même d’avoir pensé à son contenu – Le fait d’avoir écrit des articles va vous permettre d’anticiper l’évolution du blog, il sera donc plus facile de créer son identité visuelle et de lui trouver un nom cohérent qui reflétera bien votre univers.
  • Vous allez écrire ces 26 articles sans vous mettre la pression – Pas de calendrier à respecter et vous pourrez écrire sans avoir peur du regard des autres.
  • C’est un excellent moyen de réfléchir à l’organisation de votre contenu – Grâce à ces 26 articles, vous allez déjà avoir une idée des rubriques qui seront les plus pertinentes et qui refléteront le mieux le contenu de votre blog.
  • C’est la colonne vertébrale de votre ligne éditoriale – Ces 26 articles vont vous donner une idée très précise des thématiques que vous allez traiter… et des risques de « dérives ». Vous allez par exemple réaliser que vous n’êtes pas à l’aise sur un sujet précis. Cette expérience vous sera très utile une fois le blog lancé.

Écrire sur ordinateur

Lancer le blog et l’ouvrir au public

Une fois que vous avez terminé l’écriture de vos articles, il est temps de passer à la phase de création du blog : choisir un nom et vérifier sa disponibilité, choisir une plateforme, y créer un design à votre goût… Faites une recherche sur No Tuxedo et promenez-vous dans la rubrique Créer un blog si vous avez besoin de conseils sur ces aspects !

Une fois votre « écrin » créé, vous pouvez planifier les 26 articles que vous avez préparés, à raison d’un article par semaine. Toutes les grandes plateformes de blogging comme WordPress ou Blogger permettent aujourd’hui de programmer des posts. Prenez le temps d’illustrer chaque article avec de beaux visuels et d’ajouter des liens entre les articles traitant d’un même sujet.

Ensuite, vous allez gérer votre blog de manière totalement normale ! Écrire de nouveaux articles, promouvoir vos posts et votre blog, animer vos réseaux sociaux…

Cette stratégie sert-elle à quelque chose ?

Soyons clairs, la méthode ne vise pas à acquérir plus de trafic. En revanche, elle va vous permettre de bénéficier d’un filet de sécurité si jamais vous perdez votre motivation en cours de route. Vous aurez quoi qu’il arrive un article qui se publiera chaque semaine.

En étant réaliste, ces 26 articles ne vous apporteront probablement pas un trafic très important. J’ai fait tester cette méthode par une amie qui lançait son blog, elle avait environ 1600 visiteurs au bout du 4e mois. Il est peu probable que vous n’ayez aucun visiteur sur votre blog au terme des 6 mois, surtout si vous avez fait un minimum d’efforts pour le promouvoir et l’alimenter avec de nouveaux contenus. Et bien souvent, cette base de trafic sera suffisante pour vous donner la motivation de continuer.

Il faut savoir que le développement d’un blog s’effectue souvent de manière exponentielle. Pendant quelques mois, vous avez peu de trafic mais lorsque celui-ci commence enfin à augmenter, le rythme tend à s’accélérer à condition de continuer à alimenter votre blog. Le challenge est donc de réussir à franchir la phase initiale de « stagnation » !

Peut-on utiliser cette méthode sur tous les sujets ?

Cette stratégie implique justement de réfléchir aux attentes de vos futurs lecteurs : sur quels sujets se posent-ils des questions qu’ils se poseront encore dans 6 mois ?

Vous allez constater que la méthode fonctionne sur de nombreux sujets. Par exemple, il est évident qu’une blogueuse beauté ne peut pas anticiper les nouveaux produits qui sortiront dans 6 mois ; en revanche, elle peut tout à fait écrire sur des questions qui restent pertinentes dans le temps, par exemple « Comment choisir la couleur de son rouge à lèvres en fonction de son teint ? ».

Même chose pour un blogueur voyage : vous ne pouvez pas écrire des articles sur des voyages que vous n’avez pas encore faits, en revanche vous pouvez tout à fait imaginer des posts qui traitent de votre façon de voyager, par exemple « Comment trouver le budget pour voyager quand on est étudiant ? ».

Le jour où vous lancerez votre blog, vous pourrez compléter ces articles par d’autres posts traitant davantage de l’actualité ou de votre vécu en temps réel.

Commencer un blog avec cette stratégie, c’est surtout garder une tranquillité d’esprit car votre blog aura suffisamment de matière pour exister pendant 6 mois. Moyennant un peu d’investissement complémentaire de votre part, vous vous donnez ainsi plus de chances de pouvoir faire un vrai bilan au bout de 6 mois pour prendre en toute connaissance de cause la décision de continuer ou d’abandonner !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

44 commentaires sur “Commencer un blog sans abandonner : une stratégie gagnante à tester !

  • Clara

    Bonjour! Merci beaucoup pour cette méthode ! J’avais dans l’idée de commencer un blog mais je ne savais pas si j’allai réussir à m’y tenir vraiment. En rédigeant tout ses articles je verrai bien :)

    Répondre à Clara
    • Marlène

      On peut aussi créer un blog privé sur lequel on rédige « pour soi » au début. Je sais que pas mal de blogueurs commencent comme ça pour se faire un stock d’articles d’avance tout en apprivoisant l’interface de leur blog :) Chacun trouve la méthode qui lui convient le mieux au final.

      Répondre à Marlène
  • Aurélie - Mon cher Watson

    Bonjour Marlène,

    Quelle bonne idée de préparer des articles en avance pour bien lancer son blog. C’est ce que nous avions fait sur Mon cher Watson, et ce que nous essayons toujours de faire. Avoir quelques articles en avance, surtout quand on interview des professionnels chaque semaine c’est essentiel.
    D’ailleurs, il ne faut pas forcément être trop rigide sur le calendrier rédactionnel : il est parfois utile de décaler des articles programmés pour publier un article d’actualité. Ça permet de laisser place à la créativité, et de garder toujours un peu d’avance !
    En tout cas, top ce blog et ces conseils ! Je me régale même avec 2 ans de bloging derrière moi !
    Aurélie

    Répondre à Aurélie
    • Marlène

      Merci Aurélie, quand je t’entends parler de 2 ans de blogging, ça me fait tout drôle car en 2018 mon blog fêtera ses 4 ans et je n’ai pas vu le temps passer !

      Je pense comme toi que tout l’intérêt d’un calendrier rédactionnel est la flexibilité qu’il permet. Pour ma part, ça me rassure de savoir que je peux décrocher n’importe quand si j’ai besoin de faire un break (exemple type : les fêtes de fin d’année ^^)… tout en sachant que si j’ai envie d’écrire, il n’y aura rien pour m’en empêcher.

      Répondre à Marlène
  • Idéesosez

    Super idée!!! Super article.
    C’est effectivement une méthode totalement pertinente pour garder une régularité et ne pas abandonner. Merci.

    Répondre à Idéesosez
    • Marlène

      Même après plusieurs années de blogging, je trouve ça très rassurant d’avoir de l’avance. J’essaie d’avoir une quinzaine d’articles prêts en permanence. Ça permet de traverser les périodes de faible motivation mais aussi de prendre du recul sur ce qu’on écrit, ce qui est parfois difficile à faire une fois qu’on a un blog qui « tourne » :)

      Répondre à Marlène
    • IdeesOsez

      Ah oui complètement c’est une bonne méthode de lancement mais également de fonctionnement. Je testerai car il semblerait vu ton super blog que cela est super efficace :-)

      Répondre à IdeesOsez
  • Wander & So

    Salut Marlène ! Je trouve ton blog hyper intéressant et je n’imagine pas le temps (par jour/semaine/mois/année) que ça a du te prendre pour en arriver à là :)
    Je débute moi-même dans le blogging pour me donner un nouveau challenge dans la vie (en plus de mon emploi actuel, qui ne tente rien n’a rien ;) ) et puis parce que j’ai envie tout simplement. Mon bébé n’a même pas 2 mois et en effet, j’aurais peut-être du me constituer une bonne liste d’articles avant.. Mais ce ne sont pas les idées/sujets qui manquent ! Je me suis donnée l’objectif de publier au moins 1 fois par semaine, jusque là ça se passe plutôt bien.
    J’ai quand même mis un bon mois avant de le lancer officiellement : mettre en place un design, toucher au css, composer quelques articles etc etc… grâce notamment à tes articles. Bon, c’est pas du top niveau mais je suis assez fière de la manière dont ça a pris forme malgré mon côté perfectionniste. J’aurais de toute façon le temps de m’améliorer, patience patience ! J’apprends à accepter que tout ne peut pas être parfait tout de suite.
    Evidemment, le trafic n’est pas là du tout mais ça ne m’inquiète pas plus que ça. Au contraire, ça me fait toujours plaisir de voir que au moins 1 personne a été voir mon blog (et parfois à l’autre bout de la terre !)

    Merci pour tes conseils :)
    Sophie.

    Répondre à Wander
    • Marlène

      Hello Sophie, ça prend du temps mais quand tu choisis un sujet qui te passionne, il y a comme tu le dis une foule d’idées qui viennent en tête et ça aide beaucoup ! Et les choses se construisent petit à petit : par exemple, j’ai commencé mon blog avec un thème gratuit que j’avais un tout petit peu personnalisé, j’ai créé mon propre thème de A à Z au bout d’un an de blogging… et c’est un peu comme ça avec tout !

      On progresse tout le temps et on progresse encore même après plusieurs années de blogging !

      Répondre à Marlène
  • PatriciaM

    Merci pour ces conseils….des années que je me tâte avec l’idée d’un blog …..et je me suis toujours prise à l’envers….
    Merci Marlène

    Répondre à PatriciaM
    • Marlène

      Hello Patricia, je ne pense pas qu’il y ait un « endroit » et un « envers » ;) Mais les blogueurs débutants rencontrent souvent les mêmes obstacles et certains peuvent être anticipés pour limiter la démotivation !

      Répondre à Marlène
  • Eliska

    Bonjour Marlène,
    Merci pour tes précieux conseils je suis justement en pleine élaboration de création de mon blog pro et je retrouve pas mal de mes idées brutes dans ce que tu dis à la différence que tu a la mise en pratique et tu offres des retours concrets ! C’est vraiment super, rassurant et inspirant ! J’espère ne pas me décourager et aboutir à ce projet blogging mais je pense que justement te lire m’y aidera. Bonne journée ! Elisabeth.

    Répondre à Eliska
    • Marlène

      Un blog pro peut vraiment offrir de belles opportunités pour gagner en visibilité. Il faut bien garder en tête les différentes étapes de « maturité » d’un internaute quand tu prépares tes contenus : par exemple, on a en général des contenus sur ton domaine d’activité, les problématiques et les besoins qui préoccupent au quotidien tes futurs clients ; ensuite tu as du contenu pour ceux qui sont déjà sensibilisés à la thématique et à qui tu dois prouver en quoi tu te distingues des concurrents, valoriser ton expertise ou ton savoir-faire. Et puis tu as les contenus pour ceux qui sont prêts à acheter. Par exemple tout le contenu qui présente les produits ou services (qu’on ne met pas forcément sur le blog d’ailleurs), selon ta thématique on peut présenter des cas d’usage ou des cas clients, etc.

      Je te fais un résumé mais tu peux jeter un oeil à tous les contenus d’Hubspot relatifs à l’inbound marketing :)

      Répondre à Marlène
  • Serge

    Bonjour !
    Je trouve bien cohérent votre raisonnement, ou du moins cette stratégie que vous partagez. J’avoue qu’elle me redonne courage, moi qui me pose des tas de questions avant de me lancer: « pourrais-je continuer? »
    Merci pour votre partage!

    Répondre à Serge
  • Yushing

    Hello Marlène,

    Ah ! C’est cet article que j’aurais dû lire en premier courant décembre :)
    J’avais bien une liste d’idées d’articles mais je n’ai que les titres. Le blog est déjà ouvert, il faut maintenant travailler le design (logo, fil d’ariane, etc.) et l’écriture des articles en même temps… Gros défi ! Mes questions du jour :
    1. Comment faire pour travailler sur un site « de développement/en local » (version brouillon du blog) quand le blog est déjà ouvert ?
    2. Tu me conseilles, maintenant, de publier du contenu et de m’occuper du design après, disons dans 2-3 mois le temps d’acquérir une routine blogging, ou faire un peu de tout en même temps dès maintenant ? Ou carrément, faire un beau blog tout beau tout propre avec de belles photos bien retouchées (ce que me disent les rares personnes qui ont vu le blog) ?
    Mon petit doigt me dit que l’écriture des articles est le plus important pour l’instant avec allez, des photos mises en valeur.
    Merci d’avance pour ta réponse, et bon weekend (ne passe pas tout ton temps libre derrière l’écran) !

    Répondre à Yushing
    • Marlène

      Hello, je te rassure, je ne passe pas mes week-ends à bloguer ;) Pour ce qui est du site de développement, il y a plusieurs solutions. Si ton hébergement te permet d’avoir plusieurs sites sans payer de frais supplémentaires, je trouve que la meilleure solution est d’avoir une deuxième installation de WordPress en ligne, qui serait une copie de ton blog existant. Ça permet de faire des tests en conditions réelles.

      Tu peux laisser ce deuxième blog en maintenance et interdire aux moteurs de recherche de l’indexer histoire d’éviter que des visiteurs ne tombent dessus et qu’il soit considéré comme une copie de ton blog actuel.

      On peut également installer un blog en local en utilisant Wamp ou EasyPHP. Ce sont deux systèmes qui permettent de créer une base de données et de faire fonctionner WordPress sur son propre ordinateur. Je trouve que c’est surtout intéressant pour travailler avant la mise en ligne du site et que ça l’est moins pour dupliquer un site déjà actif. En effet, il y a certains comportements qu’on retrouve en ligne parce qu’ils sont liés aux paramètres de l’hébergement et que l’on a pas sur une version locale… donc au moment de la mise en ligne de la version locale, on a parfois quelques surprises.

      Pour répondre à ta deuxième question, je dirais que tout dépend du temps dont tu disposes. Si tu as pour l’instant du mal à tout gérer, mieux vaut effectivement te consacrer à l’écriture et à la promotion de tes articles. Un design peut toujours évoluer dans le temps. Quand j’ai ouvert ce blog, il avait un design vraiment très différent de son esprit actuel.

      Répondre à Marlène
    • Yushing

      Wow, ok !
      Je vais creuser l’option 1 pour les tests en conditions réelles, c’est ça qui est intéressant pour ne pas avoir de surprises comme tu dis. Je tiens aux petits details. Et par manque de temps, je vais me concentrer sur le contenu dans un premier temps, less is more :)

      Répondre à Yushing
  • Karine

    Merci Marlène! Je trouve ton idée vraiment pertinente!! Je n’avais pas pensé à ça quand j’ai eu l’idée de démarrer mon blog, mais ça m’aurait sûrement bien aidée, parce qu’une fois que le blog est en ligne, forcément, on rush ++++ pour l’alimenter. Donc une bonne phase de préparation est effectivement importante! J’ajouterai qu’au-delà de la rédaction, la recherche ou la prise de visuels est également importante pour ne pas être pris au dépourvu.
    Maintenant, j’essais d’avoir toujours quelques articles d’avance… et le plus dur alors est de m’obliger à ne pas les publier tout de suite ;-)

    Répondre à Karine
    • Marlène

      Tu as raison d’évoquer les visuels car sur certaines thématiques, ça joue un rôle primordial… et c’est tout un art ! Il faut penser au décor, aux accessoires, à la lumière (un challenge à certaines périodes de l’année !)… prévoir le temps de retouche aussi.

      Répondre à Marlène
  • Julie lit au lit

    Excellente idée! Perso, je ne suis pas du genre à stresser avec mes stats, mais je vais recommander cet article à ceux qui débutent ou ont envie de débuter.

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Merci Julie ! Parfois, c’est tout simplement l’absence de commentaires qui est décourageante, sans parler d’aller voir son trafic de plus près :)

      Répondre à Marlène
  • adeline L

    SUPER ARTICLE, moi c’est l’inverse, après 5 ans de blogging et l’arrivée de ma petite fille, je n’arrive plus à trouver le temps pour tout cela et je m’y perds

    Répondre à adeline
  • la fille fauchée

    Coucou et bonne année,
    Ton article tombe à pic…. Ça va bientôt faire 1 an et demi que je blogue et malgré un traffic médiocre, je continue et j’aime ce que je fais.
    Je pense que Le piège à éviter quand on commence, c’est la comparaison surtout quand on blog sur un sujet très concurrentiel comme le mien (la mode ). La première année fut une année charnière pour moi entre euphorie, joie, doute, déception. Si on ne blogue pas par passion il devient très facile de baisser les bras.
    Merci pour cet article très pertinent !

    Répondre à la
    • Marlène

      Hello, très belle année à toi aussi ! La comparaison peut effectivement être un piège. Parfois, elle stimule mais souvent, elle est décourageante car on ne se compare jamais « à armes égales », surtout quand on vient de démarrer. Quelques mois peuvent faire une grosse différence dans le développement de deux blogs différents, sans compter que l’expertise de chacun sur les réseaux sociaux, les photos et la rédaction web peut vite créer des écarts. Et comme tous les sujets qui impliquent la consommation (de vêtements, de produits de beauté, etc), tout le monde n’a pas les mêmes contraintes et budgets. Il faut du temps pour définir son propre périmètre !

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Comme dans tous les domaines, partir sur des fondations solides c’est mettre de son côté les atouts pour réussir. Ouvrir un blog se fait souvent sur un coup de tête, c’est mon cas, les articles venant au fil de l’eau sans réel cohérence.
    Ecrire avec un traitement de texte est un élément structurant pour le contenu, finalement je me demande si je ne devrais pas après plusieurs années de blogging me lancer dans cette méthode pour avoir une vision sur 6 mois de ce que j’ai envie d’offrir aux potentiels visiteurs.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Ça peut être un bon exercice… mais difficile d’écrire autant d’articles tout en gérant « le quotidien de son blog » :) C’est un défi à relever !

      Répondre à Marlène
  • Marie Christine

    Une bonne et heureuse année a toi Marlène
    Amicalement

    Répondre à Marie
  • LeRisbo

    Bonsoir Marlène, cet article est un excellent cadeau pour moi en ce début d’année 2017.
    J’ai prévu de lancer un blog en cette année mais je me posais un tas de questions sans réponses sur la stratégie à adopter. Mais dis moi cette stratégie peut elle s’appliquer aussi à une personne qui veut bloguer depuis l’Afrique?

    Répondre à LeRisbo
    • Marlène

      Bonsoir et bonne année 2017 ! Je pense que cette stratégie peut aider n’importe quel blogueur, quelle que soit sa thématique et son lieu de résidence :) Avoir des articles d’avance est toujours utile.

      Répondre à Marlène
  • Magali

    Hello Marlène,
    Pour ma part j’avais écrit 3-4 articles d’avance avant de mettre mon blog en ligne… Sachant que je publie une fois tous les 15 jours, ça m’assurait déjà pas mal d’avance! Par contre, ce n’était pas du tout pour me prémunir contre la perte de motivation (de toute façon, j’imaginais bien que je n’aurais que très peu de visiteurs…) mais contre le manque de temps. Je suis employée et j’étudie à distance en parallèle, donc j’avais peur de ne pas avoir assez de temps pour écrire régulièrement. Depuis, j’ai toujours gardé quelques articles d’avance… Et j’en suis bien contente, parce que je me rends compte que j’avais totalement sous-estimé le temps que ça prend de tenir un blog, surtout si on veut essayer de le faire connaître un minimum!

    Répondre à Magali
    • Marlène

      Hello Magali, bonne année 2017 :) Bloguer demande effectivement beaucoup de temps, pas facile de concilier cette activité avec des études et/ou un travail prenant… et en même temps je trouve que c’est aussi une petite bulle où on peut s’échapper, ce qui fait du bien !

      Répondre à Marlène
    • Magali

      C’est bien vrai!
      Bonne année à toi aussi!:-)

      Répondre à Magali
  • Bernard Birsinger

    Marlène

    Bonjour,

    En tant que personne  »attachée au visuel » (mais actuellement sans blog), je suis sensible à votre parfaite adéquation de votre image (photo illustrant vos propos) par rapport à l’énoncé de votre texte mais aussi par rapport à la densité offerte gracieusement. C’est une réussite.

    Vous savez dans la photographie argentique on utilise dans le laboratoire, lors d’un agrandissement d’une photographie, un produit qui s’appelle le  »révélateur ».

    Quand l’image va surgir lentement devant vous……… dans sa densité…. souvent c’est l’éblouissement car on voit à ce moment là tout son courage, toute sa sensibilité et toute son âme que l’on y a mis bien en amont dans cette photographie là.

    On révèle pour soi… mais aussi pour les autres quand on va publier ou exposer ses photographies.

    En reprenant vos conseils de 26 textes à préparer ( et de préférence avec plus de 1300 mots)… j’en suis à 43 textes déjà préparés pour mon futur blog. Je dois vous avouer que c’est très dur surtout si on veut conjuguer à la fois densité, longueur et révélation (au sens de partage).

    Belle journée à Vous,

    Bernard Birsinger Photographe.

    Répondre à Bernard
    • Marlène

      Bonjour, pourquoi 1300 mots ? A ma connaissance, il n’existe pas de longueur idéale si arbitraire, plutôt une longueur adaptée au sujet dont il est question dans l’article… et tous les sujets n’exigent pas 1300 mots :) C’est bien d’avoir préparé 43 articles, ça donne de la matière pour se lancer et se familiariser avec l’exercice du blogging. Très belle fin d’année !

      Répondre à Marlène
  • Délia

    Je trouve ton article vraiment génial!
    A vrai dire je crois que même si le blog est ouvert, je vais les écrire ces articles. On a tendance à traiter un peu trop de sujets « temporaires » quand on ouvre un blog, ou alors tomber dans les marronniers du blogging qui sont ultra nombreux. Les articles de fond sont très intéresssants mais plus gourmands en temps de rédaction il faut être honnête!
    C’est vrai que cette période stagnante est déroutante et interminable, mais on a quand même beaucoup d’outils pour faire connaître un blog de nos jours, et je vois ça comme une chance (réseaux sociaux ++).
    Sympa en tout cas comme article, ça remet les pendules à l’heure même quand on n’est pas dans une phase d’ouverture de blog ;) !

    Répondre à Délia
    • Marlène

      C’est vrai qu’on a plus d’outils pour se faire connaître mais se lancer sur les réseaux sociaux quand on part de zéro n’est pas si évident :) C’est d’ailleurs le problème de pas mal de blogueurs qui entendent qu’il faut « relayer leurs articles sur les réseaux sociaux » mais qui ont du mal à enregistrer leurs premiers abonnés. Passe une belle fin d’année !

      Répondre à Marlène
  • tania

    ah ces premiers mois je m en souviens comme si c’était hier. C’était hier de toute façon ; Le blog n a pas encore 1 an. J avais écrit il me semble 8, 9 articles avant l ouverture du blog. Par curiosité faudrait que je vois le nombre de lecteurs.
    Bon conseil que celui la Marlène

    Répondre à tania
    • Marlène

      J’avais écrit pas mal d’articles avant de me lancer… et j’ai tout perdu dans un crash de disque dur (mon blog était en local à ce moment là, je prenais le temps de faire des tests). J’ai recommencé et j’ai trouvé ça utile au début, pour aider la machine à démarrer plus vite :) Une fois qu’on a l’habitude de bloguer je trouve ça plus facile de s’y tenir régulièrement.

      Répondre à Marlène
  • Pascal

    Oh, tu as raison, il n’y a rien de pire qu’un blog vide, déjà… je ne peux que te donner raison, il m’a fallu près de 5 mois et une trentaine d’articles (sur 2 blogs) pour affiner mon idée et mettre en place une structure définitive.
    Mais pourquoi as-tu attendu autant de temps pour nous donner ce super conseil ?

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      Au hasard… parce que j’ai écrit d’autres articles avant ?

      Répondre à Marlène
  • Aurore

    J’aurais aimé tomber sur ton blog avant de me lancer. ça fait un an que je blogue et je n’ai pas abonné et ne compte pas le faire mais c’est vrai que cette première phase et compliquée. Et je trouve l’idée d’avoir au moins écrit plusieurs articles avant de se lancer vraiment super !

    Répondre à Aurore
    • Marlène

      C’est ce que j’avais fait pour ce blog, de manière un peu moins « formalisée »… et ça m’a donné le coup de pouce nécessaire pour attendre que cette phase de lancement se passe ! Ce n’est pas facile d’attendre le lecteur au début, surtout quand on se lance en anonyme et qu’on ne peut pas compter sur ses amis pour assurer un trafic minimum :) Bon réveillon !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.