Combien de temps prend le SEO ?



Quand vous créez un site web, que vous engagez une démarche d’optimisation de votre site, vous allez très vite entendre que le référencement naturel met du temps à produire ses premiers résultats. D’où une question : combien de temps prend le SEO ?

Si vous la posez à un consultant en référencement, il va sûrement vous donner la réponse préférée de tous les consultants SEO du monde : « ça dépend ». Mais justement, ça dépend de quoi ?

Dans cet article, je vous propose quelques pistes de réflexion sur le sujet !

Combien de temps prend le SEO ? Une analogie des sommets

Commençons l’histoire par une comparaison facile à comprendre ! Si vous souhaitez atteindre le sommet d’une montagne, le temps que vous allez mettre à effectuer l’ascension va dépendre de différents facteurs :

  • Votre point de départ – Si vous commencez votre périple depuis la base de la montagne, ce n’est pas la même chose que si vous le démarrez depuis une station déjà située à une certaine altitude ;
  • Votre condition physique – Une personne bien entraînée, avec une bonne condition physique, devrait en toute logique avoir plus de facilités à effectuer le parcours qu’une personne peu sportive ;
  • Votre expérience – Un montagnard aguerri devrait là aussi trouver les « meilleures voies » pour atteindre le sommet ;
  • Votre équipement – Si vous comptez atteindre le sommet en short et en tongs, vous ne partez pas sur un pied d’égalité avec un sportif bien équipé, portant de bonnes chaussures et des vêtements coupe-vent et bien chauds.
  • La météo – Le vent, le risque d’avalanche, la qualité de la neige peuvent aussi freiner votre progression ou au contraire ne pas l’entraver.
  • La difficulté du parcours – Y a-t-il des voies faciles d’accès ou pas du tout ?

En SEO, c’est pareil.

Combien de temps prend le SEO ? Ca dépend !
Combien de temps prend le SEO ? Ca dépend !

Pour atteindre les premières places très convoitées des moteurs de recherche, plein de facteurs vont entrer en ligne de compte :

  • D’où vous partez – Votre site est-il tout nouveau ou a-t-il déjà de l’ancienneté ?
  • Dans quel état est le site – La maintenance est-elle assurée régulièrement ? Y a-t-il un travail de fond sur l’optimisation des contenus ? Le site est-il régulièrement alimenté avec de nouveaux articles ? Sont-ils maintenus à jour de temps en temps ? Le site a-t-il su suivre les évolutions techniques du web ?
  • L’expérience – Êtes-vous à l’aise avec l’optimisation d’un site ou manquez-vous de connaissances en SEO ? L’expérience aide souvent à prioriser les actions à effectuer.
  • Les ressources dont vous disposez – Avez-vous le temps de gérer le référencement vous-même ? Si ce n’est pas le cas, pouvez-vous payer quelqu’un pour le faire pour vous ?
  • Le paysage concurrentiel – Dans quel environnement évoluez-vous ? Y a-t-il beaucoup de concurrence et qui sont ces concurrents ?

Vous avez donc un site. Vous souhaitez qu’il soit mieux référencé. Voyons maintenant ensemble ces différents facteurs qui vont déterminer combien de temps prend le SEO.


Référencement naturel : l’impact de votre point de départ

Référencer un nouveau site et un site qui a déjà une certaine ancienneté n’est pas la même chose.

Votre site est récent

Dans le cas d’un nouveau site, qui a moins d’un an d’existence, vous avez à accomplir un travail de notoriété et de légitimité. Autrement dit, votre site « sort de nulle part » aux yeux d’un moteur de recherche, vous n’êtes ni connu ni reconnu… donc pourquoi vous positionnerait-on dans les premiers résultats du moteur ?

Comme dans une relation humaine, vous allez devoir mériter cette confiance. Comment ?

  • En vérifiant que la base technique est saine – Si votre site est très lent, peu ergonomique sur mobile, que vous bloquez l’accès aux moteurs de recherche sur certaines pages importantes, que les informations sont mal structurées, vous partez avec un handicap.
  • En créant du contenu – En publiant des contenus riches, documentés, fiables, qui répondent à une attente de l’internaute, vous allez petit à petit montrer que vous maîtrisez votre sujet, a fortiori quand vous créez des liens pertinents entre ces différents contenus pour montrer qu’ils font partie d’un même « écosystème ».
  • En obtenant des liens – Pour sortir du statut de site inconnu au bataillon, obtenir des liens depuis des sites tiers pertinents est un atout dans votre développement. Si vous créez de bons contenus, vous devriez en obtenir quelques-uns naturellement, grâce à des gens qui auront envie de partager vos contenus. Mais vous pouvez aussi « provoquer l’opportunité », par exemple en faisant du guest blogging ou en créant des formats qui se partagent bien comme l’infographie, les études, etc.

Ce sont les trois piliers du SEO et sur un jeune site, il est important de les avoir en tête. Si vous devez prioriser les choses, travaillez la partie technique et le contenu. Certains sites commettent l’erreur de tout miser sur les liens, en ayant très peu de contenu. Ca peut amener du trafic pendant un temps, par le bouche-à-oreille, mais à long terme ce n’est pas suffisant pour se développer.

Optimiser un site

Pensez à installer Google Search Console sur votre site, c’est un outil gratuit qui détectera pour vous un certain nombre de problèmes bloquants : un site trop lent, des pages auxquelles Google n’arrive pas à accéder, des problèmes d’ergonomie mobile, etc. Vous pourrez également suivre la croissance du trafic organique (le trafic issu des moteurs de recherche). Même si votre trafic est faible au début, le voir augmenter au fil des semaines est bon signe.

Combien de temps prend le SEO pour un jeune site ? Arf, encore une fois, « ça dépend » ! Ca dépend du nombre de contenus que vous allez publier, de leur degré d’optimisation (s’appuient-ils sur une recherche de mots-clés pour cibler des sujets qui intéressent les internautes, connaissez-vous les bases de la rédaction web), du fait que votre site soit fonctionnel et rapide…

Il y a des gens qui ont l’impression que publier 10 articles en un an est déjà un énorme effort, ils ne vont pas se développer à la même vitesse que quelqu’un qui en publie 10 en un mois, à qualité égale.

Pour vous donner une idée, à mes débuts, j’ai publié 70 articles en 3 mois, pour seulement 2000 visiteurs issus du SEO. Mais subitement, au bout du 4e mois, je suis passée à 7600 visiteurs mensuels. Parce que ce travail énorme fourni au démarrage a commencé à porter ses fruits.

Avant le premier anniversaire de votre site, concentrez-vous sur cette phase de production de contenu. Donnez un bon coup de collier pour lancer le site. Apprenez à rédiger pour le web et plus que votre nombre de visiteurs, concentrez-vous sur votre taux de croissance. Au bout de 4 à 6 mois, vous devriez commencer à voir votre implication produire des effets.

N’hésitez pas à lire en complément cet article : combien de jours pour référencer un nouveau site ?

Votre site a déjà de l’ancienneté

Si votre site a plus d’un an d’ancienneté et que vous souhaitez engager une démarche d’optimisation du référencement naturel, il va falloir commencer par un état des lieux. C’est le rôle de l’audit SEO, que tout professionnel du référencement se doit d’effectuer de manière approfondie avant de vous aider à optimiser un site.

C’est un peu comme si vous vendiez une maison… vous n’allez pas la vendre au même prix s’il y a tout à refaire ou si, au contraire, elle est en excellent état ! Et quand on vend une maison, on doit y faire un certain nombre de diagnostics avant la vente. En SEO, même combat !

Certains signes laissent entendre qu’il y a un peu de travail pour remettre le site sur pied, par exemple :

  • Il y a beaucoup de problèmes techniques (erreurs 404, bugs, etc).
  • Le site est lent.
  • Sur mobile, c’est pire.
  • Le site contient beaucoup de contenus de piètre qualité : peu de texte, des informations qu’on pourrait lire n’importe où ou qui sont périmées.
  • Le site est mal organisé, on a du mal à s’y retrouver, à comprendre la manière dont les pages sont catégorisées.
  • Il n’y a quasiment pas de contenu, on a publié quelques pages puis on a laissé le site vivre sa vie.

Dans certains cas, c’est « la maison des horreurs » :) Le site a été créé sur une plateforme prête à l’emploi qui donne peu de liberté pour optimiser quoi que ce soit, le contenu n’est pas du tout pensé pour l’internaute et contient trop de jargon, on a acheté des liens en grande quantité en pensant que c’était la chose à faire pour se faire connaître voire on a un site qui a écopé d’une pénalité Google suite à des pratiques douteuses…

Ligne décorative

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut améliorer la situation. Et justement, sur un site en difficulté, on voit parfois un impact positif en moins de 2 mois. Là encore, « ça dépend » de l’ampleur des problèmes constatés. Comme dans une maison ! Si vous découvrez des trous dans une poutre en bois, peut-être qu’elle est juste abîmée et qu’un simple décapage suffira à la remettre à neuf… mais peut-être que la charpente entière est envahie par les termites, auquel cas ce n’est pas la même chanson !

Sur un site existant, votre défi est d’arriver à lister les problèmes puis à prioriser les actions à accomplir. C’est une tâche difficile sans être accompagné par quelqu’un « qui s’y connaît ».

Si vous ne pouvez pas investir beaucoup mais que vous avez du temps pour mettre les mains dans le cambouis, vous pouvez vous équiper d’un bon outil SEO comme Semrush (version d’essai gratuite). Dans la rubrique « Projets », vous pouvez configurer un « audit de site ».

Il va vous aiguiller vers les principaux problèmes techniques repérés, avec une vue d’ensemble comme ci-dessous ou une vue par page.

L'outil d'audit de site de Semrush
L’outil d’audit de site de Semrush

Vous pouvez même relier le tout à Google Analytics pour une vision encore plus précise des données.

Rapport pages explorées - Audit de site Semrush
Rapport pages explorées – Audit de site Semrush

Si vous engagez des actions pour optimiser un site existant, on peut voir les premiers effets positifs en moins de 2-3 mois. L’idée est de faire de l’amélioration continue : traiter les problèmes au fur et à mesure, pour que le site trouve un bon « rythme de croisière » dans sa croissance, ce qui peut prendre 4-6 mois.

C’est aussi pour ça que si vous faites appel à un professionnel du référencement, il est important de ne pas juste acheter un audit ponctuel mais d’accepter un accompagnement, sur un an par exemple : c’est une durée qui permet de mettre en place un certain nombre d’actions… et qui laisse aussi le temps d’en voir les résultats pour renouveler (ou pas) le contrat !

Combien de temps prend le SEO ? L’impact de vos ressources

On peut décider de gérer soi-même son référencement. Si vous êtes à l’aise avec le code, que vous avez des facilités pour écrire, que vous aimez passer du temps sur le marketing digital, ça peut être un choix assumé de « faire soi-même ».

Si c’est une corvée pour vous, que vous ne comprenez pas bien « comment ça marche » et que ça ne vous intéresse pas d’apprendre, ça va tout de suite être beaucoup plus laborieux. Vous risquez de patiner pendant longtemps sans arriver à référencer correctement votre site, par manque de connaissances et par manque d’intérêt pour le sujet.

Il est donc important d’être réaliste sur vous-même et sur vos ambitions. Je vous ai donné dans un autre article un très bon outil pour prioriser ses tâches : la boussole de la liberté.

  • Vous aimez le SEO, vous savez faire ? Gérez ça vous-même !
  • Vous aimez le SEO, vous ne savez pas faire ? Formez-vous ! Achetez des livres, commencez par de petites actions (ma liste d’idées pour améliorer son site peut vous guider), mesurez les résultats que vous obtenez (avec Google Search Console, Google Analytics).
  • Vous n’aimez pas le SEO même si vous savez faire ? Essayez de déléguer ! Si le référencement naturel est indispensable à votre site, dégagez un budget pour que quelqu’un s’en charge à votre place… ou choisissez l’option radicale de compter sur d’autres sources de trafic (je ne vous conseille pas, toutefois, de délaisser totalement le référencement car il représente un pilier important dans une stratégie de développement).
  • Vous n’aimez pas le SEO et vous n’y comprenez rien ? Déléguez, en essayant d’attribuer la tâche de « pilotage » de votre prestataire à quelqu’un d’autre. En effet, personne ne va « faire votre SEO » clé en main sans avoir la vision de votre stratégie. Ou alors, le prestataire est mauvais ;) Le SEO est un échange, il faut donc que vous soyez partie prenante dans la discussion, au moins sur cette partie stratégique.

L’impact du paysage concurrentiel

Qu’est-ce qui fait que vous n’êtes pas n°1 sur Google sur tous les termes qui vous intéressent ? L’existence d’une concurrence ! En effet, sans sites concurrents, vous seriez n°1 même avec le site le plus mal optimisé au monde.

Et quand on s’interroge sur combien de temps prend le SEO, cette dimension concurrentielle a aussi un impact sur la réponse.

L'importance de la notion de compétition
L’importance de la notion de compétition

En général, la concurrence est fonction de la popularité d’un sujet auprès des internautes : quand il existe un potentiel sur un thème, que beaucoup de gens s’y intéressent et qu’il est très recherché, cela attire souvent les créateurs de sites web, qui y voient une bonne occasion d’acquérir du trafic.

C’est d’autant plus vrai quand un sujet a un potentiel commercial. Par exemple, un terme comme « maquillage » est recherché en moyenne 110000 fois par mois… et en plus, permet aux sites les mieux positionnés de vendre des produits ou des services. Cela attire la concurrence !

Cette concurrence peut être plus ou moins variée, et l’on peut y retrouver des sites très différents : des sites e-commerce, des blogs, des médias, des sites institutionnels ou gouvernementaux, des sites d’information, des forums, etc.

Il faut avoir conscience que si vos principaux concurrents sont « Service-public.fr », la FNAC, Doctissimo ou autre « poids lourd » du web, le challenge n’est pas le même que si la concurrence est constituée de sites plus petits et plus récents. Par ailleurs, les sites de référence sont souvent soutenus dans leur développement par des spécialistes du SEO, des rédacteurs web, des data analysts pour tirer des enseignements des performances observées, etc.

Alors si vous souhaitez vous insérer dans un marché bien concurrentiel, il faudra souvent déployer plus de ressources, d’énergie et d’investissement. Pour prendre un exemple, en mai 2019, un comparateur d’assurances baptisé « Coover » se lance. Inconnus au bataillon, ils se retrouvent face à plein d’assureurs « historiques » comme Axa, MMA, etc… et face à plein d’autres comparateurs.

En une vingtaine de mois, ils créent plus de 3000 pages sur le site et réussissent à empiéter sur les plates-bandes de toutes ces entreprises pourtant bien installées.

L’assurance professionnelle est un marché plus petit que le maquillage mais cela rappelle qu’il est possible de développer le SEO d’un site dans un environnement concurrentiel solide… En gardant en tête, toutefois, que ça exige de mettre du budget et du travail en face.

Le SEO prend du temps, que faire en attendant ?

Je pense qu’à ce stade, vous avez compris le message : quand on vous demandera combien de temps prend le SEO, vous répondrez « a minima quelques mois pour voir les premiers effets positifs ». Et pour continuer à progresser au-delà des « premiers effets », il faut maintenir les efforts, continuer à créer des contenus, à mettre à jour les contenus existants, à faire évoluer son site pour suivre les innovations, à susciter des liens sur d’autres sites.

Le SEO n’est jamais « fini », c’est un sujet qui s’inscrit en toile de fond de votre développement.

Ce qui amène une autre question : que fait-on pendant ces quelques mois où le SEO ne produit pas encore d’effets ? Ce sujet est particulièrement crucial pour un jeune site ou une jeune entreprise, qui ne peut pas forcément se permettre d’attendre le client les bras croisés pendant la première année de son existence.

Dans ce cas, gardez un budget pour faire de la publicité, que ce soit de la publicité sur Google Ads ou Bing Ads ou de la publicité sur des réseaux sociaux pertinents pour vous (comme LinkedIn ou Facebook).

La publicité a l’avantage de pouvoir cibler directement un prospect intéressant pour vous, sans avoir besoin d’attendre d’être bien référencé. Pour une jeune entreprise par exemple, cela permet de commencer à générer des bénéfices assez vite. Par ailleurs, gardez en tête que beaucoup de gens ne font absolument pas la différence entre un résultat publicitaire sur Google et un résultat naturel, ils vont simplement cliquer sur le premier site qui leur paraît pertinent !

Pendant cette phase de « lancement », bien sûr, créez des contenus afin de ne pas prendre de retard dans votre développement. Au bout de quelques mois, quand vous aurez une base de trafic grâce au SEO, vous pourrez réduire certains investissements publicitaires.

Il est toutefois intéressant d’associer les deux stratégies (payant/naturel) pour « occuper plus de place » sur la page de résultats du moteur de recherche.


Combien de temps prend le SEO ? Le mot de la fin de Google

Au fond, le plus important dans l’histoire du temps que prend le SEO, c’est de rester réaliste. Même si des gourous du marketing vous promettent d’être « n°1 sur Google en 3 mois » en investissant seulement 50€, gardez en tête que ce n’est pas la réalité. Oui, vous serez sûrement n°1 en tapant le nom de votre propre site mais ça n’a rien d’un exploit.

Ce qui va vous apporter de la valeur, c’est d’être n°1 sur des sujets qui sont pertinents pour vous. Et ça, ça demande du temps et du travail : au mieux, sur un sujet peu concurrentiel ou un site à forte réputation dans sa thématique, 2-3 mois ; plus souvent, comptez à partir de 4-6 mois et parfois plus d’un an quand on veut attaquer des sujets bien concurrentiels.

Des fourchettes qui restent évidemment « arbitraires », qui ont pour but de vous donner une idée générale du timing dont on parle.

Dans une vidéo baptisée « How to hire an SEO » (Comment embaucher un SEO), Google a écrit très clairement : « Dans la plupart des cas, les SEO ont besoin de quatre mois à un an pour aider votre entreprise à implémenter des améliorations dans un premier temps, puis à en voir le bénéfice potentiel ».

De quoi avoir une vision plus réaliste de ce à quoi vous pouvez vous attendre !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.