Le calendrier éditorial : une solution pour prévoir ses articles de blog ?


Le calendrier éditorial permet de prévoir des articles de blog en créant un planning de publication à l’avance. Il donne l’opportunité de mieux s’organiser, d’anticiper quelques semaines voire quelques mois de contenu pour une approche plus sereine du blogging.

Comment créer un calendrier éditorial ? Quels sont ses avantages et ses limites ? Risque-t-il de casser la spontanéité propre au blogging ou est-il au contraire indispensable pour bloguer avec régularité ? Discutons-en dans cet article !

Le calendrier éditorial : une efficacité redoutable

Créer un planning éditorial présente des avantages indéniables en termes d’organisation… mais ce n’est pas son seul atout !

Garder une fréquence de publication régulière

Si vous écrivez vos articles de blog au dernier moment, vous n’avez aucune marge de manœuvre si un événement survient et vous empêche d’écrire. Bien sûr, si c’est un contretemps ponctuel, vous pourrez toujours écrire le lendemain… mais si ça se prolonge, il est parfois difficile de remettre le pied à l’étrier par la suite.

Avoir quelques articles déjà écrits et planifiés permet de gérer cette période avec sérénité. Pour un professionnel, c’est aussi l’assurance de ne pas laisser son blog à l’abandon trop longtemps (ce qui peut renvoyer une mauvaise image aux visiteurs).

Avoir une ligne éditoriale équilibrée

Planifier ses posts, c’est avoir une vision à moyen terme ou à long terme des sujets que l’on va aborder. Ça permet d’avoir une ligne éditoriale plus équilibrée.

Vous pouvez plus facilement alterner les thématiques, produire du contenu pour vos différentes cibles (les débutants, les experts, les plus jeunes, les moins jeunes, les amateurs, les pros…). Ce n’est pas forcément aussi facile quand on se laisse guider par son inspiration.

Le planning éditorial : une meilleure gestion du temps

Quand vous prévoyez vos articles à l’avance, vous pouvez évaluer en amont le temps de travail qu’ils nécessitent : avez-vous besoin d’aller faire des photos ? De faire des recherches ? De créer des infographies ?

Le savoir à l’avance permet de s’organiser, en évitant de programmer un article très long à écrire à une période que vous savez chargée.

Ça permet aussi de mieux anticiper certains événements. Par exemple, ce n’est pas le 20 décembre que la majorité des gens se mettent à penser aux cadeaux de Noël. Beaucoup s’y prennent bien avant… et c’est avant qu’ils chercheront des idées ! Idem pour les vacances, les grands événements de votre secteur/thématique… Avoir un planning, c’est pouvoir lister à l’avance ces grands événements de l’année et mieux les gérer.

Les (vrais et faux) inconvénients du calendrier éditorial

Le calendrier éditorial subit aussi quelques reproches.

Un manque de réactivité face à l’actualité

Le propre de l’actualité, c’est qu’on ne peut pas la prévoir à l’avance… Votre calendrier éditorial se trouvera donc fort dépourvu face à un événement imprévu (oui, je fais des rimes). Mais il n’a pas dit son dernier mot : rien ne vous empêche de déprogrammer un article prévu pour en écrire un « à chaud » à la place. Il ne faut pas voir le planning comme quelque chose d’inflexible, bien au contraire.

Il en va de même avec la spontanéité : un calendrier éditorial n’empêche pas d’écrire sur les sujets qui vous inspirent au moment où ils vous inspirent.

Les articles peuvent se périmer dans le temps

Certains sujets se périment peu mais pour d’autres, il y a un fort risque de péremption. Dans ce cas, il faut savoir identifier les contenus les plus stables, que l’on planifie aux dates les plus éloignées et les contenus les plus susceptibles d’évoluer, que l’on planifie en premier. Et si vraiment c’est un domaine qui bouge beaucoup, on ne planifie pas à trop long terme.

Le risque du désengagement

Planifier des articles de blog, c’est pouvoir faire des breaks plus ou moins longs… avec le risque d’avoir du mal à s’y remettre. En réalité, avoir un planning éditorial permet justement de se consacrer à toutes les optimisations qu’on délaisse parfois par manque de temps (si vous manquez d’idées, voici 67 choses à faire pour améliorer son blog !).

Ordinateur et tasse à café
Le calendrier éditorial, un planning qui vous veut du bien

Quelques conseils en amont pour créer un calendrier éditorial

Par où commencer pour créer un planning éditorial en bonne intelligence ? Voici quelques questions à se poser en amont !

Sur combien de temps prévoir le planning ?

Certains événements peuvent être anticipés plusieurs mois à l’avance :

  • Les événements propres à votre thématique – Par exemple, un site de cinéma notera les grandes sorties ciné prévues prochainement ainsi que les festivals et cérémonies de remise de prix.
  • Les événements communs à tous – Jours fériés, vacances, fêtes, etc. Ils peuvent influencer vos thèmes d’articles.
  • Les événements propres à votre site – Si vous avez des actualités particulières à une période de l’année (par exemple, un blogueur voyage ayant réservé à l’avance peut déjà anticiper son prochain séjour).

Il y a également des thématiques de fond, qui se démodent peu (grandes tendances, etc).

A ce stade et au vu de tous ces éléments, essayez de déterminer si ces sujets risquent de se périmer rapidement ou pas. Si c’est le cas, il faudra planifier sur une courte période (deux semaines par exemple). Sinon, on peut aller plus loin dans la planification. Sur No Tuxedo par exemple, j’ai en moyenne deux mois et demi d’avance dans la rédaction.

Faire un calendrier éditorial, ce n’est pas faire le concours de celui qui aura le plus d’articles d’avance.

Il faut réfléchir à une avance confortable, qui vous permet de pallier aux imprévus si vous ne pouvez pas publier mais qui reste pertinente par rapport à votre thématique.

Quoi inclure dans son calendrier éditorial ?

Un calendrier éditorial peut être plus ou moins détaillé. Dans sa forme la plus simple, il comporte la liste des articles que vous allez rédiger et la date à laquelle vous les publierez. Mais vous pouvez l’enrichir avec bien d’autres informations, par exemple…

  • Le contenu des articles – Vous pouvez déjà noter quelques éléments sur le contenu de votre futur article : exige-t-il des recherches ? Un travail en amont sur de la vidéo, des photos, des infographies ? Y a-t-il des sources d’information utiles à exploiter ?
  • La cible visée – Parmi les différents profils auxquels vous vous adressez, qui ciblera votre article ? Sur No Tuxedo, j’essaie par exemple de trouver un équilibre entre les articles complexes et ceux, plus accessibles, pour les débutants.
  • Les réseaux sociaux – Avez-vous des idées pour promouvoir votre futur article ?
  • Le maillage interne – Un nouvel article est une occasion rêvée de créer des liens entre vos contenus pour favoriser la circulation des visiteurs et des moteurs de recherche. Si vous y pensez, vous pouvez noter quelques « échanges de liens » possibles entre le nouvel article et les articles existants.

On peut également noter en amont les mots clés à travailler pour le référencement de l’article…

Pour ma part, je fais mon calendrier éditorial dans un simple fichier Excel mais rien ne vous empêche d’avoir recours à un logiciel comme CoSchedule (qui existe sous forme de plugin WordPress) ou à un système comme Trello, qui permet d’organiser ses projets en ligne sous forme de listes avec ou sans pièces jointes. Dans le même esprit, il y a aussi Wunderlist qui permet de faire des listes en se fixant des délais, en recevant des reminders, etc.

Remplir son planning éditorial

Trouver des idées

Bloquez un créneau où vous ne serez pas interrompu… et notez toutes les idées d’articles qui vous viennent à l’esprit. Très souvent, vous allez constater qu’une idée en amène une autre.

Exploitez toutes les astuces pour trouver l’inspiration (j’en ai donné pas mal sur le blog). Allez lire d’autres blogs, appuyez-vous sur les demandes de vos lecteurs, etc.

Mettre en ordre ses idées

Une fois ces idées notées, vous pouvez commencer à les organiser dans un ordre logique en tenant compte du risque de péremption et des possibilités de liens entre articles. Par exemple, un blog photo peut commencer par présenter un appareil photo avant de donner des astuces pour en tirer le meilleur.

C’est aussi le moment de veiller à l’équilibre entre les rubriques de votre blog. Parfois, on s’aperçoit aussi en faisant cette ébauche de planning qu’il « manque » des idées. Par exemple, sur mon blog, si je prévois 2 ou 3 posts assez techniques, j’essaie de faire en sorte qu’ils soient entrecoupés d’un article un peu moins compliqué, histoire que les débutants aient quelque chose à se mettre sous la dent :) Pensez à ces enchaînements, quitte à laisser des trous dans votre planning au début, que vous compléterez quand l’inspiration sera là.

Choisir les dates

Définissez ensuite à quelle date idéale il faudrait publier chaque article. Mettez en premier les sujets qui vous inspirent spontanément. Il faudra rédiger ces articles-là d’abord pour « prendre de l’avance » donc autant choisir les thèmes qui vous parlent le plus.

Planification et écriture

Une fois que votre liste d’articles est prête, vous pouvez envisager une planification plus précise des tâches à accomplir. Par exemple, en notant dans votre agenda à quel moment réaliser une séance photo pour un futur article ; à quel moment contacter une personne que vous souhaitez interviewer, etc. Enfin, vous pouvez commencer à écrire.

Gérer son planning éditorial au quotidien

J’ai partagé sur le blog mes astuces pour écrire beaucoup… et j’ai gardé plus ou moins la même routine depuis la création de No Tuxedo tant elle est efficace. En résumé, voici les temps forts qui me permettent de gérer mon calendrier éditorial en toute sérénité :

  • Tous les 2-3 mois, je bloque un créneau pour réfléchir à toutes mes envies d’écriture pour les 2-3 mois à venir et j’organise ces idées avec les dates pressenties pour la publication.
  • Chaque semaine, j’identifie quelques idées qui m’inspirent parmi cette liste et j’écris les articles en question. Je relis également les posts qui vont être publiés dans la semaine qui suit : c’est le moment de vérifier qu’il n’y a pas de grosse erreur !
  • Chaque jour, je reste à l’écoute de mes envies et des opportunités qui se présentent : un article invité qu’on me propose, une envie de rebondir sur une actualité… et je réorganise si besoin est mon planning en conséquence.

Il peut arriver qu’il y ait des périodes calmes, quand j’ai pris beaucoup d’avance par exemple. Dans ce cas, c’est souvent l’occasion de faire des mises à jour d’anciens articles, de me consacrer à de petites améliorations, de réfléchir aux évolutions futures du blog… Par exemple, la première version de l’article que vous êtes en train de lire a été publiée en février 2015. Depuis, le post a été remis à jour plusieurs fois pour que je puisse l’enrichir, y ajouter des liens pertinents, etc.

Le planning éditorial est une sécurité qui vous permet de publier régulièrement quoi qu’il arrive. Il ne faut surtout pas le voir comme un calendrier rigide. Il est là au contraire pour vous donner de la flexibilité. Si vous avez subitement envie d’aborder un sujet parce que l’actualité s’y prête, parce que vous avez vécu une expérience que vous souhaitez partager tout de suite, écrivez. Déprogrammez l’article qui était prévu et reprogrammez-le à une date ultérieure.

Avoir des articles en stock n’est jamais un mal et j’ai même donné ici des conseils pour prendre de l’avance. Il y a toujours un moment où vous en trouverez l’utilité : fatigue, baisse de motivation, petite grippe saisonnière, vacances aux Maldives sans Internet :)

Quelles sont vos habitudes en matière de publication ? Etes-vous favorable à la planification ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

37 commentaires sur “Le calendrier éditorial : une solution pour prévoir ses articles de blog ?

  • Claire

    Encore une fois, merci pour tes conseils et astuces! :-) J’aime beaucoup comment tu écris tes articles. Je vais d’ailleurs aller jeter un coup d’oeil à Trello, ça peut m’aider ;-)
    Ton blog est une petite pépite, merci de partager ça avec nous!

    Répondre à Claire
  • AmandineDismoimedia

    Bonne idée de débroussailler à fond ce sujet. J’ai juste un problème quand à l’organisation de billets liés à l’actualité, je pense à ceux qui traitent du traitement de l’info récente. Le temps que je retrouve les article, relise et organise l’article du temps a passé et l’intérêt pour le sujet aussi. J’ai l’impression qu’il apporte plus de la lourdeur qu’autre chose. M’enfin ça pourra pas me faire du mal de m’organiser un peu

    Répondre à AmandineDismoimedia
    • Marlène

      Le secret du succès pour les sujets d’actualité, c’est clairement l’ultra-réactivité :) C’est en partie sur ça que j’ai bâti le succès de mon ancien site pro (sur Michael Jackson), je relayais l’actualité dans les 30 minutes suivant la parution d’une info. C’est déjà dur à gérer quand tu as un site pro, alors que tu es dessus souvent : il faut être disponible sans arrêt et si le sujet est international, il faut aussi être réactif à l’heure américaine car c’est là que tombent les « grosses actus ». Avec un blog perso, ça me semble encore plus compliqué ! Mais si c’est de l’analyse, ça te donne déjà un peu plus de marge de manœuvre…

      Répondre à Marlène
  • Manue

    Bientôt un an de blogging et je suis toujours incapable de programmer mes articles en avance ou avoir un quelconque calendrier (ce n’est pas faute d’avoir essayé). Je n’ai quasiment jamais d’article d’avance, j’écris un article pendant la semaine ou le week-end et je le poste. Et comme je ne publie qu’un article par semaine en général, j’ai un retard monstrueux. Mais je n’arrive pas à faire autrement, à prendre le temps d’écrire plusieurs articles… Et parfois c’est assez embêtant :/

    Répondre à Manue
    • Marlène

      Tu as essayé de faire des photos pour plusieurs articles en même temps ? Par exemple, quand tu as 2-3 produits de beauté en tête dont tu aimerais parler, tu fais les photos d’un seul coup, tu choisis déjà les plus belles, tu les redimensionnes. Comme ça, déjà, tu n’as plus que le texte à gérer sur le moment, ça allège déjà un peu le planning. Tu peux aussi essayer de te faire une « liste d’idées », sans forcément écrire tout de suite : quand tu as 2-3 minutes, tu l’enrichis (ex : au départ, tu notes ton idée en une phrase et la fois suivante, tu détailles un peu plus). Ça peut permettre d’écrire plus vite le moment venu.

      Je le fais sur mon blog voyage parce que ça demande énormément de temps de faire les photos, de faire le tri, de les redimensionner, etc. Du coup j’essaie de combiner plusieurs lieux à chaque fois (ex : j’ai visité à suivre Hyde Park et les Kensington Gardens mais j’en ai fait 2 articles séparés ensuite).

      Répondre à Marlène
    • Manue

      Oui quand j’ai du temps et une bonne luminosité j’essaie de faire plusieurs séries photos d’un coup parce que c’est la chose la plus contraignante, surtout en hiver. Puis comme tu dis ça prend beaucoup de temps de les trier et les retoucher. Je pense que c’est ça qui me bloque le plus parce que je manque souvent de motivation :3. Sinon j’ai tout plein d’idée en stock mais en général le texte je l’écris d’un seul coup (une fois que le travail des photos est fait). Je devrais peut-être essayer de faire petit à petit, étalé sur plusieurs jours.

      Répondre à Manue
    • Marlène

      C’est exactement ce que je fais :) Quand je fais une sortie photo, je ne trie presque jamais les photos juste après. Je fais la sortie un jour, le tri plus tard, les retouches/redimensionnements ensuite. Ça suppose juste d’avoir assez de temps devant soi (si tu prépares un article pour le lendemain, c’est compliqué ^^) mais en étalant un peu, ça paraît moins contraignant !

      Répondre à Marlène
  • Rose...

    Merci pour ces conseils. Je suis devenue une adepte du planning éditorial surtout quand on travaille et qu’on veut faire vivre son blog.
    Rose…

    Répondre à Rose...
    • Marlène

      Ça ne devrait pas être permis de travailler quand on tient un blog ;) C’est vrai que ça demande quand même beaucoup de temps !

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Ah, ah, je déconseille le planning mensuel, c’est un peu brutal. Moi j’en ai un en fait. J’imprime tous les mois un calendrier trouvé sur internet – y a des créatrices qui font de jolis trucs, et je note le titre des articles en crayon de papier – car ça bouge souvent. Celui-ci est collé sur le mur derrière mon PC, comme ça je le vois tous les jours. Mais j’ai un cahier dans lequel je détaille les articles, un ou deux pages pas articles -bon ça finit aussi par des feuilles volantes. Et puis des To do list papier où je note ce que j’ai a faire dans la journée ou dans la semaine.
    Mais le planning mensuel, je trouve ça pratique car rien qu’en levant le yeux, je peux voir où j’en suis et ça me rappelle en permanence où je dois aller, sans devoir tourner des tonnes de pages de cahier. Je lève la tête et je vois que tiens j’avais cette idée pour la fin du mois, oui il faut beau, c’est bon je me lance dans les photos ou autres…

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Tu es la reine de l’organisation dis donc :) Pour le planning mensuel, ça dépend de la thématique, c’est vrai qu’il y a des thèmes où c’est juste ingérable d’envisager une planification sur un mois entier. Je sais que j’y arrive sans problème pour mes chroniques de livres et de films par exemple parce que j’en consomme beaucoup plus vite que je n’écris les chroniques, mais ce n’est pas le cas pour tous les sujets.

      Répondre à Marlène
  • Jülide

    depuis la lecture de to, blog j’ai mis en place un agenda très simple: une recette le mercredi sauf semaine à thématique spéciale et éventuellement le vendredi avec un article réflexion (que j’ai pas encore commencé mais ça ne tarderait à venir), avec des pauses pendant les vacances d’été et d’hiver. Ca m’as permis de ne pas trop disperser mes articles, de faire trop d’articles pour « faire du trafic », mais regrouper plusieurs recettes en 1 articles pour avoir de la qualité.

    Répondre à Jülide
    • Marlène

      Tant mieux si tu trouves ton rythme :) Ton blog est bien fourni en tout cas et j’aime beaucoup les photos (la gourmandise passe aussi par là !).

      Répondre à Marlène
  • Yoann

    Très bon article, comme d’habitude.

    J’ai, moi même, d’ors et déjà, adopté l’habitude de planifié mes posts : cela me permet de garder une certaine régularité ainsi que de mieux réfléchir à mes articles. De plus, comme mon article concerne les langues étrangères, les conseils que je donne ne sont pas  » limités dans le temps « , donc ce mode me convient parfaitement :)

    Répondre à Yoann
    • Marlène

      C’est l’énorme avantage des sujets qui ne se périment pas :) Le deuxième avantage c’est que si un jour tu veux ajouter des articles d’actualité, tu pourras avoir un fonctionnement à deux vitesses : tes articles sur les langues étrangères que tu pourras écrire et programmer à l’avance et quelques articles sur l’actualité du secteur (ex : dernières sorties de livres, nouvelles méthodes d’apprentissage, cours en ligne intéressants, etc) que tu écriras en temps réel.

      Répondre à Marlène
    • Yoann

      Oui, c’est vrai que j’ai la chance de traité d’un sujet intemporelle .

      A ce propos, même si cela n’a rien à voir avec ce sujet, je voulais te demander si tu avais des conseil pour créer une newsletter et qu’est ce que tu pense aeweber ?

      Ça serait pas mal de faire un article la dessus non ?

      Bonne journée

      Yoann

      Répondre à Yoann
    • Marlène

      Oui, c’est une très bonne idée… il y a tellement de choses à dire sur les newsletters ! Aweber est vraiment un outil ultra-puissant, ultra-professionnel, ultra-complet et avec d’excellentes statistiques. Après, ce n’est pas le moins cher donc reste à savoir si l’investissement vaut le coup (et le coût) en fonction de tes ambitions.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Moi je fonctionne sur papier, alors que bizarrement pour mon travail, j’utilise excel tous les jours, je crois que c’est pour ça que pour le blog, je n’ai pas construit d’excel.
    J’ai un planning mensuel où je note les titres des articles, les idées.
    Pour m’aider, j’ai dédié des jour précis à une thématique sur mon blog. Par exemple, la cuisine est le samedi, ce qui fait 4 à 5 recettes à faire dans le mois, alors en début je programme en fonction de ce que j’ai dans le frigo. Pareil pour le jour des vernis à ongles, le dimanche, en début de mois, je programme une idée: les noirs, les roses, le printemps, etc. Et je choisis mes couleurs que je mets dans bien visible sur mon rangement à maquillage pour ne pas oublier de les utiliser.
    Pour ce qui est des retombées, bizarrement je ne les analyses pas très profondément, je ne fais pas de stat comme au travail – car justement je ne veux pas que ça ressemble à mon travail. Mais le fait de comprendre les statistiques et compagnie m’aide à faire un scanner rapide de ce qui a fonctionne ou pas, et pourquoi.
    Mais je crois que comme beaucoup de personne me demandent de l’aide pour les statistiques, que je vais commencer à analyser ça de façon très complète pour faire une série d’articles détaillés. mais on verra ça dans quelques temps.
    Bisou

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      J’aimerais beaucoup lire ça, je te l’ai déjà dit… en espérant que ça ne te donnera pas trop l’impression d’être au boulot ;)

      Répondre à Marlène
    • Cécilia Autour de Cia

      J’ai prévu pour la semaine prochaine, plusieurs articles sur les statistiques, mais sans détails techniques. ça sera surtout pour aider les gens à les relativiser et ne pas tomber dans les pièges de la surexcitation ou de la déprime.
      Dans depuis deux mois, je note plus en détails mes statistique, histoire de faire un ou plusieurs articles instructifs dans 6 mois, car pour moi je ne peux pas parler de statistiques sans données précises. Je n’ai installé google statistique qu’en mai 2014, c’est à dire plusieurs mois après avoir ouvert le blog. Quand je serais en mai 2015, je pourrais faire une véritable analyse de mon blog sur une période d’un an. Là je pense que je ferais des articles plus techniques sur les stat!

      Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Merci en tout cas de te pencher sur la question, j’utilise Google Analytics depuis pas mal d’années mais c’est un outil tellement puissant qu’il y a parfois des choses évidentes qu’on ne pense pas à regarder, des indicateurs sur lesquels on passe un peu trop vite. C’est intéressant d’avoir un autre regard sur le sujet :)

      Répondre à Marlène
  • Séverine - Le Meilleur est Avenir

    Je suis pour la planification même si je n’arrive pas encore à être aussi organisée que je le souhaiterais.
    Pour moi ça m’aide vraiment à garder l’équilibre entre les différents types d’articles, à anticiper les prises de vues etc.
    Et cela n’empêche pas la spontanéité, si jamais je veux mettre un sujet particulier à l’honneur, je décale le reste.
    A bientôt !

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      J’ai l’impression que cet histoire de spontanéité est le principal reproche qu’on fait à la planification alors qu’en réalité, je suis entièrement d’accord avec toi, on peut toujours revoir le planning :)

      Répondre à Marlène
  • Miss Blemish

    Très intéressant ! Je n’utilise pas de planning et en même temps… un peu ! Il y a des rubriques régulières sur mon blog qui donnent un certain rythme à tenir. Et… j’écris tout le temps. Souvent je me retrouve avec pleins d’articles prêts sans vouloir les publier tous en même temps. Je les étale alors sur deux ou trois semaines. Mais je ne réfléchis pas à l’avance à mon planning. J’écris au fil de mes envies et regarde ensuite mon planning de publication pour ne pas créer l’overdose d’un genre par rapport à l’autre vu que mon blog est très hétéroclite. On va dire donc que je suis entre les deux ;)

    Répondre à Miss
    • Marlène

      C’est vrai qu’on peut le faire un peu « instinctivement », ça peut être utile de noter quand tu as beaucoup d’idées et pas forcément le temps de tout écrire tout de suite :)

      Répondre à Marlène
  • Estelle

    Bonsoir Lou,
    Très bon article, complet, comme d’habitude !
    J’avais prévu de le faire mais en ce moment, je sèche complètement de toutes façons. Ma créa d’entreprise approche très rapidement et j’avoue être un peu bousculée par certains événements … il faudrait que j’en parle mais je n’arrive pas à me lancer.
    Mais je vais essayer de mettre en pratique tes conseils judicieux.
    Bonne soirée, et à bientôt.

    Répondre à Estelle
    • Marlène

      Parfois ça fait aussi du bien de prendre un peu de recul, ça permet de renouveler ses idées :)

      Répondre à Marlène
  • lesdoucesparoles

    Bonsoir,
    Bel article, très complet comme toujours. Personnellement je fais un peu des deux, parfois j’aime prévoir à l’avance mes articles et puis d’autres où une idée me passe par la tête et que je décide de publier de suite. A chacun sa méthode !

    Répondre à lesdoucesparoles
  • Estelle

    Très sympa cet article, exhaustif et bien construit ! Moi j’ai un calendrier éditorial sur plusieurs mois. je n’y vois aucun inconvénient car mon blog ne réagit pas à l’actualité, mes sujets sont plus « intemporels ». Je peux ainsi m’avancer dès que j’ai du temps car parfois j’ai des semaines entières chargées. Effectivement, ça me permet aussi d’être cohérente dans les thèmes proposés car j’ai une vue d’ensemble.

    Estelle

    Répondre à Estelle
    • Marlène

      Merci Estelle ! Tu vois, je percevais la mode comme quelque chose de plus sensible aux tendances mais j’imagine que ça dépend aussi beaucoup de la ligne éditoriale : la blogueuse qui veut mettre en avant les dernières collections aura forcément beaucoup moins de visibilité dans le temps qu’une blogueuse qui mise par exemple sur le vintage, les vêtements chinés, etc. Comme quoi, au sein d’une même thématique, il peut y avoir des approches différentes.

      Répondre à Marlène
  • Cavali'Erre

    Je crois que je suis un calendrier éditorial sans vraiment en avoir un en fait. J’écris souvent mes articles en avance, quand je suis inspirée, et ensuite je planifie de façon à avoir un équilibre entre les différentes thématiques du blog, et tenter de ne pas lasser les lecteurs. Ça me permet aussi d’avoir des articles d’avance, au cas où je n’ai pas le temps/l’envie d’écrire. Ce qui me permet aussi de reprendre mes articles  » à froid » pour les améliorer. Bref, comme toi, j’aime bien l’idée du calendrier éditorial, tout simplement parce qu’il correspond à mon blog et mon caractère aussi!

    Répondre à Cavali'Erre
    • Marlène

      Tu es une « naturelle du calendrier » alors :) C’est vrai que c’est bien pratique pour traverser les petites baisses de régime qu’on a tous.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Encore une réflexion très intéressante. J’ai moi même un planning papier, où je place toutes mes idées sur un mois. Certaines de mes idées sont traitées à l’avance et d’autres la vieille du jour de publications. Mais même si je travaille sur le vif, l’idée elle a était pensé à l’avance. Bon, comme je l’avais dit, j’ai du temps pour pouvoir rédiger mes articles, mais j’aimerais pouvoir planifier plus souvent.
    J’avais réussir à la faire cette été pour mes vacances et franchement ça fais du bien. J’essaie de retrouver un peu d’avance en ce moment.
    Même si je planifie mes idées sur un mois complet, il n’y a rien qui m’empêche de les bouger dans le mois et même d’en changer. Cela arrive d’ailleurs très souvent. Et d’ailleurs, les deux futures semaines sur le blog seront complétement différente de ce que j’ai écris sur mon planning, car je tiens compte de l’actualité et de mes commentaires.

    Bisou

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Tout pareil que toi :) J’ai l’impression d’ailleurs que c’est cette souplesse qui permet de tenir un calendrier sans trouver ça rigide ou ingérable… Si on ne se laisse pas cette flexibilité, ça devient vite un système « militaire » où on se sent obligé d’écrire sur quelque chose parce que c’est le jour n°X et qu’on DOIT en parler. Alors qu’en pratique, il se passe des tas de choses sur un blog qui peuvent nous pousser à parler de tel ou tel sujet en priorité parce que l’occasion se présente, parce que ça fait surface dans un commentaire, etc. Bises !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.