Peut-on bloguer sans être expert de son sujet ?


La blogosphère est un terrain d’expression sur lequel interviennent aussi bien des professionnels que des amateurs, des personnes expérimentées que des débutants… On peut alors bien vite être victime du syndrome de l’imposteur : suis-je assez doué pour m’exprimer sur tel ou tel sujet ? Ai-je une chance d’être lu même s’il y a des gens bien plus experts que moi ?

Alors… peut-on ouvrir un blog sans être expert d’un sujet et comment trouver sa place face aux blogueurs plus aguerris que l’on ne manque pas de croiser sur son chemin ?

L’expertise n’est pas un état, c’est une progression

Pour m’inspirer d’une formule bien connue, je dirais qu’on ne naît pas expert, on le devient. Les blogs qui sont aujourd’hui les plus influents et les plus populaires ont souvent commencé par des posts de piètre qualité. Ils étaient loin des préoccupations de référencement, de ligne éditoriale ou même de design qui obnubilent tant de blogueurs aujourd’hui.

Je prends souvent l’exemple de Betty Autier car c’est une belle histoire : Betty est une blogueuse mode qui a débuté son aventure sous le pseudo de « Betty Jackson » car elle était fan de Michael Jackson. On ne peut pas dire que le concept soit follement recherché et original ;)

Elle a commencé sur OverBlog en 2007, sans investir dans un design-de-la-mort-qui-tue. Elle se photographiait la plupart du temps dans la maison familiale, en toute simplicité, avec un ton très franc. Un exemple ?

Débuts de Betty Autier

Aujourd’hui, Betty tient « Le blog de Betty », son nom est devenu une marque, elle gagne plusieurs centaines de milliers d’euros par an et son univers est aussi devenu plus « léché », tout comme son ton.

Betty Autier

Certains diront sûrement que Betty Autier a changé… et ils auront raison. Cependant, cette « transformation » que l’on sent en comparant ses posts des débuts et ses posts actuels n’est selon moi que l’aboutissement d’une évolution presque « naturelle » – et très positive – qui se fait chez certains blogueurs.

Au fil du temps, ils prennent confiance en eux à travers le blogging, osent davantage, affinent leurs goûts et leur univers, saisissent des opportunités et acquièrent peu à peu un statut d’expert sans que ce soit une démarche consciente.

Bloguer est une exploration et un apprentissage quotidien. Bien sûr, mieux vaut choisir un sujet qui vous passionne et sur lequel vous avez des choses à dire… mais soyez conscients que votre expertise évoluera au fil de l’aventure : par la pratique, par les rencontres que vous ferez avec d’autres blogueurs qui auront sûrement des leçons à vous apprendre.

Le lecteur recherche-t-il l’expertise ?

Les lecteurs des blogs ont-ils tous les mêmes attentes ? Je ne le pense pas. Le lecteur ne se tournera pas forcément vers les mêmes sources s’il est en quête d’une expertise et s’il recherche un témoignage. A ce titre, personne ne vous demande, en tant que blogueur, de prouver votre légitimité à parler de tel ou tel sujet.

Vous avez parfaitement le droit de vous exprimer sur la photo sans être photographe pro, sur les réseaux sociaux sans être community manager et ainsi de suite. Aucun de vos lecteurs n’ira vérifier vos qualifications ou votre expérience professionnelle pour décider si vous avez ou non le droit de traiter de ces sujets !

Ligne décorative

En revanche, sur le plan éthique, je trouve qu’il faut savoir être honnête et reconnaître les limites de ses compétences. Par exemple, un blog beauté peut donner un avis sur une crème mais face à la question d’un lecteur confronté à un problème de peau sévère, est-il légitime de conseiller la personne sans être dermatologue ?

« Le contenu est roi »… mais le lecteur aussi. Laissons-le décider quelle approche lui convient le mieux entre l’expertise d’un professionnel reconnu et l’avis subjectif d’un blogueur comme un autre. Selon le lecteur, selon le sujet, selon les circonstances, l’un comme l’autre peuvent trouver leur public.

L’expertise existe avant tout dans le regard des autres

Avez-vous déjà vécu cette situation : vous postez une photo, écrivez un article sur un sujet, recueillez quelques « Like » et commentaires ; un blogueur « connu » poste rigoureusement la même chose… et récolte des milliers de réactions ?

Alan Rickman - Severus Snape
« Ça vous a peut-être échappé mais la vie est injuste » (Severus Snape, joué par Alan Rickman, Harry Potter et l’Ordre du Phoenix »)

Non, ce n’est pas une injustice horrible et flagrante. C’est simplement le signe que le fameux « blogueur influent » a, par sa longévité et ses qualités, prouvé qu’il avait une certaine fiabilité – et légitimité – sur un sujet donné… alors que votre propre légitimité est sans doute encore en phase de construction !

Ce blogueur a gagné la confiance des lecteurs et c’est précisément pour cette raison que son article aura plus de succès que le vôtre, alors qu’il n’est peut-être pas meilleur… voire qu’il est peut-être moins bon que le vôtre.

Alors surtout, ne vous dites pas « Je suis mauvais, je n’intéresse personne ». Dites-vous plutôt que toute personne, même la plus douée, doit convaincre les gens de son talent. C’est rarement instantané. Et puisque je faisais un clin d’œil à Alan Rickman, un acteur de talent que nous avons perdu en ce début d’année, je vais rester dans l’univers d’Harry Potter auquel le public l’associe souvent : J.K. Rowling, l’auteur d’Harry Potter, a soumis son manuscrit à douze éditeurs… qui l’ont tous refusé. Ils s’en mordent sûrement encore les doigts aujourd’hui.

Le treizième éditeur, lui, y a cru. A votre avis, J.K. Rowling était-elle moins douée lors du premier envoi que lors du treizième ? Non… mais il faut parfois du temps pour faire reconnaître son talent ou sa légitimité à « raconter une histoire », qu’il s’agisse d’une fiction ou d’un blog.

Vous l’aurez compris, l’expertise d’un blogueur est toujours une donnée subjective. Un grand débutant peut vous considérer comme expert là où, vous-même vous considérez comme débutant par rapport à un autre expert. On est tous l’expert de quelqu’un (sauf lorsque l’on ne connaît absolument rien à un sujet, cela va de soi !).

Vous avez déjà eu peur de ne pas être légitime par rapport à d’autres blogueurs plus expérimentés que vous ?
Thèmes : Devenir blogueur 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

21 commentaires sur “Peut-on bloguer sans être expert de son sujet ?

  • Eric

    Bonjour Marlene. Quand un article de blog est interessant comme celui ci , je me demande ce qui fait qu il obtienne de la traction en commentaires dans le mois qui suit et puis 1 an, 2 ans apres … silence radio. Ce doit etre frustrant, surtout quand on est expert de son sujet, non ? En tous les cas moi j adore les sujets qui tu traites sur ce blog A bientot !
    Eric

    Répondre à Eric
    • Marlène

      Hello Eric, c’est tout simplement lié au potentiel du sujet en SEO. Un article comme celui-ci n’a pas de potentiel SEO car quasiment personne ne tape « bloguer sans être expert » sur Google… par comparaison avec d’autres sujets qui sont très recherchés et continuent donc à générer du trafic et à susciter des commentaires sur le long terme. Phénomène très classique :)

      Répondre à Marlène
    • Eric

      Merci pour ton retour. Pour info je suis tombé sur le sujet de ton blog ( 5eme position sur Google) en tapant « bloguer sans blog » car c est ce que je propose sur mon site what-ilike.com .Sur fond de sujet sur la mode masculine, je propose à ceux qui souhaitent bloguer ou s exprimer sur le sujet une plateforme de blogging participative sans avoir a gerer la partie technique, un peu comme le propose Medium (sans pour autant me comparer a ce site )
      Que penses tu de la demarche, du concept , du potentiel, de l interet ? Au bout d un an je suis à 3000 visiteurs/mois (exclusivement seo) . Je ne fais pas d adwords ni FB.
      Eric

      Répondre à Eric
    • Marlène

      Le blogging participatif est très répandu, il a l’avantage de pouvoir publier beaucoup plus de contenu que lorsque l’on gère son blog tout seul, ça offre des perspectives de croissance rapide… à condition de bien encadrer les choses si on a des objectifs de trafic. Tout le monde n’a pas la même plume, les mêmes compétences en rédaction web, les mêmes attentes et la même implication, ça peut jouer sur la réussite du projet.

      Répondre à Marlène
  • Marie-Caroline Rey

    Excellent article, j’ aime cette lucidité que tu as, cette vision des choses, très intéressantes et instructive, continue…

    Répondre à Marie-Caroline
  • Ludo

    Coucou, je suis de retour ! (Comme si c’était un événement :p)
    Je suis assez d’accord avec toi ! On est pas obligé d’être expert ! J’ai un blog littéraire mais je n’en suis pas expert… Je suis juste une humble personne qui donne son avis :)
    D’ailleurs, personnellement, je n’aime pas trop les blogs trop « sérieux »… Je préfère de loin les articles où l’on sent que la personne parle avec ses « tripes »…
    Le tien par exemple est assez « pro » dans le sens où tu sais de quoi tu parle et on sent que tu a du bagage mais pourtant ce qui m’attire sur ton blog n’est pas vraiment ça :p C’est plutôt la bienveillance que je sent dans tes articles qui me plaisent… Si tu te contentais d’expliquer sans plus, je ne serais sûrement pas un fidèle de ton blog !

    Répondre à Ludo
    • Marlène

      Je me rends compte (3 semaines plus tard) que je n’ai pas reçu de notification pour ton commentaire et ne t’ai donc pas répondu ! Désolée et merci de ton message :)

      Je trouve que plus un blog est sérieux, plus la frontière avec un site web est mince parce qu’on entre dans un style plus impersonnel. Le blogging permet justement d’offrir une approche alternative, c’est intéressant.

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    « expert » est pour moi très difficile à définir. Quand est-il possible de se définir comme « expert » d’un sujet ? En fait il n’existe pas de norme permettant de désigner une personne comme »experte » dans un domaine. Par contre il est plus facile de l’identifier comme « professionnel » de tel domaine au travers de formation acquises et de compétences démontrées.
    Suis-je expert en photographie parce que je prends des photos tous les jours depuis des années ? Pour moi la réponse est non j’ai juste (et ce n’est pas péjoratif) une expérience de photographe amateur.
    Tout ça pour conclure que le blogueur en gardant son authenticité peut aborder tous les sujets avec son style et son niveau de connaissance.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Hello, tu soulèves une question très intéressante, merci ! J’ai l’impression que ce sont surtout les « regards extérieurs » qui définissent un expert comme tel… car bien souvent, les vrais experts ne se présentent jamais de la sorte. Soit parce qu’ils laissent leur travail parler pour eux, soit parce qu’ils ont une réelle et profonde humilité qui leur fait mesurer tout ce qu’il leur reste à apprendre. Je ne pense pas qu’il existe un domaine que l’on puisse prétendre maîtriser en totalité…

      Ce qui est intéressant, c’est que chaque apprentissage nous dévoile de nouveaux territoires à explorer. Pour rebondir sur l’exemple de la photo que tu prends, il y a encore quelques années je ne comprenais pas l’intérêt d’avoir plusieurs objectifs pour son réflex en étant amateur, ça me semblait vraiment superflu. Aujourd’hui, je vois vraiment la valeur ajoutée de chaque type d’objectif et je réalise que je peux apprendre de nouvelles choses auprès de nouvelles personnes dont le langage m’aurait semblé obscur avant… On choisit « ses experts » et ils ne sont pas forcément les mêmes à tous les stades de notre progression.

      Répondre à Marlène
  • Cathychi28

    Bonjour,
    être expert de son sujet pour bloguer ?
    Réponse à mon avis non.
    Le blog est un moyens d’expression des internautes, qu’ils soient expert ou pas, ils veulent faire partager, leurs ressentis sur un sujet, leurs expérience ou faire partager leurs connaissance.
    L’expérience vient avec le temps.
    Par exemple on peut très bien créer un blog de cuisine pour y faire part de ses premier pas dans cet art. Avec le temps on va acquérir de l’expérience, les recettes seront sans doute plus difficiles à réaliser.
    Notre style d’écriture va sans doute évoluer également, nous voudrons peut être changé le graphisme de notre blog etc…
    Quand j’avais 18 ans je fessais les recettes de cuisine de ma mère et de ma grand-mère avec de temps en temps une recette prit dans un livre de cuisine.
    Au début je respecter scrupuleusement la liste des ingrédients. Puis avec le temps, j’ai commencé à adapter les recettes. Mettre des fine herbes en plus, diminuer la quantité de sucre, etc…
    Maintenant à 50 ans passez, je mets au point mes propre recettes et adapte les proportions et rajoute des ingrédients si je le juge utile.

    Conclusion être expert dans un sujet donner s’acquit avec le temps ainsi que de progresser dans la connaissance d’une matière.
    Par contre créer un blog et le faire vivre découle avant tout de l’envie, de la passion d’un sujet. Envie de faire partager son ressentie, ses centre d’intérêts, ses découvertes, son expérience aux autres.
    Cordialement Cathychi28

    Répondre à Cathychi28
    • Marlène

      Merci d’avoir partagé ton ressenti ! Cette comparaison avec la cuisine est bien trouvée. Bonne soirée !

      Répondre à Marlène
  • Julie lit au lit

    Au départ, je me demandais si je pouvais avoir une valeur ajoutée sur la blogosphère en parlant de lecture. J’ai écrit sans en parler pendant quelques mois. J’ai compris que personne ne peut dire les choses exactement comme moi, tout comme je ne peux pas faire comme les autres. Je n’ai pas l’impression de devoir montrer que je sais que je suis une experte. Les goûts en lecture et ce qu’on en retient, c’est subjectif!

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Je suis tout à fait d’accord avec toi et ça me hérisse le poil de voir à quel point certains ont une vision élitiste de la critique… comme s’il fallait nécessairement ne lire qu’un seul style de livre et proposer une analyse approfondie digne d’un cours de littérature. Je crois qu’il existe différentes approches de l’exercice : certains vont effectivement aller chercher des références pour proposer une « lecture critique » documentée, d’autres vont s’appuyer davantage sur l’émotion ressentie… et je ne suis pas sûre qu’une approche soit meilleure que l’autre.

      Répondre à Marlène
    • Julie lit au lit

      Parlant de poils qui hérissent, je déteste quand une critique est tellement détaillée que je n’ai plus aucun intérêt à lire le livre. La personne l’a lu pour moi, quelle chance! Sérieusement, je ne veux pas tomber dans le piège de trop en dire. Je veux que les gens aient envie de le lire ou qu’ils le voient sous un autre angle. Je suis super ouverte de parler des détails des livres en privé ou dans les cercles littéraires. Sur les blogues, c’est non!

      Répondre à Julie
  • Liberty Riveter

    Bien sûr que l’on peut blogeur sans être expert(e) de son sujet ! :-D

    L’essence même du blogging, c’est de s’exprimer/donner son point de vue/montrer sa vision du monde sur les sujets qui nous passent par la tête.

    Le côté « expertise » vient surtout avec la notoriété dans le milieu.

    Répondre à Liberty
    • Marlène

      L’essence du blogging amateur ;) N’oublions pas qu’il y a mille façons de bloguer et que le blogging amateur n’en représente qu’une partie. Sur un blog professionnel… ou sur un blog tenu par un professionnel, on ne blogue pas en général sur « les sujets qui nous passent par la tête », par exemple. Et l’expertise peut devenir une vraie clé de différenciation :)

      J’ai le sentiment que l’expertise ne découle pas toujours de la notoriété mais qu’elle peut aussi, parfois, permettre à quelqu’un de développer sa notoriété.

      Répondre à Marlène
  • tania

    je blogue sur des sujets que je connais, je sais bien sur que la blogosphère ne m a pas attendu pour cela. Je pense ajouter ma touche, ma personnalité qui va se ressentir dans mes articles. Un blogueur plus expérimenté a certes une audience plus grande mais cela ne veut pas dire que le propos d’un blogueur débutant n’est pas pertinent. Je pense que mon style va s’améliorer avec le temps, mais je ne fais pas de complexe avec les grands, non pas que je soit sure de moi mais reste persuadé qu’il y a toujours une progression.

    Répondre à tania
    • Marlène

      Tous les blogueurs expérimentés ont commencé par être des débutants et je trouve cette évolution passionnante. Je sais que tous ne souhaitent pas conserver leurs premières « traces » sur le web mais quand ils le font, c’est un plaisir de se replonger dans leurs archives et de voir le chemin accompli. Je pense par exemple à Delphine de DeeDeeParis.com, qui a commencé sur Canalblog.

      Répondre à Marlène
  • Délia

    Je pense que c’est surtout un sujet qui m’a turlupinée au début du blog.
    Je n’ai pourtant pas une grande communauté pour me rassurer sur une quelconque légitimité, mais j’ai surtout joué la carte de la comparaison.
    J’ai trouvé bien mieux, mais j’ai aussi trouvé bien pire, alors je me suis dit « pourquoi pas? ».
    Je ne prétends pas faire bien les choses, mais j’ai remarqué que quoi qu’il arrive on finit toujours par creuser le sujet de notre blog, et on devient, de fait, meilleur.
    En tant que lectrice, j’aime avoir certaines références qui s’y connaissent, mais je me laisse aussi porter par la créativité, qui souvent se loge chez des personnes qui n’ont pas d’expertise particulière, et à qui on peut facilement s’identifier :)
    En tout cas heureusement qu’il ne faille pas être spécialiste de quelque chose, parce que sinon, beaucoup de blogs fermeraient!!

    Répondre à Délia
    • Marlène

      Tu as raison de parler d’identification, je pense aussi qu’elle est plus difficile quand un blog paraît trop « lisse ». J’avoue que mon propre blog me donne cette impression, en particulier sur la partie « Voyage » où j’ai tendance à aborder les sujets comme si j’étais sur un site web plus que sur un blog…

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.