Le blog local, formidable opportunité de gagner en visibilité ?


Créer un blog local, qui joue sur la proximité géographique, peut représenter une formidable opportunité de développement.

Certains blogs ne figurent pas parmi les plus connus et pourtant, ils ont de nombreux lecteurs d’une fidélité à toute épreuve, une foule d’occasions de prendre part à des événements, de se créer un réseau riche en rencontres… Certains, même, en vivent.

Mais pourquoi miser sur un blog local et comment utiliser la proximité géographique pour gagner en visibilité ? Voici plein d’idées pour envisager cette possibilité !

5 raisons de créer un blog local

Jouer la carte du local a beaucoup d’avantages… mais de quoi parle-t-on exactement lorsque l’on évoque un « blog local » ?

C’est un blog qui va cibler une zone géographique limitée, au lieu de chercher à toucher des lecteurs partout. Il va, par les thématiques choisies, aborder des sujets qui sont pertinents dans une région, une ville voire un quartier précis…

A ce titre, le blog local a souvent une audience plus restreinte, si bien que certains blogueurs écartent cette option avant de lancer leur projet. En réalité, voici quelques-unes des raisons pour lesquelles un blog local comporte beaucoup de points positifs.

Le local, un formidable vivier de développement pour les blogs
Le local, un formidable vivier de développement pour les blogs

1. Il permet de se faire une place plus rapidement

On entend souvent dire qu’il existe dans le monde 500 millions de blogs. Que le chiffre soit exact ou pas, il reflète en tout cas une vraie réalité : il y a beaucoup de blogs ! Et forcément beaucoup de blogs sur un même sujet !

Alors pour un débutant, il est parfois frustrant et difficile de se faire une place dans une blogosphère qui paraît déjà très fournie et complète. Comment trouver sa « voix » quand tant de blogs traitent de sujets similaires ?

Le blog local, en s’adressant à une zone géographique ciblée, est très pointu et a donc moins de concurrence. Une opportunité de croître rapidement !

J’ai par exemple eu sur No Tuxedo l’exemple d’une lectrice qui a créé un blog sur le mariage à l’île Maurice. Évidemment, l’audience potentielle est beaucoup plus limitée que si vous créez un blog sur le mariage en général… car tout le monde n’a pas l’envie (ou les moyens) de se marier à l’île Maurice. Cependant, il est clair qu’il y a moins de concurrence sur cette zone géographique précise que sur les blogs mariage en général !

2. Un blog local reste un support flexible

Quand on débute dans le blogging, on entend souvent qu’il faut « trouver une niche » pour se développer. Choisir un sujet précis et s’y tenir, plutôt que de s’éparpiller ! Avec le temps, cette notion de niche est un peu galvaudée : j’entends parfois des blogueurs dire que leur niche, c’est « la cuisine » par exemple.

Une niche est un sujet VRAIMENT précis. Un blog de cuisine de niche pourrait, par exemple, se spécialiser dans la cuisine pour les allergiques aux protéines de lait de vache.

Un blog local est déjà une niche en soi… car il restreint votre audience à une zone géographique limitée.

Alors vous avez peut-être l’image de quelque chose de très fermé. En réalité, la dimension locale peut se décliner sur de nombreux sujets : par exemple, vous pouvez créer un blog où vous évoquez la gastronomie de votre région, avec des avis sur les restaurants, des recettes locales ; un blog touristique sur les attraits de votre ville ; un blog beauté où vous valorisez les bonnes adresses et les commerçants de votre coin…

3. Votre blog local, un outil pour tisser des liens

Avoir un blog local vous offre une motivation toute trouvée pour entrer en contact avec les personnes qui font vivre votre région. Ça peut être un formidable moteur pour bâtir un solide réseau, quel que soit votre sujet de prédilection !

Vous pouvez par exemple contacter la mairie, qui est parfois active sur les réseaux sociaux ou gère un magazine municipal. Vous pouvez interviewer des commerçants. Vous pouvez mettre en valeur des artisans qui font un travail formidable.

Le blog local, une opportunité de valoriser des artisans et commerçants locaux
Le blog local, une opportunité de valoriser des artisans et commerçants locaux

4. Le local, un vrai levier de revenus

J’ai assisté cette année à une conférence sur le référencement local, qui mentionnait ces chiffres assez éloquents : 46% des recherches sont locales… et 78% des recherches locales débouchent sur un achat.

Si vous avez en tête de développer un business pour lequel votre blog sert de support, ou un blog professionnel, c’est une statistique intéressante à garder en tête. Le local est une vraie opportunité sur le plan financier : proposer des ateliers, des prestations de conseil, des formations aux personnes de votre ville ou de votre région peut vous offrir une voie toute trouvée de transformer votre blog en petite entreprise.

5. Puiser l’inspiration autour de soi

Un blog local permet de trouver l’inspiration tout simplement en s’appuyant sur ce qui se passe autour de vous : événements, lieux, bons plans…

Une fois que vous avez identifié des sources fiables pour vous informer sur l’actualité de votre ville, vous pouvez aisément vous nourrir de ces informations pour imaginer des sujets de blog.

Comment gagner en visibilité avec un blog local ?

Gérer un blog local ne se pense pas tout à fait de la même manière qu’un blog plus large. En effet, dans la manière de promouvoir votre blog, vous pouvez faire un véritable grand écart entre des méthodes issues du marketing traditionnel, « à l’ancienne », et les dernières tendances du digital !

Evaluez s’il y a du potentiel

Avant de lancer un projet local, il est toujours intéressant de s’interroger sur son potentiel, notamment pour bien cibler la zone géographique que vous allez évoquer. Vous pouvez par exemple vous demander…

  • Combien d’habitants compte votre ville et son agglomération ? Est-ce un bassin de lecteurs suffisant ou faut-il élargir à la région ?
  • Est-ce une ville touristique ? La mairie a-t-elle des statistiques sur le sujet sur le site de la ville ?
  • Y a-t-il des particularités locales, des lieux d’intérêt qui peuvent attirer des gens d’ailleurs ?
  • Est-ce que le marché de l’immobilier est dynamique (voir qu’il y a beaucoup d’annonces et que les biens partent vite peut être le signe qu’une ville suscite de l’intérêt) ?
  • Est-ce que les gens sont plutôt fiers de leur ville/de leur région ?
  • Est-ce qu’il y a déjà des sites très ciblés sur la ville ou sur la région ? Quelle est leur ligne éditoriale ? Est-ce qu’ils ont une affiliation quelconque (notamment politique) ?
  • Quelle pourrait être votre valeur ajoutée par rapport à ces blogs ?
  • Est-ce la ville ou la région est assez dynamique pour vous alimenter en contenu tout au long de l’année ?

N’hésitez pas aussi à regarder les outils de recherche de mots-clés utilisés pour le référencement, car ils peuvent vous montrer le potentiel des mots-clés locaux. Par exemple, combien de personnes cherchent « bon restaurant lorient » ou « activité aix en provence » chaque mois et quelle est la saisonnalité de ce type de mot-clé.

Evaluer le potentiel d'une région : un point de départ important
Evaluer le potentiel d’une région : un point de départ important

Le référencement local, un atout pour votre blog

Si vous faites le choix de la proximité géographique, exprimez-le dans vos contenus : utilisez des termes locaux (villes, quartiers voire noms de rues) et choisissez vos sujets en tenant compte de ce qui intéresse les personnes de votre coin.

Imaginons que vous participiez à un atelier d’art floral à Antibes : il pourrait être tout à fait pertinent de donner cette indication géographique dès le titre du post (ainsi que dans les balises title et meta description) afin de cibler les internautes locaux susceptibles d’être intéressés par ce type d’expérience.

Si vous avez une activité professionnelle via votre blog, pensez à tout ce qui peut donner un coup de pouce à votre visibilité :

  • Apparaître sur Google My Business, en créant votre fiche.
  • Utiliser des données structurées de type LocalBusiness : ce sont des éléments que l’on met dans le code d’une page web et qui contribuent à vous identifier comme une entreprise locale. Au-delà de ce très vague « entreprise locale », il existe d’autres données structurées plus précises (par exemple « AnimalShelter » pour un refuge animalier, « ChildCare » pour une crèche, etc).
  • Exploiter la géolocalisation si vous faites de la publicité en ligne, sur Facebook ou sur AdWords par exemple. Sur AdWords, vous pouvez effectuer un ciblage géographique par région ou dans un rayon autour d’un lieu. Sur Facebook, on peut cibler des villes, des codes postaux ou encore un rayon géographique précis.

Le marketing traditionnel

A l’échelle d’un blog national voire international, on a tendance à délaisser le marketing traditionnel, comme les encarts publicitaires ou le « print media » (les brochures, les flyers, etc). La zone géographique est tout simplement trop vaste, en particulier si l’on ne veut pas dépenser toutes ses économies dans une grande campagne nationale pour gagner en visibilité ;)

Avec un blog local, la perspective est différente et il peut être intéressant de faire faire des devis auprès d’un imprimeur : d’abord, vous allez souvent rencontrer les gens « en personne » donc avoir des cartes de visite est indispensable ; ensuite, dans certains milieux ou certains endroits, les gens restent très sensibles à la notion de « support physique ».

Présenter une belle brochure de quelques pages sur ce que vous faites peut donner un gage de votre sérieux (je l’ai déjà fait il y a quelques années, avec un autre site, pour me faire écouter par des personnes qui ne prenaient pas les blogs au sérieux !). Et sans aller jusqu’à la brochure complète, un flyer peut aussi vous donner de la visibilité dans certains contextes : un blog touristique local peut par exemple le mettre à disposition à l’office du tourisme ; on peut le distribuer lors d’événements locaux ; le glisser dans un sac de goodies en étant partenaire d’une manifestation locale quelconque…

Evidemment, le retour sur investissement d’un tel dispositif dépend souvent de ce que l’on propose sur son flyer : il faut que l’offre ait une réelle valeur ajoutée pour les gens… et qu’elle les touche au moment où ils en ont besoin.

Le print n'a pas dit son dernier mot
Le print n’a pas dit son dernier mot

Parlez-en autour de vous !

Jamais ce conseil n’aura été si pertinent que lorsqu’il s’agit d’un blog local !

Vous avez la chance de pouvoir facilement engager des échanges directs, en personne, avec des gens de votre zone géographique. Vous pouvez leur proposer de vive voix une mise en avant mutuelle, vous pouvez assez vite identifier des personnes influentes dans votre région et vous insérer au sein de ce tissu local.

Prenez appui sur les médias locaux

Il existe souvent des médias locaux : radios locales, télévisions locales, magazines (le magazine de la commune, celui de la région, etc), journaux locaux… et si votre blog est qualitatif et connaît un beau développement, ça peut être un sujet intéressant pour un journaliste.

Soit pour évoquer le fait même de tenir un blog local, soit pour évoquer la région avec la perspective originale que vous donne votre statut de blogueur.

Connaissez votre environnement

Quand on vise une cible locale, il est d’autant plus primordial de la connaître à la perfection pour comprendre ses attentes ! Dans de nombreuses villes, les gens ont leurs habitudes : il y a les lieux branchés, les lieux incontournables où l’on aime se retrouver quand il fait beau, des références que les « gens d’ailleurs » ne comprennent pas forcément.

Avec votre blog, vous pouvez parfaitement comprendre toutes ces particularités locales, un vrai avantage pour que les lecteurs se reconnaissent dans votre contenu. Vous pouvez par exemple vous appuyer sur quelques sources d’information :

  • Les médias locaux : de quels sujets parlent-ils, certains suscitent-ils plus de commentaires que d’autres…
  • Les réseaux sociaux : de quoi parlent les gens de votre ville/région sur Twitter, y a-t-il des groupes Facebook dédiés à votre ville et quel est leur objectif ?
  • Les sites tiers : y a-t-il d’autres points de convergence où les gens vont s’informer ou discuter, par exemple des forums, d’autres blogs, des sites communautaires.

C’est l’occasion de parler des événements locaux, d’évoquer des problématiques propres à votre zone géographique, de quoi avoir ensuite un lectorat bien ciblé. Voici quelques exemples de contenus locaux :

  • Les événements locaux, évidemment : expositions, festivals, portes ouvertes, ateliers, fêtes, manifestations culturelles, sportives, caritatives…
  • Les événements nationaux qui ont une résonance locale : par exemple, que fait votre ville pour les Journées du Patrimoine ou pour la Fête de la Musique ?
  • Les actualités locales : un artiste connu qui vient en concert, un changement majeur en ville, l’ouverture d’un nouveau restaurant ou lieu de vie, etc.
  • Prendre appui sur le contenu des autres : si d’autres sites ont réalisé des reportages intéressants, vous pourriez envisager de rédiger de temps en temps une compilation personnalisée de « ce qu’il fallait retenir » de l’actualité locale, avec des liens vers les articles complets.
  • Tester des services locaux (spa, cours, coiffeurs, restaurants, bars, etc).
  • En faire des « top » et des conseils : par exemple, les « 5 meilleurs endroits pour organiser un EVJF à Nantes ».
  • Proposer des interviews : que ce soit un commerçant qui vous emmène dans les coulisses de son entreprise, un professionnel qui vous raconte son quotidien, un autre qui propose des conseils, l’interview peut donner plein de matière à votre blog en plus d’être un échange intéressant à part entière.
  • Répondre aux questions que peuvent se poser les touristes, les nouveaux et les habitants actuels de la ville : un blog local peut en effet cibler toutes sortes de publics, depuis le visiteur de passage jusqu’à celui qui habite la ville.

J’entends parfois, à tort, que bloguer est une activité « très parisienne », un microcosme réservé à la capitale. En réalité, il y a 67 millions d’habitants en France, seulement 12 millions en Île-de-France… donc ça en laisse quand même 55 millions qui vivent ailleurs ;)

On peut avoir l’image peu gratifiante du blog local qui évoque la fête à la saucisse d’un patelin isolé de 12 habitants + 5 chats. Alors que le local est une vraie clé de développement : tisser des liens au sein de sa ville, devenir soi-même acteur de son environnement géographique, valoriser le patrimoine, des savoir-faire et des bonnes adresses… De très bonnes raisons de se pencher sur le sujet !

Connaissez-vous des blogs locaux qui vous plaisent ? Avez-vous déjà envisagé d’en tenir un vous-même ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

6 commentaires sur “Le blog local, formidable opportunité de gagner en visibilité ?

  • Margaux Lifestyle

    Un article qui tombe particulièrement à pic puisque je suis en train de me créer un second blog, très local : From Occitanie with Love… Un blog « touristique » dévoilant les beautés cachées du Sud de la France… Et j’étais justement en train de réfléchir à la façon dont j’allais faire connaître ce blog. Merci pour tous ces bons conseils !

    Répondre à Margaux
  • sarah

    merci pour cet article fort intéressant j’ ai créé un blog local autour de Nice et de la French Riviera et cela m’apporte en effet énormément pour découvrir et faire découvrir ma ville et région de coeur avec mon regard singulier

    Répondre à sarah
  • Ornella

    Ca doit être ultra chronophage tout de même. Mais c’est sur que c’est une excellente idée.

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Pas plus qu’un blog classique, non ? ;)

      Comme je le disais à quelqu’un sur Twitter, il y a une énorme diversité aujourd’hui dans le blogging qui fait qu’il y a des réalités très différentes derrière l’activité.

      Il y a le blog amateur sur une région, il y a celui qui essaie de professionnaliser son blog en parlant d’une région, il y a ceux qui ont un blog local pour promouvoir une activité locale (ex : j’ai eu un client dans l’immobilier qui était spécialisé dans la région d’Evian, on alimentait son blog en contenus ultra-locaux sur les petits bleds du coin, les points forts de la région, la vie des frontaliers avec la Suisse… bref, tous les sujets qui peuvent intéresser un futur locataire ou acheteur dans le coin et lui montrent que l’agent immobilier connaît à la perfection les problématiques locales). Et puis, il y a des blogs qui ont donné naissance à une activité « extérieure » : par exemple, « Rennes à coup de cœur » qui a créé une agence de conseil en communication.

      Du coup, les exigences ne sont pas les mêmes !

      Répondre à Marlène
  • Maxime

    Bonjour Marlène,

    Ce nouveau billet tombe à pic, puisque je me suis lancé dans l’écriture d’un blog sur l’histoire locale de la ville de Toulouse ! Ca me conforte dans l’idée que les blogs locaux peuvent tout à fait trouver un public de passionner. Merci pour quelques pistes auxquelles je n’avais pas pensé.
    Très bonne continuation et merci pour tous les conseils.

    Répondre à Maxime
    • Marlène

      Hello Maxime, il y a beaucoup d’exemples de blogs locaux qui marchent extrêmement bien : Les Pavés Bordelais, Journal d’une Niçoise…

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.