Le blog, une carte à jouer pour booster la confiance en soi !


Beaucoup de gens ont envie de bloguer mais hésitent à se lancer, paralysés par un manque de confiance en soi. Et si je me ridiculisais ? Et si je déclenchais un bad buzz ? Et si personne ne venait lire mes articles ? Peut-être avez-vous déjà connu ces peurs…

Tenir un blog est au contraire une excellente manière de booster sa confiance en soi. Pourquoi ? Je vous explique dans cet article !

Avoir un blog, un moyen de booster sa confiance en soi ?
Avoir un blog, un moyen de booster sa confiance en soi ?

Avec un blog, vous êtes dans l’action

Un des meilleurs moyens de lutter contre un manque de confiance en soi est d’être dans l’action au lieu de rester passif à ruminer ses peurs et ses doutes.

C’est en ne faisant rien qu’on a tendance à se laisser envahir par des pensées négatives et à cogiter sans fin. C’est en restant inactif qu’on est frustré de ne pas oser.

Si vous manquez de confiance en vous, ouvrez ce blog. Commencez à écrire, anonymement si ça vous rassure. Répétez-vous qu’un blog est seulement un blog : votre vie n’est pas en jeu.

Vous allez apprendre à relativiser

Un blog vous apprend à relativiser beaucoup de choses, en particulier vos erreurs, vos baisses de régime voire vos échecs. Et ça peut booster la confiance en soi !

Des erreurs, on en commet forcément. Vous allez par exemple laisser passer une faute d’inattention, faire une phrase qui va être mal interprétée, donner une information qui s’avère inexacte… et figurez-vous que la terre va continuer à tourner !

Quand j’ai commencé à créer des sites web il y a longtemps, j’en étais malade si on me signalait une erreur sur une page. Même sur No Tuxedo, au début, quand je publiais un seul article par semaine au lieu de deux, j’avais l’impression que tout le monde allait m’en vouloir (« Blogueuse persécutée Info Service j’écoute ? »).

En réalité, le monde ne tourne pas autour de votre blog. Certains trouveront ça dommage ;) Mais dites-vous que les gens ont plein d’autres choses à faire dans leur vie : ils ne se couchent pas en pensant à votre fréquence de publication, en comptabilisant dans un carnet vos fautes de frappe (si quelqu’un se met à le faire, c’est un psychopathe, fuyeeez !)… Avec le temps, vous allez non seulement prendre de la distance avec vos peurs mais aussi tirer des leçons de vos erreurs de jugement.

La réalité est bien moins effrayante que l’imagination

Très souvent, quand on a peur de quelque chose, c’est parce qu’on élabore des scénarios catastrophe ou que l’on fait des interprétations erronées. Par exemple, les gens qui ont la phobie de l’avion vont souvent paniquer au moindre bruit ou à la moindre vibration parce qu’ils s’imaginent que c’est synonyme d’une panne.

Les stages conçus pour aider ces personnes à surmonter leur phobie consistent au contraire à leur expliquer ces bruits, à leur montrer comment fonctionne un avion…. parce que ce savoir concret permet de « casser » les scénarios fantaisistes de leur imagination.

Quand on manque de confiance en soi, c’est un peu le même principe : vous avez peur de ne pas y arriver, que vos articles ne soient pas aussi bien que ceux des autres… à un stade où vous n’avez pas écrit quoi que ce soit !

Si vous ouvrez un blog et échangez avec d’autres blogueurs, vous allez être confronté à la réalité au lieu d’être confronté à vos scénarios imaginaires : vous allez par exemple apprendre qu’il est normal de ne pas avoir de trafic au début, que l’on soit talentueux ou pas ; vous allez apprendre des choses à votre rythme et réaliser à un moment donné que vous en savez beaucoup plus qu’au départ (y compris sur vous-même) et que l’expérience a au moins le mérite de vous faire progresser.

Vous avez le contrôle

Tenir un blog peut sembler effrayant car après tout, c’est une prise de parole publique. Mais en réfléchissant, vous allez voir que ce n’est pas si horrible :

  • Vous n’êtes pas lâché dans la nature en solo : il existe des plateformes réunissant des blogueurs comme Hellocoton ; il existe des groupes Facebook qui permettent aux blogueurs d’échanger sur les problématiques qu’ils rencontrent, comme Le café des blogueuses. Ça peut vous aider à dédramatiser certaines situations et à profiter des conseils d’autres personnes.
  • Vous pouvez vous renseigner sur les aspects qui vous font peur : on a souvent moins peur de ce qu’on connaît. Lire, se documenter peut aider à dépasser ses peurs.
  • Vous pouvez réfléchir avant de publier : un blog n’est pas une émission de télé en direct. Pas de risque de « gros blanc gênant », de perdre ses moyens, de paniquer devant l’imprévu… Vous pouvez prendre le temps d’écrire, de choisir les bons mots.

Beaucoup de blogueurs confient que dans la vraie vie, ils sont bien plus timides que sur leur blog… et je suis convaincue que le blog peut vous libérer de nombreuses peurs.

L’habitude rassure et donne confiance en soi

Bloguer, c’est se retrouver dans une situation qui n’est pas familière. Quand on manque de confiance en soi, ça peut être déstabilisant. Mais réfléchissez à votre vie : il y a sûrement des situations qui vous faisaient peur au départ et à force d’y être confronté, vous avez fini par les trouver banales. Par exemple, beaucoup de gens sont très stressés quand ils se retrouvent derrière un volant pour la première fois et au bout de quelques mois ou années de conduite, cette peur leur paraît insignifiante.

C’est pareil quand on commence à bloguer. Je me souviens de mes premiers articles : je les relisais sans fin avant de cliquer sur le bouton « Planifier », par peur de laisser passer une erreur. Aujourd’hui, j’effectue toujours une relecture mais je ne ressens plus aucun stress en planifiant l’article.

En tenant un blog, vous allez gagner en confiance sans même vous en rendre compte parce que certaines actions vont finir par vous paraître naturelles.

Le blogging peut vous aider de bien des manières

1) Accepter des imperfections : « [Je suis] toujours paumée mais je me sens moins seule en remarquant que mes failles sont, pour certaines, les vôtres aussi », écrit par exemple Une Chic Fille à ses lecteurs.

2) Accepter son corps : « J’ai commencé ce blog quand j’avais 16 ans », écrit cette blogueuse, se décrivant comme « bourrée de complexes ». « Ce blog m’a aidée, beaucoup. J’ai découvert un moyen d’expression différent, c’était plus facile pour moi de m’exprimer sans voir la réaction des gens ».

3) Préserver l’estime de soi quand on traverse une période difficile : surmonter une période de chômage, de dépression (« Durant ma grossesse et pendant les premiers mois de ma fille, j’ai eu beaucoup de mal à exprimer le mal-être que je ressentais, le blog m’a aidée à dilapider toute la douleur que j’avais en moi » écrit Eniraa), sortir de la solitude…

4) S’affirmer : « Avant, […] j’étais constamment obsédée par la peur d’être transparente », écrit par exemple Typhaine. « J’avais toujours l’impression de déranger la terre entière si je m’exprimais ». Elle explique que son blog l’a aidée à s’affranchir des subterfuges auxquels elle avait recours pour se faire remarquer.

Grâce à un blog, vous pourrez aussi acquérir de nouvelles compétences, avoir sous les yeux une preuve de votre évolution, apprendre à structurer votre réflexion et à être plus convaincant. Pourquoi s’en priver ?

Bien sûr, il serait faux de dire que tout est facile. Personne n’est à l’abri de recevoir une critique qui fait plus mal que les autres, d’essuyer une déconvenue plus douloureuse… mais le blog est une aventure de développement personnel unique, qui peut vous aider à vous dépasser.

Votre blog vous aide-t-il à dépasser certaines peurs ? Avez-vous le sentiment qu’il vous a fait évoluer ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

28 commentaires sur “Le blog, une carte à jouer pour booster la confiance en soi !

  • Diana

    Bonjour,

    Article intéressant, je vous en remercie. Je compte me lancer et créer mon propre blog incessamment sous peu… seulement voilà… je ne sais pas comment ni quoi faire… e voudrais parler de ma confiance ainsi que le fait que je sois une maman pas du tout parfaite… est ce que les sujets des articles doivent être traités comme un journal intime??

    Répondre à Diana
    • Marlène

      Hello Diana, je pense que chacun écrit comme il l’entend, avec son propre style… et en fonction de ses objectifs. Par exemple, il y a des gens qui vont être dans une approche conseil (partager des astuces, etc), des gens qui vont mettre l’accent sur leur expérience sous un angle sérieux ou humoristique, on peut avoir des angles différents dans un article à l’autre (partager parfois ses bons plans et conseils… et parfois être davantage dans le récit d’une anecdote, d’une expérience).

      Répondre à Marlène
  • Idéesosez

    Bonsoir Marlène,

    Merci beaucoup pour ce super article.
    En tant que débutante j’ai tendance à me dire. Que j’attendrais d’avoir plus de confiance.
    Que je ne suis pas certaines que ce que je dis est intéressant etc… Et plein de et si…
    Tu l’as justement dis dans ton bel article il faut arrêter l’imaginaire et passer au réel.
    Mais parfois je ne sais plus non plus par ou commencer, entre le référencement, ma page d’accueil (que je ne trouve jamais assez bien). Et au final j’ai jamais le temps d’écrire ou alors j’ai perdu l’inspiration. Ou alors je ne sais comment débuter l’article et je me dis je le ferais demain.
    Et voilà la procrastination. Alors après ton article je vais me boster et me secouer un peu. Merci beaucoup pour cette super idée d’article très enrichissante et vraiment pertinente

    Répondre à Idéesosez
    • Marlène

      Je te transmets la phrase merveilleuse de mon ancienne tutrice de mémoire : « Quand tu ne sais pas par où commencer, commence n’importe où ». Un blog n’est pas définitif… il sera toujours temps de repenser ta page d’accueil plus tard. Mieux vaut écrire un article moyen et avoir une base à retravailler à tête reposée que ne rien écrire du tout. Bref, se lancer est une porte ouverte à l’amélioration !

      Répondre à Marlène
    • IdeesOsez

      Merci pour ta réponse, c’est totalement juste et j’y travaille donc.
      Merci beaucoup :-)

      Répondre à IdeesOsez
  • bibliblogueuse

    Encore un très bon article ! Les erreurs font partie de tout apprentissage et il est bien normal d’en faire dans tous les aspects de notre vie. La difficulté avec un blog, c’est qu’elles peuvent être rendues publiques et que ce n’est pas agréable de recevoir des critiques si elles sont négatives. Mais à moins d’être malveillantes, elles peuvent cependant s’avérer très constructives et nous aider à progresser. Je suis bien d’accord avec toi quand tu écris avec humour qu’il faut relativiser. J’ai l’impression que tenir un blog me fait évoluer, j’apprends de mes erreurs (du moins j’essaie) et j’aime l’idée qu’il y a toujours la possibilité d’aller encore plus loin, que l’on n’a jamais fini d’avancer.

    Répondre à bibliblogueuse
    • Marlène

      Relativiser est souvent bien plus difficile à dire qu’à faire, je sais que je n’y arrivais pas du tout par le passé. On y parvient à mon sens en trouvant un bon équilibre entre le blog et le reste : surinvestir son blog peut être assez « dangereux » dans le sens où on peut finir par avoir l’impression que c’est le lectorat qui juge de notre intérêt/de notre personnalité… alors qu’en étant réaliste, le lectorat voit une toute petite facette d’un blogueur. Un jugement négatif ne remet donc pas en cause grand-chose de fondamental, il peut tout au plus permettre de progresser ou de prendre conscience de certaines choses.

      Merci de ton commentaire !

      Répondre à Marlène
  • Laulia blabla

    Un article vraiment intéressant, c’est vrai que lorsqu’on débute surtout quand on a aucune notion on a tendance à être souvent angoissée, mais ton article aide à relativiser. Après tout, comme tu le dit si bien notre vie n’est pas en jeu. Encore merci.

    Répondre à Laulia
    • Marlène

      Non et il y a plein d’occasions où c’est utile de se le rappeler. Quand on reçoit un commentaire négatif, qu’on a commis une erreur, qu’on se met la pression pour publier à tout prix, qu’on hésite sur une décision à prendre. Ça reste un blog. Et c’est vrai pour n’importe quel projet web : on est dans une perpétuelle démarche d’amélioration, quoi qu’il arrive !

      Répondre à Marlène
  • Maguelonne

    Tellement vrai, merci pour cet article

    Répondre à Maguelonne
  • Lisa

    C’est tellement vrai ! Cela faisait 5 ans que je rêvais de faire un blog, et 5 ans où je me lançait pas car j’avais peur, peur qu’on se moque, peur qu’on me dise que c’est « nul » etc… Et puis, un jour me je suis dis, mais fais ce qu’il te plait et te préoccupe pas des autres, et me voilà comblée et heureuse de tenir un blog ! :)

    Bisous, Lisa

    Répondre à Lisa
    • Marlène

      Tu as bien fait de te lancer (5 ans, c’est terriblement long comme attente !). Il y a toujours des gens qui émettent un avis, quoi qu’il arrive. Dans mon cas, ça porte surtout sur le ratio « trafic mensuel/revenus dégagés » car les gens s’étonnent que je ne veuille pas en faire une activité professionnelle. Il y a toujours quelqu’un qui a quelque chose à dire, quoi qu’il arrive… donc autant se lancer !

      Répondre à Marlène
  • Claude Lamarche

    Vous avez bien raison.
    Et au moins, on n’a pas de patron ou d’éditeur pour diminuer cette confiance en soi, nous faire douter encore plus qu’on ne doute.
    Merci pour les liens. J’espère que je serai acceptée au café des blogueuses. Ne vous fiez pas à mon prénom. Quoique en France, le prénom Claude est plus répandu. Enfin, je crois.

    Répondre à Claude
    • Marlène

      Un patron n’est pas censé diminuer la confiance en soi… et si c’est le cas, c’est que c’est un mauvais patron :) Il y en a, malheureusement, mais les bons existent aussi.

      Ce n’est pas moi qui gère le café des blogueuses (qui, malgré son nom, est aussi ouvert aux blogueurs) mais c’est un groupe que je trouve très bien tenu, riche en informations et en personnes prêtes à donner un avis/un coup de main sur tous les sujets. J’espère qu’il te sera utile aussi !

      Répondre à Marlène
  • Abdou Khadre DIAKHATE

    Bonjour Marlène,

    Finalement le blogging c’est comme toute expérience. Au début on a peu. Mais au fur et à mesure qu’on pratique ça devient tellement évident et naturel.

    Merci beaucoup pour cet article motivant. Je partage.

    Répondre à Abdou
  • Surunpetitnuage

    Un article vraiment très intéressant et tellement vrai.
    Le blog m’a permis de m’affirmer (un peu plus) et il m’a également aidé à avoir mon boulot. Puisque je m’occupe beaucoup du Facebook, chose qui leur a tapé dans l’oeil lors de l’entretien (alors que je suis loin d’être une pro de FB XD)

    Je suis surprise que tu n’ai pas choisi de le faire participer à L’Envers du Décor. Je trouve qu’il correspond totalement au thème du mois « Etre blogueuse »

    Des bisous Marlène.

    Répondre à Surunpetitnuage
    • Marlène

      Ah oui ? J’ai un autre article en tête pour l’Envers du Décor de ce mois-ci.

      Mon blog m’a également beaucoup servi dans un cadre professionnel :)

      Répondre à Marlène
    • Surunpetitnuage

      Moi je trouve qu’il irait très bien dans le thème ;)
      Aujourd’hui je viens de poster les 3 règles que je trouve le plus importantes pour et autour de mon blog ;) Le thème est assez large ;) Et on peut très bien réaliser plusieurs articles autour d’un même thème, il n’y a pas que moi qui puisse le faire, donc si ça te tente surtout n’hésite pas ;)

      Répondre à Surunpetitnuage
  • Lili

    Mon blog m’a clairement apporté… Si l’on m’avait dit il y a 15 ans que je n’aurais aucune difficulté à aller dans un endroit sans savoir si j’allais connaître quelqu’un sur place t que ça me serait égal… ;-)

    Répondre à Lili
    • Marlène

      Tu m’étonnes ! Je trouve que le blog est d’ailleurs un très bon sujet de conversation avec les gens que l’on ne connaît pas. Il y a souvent de la curiosité de la part des non-blogueurs par exemple, qui alimente tout de suite une discussion… et c’est ensuite plus facile d’enchaîner sur d’autres sujets.

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ Be Frenchie

    Oui Marlène, j’adhère à toutes ces idées. Un blog est un excellent outil pour expérimenter et sortir de sa zone de confort en se lançant de petits défis. Par exemple, j’ai profité de mon voyage en Thaïlande cet hiver pour faire un vlog et partager notre road avec mes lecteurs. Je suis d’un naturel timide et ne serais pas spontanément allée vers ce genre de projet. Mais ce vlog m’a vraiment aidée à être plus à l’aise face à une caméra et je pense que les bénéfices que j’en retire vont au-delà du blog lui-même.

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      C’est bien de se lancer ce genre de défi, la vidéo en est un gros quand on n’aime pas s’exposer ! J’ai déjà refusé une proposition d’interview parce que je n’aime pas être filmée. L’avantage du vlog, c’est que tu gardes quand même le contrôle sur ce que tu montres (ou pas).

      Répondre à Marlène
  • Rachel

    Un article très intéressant et qui redonne confiance, aussi ! Un blog, c’est pas mal utile pour décomplexer tout en faisant un truc qui nous passionne. C’est vrai qu’au départ ça peut être un peu démotivant de se dire que pratiquement personne ne nous lit, ou que peut-être notre personnalité ne va pas plaire… Mais il faut se dire que pour quelques personnes qui n’aimeront pas un blog ou la personne derrière, plein d’autres l’apprécieront. Et c’est toujours agréable à savoir : c’est un sacré boost en cas de doutes.

    Ce qui est bien avec ton blog c’est que tu abordes tous les aspects un peu techniques mais que tu fais aussi des articles pour avoir confiance ou ne pas se démotiver, et c’est vraiment super pour ta communauté je trouve :)

    Répondre à Rachel
    • Marlène

      Merci Rachel, je le fais parce que je pense que c’est une partie indispensable du blogging :)

      Ce que tu dis sur la « personnalité qui ne plaît pas » est très intéressant et c’est presque un débat à part entière… car je pense de mon côté qu’il faut une certaine adéquation entre notre personnalité et notre blog pour que la formule fonctionne. Par exemple, je serais incapable de tenir un blog lifestyle comme celui de Julinfinity ou de manager mes réseaux sociaux comme elle le fait, en y mettant beaucoup d’éléments personnels. Quand j’ai essayé de tenir un blog mode, ma personnalité était un « obstacle » dans le sens où elle m’empêchait d’avoir le côté « bonne copine » qui fait le succès de ce type de blog.

      En soi, ça ne veut pas forcément dire qu’on a une personnalité détestable mais simplement que certains thèmes de blog ne font peut-être pas ressortir les meilleurs aspects de nous-mêmes :) Mais ça reste mon point de vue, je ne sais pas si tu es du même avis !

      Répondre à Marlène
    • Rachel

      C’est vrai que suivant le thème du blog on peut plus ou moins mettre de notre personnalité sans que ça ne soit un obstacle, comme tu dis. Dans la mesure où on est à l’aise quand on écrit, on finit toujours par injecter un peu de notre personnalité ; que ce soit en partageant énormément d’anecdotes personnelles ou en employant un ton léger type conversation-avec-Michel (bonjour c’est moi). Et ça passe plutôt bien dans ces cas-là :)

      J’ai lu il y a un bon bout de temps déjà ton article où justement tu mentionnais ton blog mode, et c’est vrai qu’à titre personnel je n’aurais pas réussi non plus à avoir ce côté détendu, « bonne copine » dont tu parles. Ça n’aurait pas fait naturel parce que j’aurais presque eu l’impression de me forcer pour correspondre à une image. Alors que sur un sujet où on se sent vraiment dans son élément, tout de suite ça passe mieux parce qu’on arrive à concilier notre personnalité avec le sujet de notre blog sans forcing. C’est vrai qu’il y a un sacré écart entre un blog mode et un blog web / culture / voyage, du coup peut-être que c’est comme ça que tu l’as ressenti ?

      Répondre à Rachel
    • Marlène

      Je pense qu’on peut tenir un blog voyage par exemple en ayant ce côté très « bonne copine »… de la même manière que pour ma part, j’ai plutôt une approche où je partage des informations sans m’exposer à fond. C’est plus une histoire de style que de thématique, je pense.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.