Bien utiliser son blog : un livre pour ceux qui veulent (vraiment) progresser


Stéphane Briot avait vite attiré mon attention sur le web… parce que nous partageons, je crois, une même philosophie : celle du « no bullshit ». Quand il est question de blogging, il y a beaucoup de vendeurs de rêve, de gens qui vont vous promettre un avenir miraculeux (en particulier si vous achetez telle ou telle formation très chère ou tel outil indispensable). Vous pourrez quitter votre job, faire ce qui vous plaît à longueur de journée…

Beaucoup de blogueurs se cassent les dents sur ces idéaux. Parce que ça a l’air facile et qu’on ne mesure pas vraiment ce que ça signifie d’être blogueur. On oublie parfois qu’il faut du travail… Vous aurez beau acheter la meilleure tondeuse à gazon de l’univers, si vous ne la sortez jamais du garage il y a peu de chances pour que la pelouse se tonde toute seule.

En matière de blogging, vous aurez beau avoir tous les outils du monde et tous les rêves du monde, il faut aussi du travail pour progresser et développer son blog. Le « no bullshit », c’est cette philosophie qui consiste à ne pas jouer les vendeurs de rêve.

Essayer d’être réaliste sans pour autant être pessimiste : oui, dans le blogging, les belles histoires existent… mais derrière, il y a avant tout beaucoup de travail, de ténacité et de remise en question !

Stéphane Briot a publié récemment un livre intitulé Bien utiliser son blog aux Editions Eyrolles (qui est aussi disponible en ebook pour ceux qui ont une liseuse). 207 pages de conseils pour développer son blog… mais aussi un bel encouragement à l’entrepreneuriat, comme l’illustre cette mise en bouche en introduction :

« Entreprendre et créer sont intimement liés. Ils demandent du courage, de dépasser la peur de l’inconnu, pour se lancer dans une fabuleuse aventure. Le blog est l’outil quotidien de l’entrepreneur moderne. Un outil ordinaire pour un quotidien extraordinaire ».

Bien utiliser son blog, Stéphane Briot
Bien utiliser son blog, Stéphane Briot

Quels sujets sont abordés dans ce livre ?

Bien utiliser son blog comporte 10 chapitres, un abécédaire du blogging mais aussi une trentaine de pages de conseils dispensés par Laurent Bourrelly, une référence en matière de SEO (référencement naturel).

Contrairement au livre Blog It Yourself que j’avais évoqué sur No Tuxedo et qui s’adressait vraiment à une cible amateur, Bien utiliser son blog est plutôt destiné aux entrepreneurs individuels et aux TPE ainsi qu’aux blogueurs qui ont envie d’une approche un peu plus rigoureuse de cette activité. Pour autant, ça reste un livre très accessible.

Chapitre par chapitre

Il est d’abord question du numérique dans son ensemble… car dès lors que vous ouvrez un blog, vous plongez dans un écosystème qui nécessite de penser un peu différemment de ce que l’on vous a appris. Si vous avez déjà un blog, vous le savez : on ne peut pas raisonner de façon hermétique, en se focalisant sur une seule discipline. Le blogueur doit apprendre à concilier la rédaction, la technique, la communication, le marketing… et derrière tout ça, se pose une question centrale : pourquoi ?

Stéphane Briot vous invite à y réfléchir car c’est en sachant où vous allez que vous établirez plus facilement le contact avec ceux à qui vous souhaitez parler sur votre blog.

Le chapitre suivant vous aide à mieux définir les contours de votre projet : à qui vous adressez-vous ? Quelles actions devez-vous entreprendre pour y parvenir et quand les effectuer ? Quelles compétences cela mobilise et avez-vous ces compétences ou pas ? Comment mener à bien votre projet et avec quels moyens ?

Le chapitre 3 évoque la façon de faire connaître son entreprise (et la place du blog dans tout ça !). Il incite à s’interroger sur des questions qui peuvent sembler basiques mais qui sont néanmoins très structurantes pour un projet : qui ciblez-vous ? Parler à un novice et à un expert n’est pas la même chose ! Comment envisage-t-on sa fréquence de publication ? Qui sont les concurrents ?

Stéphane Briot vous donne des conseils pour créer ce qu’on appelle des personas, c’est-à-dire des profils correspondant à vos « lecteurs types ». Un moyen efficace de proposer des contenus mieux ciblés et plus pertinents !

Les chapitres 4 et 5 évoquent le contenu et le référencement : on y trouve des conseils concrets pour partir sur de bonnes bases. Vous apprendrez par exemple comment utiliser le storytelling pour raconter de belles histoires (même sur des sujets qui, a priori, ne s’y prêtent pas), comment procéder pour structurer un article efficacement…

Le chapitre 6 traite de la conversion. Le blogueur amateur s’en préoccupe peu mais pour un professionnel qui tient un blog, c’est un indicateur de performance essentiel. Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec le vocabulaire marketing, la conversion est ce moment où le visiteur anonyme de votre site fait une action qui l’engage vis-à-vis de vous.

Selon votre objectif, la conversion peut être le fait de remplir un formulaire de demande de devis, de faire un achat en ligne, de s’abonner à une newsletter ou à une offre. Ce chapitre vous propose des conseils très concrets pour créer un formulaire de capture d’e-mails qui fonctionne, une page de capture efficace, tout en passant outre la peur d’être intrusif.

Le blogging, une histoire de relation
Le blogging, une histoire de relation

Il est ensuite question des réseaux sociaux et de la façon de les utiliser pour gagner en visibilité. Trop souvent, les blogueurs se précipitent à créer des comptes sur tous les réseaux et à mettre en place des solutions d’automatisation pour animer ces comptes. Puis ils attendent l’arrivée massive des abonnés… pour déchanter en réalisant que le compteur ne grimpe pas ! Stéphane Briot vous donne justement des conseils pour avoir un message cohérent et bien choisir les réseaux sur lesquels vous vous impliquez.

Le chapitre suivant vous permet d’aller plus loin dans la création d’une relation avec votre public. Là où le blogueur amateur peut se contenter d’être présent sur les réseaux sociaux et de répondre à ses commentaires, le professionnel doit aller plus loin pour nourrir sa communauté et pour mieux la cibler. Ça peut passer par des contenus exclusifs, par le recours à un auto-répondeur et à la création de scénarii de contenu : vous allez segmenter votre liste d’abonnés en fonction de ce qui les intéresse afin de proposer des contenus très ciblés à chacun.

Le chapitre 9 évoque un aspect important auquel beaucoup de blogueurs pro doivent se frotter tôt ou tard : la création d’un contenu à très forte valeur ajoutée type e-book ou livre blanc, à proposer en cadeau à ses abonnés ou à vendre sur son blog.

Le dernier chapitre, enfin, vous propose une liste d’outils et de ressources avec, à chaque fois, les prix et l’intérêt (plus ou moins grand) à utiliser ces outils.

Le tout est complété par un abécédaire du blogging… qui est presque un petit précis de philosophie du blogueur ! Au lieu de se lancer dans des définitions (que l’on pourrait lire partout ailleurs), Stéphane Briot vous fait réfléchir. Par exemple, à la lettre N, il propose le mot « nouveauté »… et attire votre attention sur le risque qu’il y a à vouloir sans arrêt modifier son blog, ajouter des fonctionnalités et changer de design. « Vos visiteurs viennent pour votre contenu, pas pour faire joujou avec des fonctions inutiles ».

La conclusion du livre s’inscrit dans le même esprit que le reste, réaliste et bienveillant à la fois. Je me permets d’en extraire cette jolie citation :

« Le blogging reste et restera une aventure humaine. Il ne crée aucun miracle, ne nous donne aucune recette magique, mais véhicule vos idées, illustre votre volonté d’apprendre, de mettre en pratique, d’échouer, de recommencer, de réussir. En un mot, il personnifie votre ténacité ».

Une contribution de taille sur le référencement

Le bonus est de taille : un gros chapitre écrit par Laurent Bourrelly qui vous présente les grandes lignes de ce qu’il faut savoir pour débuter en référencement naturel. En quoi ça consiste ? Qu’est-ce qui peut, concrètement, compliquer la tâche des moteurs de recherche sur votre blog ? Comment choisir ses mots clés ? Donner une bonne URL à ses pages ? Que signifie la notion de qualité ? Faut-il faire son référencement soi-même ou déléguer ça à un expert quand on est un professionnel ?

Bien sûr, en 30 pages, ce chapitre n’a pas la prétention de vous révéler toutes les arcanes de la discipline… mais il vous donnera une bonne assise pour comprendre comment ça fonctionne et, peut-être, attiser votre curiosité d’en savoir plus !

Que penser du livre « Bien utiliser son blog » ?

BIEN UTILISER SON BLOG EN BREF
Note – ★★★★☆ (4/5)
TitreBien utiliser son blog.
AuteurStéphane Briot.
Taille du livre207 pages.

Je le veux au format papier
Je le veux en ebook

Je vous conseille ce livre parce qu’il ne contient pas de recette toute faite ou de méthode miracle. Vous trouverez partout sur le web des discours pleins de paillettes si vous avez envie de rêver… mais trop souvent, ils vous détourneront de l’essentiel : le rôle que VOUS avez à jouer dans votre succès.

VOUS êtes l’artisan, le chef de projet, la force directrice qui peut emmener votre blog très loin.

Stéphane Briot utilise un exemple que je trouve très parlant : il explique que n’importe qui peut trouver sur le web une recette de cuisine imaginée par un grand chef étoilé… mais de là à réussir à la reproduire à l’identique chez soi, avec les mêmes saveurs, il y a un monde !

La recette n’est rien sans un travail derrière… et le livre « Bien utiliser son blog » est là pour vous guider dans ce travail. Il vous pose des questions précises, comme si un coach était à vos côtés pour vous aider. On trouve aussi de nombreux témoignages d’entrepreneurs qui bloguent, des fiches pratiques, des liens pour profiter de ressources supplémentaires en ligne…

C’est un livre pensé pour les indépendants et les petites entreprises et les solutions proposées sont réalistes pour ce public. On ne vous parlera pas d’investir dans des outils à plusieurs centaines d’euros par mois et là où d’autres verraient ces ressources limitées comme un obstacle, Stéphane Briot vous dit : « Votre budget est limité ? Soyez malin, créatif, inventif, persuasif ! »

Passion et motivation

J’entends souvent des blogueurs amateurs opposer leur façon de bloguer à celle des professionnels, comme s’il s’agissait de deux sphères séparées. En lisant ce livre et les nombreux témoignages qu’il contient, vous constaterez qu’un professionnel peut avoir le même engouement et le même plaisir à publier sur son blog qu’un amateur. La passion est omniprésente dans les interviews, indépendamment des enjeux économiques qu’il y a derrière un blog.

Pour finir, ce n’est pas un livre de tutoriels (pour ça, il y a de nombreux sites web !) mais plutôt un livre qui vous aidera à adopter des attitudes gagnantes, à vous glisser dans la peau d’un entrepreneur en mettant de côté vos craintes. Un livre qui vous donnera de la motivation et vous montrera comment la canaliser dans le bon sens pour éviter de vous disperser dans mille directions qui n’en valent pas la peine.

Ensuite, à vous de faire le travail pour construire votre projet ! Chaque blog est unique, après tout :)

Vous pouvez commander le livre Bien Utiliser son Blog au format papier ou en ebook ou le trouver chez votre librairie ! Sur Amazon, vous pouvez lire quelques pages pour vous faire une idée du contenu. A glisser dans sa valise en prévision des jours fériés et des vacances qui s’annoncent pour beaucoup ;)

Si vous avez lu le livre, qu’en avez-vous pensé ? Si vous ne l’avez pas lu, est-ce le genre de lecture qui vous attire ? Qu’est-ce qui vous freine en tant qu’entrepreneur ou en tant que blogueur ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “Bien utiliser son blog : un livre pour ceux qui veulent (vraiment) progresser

  • Olivier de epargnersanssepriver.com

    Bonjour,
    Très bon article qui m’a donné envie d’acheter le livre. Le blogging est un vrai travail, il faut maitriser la qualité des articles, le design, la pub…. Et c’est vraiment dur d’être vu dans cet immense océan qu’est le net!
    Merci pour ton blog
    a+

    Répondre à Olivier
    • Marlène

      Je pense effectivement qu’aujourd’hui il faut fournir du travail pour être visible… et le fournir dans la bonne direction pour avoir les résultats qu’on attend. Par exemple, ça ne sert à rien de vouloir du trafic si on ne sait pas quoi en faire.

      Répondre à Marlène
  • Yushing

    Encore un article qui tombe à pic, et hop, dans la TO READ list (et je reviendrai partager mon avis sur ce livre), merci Marlène !

    Répondre à Yushing
  • Laura

    Merci beaucoup Marlène pour cet article !!
    En dehors du fait que le livre a l’air super et que je l’achèterai dans les semaines à venir, je trouve génial d’aborder l’envers du décor de la vie des blogueurs. Je voulais donc revenir un peu plus en détail sur ce que tu développes dans ton introduction.
    Je suis blogueuse depuis 3 ans, dont deux ans et demi en parallèle de mes études et blogueuse « à plein temps » depuis six mois. Régulièrement dans des conversations, je suis confrontée aux remarques parfois désobligeantes de personnes qui ne perçoivent que la face immergée de l’iceberg du métier de blogueur.
    « Oui mais toi tu te lèves pas à 6 heures du matin… »
    « Oui mais toi tu as pas de patron sur le dos pour te dire quoi faire… »
    « Et toi tu gagnes plus d’argent que moi ! »
    Les gens n’ont absolument aucune idée du travail qui se cache derrière pour réussir, aucune idée des sacrifices que ça implique et des angoisses qui sont liées à ce mode de vie. Beaucoup vivent ça comme une injustice et nous imaginent gagner des milliers d’euros en postant quelques photos sur Instagram et en sirotant des cocktails sur des plages paradisiaques (je suis blogueuse voyage ;) ). Comme tu dis, la faute aux vendeurs de rêves qui parviennent malheureusement à ancrer cette image faussée du blogueur dans l’imaginaire collectif. Si je devais établir un ratio, les voyages ne dépassent pas 10/15% de mon temps. Les 90% restants sont consacrés au boulot, à l’écriture, au codage, aux réseaux sociaux, à la réactualisation des articles, aux traitements photo et vidéo, aux idées d’élargisement de mon activités etc etc…
    Aucun métier n’est parfait et surtout pas celui de blogueur.
    Etre blogueur, c’est surtout travailler des jours entiers seul, derrière son ordinateur, c’est avoir la responsabilité de sa vie professionnelle qui repose entièrement sur ses épaules (chose commune à tous les entrepreneurs), c’est accepter de vivre dans une certaine instabilité (que se passe-t-il en cas de gros problème technique, en cas de piratage, comment se reconvertir dans 5 ou 10 ans…). Bref, bien plus qu’un commentaire, c’est un véritable livre qu’il faudrait écrire là dessus ^^
    En tout cas, ça fait beaucoup de bien de lire des propos censés sur l’envers du décor !!
    A bientôt,

    Laura

    Répondre à Laura
    • Marlène

      Hello Laura, merci beaucoup pour ce témoignage tellement nécessaire et passionnant ! J’ai entendu les mêmes préjugés à l’époque où je vivais d’un site web sur un artiste… et la question récurrente était souvent « Mais sinon, quand est-ce que tu trouves un vrai job ? »

      Dans un sens, il est positif de rêver car le rêve peut être un moteur formidable et un blog est une source incroyable de confiance en soi, de motivation et de rencontres. Le problème réside plus souvent dans les chemins empruntés pour arriver au rêve qui est le sien. Beaucoup s’imaginent que c’est une route plate et parfaite, évidente, où l’on dévore les kilomètres dans sa grosse berline climatisée :)

      En réalité, pour avancer, il faut donner de sa personne, travailler (beaucoup), il y a des moments où on crève un pneu et où il faut déployer de l’énergie et de la créativité pour reprendre la route… Quand le résultat dépasse les espérances, on l’apprécie d’autant plus mais il serait illusoire de croire qu’il est facile à atteindre.

      Répondre à Marlène
    • Idéesosez

      Salut Laura si tu n’y vois pas d’inconvénient je serais ravie d’échanger avec toi. Car etudiante également je souhaite blogger en parrallele des études mais je ne sais pas vraiment comment m’organiser. Peut-être pourrait tu me conseiller. Merci d’avance

      Répondre à Idéesosez
    • Marlène

      Si tu veux, n’hésite pas à lire mes conseils d’organisation. J’ai un travail salarié en plus de mes 3 blogs donc pas mal de challenges d’organisation dont j’ai parlé ici :)

      Répondre à Marlène
    • IdeesOsez

      Ok d’accord super merci!

      Répondre à IdeesOsez
  • Et dans ces mots

    Article particulièrement intéressant !
    Je garde cette idée de livre dans un coin de ma tête !

    Répondre à Et
  • Lisa

    Je ne connaissais pas ce livre, il a l’air vraiment intéressant ! J’avais acheté Blog It Yourself, il était bien mais je trouve qu’il ne rentrait pas non plus entièrement dans le concret ! Je pense que je vais tester ce livre :)

    Bisous, Lisa

    Répondre à Lisa
    • Marlène

      Hello, je ne sais pas ce que tu entends par « le concret »… mais quoi qu’il arrive, un livre ne pourra jamais à mon sens livrer une approche vraiment pratico-pratique (tutoriels, etc) parce que le web évolue trop vite pour ça. C’est tout l’intérêt d’avoir des ressources complémentaires autour.

      Ce qui est intéressant à mon sens aujourd’hui, c’est d’acheter un livre parce qu’il te met sur la bonne piste, t’explique des concepts et t’amène à te poser des questions sur des domaines précis auxquels tu n’aurais pas forcément pensé de toi-même. Ensuite, pour une approche peut-être plus concrète, c’est bien de faire la démarche de compléter ses recherches sur les sujets qui t’intéressent, sur les domaines que tu maîtrises moins bien.

      Blog It Yourself ne vise pas la même cible d’après moi, c’est un livre pour les blogueurs amateurs et débutants, qui bloguent par plaisir, mais pas un livre adapté à des gens un peu plus experts ou à une cible qui blogue dans un cadre pro. Chacun son public :)

      Répondre à Marlène
  • Geekette At Home (@geekettehome)

    article très intéressant, j’ai commencé ce livre il y a quelque temps mais je ne les pas fin par manque de temps…mais il m’a l’air intéressant pour ce que j’en ai lu !

    Répondre à Geekette
    • Marlène

      Je trouve qu’il permet vraiment de se poser les bonnes questions !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.