Avantages et inconvénients d’un blog professionnel : de l’importance des nuances !


Quand on me parle de créer un blog professionnel, beaucoup de profils très différents me viennent à l’esprit.

  • Il y a cette personne qui aimerait professionnaliser son blog, s’y dévoue corps et âme mais n’en tire que de petits revenus ;
  • Il y a ce blogueur professionnel qui s’épanouit pleinement dans son activité et a su trouver un bon équilibre entre des revenus confortables et un investissement en temps raisonnable ;
  • Il y a des gens comme moi, qui ont un job salarié et monétisent leur blog à côté.
  • Il y a le cas, un peu différent, du blog d’entreprise qui vise à donner à une société plus de visibilité en prodiguant des conseils et des informations utiles aux (futurs) clients ;

La notion de blogging professionnel couvre aujourd’hui des réalités multiples et se retrouve parfois très caricaturée. Tous les blogueurs pro sont loin d’écrire depuis une plage paradisiaque du bout du monde, de gagner 100000 euros par an… le tout en travaillant 4 heures par semaine ! Et tout le monde n’aspire pas à mener une vie de digital nomad !

Mains de femme sur un clavier

Une chose est sûre : la clé de la rentabilité n’est pas toujours facile à trouver. Beaucoup de blogueurs arrivent à générer quelques centaines d’euros par mois mais de là à gagner suffisamment pour remplacer un salaire, et ce de manière suffisamment régulière pour pouvoir compter sur ce revenu, il y a une marge.

Derrière la diversité des profils, des envies et des expériences, quels sont les avantages et inconvénients d’un blog professionnel ? Dans cet article, je vous propose quelques pistes de réflexion qui vous aideront peut-être à établir la place que prend votre blog dans votre vie et votre carrière !

1. Avantages d’un blog professionnel

La liberté de choisir son sujet

Un blog professionnel est à l’image de n’importe quelle création d’entreprise : il prend appui sur un sujet qui vous fait vibrer. Si vous connaissez des chefs d’entreprise dans votre entourage, vous avez peut-être remarqué à quel point ils sont intarissables quand ils parlent de leur business : ils s’intéressent à leur secteur, à ses évolutions, à toutes les opportunités de faire grandir leur société, à l’entrepreneuriat lui-même… Souvent, ils travaillent sans relâche parce qu’ils sont animés par la passion.

Créer un blog professionnel, c’est se donner cette chance de prendre du plaisir dans ses missions quotidiennes.

S'épanouir dans son projet professionnel
S’épanouir dans son projet professionnel

La multiplicité des sources de revenus

Il existe de multiples manières de rentabiliser un blog professionnel : au-delà des méthodes « passives » de publicité et d’affiliation, on peut proposer des produits ou des services, monter des formations, vendre son expertise à des tiers et les accompagner sur leurs propres projets…

La plupart des sujets se prêtent à une multitude de possibilités de monétisation. Prenons l’exemple du jardinage : en apparence, c’est une activité aux antipodes du monde digital puisqu’elle se pratique dans la nature ou sur un balcon. Pourtant, un blog de jardinage pourrait tout à fait proposer…

  • Des articles de conseils contenant des liens affiliés pour choisir le bon matériel de jardinage en fonction de ses besoins ou les bonnes plantes selon la saison et l’ensoleillement du terrain…
  • De la publicité via une régie publicitaire ;
  • Des ateliers « physiques » permettant aux débutants d’apprendre à jardiner ;
  • Des cours en ligne pour apprendre le jardinage : savoir réaliser une bouture, un potager de balcon, etc.
  • Offrir un service d’aménagement paysager : concevoir pour des tiers le plan d’aménagement d’un jardin ou d’un balcon.
  • Offrir un service de « personal shopper » axé sur le jardinage : après étude d’un projet, aller acheter le matériel, les plantes ou les graines dont votre client a besoin pour mettre en oeuvre son idée.

Vous pouvez faire évoluer vos sources de revenus au fil du temps et choisir à tout moment la direction dans laquelle vous voulez aller.

On peut « activer » certaines méthodes de monétisation en fonction de son ambition (activité secondaire ou principale), du temps dont on dispose et de ses propres points forts.

Tirer profit de ses atouts

Parfois, on rêve devant les personnes que l’on admire… On aimerait avoir l’éloquence d’untel, la facilité d’untel à nouer des relations, la plume d’untel…

Pensez à vous : vous avez forcément des atouts. On vous dit pédagogue, optimiste, inspirant, doué avec les mots et/ou avec les gens. La clé est EN VOUS et créer un blog professionnel permet de prendre appui sur vos forces pour en tirer le meilleur.

En réalité, c’est ce que nous devrions tous essayer de faire dans notre carrière : aller vers les emplois qui nous font grandir, les expériences qui nous tirent vers le haut, qui exploitent le meilleur de nous-mêmes… Ce n’est pourtant pas si évident : le marché de l’emploi pousse parfois à accepter des missions qui mettent vos valeurs à l’épreuve ou qui ne tirent pas suffisamment profit de vos compétences.

Créer un blog professionnel, c’est choisir dans quelle direction vous partez… et faire en sorte que cette direction s’inspire directement de vos atouts.

Accrochez-vous à vos forces
Accrochez-vous à vos forces

Votre blog professionnel peut évoluer

Un blog professionnel est une véritable entreprise et si vous le voyez comme tel, vous pouvez aussi envisager une foule d’évolutions.

On peut investir dans son blog pour accélérer son développement, on peut se faire aider par des professionnels sur les aspects avec lesquels on est moins à l’aise, on peut chercher à nouer des contacts pour apporter de nouvelles perspectives à son projet, on peut même embaucher, faire passer son blog d’une dimension virtuelle à une dimension réelle à travers des ateliers ou un lieu…

Le blog professionnel, une source d’épanouissement

Comme toute entreprise, un blog professionnel peut être une grande source d’épanouissement. Il y a d’abord le sentiment d’accomplir quelque chose par soi-même, de récolter directement au quotidien les fruits de son travail, d’investir son énergie au service de sa propre réussite…

Ensuite, il y a le sentiment très gratifiant d’être utile aux autres, de pouvoir leur apporter des connaissances, des compétences ou de l’inspiration.

Travailler sa réputation

Un blog professionnel vous offre aussi l’opportunité de mettre en avant vos compétences : des « hard skills » (compétences techniques, comme le fait d’acquérir une expertise en référencement, en community management, etc) mais aussi beaucoup de « soft skills » (des compétences humaines et personnelles : savoir communiquer, faire preuve de débrouillardise, s’organiser, gérer son temps, expérimenter, faire face au stress et à l’échec, transmettre des connaissances, développer sa créativité, faire preuve de curiosité)…

C’est donc une activité que vous pouvez mettre au service de votre image ou de celle de votre marque.

Humaniser votre activité

Dans la vente comme dans la lecture, l’émotion joue un rôle primordial. Difficile de se plonger dans un article qui ne provoque rien en nous, ni intérêt ni sentiment. Difficile d’acheter un produit ou un service auprès d’une marque à laquelle on n’accorde pas un minimum de confiance.

Un blog constitue justement un support de choix pour tisser ce lien, comprendre ce qui anime vos lecteurs et faire évoluer votre activité en en tenant compte.

Tisser des liens à travers un blog professionnel
Tisser des liens à travers un blog professionnel

Un blog demande peu d’investissement au départ

Par comparaison avec d’autres formes d’entrepreneuriat, un blog professionnel est relativement peu coûteux : un hébergement et un nom de domaine, un thème et un logo pour créer rapidement une identité visuelle qui inspire confiance… et l’on peut (en théorie) se lancer.

Pour ma part, je conseille néanmoins d’investir un peu plus au départ quand il s’agit d’un projet professionnel, par exemple :

  • Pour se former (à la rédaction web par exemple) afin d’éviter de produire beaucoup de contenus dans le vent, sans réel impact sur le trafic (on trouve aujourd’hui de nombreux MOOC sur le web, j’utilise beaucoup le site Udemy pour ma part quand je désire me former) ;
  • Pour éviter de partir sur de mauvaises bases techniques (certains entrepreneurs se lancent sur des plateformes dont ils réalisent rapidement les limites… et devoir gérer une migration de site, un changement de plateforme alors que ça fait déjà quelques mois que l’on développe son activité est rarement encourageant) ;
  • Pour créer une « traction » sur son site : que ce soit en développant ses réseaux sociaux, en créant une campagne de publicité Facebook ou AdWords, en lançant une newsletter bien segmentée avec différents scénarios selon le profil de l’abonné, on peut se constituer une base de « fans » engagés.

Une immense source de trafic

Pour certaines entreprises, un blog professionnel génère encore plus de trafic que le site de l’entreprise lui-même. Un blog bien référencé peut toucher une cible extrêmement large, à l’instar de mon blog voyage qui excède aujourd’hui 100 000 lecteurs uniques par mois. De tels chiffres sont assez fascinants quand on pense à l’investissement minime qu’il y a en face. Quel média permettrait aujourd’hui d’avoir autant de visibilité pour un tout petit budget ?

Bien sûr, il faut du temps pour développer son référencement et dans le cas d’un projet professionnel, il peut être intéressant d’envisager aussi du référencement payant (campagne Google AdWords, Bing Ads) pour susciter rapidement du trafic sur des pages de vente de produits ou services. Mais une fois que vos articles commencent à attirer des visiteurs, votre croissance peut être régulière et continue.

Les inconvénients d’un blog professionnel

Même si, par passion, j’ai envie de vous dire qu’un blog présente énormément d’avantages, il faut reconnaître que le support va aussi de pair avec quelques contraintes.

Un blog demande du temps

Je reçois via No Tuxedo un nombre incalculable de messages qui me parlent d’un manque de trafic, d’un blog qui ne décolle pas ou qui ne rapporte pas assez… et souvent, ces messages concernent des blogs qui ont seulement quelques mois d’existence.

Développer son trafic et faire en sorte qu’il génère des revenus ne se fait pas en un jour et, d’autre part, exige tout de même quelques compétences et une vraie réflexion stratégique. Il faut avoir une certaine aisance à l’écrit, savoir parler le langage des internautes et bien cibler les sujets que l’on traite.

Écriture web

La rentabilité d’un blog professionnel ne va pas de soi

Ce n’est pas parce que l’on a du trafic que l’on a un blog rentable.

Il faut avoir en tête le consumer journey, le parcours que suit l’internaute avant de devenir un client de vos produits ou services : certaines personnes sont vraiment au tout début de leur recherche d’informations et ne savent même pas qu’elles ont besoin de vous alors que d’autres pourraient très rapidement acheter, il ne leur manque que quelques éléments pour prendre une décision.

Si vos contenus ne ciblent qu’une partie du consumer journey, vous pouvez justement passer à côté de ces internautes prêts à convertir… et avoir un problème de rentabilité.

De même, bien d’autres éléments entrent en jeu dans la rentabilité d’un blog : l’intérêt du produit ou service proposé, le ratio entre l’énergie que ça vous demande et les revenus que vous en tirez, la régularité des rentrées d’argent, l’équilibre entre différentes sources de revenus afin de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Ça exige une vraie sensibilité commerciale et échanger avec d’autres entrepreneurs peut vous apporter un regard intéressant sur votre projet.

Par ailleurs, comme beaucoup d’activités indépendantes, la rentabilité peut être irrégulière et exige une bonne gestion financière pour lisser ses revenus sur l’année.

Le blogging est souvent une activité solitaire

Il existe aujourd’hui plein de solutions pour ne pas s’isoler quand on tient un blog : échanger avec d’autres blogueurs, rejoindre des groupes Facebook pour entrepreneurs, voir s’il existe dans votre ville ou votre région des initiatives en faveur de la création d’entreprise…

Néanmoins, une large part de l’activité de blogueur professionnel est solitaire. Le blogging exige tellement de compétences différentes qu’il est presque impossible de trouver une personne « multifonction » pour vous accompagner aussi bien sur la technique que sur la dimension commerciale, sur le référencement que sur les réseaux sociaux. Votre réussite dépend donc très largement de votre propre motivation à vous former et à avoir une vision stratégique.

La solitude du blogueur professionnel
La solitude du blogueur professionnel

Un blog professionnel exige beaucoup d’organisation

Il est très facile de disperser ses efforts quand on tient un blog, de passer beaucoup de temps sur des points de détail et de perdre de vue sa « vision d’ensemble ». Apprendre à s’organiser, à prioriser ses tâches, à porter un regard critique sur soi-même pour identifier des leviers d’amélioration, me semble indispensable pour avancer.

Il faut savoir poser des limites

Un blog peut vite devenir un gouffre en matière de temps passé… et vous devez apprendre à vous préserver pour ne pas exploser en vol !

Se préserver, c’est savoir poser des limites claires entre le fait de donner des conseils gratuits et le fait d’effectuer gratuitement des prestations payantes !

Quand vous tenez un blog voyage par exemple, vous allez souvent recevoir des demandes de personnes qui veulent que vous organisiez complètement leur itinéraire. Voici un exemple de message que j’ai reçu récemment :

« Bonjour, je veux partir à Londres avec mon mari et mes deux ados de 11 et 15 ans. Quel titre de transport faut-il acheter, quelles activités nous pouvons faire pendant 5 jours et quels sont les prix ? Vous nous conseillez de loger où pour un budget raisonnable ? »

D’un côté, c’est extrêmement flatteur car on se dit que la personne nous considère comme légitime pour l’aider à préparer et réussir ses vacances… la tentation est donc très grande de lui rendre service en répondant à ses questions !

Mais en se faisant l’avocat du diable, ce qu’elle demande est le travail d’une agence de voyage… et concocter un itinéraire aux petits soins pour une personne que l’on ne connaît pas exige d’en savoir un peu plus : qu’est-ce qu’un « budget raisonnable » ? Quel genre d’activité aime la famille ? Répondre à ce genre de questions exige beaucoup de temps et si vous n’apprenez pas à poser des limites, vous pouvez vite être débordé par les sollicitations… avec l’impression de donner beaucoup sans recevoir autant en retour !

Se préserver quand on tient un blog, c’est aussi savoir s’arrêter et ne pas sacrifier sa vie privée pour le blogging. Avoir la tête dans le guidon est le meilleur moyen de ne plus prendre assez de recul sur son activité, au risque de perdre le fil de sa stratégie et de s’épuiser à la tâche.

Un blog professionnel n’a pas les mêmes enjeux qu’un blog amateur

Ça paraît évident mais c’est important de le rappeler : quand on choisit d’essayer de vivre d’une activité, ça peut transformer un peu la manière de la pratiquer. Là où, en tant qu’amateur, vous avez la liberté d’écrire sur les sujets qui vous passent par la tête sans pression, un blog professionnel implique de générer des revenus assez réguliers pour payer vos charges au quotidien…

Ça peut vous pousser à produire parfois des contenus dans une perspective « stratégique », à vous pencher sur des tâches qui ne vous passionnent pas en attendant le jour où vous aurez peut-être les moyens de les déléguer à un tiers ou à écrire même si l’envie n’est pas franchement au rendez-vous.

Des perspectives qui peuvent évoluer au fil du temps

Je crois pour finir qu’au-delà des avantages et inconvénients d’un blog professionnel, il est primordial de garder beaucoup d’humilité. On ne sait jamais tout, on peut faire des erreurs, traverser des moments de découragement… et c’est grâce à l’humilité que l’on peut éviter de s’acharner dans une direction qui ne fonctionne pas pour profiter pleinement de tous les avantages du blogging et de la liberté qu’il offre !

Pour ma part, la monétisation n’est pas quelque chose que j’ai pris au sérieux dès la création de mes blogs. Il n’y avait pas de stratégie ou de désir de gagner « assez pour quitter mon job ». Comme beaucoup, j’ai commencé par passion, en investissant du temps, et l’opportunité de rentabiliser en partie ce temps s’est présentée au fil des années…

Aujourd’hui, ça reste une activité complémentaire et j’ai parfois l’impression de tirer le meilleur des deux mondes : la stabilité du salariat et le plaisir de gérer des blogs sur des sujets qui me passionnent, sans aucune pression. Mes revenus actuels ne seraient pas suffisants pour en vivre « l’esprit tranquille » en région parisienne (coucou le coût de la vie à Paris !), car je ne propose ni produit ni service… mais ils constituent un complément de revenus très attractif pour réaliser de beaux projets !

Est-ce que l’idée d’être blogueur professionnel vous attire ? Quels avantages et inconvénients trouvez-vous à ce métier ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

6 commentaires sur “Avantages et inconvénients d’un blog professionnel : de l’importance des nuances !

  • Bernie

    Bonjour Marlène,
    Comme toujours ton article est complet et très bien argumenté, chacun peut ainsi faire ses propres choix en fonction de ses objectifs.
    J’ai un souci de vocabulaire avec « Blog professionnel » qui s’oppose à « Blog amateur », la différence entre les deux est que le premier a pour but d’être une activité rémunérée, ce qui n’est pas le cas du second. Ceci étant un « blog amateur » peut avoir exactement le même contenu, la différence se situant uniquement sur l’aspect financier.
    De ce fait je préfère parler de « Blog à vocation bénévole » et de « Blog à vocation commerciale ».
    je ne sais pas si j’ai été très clair.
    Qu’en penses-tu ?

    Répondre à Bernie
    • Marlène

      Hello Bernard, je trouve que la distinction entre les deux est plus complexe… car il y a des blogs qui prennent un virage professionnel alors que ce n’était pas prévu au départ :) C’est le cas typique du blog ouvert « à vocation bénévole » et qui acquiert une notoriété telle que la personne décide d’en faire un métier à part entière ou du moins, une partie de son métier.

      En revanche, je te rejoins sur le fait que le contenu peut avoir le même niveau de qualité, que l’on soit amateur ou pro. A mon sens, ce qui peut changer est plutôt le fait de mettre un peu plus de réflexion stratégique derrière. Pour prendre un exemple : je suis allée en voyage à Nuremberg il y a 2 ans, ce n’est pas du tout une ville populaire auprès des touristes et en soi, je suis contente de parler de ce type de destination qui sort des sentiers battus. Mais si mon blog était mon job, il y aurait une question en toile de fond : est-ce une destination qui peut me rapporter de l’argent ? Est-ce que ce contenu peut pousser les gens à faire appel à mes services ?

      Et je me dis que ces questions induisent potentiellement, parfois, un regard différent sur ce qu’on poste voire un contenu différent (par exemple, poster sur des sujets un peu plus « grand public » pour contrebalancer les sujets de niche).

      Répondre à Marlène
  • Christian

    Bravo et merci pour cette belle analyse. Je suis encore presque débutant avec mon blog qui aura deux ans au mois d’août. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le côté épanouissement. J’ai la chance de rencontrer des gens fabuleux, de découvrir des sites magiques et de pouvoir partager tout cela. Mon blog dédié au patrimoine est donc un blog moins recherché qu’un blog voyage, mais je suis très heureux de voir le nombre de lecteurs grandir chaque mois. Je ne pense pas devenir pro mais bon seul l’avenir me lève dira…

    Répondre à Christian
    • Marlène

      Bonjour Christian, merci pour le message ! Je suis ravie de voir des gens se lancer sur des sujets comme le patrimoine… car c’est l’occasion d’explorer le monde autrement, de prendre le temps de se renseigner ce que l’on ne fait pas toujours quand on visite. J’aime cette approche et clairement, quel que soit le sujet, le trafic n’est pas une fin en soi.

      Répondre à Marlène
  • Ornella

    C’est vrai que c’est pas de tout repos, moi j’ai du mal à mettre un compte de temps correct dans la gestion de mon blog pro. J’y bosse beaucoup mais j’adore.

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Le côté « ratio » entre temps passé et rentabilité peut s’apprendre… j’avais tendance à ne pas en tenir compte et à force de côtoyer des profils commerciaux et financiers, j’ai fini par me faire à l’idée d’en tenir compte :) Mais en réalité ce qui est important c’est d’être à l’écoute de soi-même pour ne pas ressentir de frustration ou d’épuisement !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.