Qu’est-ce qu’un CMS : définition et avantages quand on veut créer un site facilement


Vous avez peut-être déjà entendu parler de « CMS »… et peut-être que vous vous êtes déjà posé la question : qu’est-ce qu’un CMS et à quoi cela peut-il donc me servir ? Pour le comprendre, il faut remonter le temps !

Dans les années 90, la plupart des gens qui souhaitaient créer un site Internet devaient apprendre les rudiments du langage HTML et tâtonner de longues heures pour produire un résultat souvent grossier voire parfaitement affreux. Pour le plaisir, voici à quoi ressemblait la page du moteur de recherche Lycos (une référence !) en 1999.

Le design était une préoccupation très secondaire à une époque où, de toute façon, les pages mettaient une éternité à charger en l’absence d’ADSL ou de fibre optique. Bon, à part les gifs animés clignotants à paillettes qui étaient le must-have la honte du design mais on va dire qu’on les a oubliés, hein ?

Le moteur de recherche Lycos en novembre 1999

Cette parenthèse dinosaure étant faite, on constate à quel point la manière de diffuser de l’information sur le web a évolué, passant en quelque sorte d’une diffusion « experte » à une diffusion « démocratisée ».

  • Avant : diffusion verticale : le webmaster était vraiment le maître du jeu. Il avait des connaissances techniques, graphiques qui lui permettaient de mettre du contenu à disposition des visiteurs d’un site.
  • Aujourd’hui : diffusion horizontale : n’importe qui ou presque peut mettre en ligne un blog et écrire dessus, beaucoup d’internautes mettent en place des projets communs (wikis, forums, etc), mutualisent leurs compétences pour plus de partage. Il n’y a plus la même frontière qu’avant entre « l’expert du web », seul habilité à gérer un site, et le commun des internautes.

Cette démocratisation a principalement été permise par l’apparition de dispositifs qu’on appelle les CMS. CMS signifie « Content Management Systems » (systèmes de gestion de contenus). Aujourd’hui, les CMS sont omniprésents dans le paysage web et vous avez sûrement déjà entendu leur nom : Joomla, WordPress, Drupal, Magento, Prestashop, etc. De quoi s’agit-il exactement et quels avantages offrent-ils quand on veut créer son site web ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Qu’est-ce qu’un CMS : définition

L’idée de fond d’un CMS est de mettre la publication d’informations sur Internet à la portée d’utilisateurs dépourvus de connaissances techniques poussées. Le CMS est un logiciel qui vous permet de bénéficier d’une plateforme « prête à l’emploi » grâce à laquelle vous allez facilement pouvoir publier des articles, créer des rubriques, des menus. Les fonctionnalités sont multiples.

Sur les CMS les plus gros, vous pouvez par exemple en quelques clics changer entièrement le design d’un site (une multitude de designs gratuits ou payants, eux aussi prêts à l’emploi, sont disponibles sur le web, on les appelle des « templates » ou des « thèmes »), permettre aux internautes de poster des commentaires, en assurer la modération, installer des boutons pour que les visiteurs puissent partager vos contenus sur les réseaux sociaux, etc.

Avantages et inconvénients des CMS

Le CMS est très souvent présenté comme LA solution miracle pour faire de grosses économies quand on débute et qu’on veut créer un site web pas cher. C’est un raccourci un peu rapide.

Oui, le CMS est pratique :

  • Une fois installé, il permet – moyennant un apprentissage assez rapide – de gérer un site web sans connaître aucun langage de programmation.
  • Il est en général assez ergonomique. On clique sur un bouton pour mettre le texte en gras, on clique sur « Image » pour ajouter une image.
  • On trouve toujours une multitude de templates au choix, si bien qu’il est facile d’avoir un site esthétique et d’apparence professionnelle sans pour autant faire appel aux services d’un graphiste.
  • Le CMS est très flexible et évolutif : vous pouvez lui ajouter des tas de modules pour obtenir des fonctionnalités supplémentaires, des plus élémentaires aux plus élaborées.
  • Le CMS fédère autour de lui une communauté. Chaque CMS a des sites web dédiés qui donnent des conseils, permettent aux internautes de s’entraider. Cette dimension collaborative est une grande force pour venir à bout des difficultés et aller plus loin dans l’utilisation que l’on fait du CMS.

MAIS il faut aussi savoir que…

  • Si les CMS sont assez faciles à prendre en main, il en va souvent autrement pour leur installation. Un débutant complet va bien souvent nager dans le vocabulaire technique. Comment choisir une offre d’hébergement ? Créer une base de données ? Envoyer des fichiers en FTP ?
  • Le CMS reste malgré tout un « cadre imposé », un dispositif qui a été structuré par d’autres mains que les vôtres. Il peut donc ne pas répondre entièrement à vos besoins et vos attentes. Son destin repose aussi entre les mains de ses créateurs, qui se chargent de le mettre à jour en fonction des évolutions techniques. Si ces mises à jour ne sont pas faites, votre site peut souffrir de problèmes de sécurité par exemple.
  • Certes, il existe beaucoup de templates gratuits… mais on court ainsi le risque d’avoir un site rigoureusement identique à celui du voisin. Croire qu’on peut se passer d’un graphiste quand on veut développer une vraie stratégie web est une illusion. L’identité visuelle, sur le web comme dans la vraie vie, est très importante.

Comment choisir le bon CMS ?

Mieux vaut que votre projet soit bien défini avant d’envisager le choix d’une plateforme. Vous devez penser le site web au présent et au futur :

  • De quelles fonctionnalités avez-vous besoin (blog, forum, commentaires, galerie photo, etc) ?
  • Le site sera-t-il accessible à tous ou devra-t-il comporter différents niveaux d’accès, avec des rubriques privées réservées aux membres par exemple ?
  • Avez-vous besoin de mettre en place une boutique en ligne ?
  • Votre site sera-t-il multilingue ?

Envisagez ces questions en considérant vos besoins immédiats mais aussi les évolutions possibles de votre activité. Une fois votre projet défini, il faut vous renseigner sur chaque CMS. Visitez leurs sites officiels et les sites qui leur sont consacrés. Si vous n’êtes pas à l’aise en anglais, vérifiez qu’il existe une communauté francophone suffisamment présente pour répondre à vos questions.

Vous pouvez aussi vous appuyer sur quelques articles qui comparent plusieurs CMS, j’en ai moi-même écrit quelques-uns sur le blog, tournés plus spécifiquement sur les CMS de blog :

Si vous recherchez un comparateur de CMS poussé, je vous recommande CMS Matrix. Ce site existe depuis de nombreuses années et vous permet de comparer des centaines de CMS aussi bien sur un plan technique que fonctionnel. Bien que complexe, il vous permettra notamment de savoir facilement si le CMS gère le multilinguisme, permet d’installer un blog, un forum, un moteur de recherche, des sondages, de gérer des ventes en ligne, etc.

Pour chaque fonctionnalité, le site vous indique :

  • La réponse « Yes » quand le CMS propose la fonction et « No » quand elle ne la propose pas du tout ;
  • La réponse « Free Add-On » signifie que le CMS « de base » ne propose pas la fonctionnalité mais qu’il est possible de l’obtenir en installant gratuitement un module complémentaire ;
  • La réponse « Costs Extra » signifie que le CMS ne propose pas la fonctionnalité mais qu’il existe des options payantes pour en bénéficier ;
  • Enfin, la réponse « Limited » indique que la fonctionnalité existe mais avec certaines limitations.
CMS Matrix : comparer des CMS
CMS Matrix : comparer des CMS

CMS Matrix reste un outil imparfait car il ne permet pas la comparaison de tous les CMS : à l’heure où j’écris l’article, Prestashop ou encore Magento n’y figurent pas, par exemple. Par ailleurs, le site n’a pas été mis à jour depuis belle lurette donc les versions comparées sont parfois très périmées et ont beaucoup évolué depuis !

Une fois que vous avez établi une « shortlist » de logiciels susceptibles de vous convenir, je vous conseille d’aller jeter un œil sur leur interface d’administration. Pour ce faire, une bonne adresse : OpenSourceCMS.com. Sur ce site, vous pouvez tester des dizaines de CMS (gros et petits).

Le CMS reste un outil utile et fonctionnel, qui a considérablement simplifié la gestion d’un site web. En revanche, il est illusoire de croire qu’il ne nécessite aucune connaissance technique, d’où l’intérêt d’acquérir quelques notions de base pour en mesurer au mieux les possibilités et en tirer profit. Sur le blog, j’évoque principalement WordPress, qui est aujourd’hui un CMS de référence pour les blogs mais aussi pour les sites de contenu. Vous pouvez retrouver tous les articles sur WordPress en un clic !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Qu’est-ce qu’un CMS : définition et avantages quand on veut créer un site facilement

  • Oriane

    Bonjour,
    Quand on est une truffe avec l’outil informatique comme moi, qu’est ce qui est préférable, choisir une solution 2 en 1, hébergeur + cms comme IPAOO par exemple, ou choisir les 2 séparément tel que o2switch (qui me parait pas mal) + wordpress (ou un autre) est envisageable?
    Merci et bonne journée!

    Répondre à Oriane
    • Marlène

      J’éviterais les solutions avec un CMS « propriétaire » parce que tu en restes souvent prisonnière. Si tu veux partir, il faut réadapter toutes tes données à un autre outil alors que des CMS libres (comme WordPress, Drupal, etc) proposent des outils de migration qui laissent l’utilisateur libre de ses choix.

      Il existe aussi une solution dont tu ne parles pas, qui est un peu plus chère mais qui te décharge aussi de pas mal d’aspects techniques : passer par un hébergeur qui gère le côté technique comme WP Serveur : en gros, ils te livrent un WordPress préinstallé correctement (contrairement aux installations « automatiques » des hébergeurs classiques qui sont souvent mal configurées) et gèrent l’aspect sécurité, sauvegarde, configuration technique. Bien entendu ce n’est pas le même tarif qu’un hébergeur « simple » mais pas la même prestation non plus !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.