Comment analyser une page Facebook ?


Vous souhaitez analyser une page Facebook, réaliser un audit pour savoir où vous en êtes, faire le point sur votre page ou « reprendre en main » une page dont vous avez récemment acquis la responsabilité ? Pas toujours facile de savoir par où commencer !

De nombreux facteurs entrent en jeu dans l’analyse d’une page Facebook, de la mise en page au taux d’engagement des publications, en passant par la personnalisation des éléments clés de la page.

Dans cet article, je vous propose une vision étape par étape de l’analyse d’une page Facebook !

Analyser une page Facebook en commençant par les éléments clés

On oublie parfois les basiques quand on se lance dans un audit. Ils paraissent tellement évidents ! Pourtant, il est utile de vérifier quelques éléments importants.

Le modèle de page

Facebook propose différents modèles de pages en fonction de la thématique « Entreprise », « Lieux », « Services », « Restaurants et cafés », « Personnalités publiques » pour citer quelques exemples. Utilisez-vous le modèle le plus adapté ?

Où regarder ? Sur votre page, menu « Paramètres de la page » > Modèles et onglets.

Modèles de pages Facebook
Modèles de pages Facebook

L’identité de la page

  • Le nom de la page permet-il d’identifier clairement votre marque ?
  • Est-il cohérent avec votre identité sur les autres réseaux sociaux, sur votre site web ?
  • L’URL de la page est-elle personnalisée ?
  • Y a-t-il bien une seule et unique page ? En cas de doublon, vous pouvez fusionner deux pages Facebook pour régler le problème. Si les « doublons » sont voulus (par exemple, dans le cas d’une marque qui a plusieurs emplacements géographiques et souhaite communiquer indépendamment), assurez-vous que la structure soit claire, avec une page « mère » et des pages « filles » ayant un naming uniformisé, comme chez Burger King par exemple.
  • Existe-t-il de « faux comptes » qui utilisent votre nom et doivent être signalés ?

Où regarder ? Sur votre page, menu « Infos sur la page » > Nom, Nom d’utilisateur.

Gestion de localisations multiples - Burger King
Gestion de localisations multiples – Burger King

La catégorie de la page

Facebook utilise la catégorie pour comprendre l’orientation d’une page et la promouvoir auprès d’une audience pertinente lorsque l’occasion se présente. Vous pouvez indiquer entre 1 et 3 catégories, profitez donc de cette opportunité pour choisir ce qui est le plus adapté à votre page.

Où regarder ? Sur votre page, menu « Infos sur la page » > Catégories.

Auditer la sécurité de la page Facebook

Il serait dommage de mettre en péril vos efforts à cause d’un piratage ou autre problème de sécurité.

  • Le mot de passe de votre page a-t-il été changé récemment ?
  • Est-il correctement sécurisé (lettres, chiffres, symboles, majuscules, minuscules) ?
  • Avez-vous activé la double authentification afin que la sécurité des accès ne repose pas uniquement sur le mot de passe ?
  • Avez-vous au moins 2 administrateurs de confiance, afin de garder le contrôle de la page si toutefois l’un des administrateurs perdait l’accès ? Vous pouvez définir des rôles dans le menu « Paramètres de la page » > Rôles de la page.
  • Si vous êtes plusieurs à avoir accès à la page, avez-vous déterminé des rôles bien définis ? Editeur, modérateur, annonceur, analyste, administrateur, Facebook propose plusieurs rôles ayant chacun un périmètre de liberté plus ou moins étendu.

Où regarder ? Sur votre page, menu « Paramètres de la page » > Rôles de la page.

Analyser une page Facebook
Analyser une page Facebook

Les renseignements principaux de la page Facebook

Souvent, la personnalisation d’une page Facebook est la première étape que l’on met en place quand on commence à développer une page en partant de zéro. Si vous souhaitez analyser une page Facebook, il est donc utile de vérifier si tous les éléments sont renseignés et s’ils sont à jour.

  • Avez-vous indiqué une description de page ?
  • Avez-vous renseigné des coordonnées (téléphone, e-mail, site web, adresse physique si vous avez une localisation physique) ?
  • Avez-vous déterminé une zone de chalandise où vous proposez vos produits et/ou services ?
  • Avez-vous précisé vos horaires d’ouverture ?
  • Avez-vous défini votre gamme de prix ?
  • Avez-vous renseigné des mentions légales et une politique de confidentialité ?

Facebook met régulièrement à jour la liste des champs disponibles sur les pages, il est donc toujours utile de refaire un tour dans les paramètres pour vérifier que vous avez complété tout ce qui était pertinent pour vous.

Il s’agit aussi de vérifier que la page a une identité visuelle cohérente : avez-vous bien mis une photo de profil et une photo de couverture, dans une qualité suffisante pour que ce ne soit pas pixellisé ?

Analyser une page Facebook sous le prisme des actions

L’internaute qui s’abonne ou consulte une page Facebook peut effectuer toutes sortes d’actions. Prenez le temps de vérifier que les réglages sont bien configurés, notamment dans le menu « Paramètres » > Général de la page.

Les permissions

On peut aujourd’hui contrôler assez finement le degré de liberté accordé aux fans Facebook :

  • Qui laissez-vous publier sur votre page ?
  • Acceptez-vous de recevoir des messages privés ?
  • Restreignez-vous la visibilité de la page à certaines tranches d’âge ?
  • Acceptez-vous que la page soit recommandée à d’autres personnes ?
  • Les membres de Facebook peuvent-ils taguer votre page (l’identifier) dans leurs publications ?

Ca peut paraître idiot mais si vous reprenez la gestion d’une page existante, vérifiez aussi qu’elle est bien visible. J’ai déjà croisé ce genre de situation, où l’ancien administrateur de la page l’avait « dépubliée » parce qu’il n’avait plus le temps de l’alimenter… Première étape avant de la remettre sur les rails avec du contenu frais : la remettre en ligne !

Les interactions avec la page

Déjà, permettez-vous des interactions à travers la messagerie ? Si vous acceptez les messages privés, avez-vous un délai de réponse raisonnable et une politique pour gérer, par exemple, l’insatisfaction ?

Apportez-vous une réponse aux commentaires, qu’ils soient positifs ou négatifs ? Le faites-vous avec réactivité ?

Avez-vous mis en place un bouton d’action sur la page et si c’est le cas, est-il pertinent ? Comme pour les modèles de pages, Facebook propose une variété de boutons d’action. On peut s’abonner, envoyer un message, un e-mail, prendre rendez-vous, passer une commande dans le cas d’un restaurant par exemple, etc.

Bouton d'action Facebook
Bouton d’action Facebook

Les interactions sur la page

Plus votre page sera « animée », plus elle aura tendance à être affichée, aussi bien aux gens qui vous suivent déjà qu’aux autres personnes susceptibles d’être intéressées (si toutefois vous avez activé l’option « Suggestions de pages similaires » dans le menu « Paramètres de la page » > Général). En conséquence, n’hésitez pas à encourager l’interaction, que ce soit à travers vos prises de parole mais aussi en incitant les gens à aimer, commenter et partager les publications.

Plus vous réunirez une communauté active et engagée autour de la page, plus l’algorithme de Facebook aura tendance à la valoriser. C’est un cercle vertueux.

La modération de la page

Autre élément d’analyse d’une page Facebook : le caractère sain et respectueux des échanges. Pour ce faire, pensez lors de votre audit à passer en revue les paramètres liés à la modération des échanges (via le menu Paramètres > Général de la page). Vous pouvez par exemple définir des « mots interdits » et activer un filtre à injures. Ca reste rudimentaire mais toujours utile !

La modération, c’est aussi le fait de définir des règles quant à ce qui est accepté (ou pas) sur la page. A quel stade considérez-vous que la situation relève de la liberté d’expression et à quel stade bascule-t-on dans l’excès ou l’injure ?

Le contenu au cœur de l’analyse d’une page Facebook

Bien évidemment, les publications d’une page restent un élément central pour comprendre sa progression.

Le calendrier éditorial

Alimentez-vous la page de manière régulière, sans tomber dans l’excès et sans vous absenter trop longtemps non plus ? Publier plusieurs fois par jour peut vite lasser les abonnés… et, à l’inverse, si vous postez rarement, cela peut amener vos publications à passer plus inaperçues et à susciter peu d’interactions.

Avez-vous mis en place un vrai calendrier éditorial, qui vous permet d’anticiper certaines publications ?

Avez-vous pris l’habitude de programmer des posts et avez-vous pu déterminer le moment idéal pour poster sur Facebook ? Il faut parfois effectuer quelques tests pour ajuster au mieux l’horaire mais une fois que vous aurez cette vision du « bon moment », vous devriez obtenir de meilleures réponses à vos statuts.

La nature du contenu posté

Votre page a-t-elle un ton qui est clair assez rapidement quand on la parcourt (que ce soit sérieux, humoristique, didactique, etc) ?

Quel type de contenu fonctionne le mieux auprès de votre audience ? Souvent, il faut là aussi essayer des choses différentes, aussi bien dans la nature du contenu que dans le format et le style de post.

A titre d’exemple, des vidéos longues peuvent ne pas fonctionner du tout sur une page mais des capsules courtes avoir beaucoup de succès… alors que ça peut être l’inverse sur une autre page. Des posts riches en photos peuvent avoir plus de succès que le partage d’un lien en tant que tel.

Allez jeter un oeil aux statistiques de la page pour évaluer l’impact de chaque type de contenu, vous pouvez prendre appui sur une période longue en exportant les données pour essayer de dégager des tendances plus fiables.

Posez-vous aussi la question du contenu lui-même : répond-il aux attentes de votre communauté ? On n’aime pas tous une page pour les mêmes raisons : on peut avoir envie de se divertir, de suivre l’actualité d’une marque que l’on apprécie, d’obtenir des informations, des bons plans… En fonction de cet objectif, on attendra un certain type de contenu.

Assurez-vous, par exemple, que l’approche ne soit pas exclusivement « agressive sur le plan commercial ». Il est parfois pertinent de relayer aussi bien ses propres contenus que des informations intéressantes pour votre communauté. Pour autant, il ne faut pas négliger de promouvoir vos contenus, produits et/ou services. C’est un équilibre à trouver !

Publication de contenu

L’objectif du contenu

Comme je le mentionnais, l’objectif d’une page Facebook peut varier. S’il s’agit d’augmenter le nombre de ventes par exemple, vous devrez mettre en place une stratégie qui vous permette de générer du trafic vers votre site ou votre magasin, par exemple par le biais de la publicité (Facebook Ads), en fournissant des liens dans vos publications, en organisant des concours avec des prix attractifs…

Le ton et l’approche seront également plus « commerciaux » que si, au contraire, votre objectif est de créer une communauté de passionnés autour d’un intérêt commun.

Dans ce cas, vous devrez poster du contenu qui engage et nourrit les membres de votre groupe : humour, informations, photos… tout en étant capable de parler de votre marque ou de votre produit sans que cela paraisse trop déplacé.

Il faut préserver une cohérence entre votre objectif de fond et la nature du contenu que vous postez.

Les visuels de la page

Sur Facebook comme ailleurs, la dimension visuelle revêt une importance majeure.

Il est important de poster des visuels de qualité suffisante pour donner une bonne image de votre page, mais aussi en adoptant une certaine cohérence dans la charte graphique.

A défaut d’avoir un graphiste attitré, vous pouvez aussi en faire travailler un pour concevoir quelques « modèles de posts » que vous pourrez ensuite personnaliser selon vos besoins, avec Photoshop ou avec des outils prêts à l’emploi comme Canva. On peut également acheter ce type de pack sur Creative Market afin d’avoir une identité visuelle soignée.

Pensez aussi, dans un souci d’accessibilité, à activer le sous-titrage si vous postez des vidéos (Facebook propose une fonctionnalité de sous-titrage automatique, à activer dans les Paramètres de la page, sous-menu « Général », au niveau de la ligne « Légendes et sous-titres vidéo générés automatiquement »).

Analyser une page Facebook sous l’angle de la promotion

Pour que votre page se développe bien, il faut la promouvoir correctement, au-delà de la visibilité « naturelle » qu’elle acquiert grâce au contenu.

Il existe plusieurs façons de procéder :

  • Invitez vos amis à aimer votre page ;
  • Demandez à vos employés et/ou partenaires de la rejoindre et de la partager ;
  • Mentionnez la page de manière visible sur votre site web ;
  • Pensez à mettre le nom d’utilisateur sur vos supports de communication (cartes de visite par exemple).

Pensez aussi à regarder si vous êtes en mesure d’effectuer des campagnes publicitaires via le Facebook Business Manager. C’est une manière très efficace d’obtenir des mentions J’aime sur une page.

J’ai donné quelques conseils ici pour lancer une campagne efficace. Pensez à bien travailler le ciblage, notamment par centres d’intérêt, qui se révèle très puissant sur Facebook. N’ayez pas peur de tester plusieurs messages, plusieurs visuels afin de déterminer le type de publicité qui a un maximum d’impact sur votre audience.

Vous pouvez aussi créer des audiences de retargeting en installant le pixel Facebook sur votre site, afin de toucher par vos publicités des gens qui ont déjà visité votre site web.

Voilà déjà quelques perspectives pour analyser une page Facebook et bien la prendre en main ! J’espère que ça alimentera votre réflexion pour ensuite optimiser votre page au mieux.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Comment analyser une page Facebook ?

  • Bernie

    Bonjour,
    pour l’identité visuelle, il est important qu’elle soit cohérente avec l’identité visuelle du site naturellement.
    Personnellement, je préfère utiliser Canva (version gratuite) avec des templates que j’ai fait réaliser par un designer web.

    Répondre à Bernie
    • Marlène

      Bonjour Bernie, oui c’est un très bon compromis, je trouve… faire faire des templates par quelqu’un dont c’est le métier et avoir « juste » à les personnaliser soi-même ensuite. Bonne soirée !

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.