Améliorer son blog : comment relever le challenge ?


On entend parfois parler de « blog à succès », de « blog influent » ou de « blog de qualité »… mais au fond, que signifie tout ça ? Est-ce un chiffre à partir duquel vous considérez que vous avez réussi votre vie ? Un nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux ? Un simple sentiment d’accomplissement personnel ? Un revenu mensuel à 4 chiffres et plus si affinités ?

La qualité prend en compte de nombreux aspects et j’ai décidé de lister pour vous ceux qui me paraissent les plus centraux quand on veut améliorer son blog.

Blogueuse et clavier

Avoir du contenu à forte valeur ajoutée

Un grand monsieur du marketing m’a dit récemment qu’il connaissait beaucoup de blogs avec un design très moche. Beaucoup de blogs dont le propriétaire n’a absolument aucune notion de référencement. Mais des blogs qui reçoivent chaque mois des milliers de visiteurs quand même, parce qu’ils répondent à la perfection aux questions que se posent leurs lecteurs. Le contenu reste quoi qu’on en dise un préalable indispensable pour développer un site ou un blog.

Un contenu de qualité est utile au lecteur

Il répond à un besoin que le lecteur ressent. Ce besoin peut être de s’informer, de se divertir, de rire, de progresser, de s’inspirer… mais il est toujours présent.

S’il existe de nombreux moyens d’expression sur le web, c’est justement parce que les lecteurs ne recherchent pas tous la même chose. Par exemple, pour apprendre à faire quelque chose, certains se jetteront aussitôt sur YouTube en quête d’une vidéo… tandis que d’autres auront plutôt le réflexe de chercher des explications écrites.

Votre contenu peut être décliné sous des formats très variés : articles, vidéos, podcasts, infographies, photos, quiz… tant qu’il répond à un besoin !

Ce n’est pas la longueur qui compte mais…

La valeur ajoutée d’un contenu ne se compte pas en nombre de mots et il ne sert à rien de se focaliser sur une longueur d’articles. Un exemple ? Seth Godin qui obtient plus de 800 partages Facebook sur un article de 124 mots. Un autre exemple, en français cette fois-ci, avec Yann Gourvennec et son article de 1600 mots sur la transformation digitale dans le marketing, partagé près de 600 fois sur les réseaux sociaux.

C’est bien la preuve que ces deux formats ont, chacun à leur manière, touché et intéressé des gens. La longueur, comme la brièveté, n’empêche pas le succès populaire.

Bien sûr, avec un contenu de 250 mots, vous donnez peu de « matière » aux moteurs de recherche pour décider de votre valeur ajoutée. Vous courez aussi un risque plus grand de rester dans une approche superficielle et peu différenciante.

Avoir du trafic… ciblé

Votre contenu vit grâce aux internautes qui le lisent, le commentent, le partagent. Il faut donc non seulement parvenir à avoir du trafic… mais aussi à attirer des internautes réellement intéressés par ce que vous proposez. C’est particulièrement vrai pour les blogs pro où le contenu n’est pas juste une manière d’attirer du monde mais aussi et surtout un levier pour déclencher des ventes, des contacts, des inscriptions à la newsletter, etc.

J’ai entendu plusieurs personnes me dire que dans l’idéal, il faudrait avoir sur son blog un équilibre entre toutes les sources de trafic : avoir autant de trafic provenant des moteurs de recherche que de trafic venant des réseaux sociaux, d’accès directs à votre blog ou de sites référents (si vous utilisez Google Analytics, vous pouvez obtenir cette information dans la rubrique Acquisition > Tout le trafic > Canaux).

S’il est difficile, dans les faits, d’atteindre cet équilibre, on peut néanmoins garder en tête qu’il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier en misant tout sur le référencement, sur sa newsletter ou sur les réseaux sociaux… mais s’investir sur chacun de ces aspects sans en délaisser un.

Nouer des relations

Avoir un blog, c’est un peu comme être freelance : c’est toujours mieux quand on se fait des amis ! C’est d’abord une source de motivation et d’inspiration : on peut faire des sorties ensemble, échanger sur les difficultés que l’on rencontre, se raconter ce que l’on vit avec son blog. On peut avoir un regard extérieur sur certains choix (comme le fait d’écrire ou non des articles sponsorisés).

C’est ensuite un moyen d’accéder à de belles opportunités que vous n’auriez pas eues sans ça : c’est cette blogueuse qui va vous recommander auprès d’une marque pour une collaboration ; c’est ce blogueur qui va vous inviter à écrire un article chez lui, vous permettant de profiter de sa notoriété ; c’est ce projet que vous n’auriez pas réalisé seul(e) mais qui, à deux, devient possible.

Coup de coeur

Prendre du temps pour soi

Je crois qu’il est primordial de trouver un équilibre entre le blog et sa vie privée.

C’est d’abord un moyen de garder un juste recul sur ce qu’on fait. Un peu comme quand vous conduisez, si vos yeux se posent seulement deux mètres devant vous, vous ne verrez pas à temps l’obstacle qui se présente quelques mètres plus loin. Savoir couper avec son blog permet parfois de retrouver ce recul mais aussi de relativiser tout ce qui se passe sur votre blog. Par exemple, le troll qui vient vous agonir d’injures ! On le prend beaucoup moins au sérieux quand on a du recul par rapport à son blog.

Prendre du temps pour soi est aussi un bon moyen de renouveler son inspiration. Certes, écrire vous donne des idées d’articles… mais c’est aussi le fait de vivre plein de choses qui nourrira ces posts de vécu, d’anecdotes, d’expériences personnelles.

C’est aussi apprendre à mieux utiliser son temps. L’organisation n’est pas juste une recherche de productivité, c’est avant tout un moyen de ne pas perdre son temps sur des tâches qui sont peu profitables à votre blog. Bloguer moins, mais mieux. La blogosphère est un univers tellement riche que l’on a vite fait de consacrer beaucoup de temps à regarder ses statistiques, retoucher un détail de son design, traîner sur les réseaux sociaux… En apprenant à limiter le temps que l’on consacre au blogging, il est plus facile de se concentrer sur ce qui fera réellement progresser votre blog.

Améliorer son blog, un challenge aux multiples facettes

Il existe sans doute mille manières d’améliorer son blog mais je pense que les quelques axes donnés dans cet article permettent de se concentrer sur l’essentiel et de poser des bases solides pour avancer.

Selon vous, y a-t-il d’autres points essentiels à garder en tête pour améliorer son blog ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 commentaires sur “Améliorer son blog : comment relever le challenge ?

  • hellolindana

    Merci pour cet article, qui nous sera d’une aide précieuse (nous venons de nous lancer dans le blogging:))

    Répondre à hellolindana
  • stephane

    Merci pour cet article intéressant et bien écrit, c’est inspirant!

    Répondre à stephane
  • Louli

    Hello,

    Ton article est très intéressant, tout comme ton blog qui est une mine d’info pour une toute nouvelle blogueuse que je suis.
    Je te remercie pour tes conseils et vais aller découvrir de ce pas tous tes articles.
    Louli

    Répondre à Louli
  • Laura

    Bonsoir,
    Merci pour tes conseils venant de me lancer dans l’aventure je trouve ton article très intéressant. J’avance doucement je fais mon petit bout de chemin mais j’adore les blogs comme le tien qui nous aide à nous frayer un chemin dans la blogosphère qui compte déjà des millions si pas des milliards de blog à son actif et où se différencier devient de plus en plus difficile.
    xoxo,

    Laura

    Répondre à Laura
    • Marlène

      Merci Laura ! Je suis consciente que ça peut être décourageant au début, j’ai moi-même connu cette sensation d’être une petite goutte d’eau dans l’océan. Je te conseille cet article que j’avais écrit sur le sujet : 10 raisons de ne pas avoir peur de la concurrence sur son blog ;)

      Répondre à Marlène
    • Laura

      Je viens de parcourir ton blog et tu m’as apporté pas mal de réponses à mes questions. Comme par exemple, j’ai tendance à signer « Laura – JuneThirty.wordpress…. et je ne pensais pas que ça pourrait être mal pris comme une sale publicité. Je le faisais un peu inconsciemment je n’attendais pas les retours suite à mon commentaire. Où bien, je ne savais pas trop bien les différences entre wordpress.org et .com et je te remercie de prendre le temps de faire tout cela et de nous expliquer toujours de manière très bien construite et très claire comment s’améliorer et comment devenir amis avec les outils web à notre disposition. Tu peux compter une lectrice fidèle en plus qui va suivre de près tes conseils.

      xoxo,
      Laura

      Répondre à Laura
  • Grace

    Coucou :)
    Comme dab l’essentiel a été dit avec beaucoup de clarté
    Tous les points abordés dans ta liste me paraissent plutot faisables mais de ce qui est de se nouer des relations, c’est quand meme un tout petit peu compliqué dans un monde réel mais virtuel (en tout cas pour une grosse méfiante comme moi ahah)
    #articleautop :)

    Répondre à Grace
    • Marlène

      Ce n’est pas évident mais je pense que les échanges sont riches ! On n’a jamais tout à fait la même vision du blogging que les autres, c’est intéressant de confronter ses idées je trouve !

      Répondre à Marlène
  • surunpetitnuage

    Coucou ma belle, comme d’habitude j’adore ton article.
    Et tu as raison, il est vraiment important de prendre du temps pour soi, je ne l’ai plus fait depuis trop longtemps et ça me pèse …

    bisous et à très vite <3

    Répondre à surunpetitnuage
    • Marlène

      C’est important pour garder un regard critique, pour retrouver des idées fraîches, pour que le blog reste à sa place de blog sans tout envahir et pour mille autres raisons :)

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Tres interessant cet article, comme toujours :)

    Répondre à prettylittletruth
  • Sweet Judas

    J’ajouterais un truc concernant « le contenu à forte valeur ajoutée » : se relire, se faire relire OU être un tueur en orthographe et en grammaire (coucou, c’est moi)(j’avais toujours des 20/20 en dictée). En ce qui me concerne, difficile de prendre quoi que ce soit au sérieux sur n’importe quel site ou blog si je vois des fautes grossières dans le descriptif d’une prestation, par exemple (et ça m’est arrivé très souvent)(beaucoup trop, d’ailleurs). Quand bien même les conseils proposés seraient les meilleurs du monde, le manque de pratique du Bescherelle élémentaire me donne envie de zapper, très vite.

    (Mais bon, c’est moi qui suis p’t’être psychorigide là-dessus hein)(atténuation de la critique en calant habilement un « peut-être » en mode « j’dis ça, j’dis rien » pour me prémunir des attaques des mauvais élèves, lalalala)

    Répondre à Sweet
    • Marlène

      Dès lors qu’on écrit pour d’autres, ça me semble important effectivement de faire attention à son orthographe. Je suis personnellement assez tolérante sur les fautes d’étourderie ou les fautes en quantité modérée tant que ça n’empêche pas de se concentrer sur le fond de l’article. Mais lorsque ça devient excessif, je trouve ça difficilement pardonnable à l’heure où il existe beaucoup de solutions pour corriger les fautes les plus énormes (j’avais d’ailleurs testé plusieurs correcteurs orthographiques dans un article). Merci de ton commentaire !

      Répondre à Marlène
  • Flamingo

    Merci pour cet article très intéressant :)

    Répondre à Flamingo
  • tania

    Bonsoir Lou ton article confirme ce que je pensais le contenu de qualité reste primordial pour attirer des lecteurs. Après ce pose le problème de faire connaître son blog tu as donné quelques pistes dans des articles précédents. J imagine que cela reste difficile d avoir des sources de traffic égales mais comme tu le dis c est un idéal. Moi suis au début du blog donc j ai l impression que tout est important je veux dire que je ne peux me reposer sur aucun pilier, personne ne connaît encore mon blog mais j avance doucement

    Répondre à tania
    • Marlène

      Hello, je crois que pas mal de blogueurs sous-estiment l’importance du contenu, en particulier chez les jeunes blogueurs. Certains rêvent d’un développement rapide en oubliant qu’avec un blog vide, c’est difficile d’espérer un trafic significatif même si le design est esthétique !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.