5 signes qui prouvent que vous devez prendre un hébergement payant


Beaucoup de gens se lancent sur le web en optant pour une plateforme gratuite ou « prête à l’emploi », y compris certains professionnels. Après tout, quand on débute et que l’on trouve une plateforme qui vous promet un « site personnalisé en quelques minutes et sans connaissance du code », avouez que c’est tentant.

Travaillant en agence, je vois régulièrement des artisans ou des indépendants nous contacter pour des prestations de référencement après avoir créé un site sur la plateforme Wix. Et bien sûr, parmi les blogueurs qui me lisent, vous êtes nombreux à avoir choisi Blogger, Overblog ou encore WordPress.com.

Quels signes indiquent qu’il est temps de prendre un hébergement payant ?

Blogueur pianotant sur un clavier d'ordinateur portable

1) Vous souhaitez créer un univers (vraiment) unique

Par définition, une plateforme gratuite vous propose un panel d’outils susceptible de convenir au plus grand nombre. Créer un univers unique y est donc naturellement plus difficile car la plateforme est standardisée. C’est LA raison qui m’a fait abandonner le gratuit il y a une quinzaine d’années.

Par exemple, en termes de design, on vous propose une sélection de thèmes mais les personnalisations sont limitées, vous êtes tributaire d’un univers visuel qui n’est pas le vôtre, vous aimeriez que tel élément s’affiche à tel endroit mais ce n’est pas modifiable.

Parfois, vous pourriez personnaliser votre site (comme sur Blogger par exemple) mais ça implique une maîtrise poussée du code ou le recours à un prestataire externe (développeur, graphiste, etc). Un blogueur en entreprise a souvent autre chose à faire que s’immerger dans les joies du HTML et du CSS… et un blogueur amateur n’en a pas forcément envie.

Dans ce contexte, un hébergement payant peut répondre à vos attentes : il sera plus facile de se distinguer des autres, en optant pour l’un des nombreux thèmes disponibles pour votre site ou blog… mais il sera aussi plus facile de trouver un design personnalisable à votre goût sans avoir besoin de (trop) toucher au code.

2) Vous envisagez votre projet de site ou de blog sur le long terme

Parfois, quand on lance un site ou un blog, on ne souhaite pas investir tout de suite. On veut se donner le temps de « savoir si ça marche » ou pas.

  • Si vous êtes un professionnel, ce n’est clairement pas un bon calcul. Un hébergement payant + l’achat d’un thème premium va vous coûter une centaine d’euros. Si vous n’êtes pas prêt à investir une somme aussi minime dans votre business, êtes-vous sûr qu’il a du potentiel ? Si vous croyez à la rentabilité de votre projet, ça ne devrait pas être un problème de dépenser 100€ car c’est tout simplement une anticipation du retour sur investissement que vous réaliserez plus tard.
  • Si vous êtes un blogueur amateur, votre démarche est tout à fait compréhensible. Beaucoup de blogueurs abandonnent rapidement, faute de trafic… ou réalisent que le blogging n’est pas fait pour eux. Vous pouvez tout à fait commencer sur une plateforme gratuite et décider d’investir dans votre blog une fois que vous avez passé un cap symbolique (6 mois, 1 an de blogging par exemple).

Prendre un hébergement payant permet souvent d’aller vers davantage de personnalisation, de performance, de crédibilité, autant d’enjeux que l’on prend en compte quand on envisage son projet de site ou de blog sur le long terme.

En installant votre site ou blog sur son propre espace, vous bénéficierez d’une liberté d’action plus importante, pour un budget qui reste somme toute raisonnable (mon hébergeur actuel propose des packs à partir de 43€/an avec nom de domaine inclus).

3) Vous avez besoin de fonctionnalités en plus

Les plateformes prêtes à l’emploi vous offrent un panel de fonctionnalités parfois important… mais si vous vous sentez malgré tout limité, envisagez l’hébergement payant !

Pouvoir installer Google Analytics, bénéficier d’un système de commentaires plus performant, avoir recours à un autorépondeur, pouvoir paramétrer une newsletter de manière très fine, avoir accès à des outils pour optimiser les images, compresser le code, monter un site e-commerce…

4) Techniquement, ça ne va plus du tout !

Si vous vous arrachez les cheveux sur votre plateforme gratuite, il est peut-être temps de vous poser les bonnes questions !

Parfois, vous rencontrez des problèmes de performances ou d’image : un excès de publicité, des lenteurs énormes voire des coupures de service qui vous font perdre du trafic, un site qui n’est pas compatible avec toutes les tailles d’écran ou qui s’affiche mal sur certains navigateurs…

Parfois, vous aimeriez optimiser votre référencement ou l’ergonomie du site mais votre plateforme vous limite. Voici quelques problèmes qui peuvent survenir :

  • Vous ne pouvez pas créer les URL de votre choix car la plateforme vous impose une structure.
  • Vous ne pouvez pas créer de redirection lorsque vous déplacez ou supprimez une page.
  • Vous n’avez aucun accès au code du site pour améliorer la vitesse de chargement ou modifier les balises.

5) Vous voulez rester propriétaire de votre site

Sur une plateforme gratuite, vous ne conservez pas toujours le contrôle total de vos données.

D’abord, de nombreuses plateformes s’octroient le droit d’utiliser vos contenus à des fins promotionnelles dès que vous les hébergez chez elles. C’est le cas d’Overblog, de Blogger ou encore de Wix, dont voici par exemple un extrait des conditions d’utilisation :

« Vous vous engagez à et acceptez de (…) permettre à Wix d’utiliser de manière perpétuelle, dans le monde entier et gratuitement, une version de votre site d’utilisateur (ou toute partie de celui-ci) aux fins d’activités promotionnelles ou de marketing de Wix, en ligne et/ou hors ligne, et de la modifier dans des limites raisonnables au regard des fins visées ».

De même, savez-vous que certaines plateformes vous empêchent de transférer votre site si vous souhaitez partir un jour (sans retour) ? Elles n’offrent tout simplement aucun outil d’export.

Bien sûr, sur le papier, vous restez propriétaire de vos contenus… mais dans les faits, à part les copier-coller à la main sur une nouvelle plateforme, vous n’avez aucune solution pour les exporter ou pour rediriger les visiteurs de l’ancienne plateforme vers la nouvelle. Si vous décidez un jour de quitter la plateforme, vous perdrez tout le trafic acquis et devrez transférer l’ensemble des contenus à la main.

Avec un hébergement payant, vous restez maître de votre communication et si vous n’êtes pas satisfait de votre hébergeur, rien ne vous empêche d’en changer.

Prendre un hébergement payant ou pas ? Faites le bilan !

Si vous avez bien lu cet article, vous pourrez sans peine identifier les bonnes raisons qui doivent vous pousser à envisager l’hébergement payant :

  • Vous voulez pouvoir personnaliser davantage votre site.
  • Vous voulez gagner en crédibilité.
  • Vous voulez pouvoir parer à toutes les évolutions futures de votre site sans avoir à changer de plateforme en cours de route.
  • Vous avez besoin de fonctionnalités supplémentaires.
  • Vous êtes insatisfait des performances actuelles de votre site (vitesse de chargement, responsive design, etc).
  • Vous désirez pouvoir optimiser davantage votre référencement.
  • Vous avez besoin de garder le contrôle de vos données.

A l’inverse, voici quelques aspects à prendre en considération avant de faire le changement :

  • Avec un hébergement payant, vous allez investir un peu pour votre blog. Est-ce un problème pour vous ?
  • Si vous décidez d’abandonner votre blog ou site en cours d’année, il sera la plupart du temps impossible de vous faire rembourser l’hébergement au prorata des mois non utilisés.
  • Vous allez peut-être perdre une partie (voire une grosse partie) de votre trafic si vous changez de plateforme, en particulier si vous êtes dans l’incapacité de mettre en place une redirection des anciennes adresses vers les nouvelles.
  • Vous devrez installer WordPress ou un autre CMS et transférer vos contenus de l’ancienne plateforme vers la nouvelle.
  • Prendre un hébergement payant, c’est souvent découvrir une nouvelle plateforme : il y aura donc un temps d’apprentissage normal et nécessaire pendant lequel vous ne vous sentirez peut-être pas très à l’aise.
Racontez-moi dans les commentaires : si vous êtes sur une plateforme prête à l’emploi, seriez-vous prêt à franchir le pas pour prendre un hébergement payant ? Avez-vous choisi directement le payant ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

26 commentaires sur “5 signes qui prouvent que vous devez prendre un hébergement payant

  • Tran Xuan Huyen

    Bonjour Marlène,
    Je lis très souvent tes articles avec plaisir et cela m’aide beaucoup à me perfectionner dans l’univers du web ! En ce moment je rencontre des erreurs quand je veux me connecter à mon site et je suis sur un VPS chez Ovh.
    Ils me disent que de leur côté tout fonctionne et que je dois regarder de mon côté, me connecte en SSH. Pour moi c’est une autre langue étrangère et j’aimerai donc ne pas m’en occuper.
    En regardant les différentes options qui sont devant moi et suite à tes conseils, j’hésite maintenant entre l’hébergement mutualisé chez Infomaniak et leur serveur cloud managé. Est ce que ce sont des formules équivalente en termes d’assistance technique parce que je veux pas rentrer dans le SSH ? Merci par avance pour tes conseils et aide pour y voir plus clair :)

    Répondre à Tran
    • Marlène

      Bonjour, je pense que la question à se poser est celle des ressources nécessaires pour que le site fonctionne bien. Quand on choisit un VPS, en général on le fait parce qu’on a un besoin particulier : soit parce qu’on veut pouvoir mettre le nez dans la technique de manière plus poussée et que le mutualisé pose trop de limites, soit parce qu’on a un site dont l’énorme trafic ne permet plus d’être sur un hébergement mutualisé.

      Si ton site reçoit un énorme trafic (= plusieurs centaines de milliers de visiteurs par mois et au-delà) ou que tu as besoin d’héberger des dizaines de sites sur un même serveur, j’opterais pour le serveur cloud managé. Si c’est juste un blog personnel, un hébergement mutualisé suffit amplement. Le serveur cloud managé est une offre qui s’adresse à des professionnels du web, qui hébergent beaucoup de sites ou de gros sites gourmands en ressources. J’espère que ça t’aidera !

      J’ajoute aussi qu’on peut toujours passer à une formule plus chère si on atteint les limites de l’hébergement mutualisé.

      Répondre à Marlène
    • Xuan

      Merci beaucoup pour la réponse ! J’ai finalement migré mon blog et ai pris une offre mutualisé suite à tes conseils quitte à l’upgrader plus tard ? Cela pourrait d’ailleurs être un sujet d’article la migration vers un autre hébergeur ? J’ai pour ma part rencontré des difficultés (encore maintenant toutes mes images ont disparues), peut être que d’autres aussi ? Bon dimanche !

      Répondre à Xuan
    • Marlène

      C’est un sujet intéressant mais je ne sais jamais par quel bout le prendre car d’un hébergeur à l’autre, l’interface n’a rien à voir. Je pourrais faire un tuto en m’appuyant sur mon propre hébergeur ceci dit…

      Concernant les images, ce sont les fichiers qui ont “disparu” ou c’est un autre problème ?

      Répondre à Marlène
    • Xuan

      Les images semblent avoir disparu j’ai uniquement leur nom et descriptif dans la bibliothèque image. Pourtant il me semble avoir tout exporté… Du coup j’ai dû remettre les images à la main !

      Répondre à Xuan
    • Marlène

      Ça dépend souvent de la façon de faire l’export. Par exemple, quand j’ai créé mon blog culture Serial Lectrice à partir d’articles de No Tuxedo, j’ai utilisé l’outil d’import/export de WordPress… et ça n’a jamais réussi à importer les images, j’ai dû me résoudre à tout réimporter à la main. Presque 350 articles ^^ Bon, au moins c’est l’occasion de passer en revue son contenu…

      Répondre à Marlène
  • Ludo

    J’y ai déjà pensé mais… De une, je ne veux vraiment pas repartir de zéro, de deux je suis pas sûr de vouloir payer et surtout je suis bien trop nul que pour me dépêtrer du transfert et tout ^^

    Répondre à Ludo
    • Marlène

      Sur WordPress.com tu n’auras pas trop de problèmes si un jour tu souhaites passer au payant. Ils proposent un pack pour gérer les redirections (et donc ne pas “repartir de zéro”)… Mais comme tu dis, c’est un budget donc il faut que le changement se justifie !

      Répondre à Marlène
  • Lilas

    Bonjour,
    J’ai l impression de découvrir un nouveau monde :-) j ai ouvert un blog avec une plateforme gratuite juste pour essayer et j ai continué. Suis vraiment pas douée mais c’est bien pour commencer. Je me suis lancée sans jamais me renseigner, si un jour je dois opter pour une option payante ça semble un boulot fou pour tout transférer ??!!!
    Merci pour tous les articles j’ai découvert des tas de choses !!!

    Répondre à Lilas
    • Marlène

      Sur WordPress.com ça va :) D’abord, si un jour tu optes pour le payant tu utiliseras très certainement WordPress donc tu seras déjà familiarisée avec le fonctionnement général (l’administration du blog, etc). Ensuite, WordPress.com propose un pack payant assez abordable (autour de 13 dollars) qui te permet de rediriger tes visiteurs vers une autre adresse. Tu n’auras donc qu’une perte de trafic limitée le jour où tu changeras… si un jour tu changes car ça n’a rien d’une obligation !

      Pas d’inquiétude, donc !

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour,
    je suis sur une plateforme gratuite mais avec une option payante pour avoir un nom de domaine et supprimer la publicité. J’ai choisi après plusieurs tâtonnements un design le plus minimalisme possible. Le but de ces choix est de focaliser l’attention sur le contenu plus que le contenant.
    Ceci étant j’ai conscience de l’importance du design et si je devais le modifier je passerai par un professionnel car les aspects code me désintéressent totalement. Comme ça représente un budget et c’est légitime car c’est un vrai travail pour l’instant je n’ai pas fait le pas …

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Oui, je peux comprendre le fait de ne pas être intéressé par la partie technique, d’autant que ça prend quand même du temps.

      Répondre à Marlène
    • Bernieshoot

      exact et ça demande je pense un vrai savoir et pas juste du bricolage

      Répondre à Bernieshoot
  • stephane

    Merci pour cet article intéressant comme ce blog.
    Une question me vient à l’esprit, J’envisage de créer un blog sous blogger avec un nom de domaine que j’aurais acheté, quand je migrerai au bout de quelque mois cela ne limitera-t-il pas la casse au niveau du Trafic comme j’utiliserai un nom de domaine personnel ?

    Répondre à stephane
    • Marlène

      Bonjour Stéphane, à ma connaissance Blogger met en place une redirection 301 automatique quand on associe un nom de domaine personnalisé à un blog sous Blogger. Autrement dit, le visiteur et les moteurs de recherche sont automatiquement redirigés des anciennes adresses vers les nouvelles. Ce type de redirection conserve en principe 90% du référencement existant. Un exemple ici avec le blog La Penderie de Chloé dont cet article (sur Blogspot) redirige automatiquement vers le nom de domaine choisi.

      Répondre à Marlène
  • Tellou

    C’est exactement pour ces raisons que j’ai change (j’explique ici: http://tellou.canalblog.com/archives/2016/03/23/33553854.html) et que je suis partie sur WordPress. Nettement mieux. Certes, j’ai perdu pratiquement tous mes lecteurs et il me faut repartir de presque zero niveau visibilite, mais ce n’est pas grave. La sensation d’etre chez soi surpasse les desagrements…

    Répondre à Tellou
  • Pascal

    L’hébergement gratuit, j’ai tenté et franchement, ce n’est pas ma tasse de thé. Les limites en termes de bande passante ou de fonctionnalités m’ont vite fait fuir. En fait, j’ai très vite rencontré un à un ou en lot les problèmes et limitations que tu évoques dans ton article.

    Pour mes propres projets, c’est sur un VPS que ça se passe, pour ~3€60 par mois je fais vraiment ce que je veux. Mais bien sûr, il faut des compétences techniques que le blogueur n’a pas forcément.

    Un point que tu n’abordes pas, c’est que dans le payant il y a aussi les bons et les moins bons, voire les médiocres… j’ai parfois eu de (très) mauvaises surprises. J’ai tenté Nuxit pour des projets clients et là, je n’ai rien à redire, tout s’est toujours bien passé. Sans aller jusqu’à pointer du doigt les hébergeurs défaillants, pourquoi ne pas en mettre quelques uns en avant, parmi ceux qui offrent un service de qualité ?

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      Je suis aussi sur un VPS et le gain en rapidité sur mes sites a été assez impressionnant, c’est ce qui m’a le plus marquée par rapport à l’hébergement mutualisé.

      Concernant le choix de l’hébergeur, parmi tous ceux que j’ai testés il n’y en a que deux que je recommande volontiers : Infomaniak et Nuxit… sachant que pour Nuxit, je n’ai un recul que de 2 ans à peine là où j’ai dû passer 5 ans chez Infomaniak. Infomaniak reste à mes yeux le meilleur hébergeur que j’aie eu : une seule panne mineure en 5 ans pour laquelle j’ai tout de suite été prévenue par mail, un support technique au top, beaucoup d’informations d’aide sur le site pour se débrouiller sans avoir besoin d’ouvrir un ticket… Je les ai abandonnés parce qu’ils imposaient à l’époque la règle du “Un compte, un site”… et 120€/an et par site, ça devient vite un gouffre financier quand on en gère plusieurs !

      J’ai failli y retourner pour mon VPS… mais j’ai décidé de faire confiance à Nuxit parce que je trouve qu’ils le méritent. Aucun souci technique, une interface très claire, un support technique d’une réactivité qui dépasse celle d’Infomaniak (mon dernier ticket a reçu une réponse en moins de 5 minutes).

      Les autres hébergeurs que j’ai testés me laissent des souvenirs plus mitigés : Dreamhost/Bluehost/Site5 ont accueilli mes premiers sites sur du payant parce que c’était très cheap mais ça date et à l’époque, les serveurs étaient aux USA donc bonjour la lenteur pour un public européen (ils ont aujourd’hui des serveurs ailleurs me semble-t-il). M’enfin, je n’y connaissais rien ! O2 Switch fonctionnait bien mais l’interface manquait totalement d’ergonomie. Chez OVH, j’ai des sites pour qui tout se passe bien (et qui sont encore chez eux, du coup !) et d’autres pour qui ça a été la catastrophe, avec zéro communication de leur part. Chez 1&1, pas un très bon souvenir : beaucoup de lenteurs…

      Et il y a un hébergeur qui décroche la palme de l’insatisfaction : Amen :) Je précise que je n’ai jamais été cliente mais parmi tous mes amis/contacts pro qui ont des sites, je n’ai jamais entendu un seul client satisfait.

      Répondre à Marlène
    • Pascal

      Mêmes hébergeurs, mêmes réflexions… la palme du mauvais souvenir remportée haut la main par 1&1.

      Le meilleur que j’ai testé à ce jour reste Siteground avec des performances au top et un support excellent.

      Quant à OVH, côté serveurs dédiés / VPS je n’ai jamais eu à m’en plaindre, même si j’ai eu des retours parfois très négatifs de la part de clients et amis.

      Répondre à Pascal
  • LBN de Carmen

    Coucou NoTuxedo ! Cela fera bientôt une bonne année que je pense avoir mon nom de domaine mais je suis sur Blogger et je ne souhaite pas ( pour le moment ) migrer vers WordPress. Je ne me suis pas encore très bien renseigné à ce sujet mais penses-tu que ce soit une bonne idée de rester sur cette plateforme et est-ce possible?

    Répondre à LBN
  • Julie lit au lit

    Je suis Premium avec WordPress.com et ça répond très bien à mes besoins. Je réussi à faire pas mal toutes les manipulations que je veux et je ne ressens pas le besoin de changer. Mon blog a plus d’un an et environ 150 articles en ligne. J’ai attendu quelques mois avant de passer à Premium et je viens tout juste de renouveller pour un an. Je vais peut-être changer d’avis en 2017!

    Répondre à Julie
    • Marlène

      C’est plus cher qu’un hébergement payant basique, WordPress Premium :) Mais c’est le prix de la tranquillité d’esprit quand on ne veut pas du tout avoir à s’occuper des mises à jour, de la sécurité, des sauvegardes, etc. Le principal c’est que ça réponde à tes besoins !

      Répondre à Marlène
  • tania

    j’ai choisi directement le payant car je me connais et je sais que cela a aurait été une prise de tête de faire le transfert… pas doué du tout alors je voulais m éviter tout ça
    cela ne me dérangeait pas d’investir
    et comme je lisais déjà ton blog javais lu les articles où tu parlais de la différence entre par exemple wordpress org et le com
    encore une fois dans mon cas précis je ne voyais pas les avantages d être d’abord sur le gratuit

    Répondre à tania
    • Marlène

      Le transfert est souvent une étape épineuse… surtout quand on a des connaissances techniques limitées et/ou quand on a choisi une plateforme qui ne simplifie pas les choses. Ça oblige d’ailleurs pas mal de blogueurs à “repartir de zéro”, je trouve ça dommage.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.