Échange de liens, annuaires : quelles sont les pratiques à éviter sur votre blog ?


Les liens jouent un rôle important en matière de référencement et tant que blogueur, vous pouvez très vite recevoir des sollicitations à ce sujet. Quand j’ai lancé un nouveau blog, il n’a fallu que quelques jours pour qu’une personne me contacte en me proposant de m’aider à augmenter mon trafic à travers un échange de liens !

Quand on débute, il est facile de se laisser prendre au piège en se disant “Après tout, ça m’aide à faire connaître mon blog, plus il y a de sites qui parlent de moi mieux c’est” ! En réalité, il faut être prudent car certaines mauvaises pratiques peuvent au contraire vous pénaliser.

Je vous propose de découvrir 3 pratiques sur lesquelles vous devez rester vigilant.

Ordinateur de bureau

1. On vous propose un échange d’articles

Souvent, ça commence par un e-mail qui vous propose un article inédit d’au-moins 300 mots pour votre blog. En échange, on vous demande de rédiger vous-même un article incluant un lien vers votre blog et on vous dit “il sera publié sur l’un des blogs suivants”… avec une liste de plusieurs blogs.

Au premier abord, vous êtes gagnant : on vous offre un article gratuit pour votre blog, la possibilité de faire parler de vous sur un autre site… et en plus, de choisir lequel parmi plusieurs sites !

Les coulisses de l’échange d’articles

La plupart du temps, les personnes qui vous font ce type de proposition créent plusieurs blogs sur des thématiques variées. Elles font semblant de tenir des blogs tout à fait normaux mais s’en servent exclusivement pour poster des articles de mauvaise qualité incluant un lien vers le site de l’un de leurs clients dans l’espoir de faire progresser leur référencement.

Quand vous devez vous méfier

Vous devez faire preuve de prudence avec les échanges de liens quand…

  • On vous propose de publier sur un site qui n’a aucun rapport avec votre thématique de blog.
  • La personne qui vous contacte envoie un mail générique où elle ne fait pas du tout référence à l’univers de votre blog.
  • Le site est de mauvaise qualité. Soit il manque de contenu, soit il ne propose que des articles très publicitaires et très courts.

2. On vous propose d’inscrire votre site dans un annuaire

Il y a très peu de temps, j’ai reçu un mail écrit sur un ton très amical. Il me proposait d’inscrire mon site dans un annuaire pour booster mon référencement. Là encore, ça a l’air plutôt sympa ! On se dit que ça permettra à des internautes de le découvrir.

Annuaire pour le référencement

Les coulisses de ces annuaires

En général, la personne a un intérêt financier derrière cette invitation. Par exemple, dans le cas de la proposition que j’ai reçue, le site propose du contenu en plus de l’annuaire… et comme par hasard, il s’agit d’un contenu bourré de liens d’affiliation !

Quand vous devez vous méfier

Les annuaires étaient très populaires aux débuts d’Internet car il s’agissait de l’une des seules manières de découvrir de nouveaux sites, à l’époque où les moteurs de recherche n’étaient pas performants voire n’existaient pas. Depuis, beaucoup d’annuaires ont été pénalisés par Google car ils n’apportaient pas de valeur ajoutée. Aujourd’hui, il faut donc être très vigilant quand on inscrit son site dans un annuaire, afin de ne pas risquer soi-même une pénalité.

Voilà 2 signes qui doivent vous alerter.

  • L’annuaire vous démarche – Un annuaire ne va aider votre référencement que s’il a une certaine influence. Or, les annuaires influents n’ont pas besoin de démarcher, ils vont plutôt avoir tendance à crouler sous les demandes et à se montrer exigeants sur les conditions d’inscription.
  • L’annuaire n’a aucune notoriété – Pour savoir si c’est le cas, vous pouvez faire un test très simple. Pour commencer, entrez l’adresse de l’annuaire sur Open Site Explorer. Il va vous donner une information que l’on appelle le Domain Authority. En schématisant, plus il est élevé, plus c’est le signe que l’annuaire a une certaine influence. L’annuaire qui m’a démarchée avait un Domain Authority de 1/100. Autant dire qu’il n’aura aucune influence sur mon référencement !
    En complément, vous pouvez entrer l’adresse de l’annuaire sur Yooda Insight pour repérer si vous constatez une chute brutale de la courbe à une période précise. Ça peut laisser entendre que le site a fait l’objet d’une pénalité de la part de Google.

3. On vous propose de reprendre vos articles de blog sur un autre site

Paperblog et le Huffington Post sont familiers de cette pratique. Le principe est simple : on vous propose de reposter un ou plusieurs de vos articles sur un autre site web, avec un lien vers votre blog. On vous dit que ça vous apportera du trafic.

Les coulisses de ces pratiques

Ça permet à ces sites de bénéficier d’une manne de contenus gratuits… qui ramènent du trafic… et qu’ils peuvent ensuite monétiser.

Quand vous devez vous méfier

Dans le cas de Paperblog, je vous conseille purement et simplement de ne pas vous y inscrire. En effet, vos articles de blog vont se retrouver en double sur le web. C’est ce qu’on appelle du contenu dupliqué et c’est une pratique que Google n’apprécie pas.

Vous risquez que Google considère votre site comme une pâle copie de Paperblog alors que vous êtes l’auteur des fameux articles. Par ailleurs, pourquoi les lecteurs de Paperblog cliqueraient-ils sur le lien de votre blog (qui est plus que discret !) alors qu’ils peuvent déjà lire tous vos articles en restant sur Paperblog ? Le gain de trafic sera donc très minime.

Et puis, on ne peut pas dire que le site se porte très bien dans les moteurs de recherche…

Courbe SEO de Paperblog

De manière générale, méfiez-vous toujours quand on vous propose de reprendre votre contenu sans aucune contrepartie à part un simple lien. Pourquoi donneriez-vous tout votre travail sans aucune forme de rémunération, alors que ces sites vivent grâce au trafic que vous leur apportez ?

Dans le cas du Huffington Post, les choses sont différentes car très souvent, il s’agira de reprendre uniquement l’un de vos articles. Comme il s’agit d’un site très prestigieux, vous pouvez faire le choix d’accepter parce que c’est valorisant en termes d’image et que ça peut vous apporter de la crédibilité et de la notoriété. Sur le fond, il s’agit aussi de contenu dupliqué mais l’aspect référencement peut être relégué au second plan si vous estimez que ça vous apporte d’autres avantages significatifs.

Pour conclure

Avant de terminer cet article, je tiens à dire quelques mots sur des pratiques de linking plus saines… mais aussi sur le cas de ceux qui postent des commentaires par dizaines sur les blogs.

Acquérir des liens

Pour obtenir des liens vers votre site, le mieux reste encore que d’autres blogueurs choisissent librement de parler de vous dans un article. Si vous publiez des posts intéressants, ça peut se produire spontanément sans avoir besoin de recourir à des stratégies. Les infographies déclenchent aussi beaucoup plus de partages que d’autres formats de contenu.

Un autre moyen naturel et qualitatif d’obtenir des liens est d’écrire des articles invités pour des sites plus prestigieux que le vôtre.

Dans le milieu du référencement, certains annuaires sont encore utilisés, en particulier pour lancer un nouveau site. Vous trouverez des listes d’annuaires sur certains sites, à exploiter avec prudence !

On peut aussi être amené à contacter des personnes ayant écrit des articles sur un sujet pertinent par rapport à votre site. Par exemple, si vous avez un site dédié à la Norvège, vous pourriez tout à fait entrer en contact avec un blogueur qui a écrit un article sur la Norvège en lui proposant de mentionner votre site dans son article. Pour lui, ça peut être un moyen de proposer à ses lecteurs une bonne source d’information complémentaire et pour vous, un moyen d’obtenir un lien dans un contexte pertinent par rapport au sujet de votre site.

Gardez aussi en tête que Google n’est pas très friand des gens qui tentent de manipuler leur référencement en faisant des échanges de liens en pagaille. Si vous décidez par exemple d’inscrire votre site dans plusieurs dizaines d’annuaires d’un seul coup, il y a des chances que ça lui semble suspect et que vous soyez victime d’une pénalité.

Quelques mots sur les serial commentateurs

De même, poster des commentaires en série sur des dizaines de blogs ne va pas faire bouger significativement votre référencement. Toutes les grandes plateformes de blogging font aujourd’hui en sorte que les liens des commentaires soient en nofollow. Ça signifie qu’ils comportent un petit morceau de code qui indique aux moteurs de recherche qu’ils ne doivent pas suivre ces liens. Laisser le lien de votre blog dans un commentaire peut en revanche vous apporter du trafic de la part des visiteurs qui le liront.

J’espère que cet article vous aidera à mieux comprendre ces pratiques auxquelles vous pouvez être confronté sur votre blog. Je vous invite à lire mon autre article consacré aux bases du netlinking si vous voulez en savoir plus sur cet aspect important du référencement.

Avez-vous déjà été confronté à des demandes qui vous ont intrigué en matière de référencement ?
Thèmes : Netlinking 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 commentaires sur “Échange de liens, annuaires : quelles sont les pratiques à éviter sur votre blog ?

  • Estelle

    Hello Marlène !
    ça fait longtemps mais je continue de te lire :)
    Et une fois de plus, en effectuant une requête, je tombe sur ton super blog, que veux-tu :)
    Bref, merci pour cet article. Je fais face un un dilemme : le Huffington Post m’a proposé de republier mon dernier article. J’ai bien-sûr accepter ! Maintenant, je me pose la question de laisser ou non mon article sur le blog ou de modifier le chapeau et mettre un lien vers l’article directement avec une phrase du style : “Le site Huffingtonpost.fr m’a contactée suite à la parution de mon article initial. Pour éviter le duplicate content, j’ai retiré cet article du blog, mais vous pouvez le retrouver par là”.
    ça me fait super plaisir donc je privilégie leur site.
    Et dire que tous mes voyants Yoast étaient verts lol !!!

    Merci pour ta réponse !!!

    Répondre à Estelle
    • Marlène

      Hello Estelle, ça me fait plaisir de te revoir par ici, je suis retournée récemment sur ton blog pour voir ce que tu devenais et je suis ravie de voir que tu as développé ton projet !

      Je pense que c’est une belle opportunité de figurer sur le Huffington Post, ne serait-ce que pour l’image. Je ne m’inquiéterais pas outre mesure du duplicate content à l’échelle d’un seul article. Si vraiment ça t’inquiète, tu pourrais proposer un extrait de ton article initial avec un lien vers le HuffPost… et rajouter des conseils en plus sur ton blog ! Comme ça, tu en dis encore plus à tes lecteurs :)

      Répondre à Marlène
  • Claire - 30 ans (ou presque)

    Je suis contente que tu aies mis les points sur les i une fois pour toutes concernant les échanges de liens qui n’apportent rien (avec des sites n’ayant rien à voir avec notre blog notamment)… Je reçois souvent des demandes de ce type et je me demandais si certains tombaient encore dans le panneau… Mais ce qui m’énerve le plus ce sont les propositions du type “et vous n’aurez même pas à écrire l’article : on vous le fournit !” : non mais quel est l’intérêt de bloguer dans ce cas-là !?! Sinon, petite question : quel outil as-tu utilisé pour analyser le seo de paperblog ?
    A bientôt :) !

    Répondre à Claire
    • Marlène

      C’est le SEO Benchmark de Yooda Insight que je mentionne dans l’article :) Mieux vaut créer un compte, la version sans compte est très limitée (avec un compte gratuit on peut voir 25 lignes dans le tableau vs. 3 lignes sans compte). C’est un outil topissime et même en version payante pour un usage pro, il est bon marché (39€ HT/mois).

      Ce qui est intéressant, c’est que ça donne un aperçu de la “vie” d’un site sur les moteurs de recherche. Les dégringolades peuvent soit correspondre à une pénalité Google, soit à un événement significatif de la vie du site : un problème énorme (ex : changer toutes les adresses de son site sans faire de redirection… et perdre tout son référencement ^^), une suppression de contenus.

      Par exemple, voilà la courbe de No Tuxedo. On voit une baisse fin 2015 (période où j’ai supprimé toutes les critiques de livres/films)… et une baisse à l’été 2016 (période où j’ai fini de transférer les articles culture sur mon autre blog). Et là j’attends encore la dégringolade liée à la disparition de mes articles voyage ^^

      Positionnement de No Tuxedo

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour,
    effectivement je suis passé par cette “chasse” aux liens qui comme tu l’expliques avec pertinence peut apporter plus de négatif que de positif et qui finalement est du temps perdu. Open Site explorer, comme j’aurais aimé connaitre cet outil plus tôt.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Ce n’est pas toujours du temps perdu, il y a aussi des pratiques d’obtention de liens efficaces. J’ai travaillé pour un site de voyage dont le webmaster était référenceur et il a développé son projet très rapidement grâce à une bonne stratégie de liens. Il a pris le temps de démarcher pas mal de blogs et sites de voyage en leur demandant gentiment s’ils pouvaient ajouter un lien dans leurs contenus existants quand ils parlaient d’une destination “pertinente” pour lui. Beaucoup de gens ont accepté et en un an, il a un meilleur domain authority que moi, plusieurs milliers de fans sur Facebook et beaucoup d’engagement :) Et surtout, son site est déjà très rentable alors que l’univers du voyage est ultra concurrentiel.

      Répondre à Marlène
  • Anthony

    Merci Marlène, encore de très bon conseils !
    Moi aussi j’ai régulièrement des demandes de ce type… bien que je n’y ai jamais vraiment répondu, je me posais un peu la question quant à la pertinence de ces échanges d’articles ! Tu confirmes ce que j’avais en tête.
    Merci pour tous tes articles, j’ai découvert ton blog il y a quelques mois maintenant, et j’ai pu améliorer pas mal le mien avec tes conseils. Le plus gros problème auquel je suis confronté, c’est la rapidité de mes pages car j’ai beaucoup d’images dans mes articles. Un nouveau thème m’a permis de gagner pas mal en rapidité déjà… Peut-être un futur article sur les blogs avec beaucoup de contenu ? ;)

    Répondre à Anthony
    • Marlène

      Hello Anthony, j’ai donné quelques conseils sur le blog en matière de vitesse de chargement, il y a encore beaucoup à dire sur le sujet donc il y aura sûrement d’autres articles par la suite !

      Répondre à Marlène
  • mistigriffe

    Hello Marlène,
    Lorsque tu dis “Les infographies déclenchent aussi beaucoup plus de partages que d’autres formats de contenu”, je suis bien d’accord mais il n’y a pas moyen de mettre un lien vers notre blog sur notre infographie, n’est-ce-pas ? ou bien si ? Merci.

    Répondre à mistigriffe
    • Marlène

      Hello, en général quand on publie une infographie elle est accompagnée d’un article qui précise le contenu de l’infographie… et c’est ce que les gens partagent. Exemple : mon article sur les différents types de contenu qu’on peut publier sur un blog, il a été partagé 144 fois ce qui est plus que la moyenne de mes articles.

      Il existe aussi des infographies interactives, tu peux jeter un oeil à la page A propos du blog de Cécilia, elle a une infographie qui récapitule les infos utiles & stats de son blog… avec des liens cliquables dedans. Mais là encore, c’est plutôt la page A propos elle-même que les gens partagent.

      Répondre à Marlène
  • Cécile

    Merci pour cet article.
    Le Huff ne mette même pas un rel=”canonical” quand ils reprennent un article ?! (Oui je vis chez les Bisounours du référencement moi ^^)

    Répondre à Cécile
    • Marlène

      La canonical renvoie à leur propre article, exemple ici avec un article d’Anissa du blog Nomad’s Heart :) En revanche ils mettent le lien vers le blog de l’auteur en dofollow, ce qui est plutôt cool.

      Répondre à Marlène
  • Boutchoko

    Très chouette article. Je ne savais pas que ce genre de pratiques existait , et maintenant, je ferais attention si je reçois des mails d’échanges de lien ou de référencement sur des annuaires. :) Merci

    Répondre à Boutchoko
    • Marlène

      De rien, j’espère que ça t’évitera de tomber dans le panneau !

      Répondre à Marlène
  • Céline Online

    Du coup, quelle est la différence entre paperblog et Hellocoton ? C’est pourtant le même principe de reprise de contenu, non ?

    Répondre à Céline
    • Marlène

      Non, du tout :) Hellocoton ne recopie pas le contenu des blogs qui s’y inscrivent. Le site récupère simplement le flux RSS de chaque blog, qui est public et que n’importe qui peut récupérer. Le tien est ici par exemple. Si tu fais une recherche sur le blog, j’en parle plus en détail dans un guide complet sur Hellocoton, j’ai fait une partie dédiée à la question de “Hellocoton & le référencement”.

      Répondre à Marlène
    • Céline Online

      Hummm merci. Je me demandais justement pour le duplicate content ne s’appliquait pas avec Hellocoton. EN tout cas, je viens de faire me demande de désinscription sur paperblog ! Merci.

      Répondre à Céline
  • prettylittletruth

    Tres interessant cet article! Je refuse toujours quand on m’envoie un mail pour faire un echange d’articles car je ne vois pas ce que ca pourrait m’apporter! :)

    Répondre à prettylittletruth
    • Marlène

      Il y a des cas où ça peut être intéressant, j’en ai déjà accepté un avec le blog d’une agence de voyages. La rédactrice était sympathique, avait rédigé un mail personnalisé, le blog était actif et intéressant, sa proposition en phase avec mon contenu. J’ai rédigé un post chez elle et quelques temps plus tard, elle en a fait un pour mon blog voyage qui reçoit encore pas mal de trafic d’ailleurs :)

      Occasionnellement, je trouve que ça peut être intéressant mais quand il y a cette vraie cohérence entre ton blog et la proposition… et quand ça ne devient pas une “stratégie de visibilité” :)

      Répondre à Marlène
  • tania

    J en reçois de temps en temps. Je n ai jamais donné suite. Je n y voyais pas trop l Intérêt. Prudence pourrait être mon 2e prénom je suis encore nvelle dans le milieu avant de prendre de telle décision je voulais en mesurer les risques. To article ne fait que renforcer mon sentiment. Merci pour cet article. On pt vite se sentir perdu qd on débute

    Répondre à tania
    • Marlène

      Oui et c’est bien normal :) Ça représente tellement de nouvelles connaissances à acquérir !

      Répondre à Marlène
  • Julie / hors du temps

    J’ai eu la mauvaise idée d’inscrire, aux débuts, mon blog sur paperblog. Je l’ai amèrement regretté une année plus tard. Et surtout, la désincription du site est plutôt compliquée (juste par le lien de contact, ils ne disposent pas d’un bouton “désinscrire” comme de nombreux sites…). Ce qui laisse vraiment douter de leur bonne foi…

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Dans le même genre, Inspilia est une catastrophe pour se désinscrire. J’ai dû envoyer 3 ou 4 mails pour chaque compte que j’avais créé… et j’ai découvert récemment qu’ils avaient laissé des contenus à moi sur leur site, j’ai dû à nouveau les recontacter :-/

      Répondre à Marlène
    • Sarah | Côté Make-up

      :o c’est quoi le soucis avec Inspilia ??? Je suis deçu du coup là que j’ai vu ton commentaire, je me pose la question :/

      Répondre à Sarah
    • Marlène

      J’ai juste voulu me désinscrire :)

      Répondre à Marlène
  • Pascal

    Des demandes de ce type, passé un temps, j’en recevais tous les jours. Meilleur filtre antispam ou désintérêt par rapport à mes blogs actuels, je ne sais pas mais il y a longtemps que je n’en vois plus passer.

    Tes conseils sont des conseils de bon sens, mais malheureusement quand on démarre un blog et / ou que le trafic ne suit pas, on a parfois tendance à tenter des solutions parfois dangereuses… une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal ;)

    Par contre j’ai désactivé le nofollow dans mes liens de commentaires, j’en parle sur mon propre blog : http://pascalcescato.gdn/blogging/liens-commentaires-dofollow-nofollow/ mais tout est question de choix personnel.

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      Je pense qu’il est très facile de dire que ce sont des “conseils de bon sens” quand on travaille dans l’informatique ;) A mes yeux, ce n’est pas du “bon sens” pour la plupart des gens et on ne peut pas le leur reprocher. On te propose de la visibilité, comment savoir que c’est mauvais si tu ignores tout du référencement ?

      Il suffit de voir le nombre de blogs inscrits sur Paperblog, le nombre de gens qui postent encore des commentaires partout “pour se référencer”, etc. Il ne faut pas oublier que la plupart des gens qui ouvrent un blog, en amateur ou dans un cadre pro, ne sont pas des spécialistes de ces sujets. Ils s’y forment (parfois) avec le temps… Je le vois avec les petites entreprises, très souvent les gens ouvrent un blog “parce qu’on leur a dit que c’était bien pour le référencement”… mais ils n’ont pas la moindre idée des tenants et aboutissants, de pourquoi c’est bien/utile, à quelles conditions.

      J’ai déjà eu à gérer des clients qui avaient suivi les (mauvais) conseils de leur webmaster les incitant à “mettre le même mot clé dans tous les titres” de leur blog. Ils étaient persuadés que c’était une consigne à suivre pour que Google comprenne leur contenu. Peut-on leur dire qu’ils “manquent de bon sens” et ont besoin d’une “piqûre de rappel” ? Non, ils manquent juste de connaissances sur un sujet auquel ils ne sont pas formés…

      Répondre à Marlène
    • Pascal

      Je me suis certainement mal exprimé, j’ai parfois tendance à utiliser des raccourcis, ou à prendre mon cas pour une généralité.

      Je voulais dire “de bon sens” pour un habitué au blogging, et une piqûre de rappel [ même pour ceux qui ont déjà connaissance de ces mauvaises pratiques ]. Mais effectivement tu as raison, tout le monde ne le sait pas.

      Je ne saurais dire ce que j’ai tenté quand j’ai commencé à bloguer (il y a bien 10 ans) mais il est possible que j’ai commis moi aussi ces erreurs.

      Répondre à Pascal
  • Sarah | Côté Make-up

    Coucou !

    J’aime beaucoup ton article :) A mes début je recevais pas mal de ce genre de proposition (écrire sur un autre blog) et j’acceptais jamais car les blogs étaient clairement pas tenu et juste la pour faire beau.

    Pour paperblog (et focus beauté d’ailleurs) ça me révolte ! J’en avait d’ailleurs fait un article il y a quelques mois pour prévenir de la réalité de la chose ! Et parce-que quand je m’y étais inscrite, j’aurai aimé savoir. Au final, j’ai compris quand je me suis renseigner sur le duplicate content. De plus, ça m’apportait rien à part au tout début. Puis quand Google, Hellocoton et Facebook sont devenus les sites qui m’apportent le plus de vues, j’ai quitter paperblog sans aucun regrets !!!

    Bise !!!

    Répondre à Sarah
    • Marlène

      Hello, j’avoue que le principe me déplaît aussi car en gros, on monte un business pour gagner de l’argent à partir du travail (de qualité) fourni gratuitement par d’autres personnes… et avec un risque que ces mêmes personnes soient pénalisées pour avoir accepté le deal.

      Paperblog dit ouvertement : “A court terme Paperblog n’a pas encore les moyens techniques et financiers de mettre en place un système de rémunération” et “Parmi les 4 000 000 de blogs francophones, certains sont de qualité. Nous souhaitons faire émerger leurs meilleurs articles”.

      Il y a des sites qui ont cette même ambition de “donner de la visibilité” sans pour autant reproduire le contenu des blogs (Hellocoton par exemple), des sites d’information participative où les blogueurs peuvent se faire connaître… mais en proposant des articles inédits, histoire de ne pas mettre en péril leur référencement. A l’époque où Paperblog s’est lancé, les règles du jeu chez Google n’étaient pas tout à fait les mêmes mais le business model n’a pas évolué et c’est ça qui me dérange…

      Répondre à Marlène
    • Sarah | Côté Make-up

      Hello !

      Je sus tout à fait d’accord avec toi ! C’est ce qui me gène le plus le fait de faire du business grace au travail des autres. En plus, les liens vers nos blogs étaient (aujourd’hui je sais pas) en No follow !

      Répondre à Sarah
    • Marlène

      Les liens sur Paperblog semblent être en dofollow, en tout cas ceux qui permettent de lire l’article original le sont.

      Répondre à Marlène
  • l0uanne

    J’étais tombé sur un annuaire tout nouveau, je m’y suis inscrite, et ça a fait exploser mon trafic…. de fausses visites. Du coup j’ai supprimer mon blog de l’annuaire

    Répondre à l0uanne
    • Marlène

      Ça ne fait que confirmer qu’il faut être prudent :) J’avais inscrit mon blog dans quelques annuaires réputés (celui de Webrankinfo par exemple) et de manière générale, ça me ramène très très peu de visites.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Encore une article au top.
    Je reçois des demandes d’échanges de liens presque tous les jours. Je ne comprends pas que cette technique soit encore utilisée!

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Dans le milieu du référencement, il y a malheureusement beaucoup de gens (et d’entreprises) qui vivent encore dans le passé, en utilisant des méthodes périmées. Pour te donner une idée, j’ai passé un entretien le mois dernier pour lequel on m’avait demandé de faire un audit d’un site web : entre le moment où je suis partie au rendez-vous et le moment où je suis arrivée sur place, une slide de mon PowerPoint était déjà semi-périmée à cause d’une annonce de Google ^^ D’où l’importance de maintenir ses connaissances à jour, ce que beaucoup font de manière très superficielle !

      D’autre part, quand ton site a un certain trafic, tu intègres des classements à ton insu… dont certains se servent pour faire des mailings. Par exemple, un jour j’ai eu la surprise de recevoir dans la boîte mail du blog une proposition “standard” de rédaction web et netlinking… venant d’une société avec qui j’ai travaillé dans un contexte professionnel ! Le boss ne savait pas du tout que c’était mon blog et quand je lui ai demandé pourquoi il m’avait contactée, il m’a dit “Ton site doit faire partie du Top (jenesaispluscombien) de l’outil SEMRush”.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.