6 choses qui ont radicalement changé en 3 ans de blogging


Le 7 juillet, No Tuxedo a eu 3 ans. Quand on y pense, trois années, ce n’est pas grand-chose et pourtant, je réalise à l’heure du bilan à quel point certains aspects ont évolué au cours de cette période.

Alors j’ai décidé de partager avec vous 6 choses qui ont beaucoup changé depuis mes débuts… et vous me direz dans les commentaires si vous partagez certains ressentis avec votre propre blog !

1. Ne plus être considérée comme une débutante

Quand on ouvre son blog, on est souvent profondément conscient d’être débutant. On a peu de trafic, peu voire pas du tout de commentaires, on a l’impression parfois de dépenser une énergie folle sans obtenir de vrais résultats, on est face à une foule d’incertitudes : mes articles sont-ils intéressants ? Dois-je changer certaines choses sur mon blog ?

À mesure que le temps passe, on apprend mille choses sans forcément réaliser à quel point on progresse.

Il y a quelques semaines, j’ai répondu à une blogueuse qui demandait « à combien de vues en étiez-vous 3 semaines après avoir créé votre blog ». J’ai parlé de mes débuts peu glorieux (comme beaucoup de débuts de blog !) et de l’évolution bien plus satisfaisante par la suite. Et une personne m’a répondu : « ton blog est devenu une référence, c’est pas comparable ».

Je crois que cette phrase m’a fait prendre conscience que je n’étais plus une débutante et que ces trois années ont permis de construire « quelque chose ».

Et surtout, j’ai envie de souligner que si, c’est comparable : mes débuts ont ressemblé aux débuts de n’importe quel blogueur. Ce qui fait que l’on peut avoir ensuite des évolutions différentes…

  • C’est d’abord le travail.
  • C’est aussi le fait d’orienter ce travail dans la bonne direction. Ça ne sert à rien de se tuer à la tâche à écrire des dizaines d’articles s’ils partent dans tous les sens et que ça ne fidélise personne. Ça ne sert à rien de vouloir des tonnes de visiteurs si ce sont des gens qui n’interagissent pas avec vos contenus.
  • C’est enfin avoir toujours un regard critique et bienveillant sur soi-même. Bienveillant, parce qu’il faut savoir apprécier ce que l’on construit patiemment sur son blog. Critique, parce qu’il faut toujours se souvenir que l’on a des choses à apprendre.

Bloguer, se lancer de nouveaux défis

2. Les statistiques… euh… quelles statistiques ?

J’adore Google Analytics, j’ai même une certification Google Analytics. À mes débuts, je consultais très souvent mes statistiques et je tenais un tableau Excel d’un niveau de détail inouï pour suivre les moindres mouvements de mon blog.

Au bout de 3 ans, je consulte toujours mes statistiques mais je ne le fais plus quotidiennement… et mon tableau Excel s’est beaucoup allégé ! Je regarde simplement l’évolution d’un mois à l’autre, le nombre de pages vues et le nombre moyen de visiteurs par jour. Je garde aussi un œil sur les articles les plus plébiscités.

J’ai réalisé que l’on pouvait perdre beaucoup de temps à garder le nez dans les chiffres et à tenir une comptabilité digne de celle de l’oncle Picsou.

Et surtout, il y a une chose beaucoup plus importante que les chiffres : donner du sens à ce qu’on fait.

3. Le temps, cette denrée (encore plus) précieuse

Bloguer prend du temps et ça ne s’arrange pas avec les années ! Oui, on vous raconte qu’après avoir travaillé dur sur son blog, on peut s’asseoir et regarder son compte en banque gonfler sans rien faire… La réalité est un peu différente ;)

Pour ma part, j’ai l’impression d’avoir encore moins de temps qu’avant… et je regrette parfois l’époque où je pouvais me permettre d’aller poster des tonnes de commentaires sur d’autres blogs ! Je vous avais déjà parlé de ce qui change quand on a plus de trafic : on consacre plus de temps à son propre blog (répondre aux commentaires, essayer de gérer ses mails…) et forcément, on en a moins pour le reste.

En revanche, ce qui est vrai, c’est que l’on peut adopter un rythme de publication plus léger sans pour autant voir son trafic s’écrouler. On peut aussi avoir la satisfaction de tirer quelques avantages de son blog. Pour ma part, je ne reçois pas de propositions de partenariat mais cette année, j’ai pour la première fois franchi le cap où la publicité sur mes trois blogs me permet de financer des voyages, ce qui est tout de même une grosse récompense.

Tout ceci implique de faire des choix, de définir ses priorités : répondre aux commentaires ou pas, par exemple. Arrêter de modifier son design tous les quatre matins une fois qu’on a créé quelque chose qui nous convient…

Ça rend aussi les pauses d’autant plus importantes. Je veille toujours à avoir beaucoup d’articles d’avance pour éviter de tomber dans une course à l’écriture aussi stérile que démotivante.

Partir en vacances
Faire des breaks, indispensable pour garder le cap

4. Une lassitude vis-à-vis de certains comportements

Ces dernières années, j’ai eu l’impression que le sujet du blogging était devenu une sorte d’eldorado… qui attire beaucoup de vendeurs de rêve. Leurs articles commencent souvent de la même manière : Marie-Micheline est assise devant son PC, elle vient d’écrire un article sur lequel elle a travaillé pendant des heures et elle appuie sur le bouton Publier. Là, rien ne se passe, son trafic ne décolle pas, c’est la déprime.

On va alors vous expliquer en quoi Micheline aurait pu écrire un article absolument formidable en utilisant quelques astuces révolutionnaires. Pardon, 108 astuces littéralement incroyables pour faire décoller son trafic (et la 99.5ème va vous surprendre).

Au début, ces articles me semblaient motivants parce qu’ils ont la capacité à insuffler l’énergie d’agir. Aujourd’hui, ça me lasse terriblement, tout comme cette impression qu’il faut sans cesse chercher à se vendre.

J’ai d’ailleurs refusé un article invité que l’on m’a proposé il y a quelques semaines et qui donnait 62 signes indiquant qu’un blog va échouer. Dans l’introduction, il vantait une vie où « vous ne dépendez plus d’un chef insupportable ». Où, grâce à votre blog, vous allez pouvoir arrêter de subir les ordres de ce bougre de crème d’emplâtre à la graisse de hérisson.

Ce discours est alléchant mais vu, revu et usé jusqu’à la trame. On peut créer un blog, y trouver un plaisir inouï sans forcément vouloir lâcher son emploi. On peut aussi avoir un chef sympa dans son job salarié. On peut vouloir professionnaliser son blog sans écrire comme un publicitaire en mal d’audience.

5. Le lectorat peut évoluer

Je dis parfois que sur un blog, tout peut évoluer (ça fait d’ailleurs partie des grandes découvertes que l’on fait quand on blogue !). Si votre blog n’est pas parfait à son lancement, que vous ne savez pas à 100% où vous allez, ça ne veut pas dire que votre projet ne fonctionnera pas.

Dans mon cas, je remarque au fil du temps que je suis de plus en plus lue par des professionnels… Ça se ressent à travers les partages sur les réseaux sociaux mais aussi dans les statistiques. Avant, il n’y avait que peu de différence entre semaine et week-end. Aujourd’hui, je fais partie des blogs qu’on lit plus en semaine et aux horaires de bureau !

Evolution de l'audience sur le blog
Evolution de l’audience sur le blog

Ce sont des évolutions assez naturelles dans la vie d’un blog. Pendant toutes les années où vous écrivez, vous progressez, vous montez en compétence, vous approfondissez certains sujets, vous développez votre expertise… et en face, c’est aussi ce qui vous conduit à toucher des lecteurs un peu différents.

6. On se pose encore plein de questions

3 ans de blogging, c’est avoir traité beaucoup de sujets… Avoir divisé un blog unique en 3 blogs… Avoir supprimé des rubriques entières… Malgré ce grand nettoyage, il y a aujourd’hui près de 400 articles sur No Tuxedo, près de 500 sur Allée des Curiosités et 200 sur Salut, Bye Bye. Ça en fait, des sujets évoqués, des articles écrits, des leçons apprises !

Pourtant, j’ai l’impression qu’il y a encore plein de choses à dire et à faire. Chaque mois apporte son lot d’envies, de challenges. On commence à détenir sur son blog tout un « patrimoine » de contenus qu’il faut parfois remettre au goût du jour, revaloriser pour ne pas qu’ils aient l’air de moisir dans les profondeurs du blog.

On prend mieux conscience aussi de tout ce que l’on n’a pas encore proposé, évoqué.

En tout cas, merci à tous d’avoir été là, pendant ces trois ans ou depuis peu… et restez encore un peu, ce n’est pas fini ;)

Thèmes : Témoignages 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

50 commentaires sur “6 choses qui ont radicalement changé en 3 ans de blogging

  • Romain

    Bonjour Marlène,

    Quand on te dit que ton blog est une référence, il me semble que c’est un euphémisme. En tout cas, je crois que je l’ai lu en long, en large et en travers, pour y trouver tellement (mais tellement !) d’informations qui m’ont été grandement utiles.

    Je me suis lancé il y a peu dans le blogging : 1 mois que mon premier article est rendu public. Disons que je le vois comme un moyen et non une fin… mais j’ai la fâcheuse tendance à vouloir « être carré » en toutes circonstances. Alors je me suis pris au jeu.

    Cette publication, encore une fois, apporte des réponses à beaucoup de questions que j’avais en tête. Tant et si bien que pour la première fois je me décide à te laisser un commentaire – fin de l’ingratitude et début de mes sincères remerciements.

    « On peut vouloir professionnaliser son blog sans écrire comme un publicitaire en mal d’audience » … cette phrase m’a fait rire ! J’ai passé la journée à me demander si mes articles n’étaient pas trop denses, si j’écrivais de la bonne manière, pas trop rébarbatif, pas trop ceci, pas trop cela…
    … finalement, tu sais quoi ? Je vais écrire comme je suis et je vais être patient.

    Après tout, si pour « un blog de référence » il a fallu trois ans de travail, de patience et de passion ; je dois bien avoir ça dans ma manche :)

    Encore une fois merci et bravo pour ton travail remarquable.

    Amitiés,
    Romain

    Répondre à Romain
    • Marlène

      Merci beaucoup Romain pour ton message ! Je suis convaincue qu’il ne faut jamais se reposer sur ses « lauriers », si tant est qu’on ait des lauriers à un moment donné. C’est un monde en perpétuelle évolution et si on pense avoir atteint un stade où « tout est accompli », à mon avis on se laisse vite engloutir. C’est aussi pour ça que ça peut devenir un danger, une course au « toujours plus » à laquelle il faut rester attentif.

      Répondre à Marlène
  • Alix - A tire d'Elle

    Super :)
    Pour ma part, j’ai fêté les un an en mai, ça décolle doucement. Et c’est vraiment sympa de voir les interactions avec d’autres que les copines et mes mamies ;)
    Est-ce que ton blog est lu par des pro ou est-ce que les gens vont voir des blogs sur leur temps de travail ^^ ?
    Merci pour ce chouette article !
    Alix

    Répondre à Alix
    • Marlène

      Hello Alix, je pense qu’il y a un mélange de tout ça : je vois, notamment à travers les partages sur les réseaux sociaux, que je suis lue par des pros (j’ai des articles par exemple que j’ai « croisés » sur LinkedIn, partagés par des contacts pro), j’ai certains de mes clients qui me lisent et me le disent ! Et il y a des gens qui me lisent sur leur temps de travail, j’ai une ancienne collègue qui lisait No Tuxedo dans le cadre de sa « veille » sur le marketing digital et j’ai appris après mon recrutement qu’elle connaissait mon blog.

      Dans mon secteur et dans mon métier en particulier – le SEO, la veille fait partie des incontournables d’une journée de travail :)

      Répondre à Marlène
  • Gary du blog inception-gary.fr

    Bonjour Marlène,
    J’ai terminé une thèse sur la problématique : le blogging permet-il la création d’une entreprise? Je l’ai eu avec mention :). Lors de mes recherches je suis tombé très souvent sur tes articles extrêmement intéressants et pertinents. J’ai mis ton blog dans ma bibliographie d’ailleurs. Je voulais également te remercier au travers de ce commentaire. Ton travail est excellent. Tu n’as pas chaumé pendant 3 ans au vu des articles écrits. Tu es passionnée, c’est vraiment super. Grand merci à toi. Continue comme cela. Gary

    Répondre à Gary
    • Marlène

      Hello Gary, merci de ton message ! Le sujet de ta thèse est intéressant, riche… avec des évolutions intéressantes, ne serait-ce que si on regarde ce qui s’est passé depuis l’époque de la sortie du livre La semaine de 4 heures !

      Répondre à Marlène
  • bibliblog

    Joyeux bloganniversaire ! Franchement, bravo pour ton blog que je suis depuis un an et demi (quand j’ai commencé le mien). J’adoooore No tuxedo, tu es ma référence, comme celle de très nombreux blogueurs. J’aime ton sens de la pédagogie, ta clarté, ton écriture, ta simplicité, ton sens du partage et ta disponibilité (oui je sais, je suis fan ^^). J’ai beaucoup appris en te lisant et j’ai essayé d’améliorer mon blog grâce à tes articles qui ne proposent jamais une solution miracle mais des choses très concrètes, applicables même pour des débutants, et efficaces. J’ai encore beaucoup de chemin à faire, mais justement, j’aime cette idée qu’on est en constante réflexion et évolution ; grâce à tes conseils, mon blog est mieux référencé, davantage lu. Bref, je crois qu’on sera toujours très nombreux à continuer à te lire, ton succès est mérité !

    Répondre à bibliblog
    • Marlène

      Oh mais merci beaucoup pour cet adorable commentaire ! Ça me fait très plaisir de savoir que ça aide des gens à créer un projet concret, qui leur plaît… et c’est ça le plus important ! Nous sommes tous en constante évolution, c’est une partie très enrichissante du blogging.

      Par exemple, j’ai bloqué un petit créneau ce dimanche pour mettre à jour quelques vieux articles de mon blog que je trouve très moyens :)

      Répondre à Marlène
  • Kantutita - Birds and Bicycles

    Merci pour ce bilan! :)
    Je blogue depuis 4 ans maintenant – et sur 2 supports – du coup je me retrouve dans certaines de tes expériences.
    En tout cas c’est vrai, No Tuxedo est une référence! :) C’est le blog que je préfère suivre pour avoir des infos pointues mais accessibles sur les questions techniques liées au blog. Merci pour ton travail et continue comme ça :D
    Héhé et c’est chouette d’avoir les liens vers tes 2 autres blogs, je voulais justement te les demander, pour aller les découvrir!

    Répondre à Kantutita
    • Marlène

      Merci de ton message ! 4 ans, ça commence à compter, surtout dans un univers où tout évolue si vite !

      Répondre à Marlène
  • Amandine

    Quel bel article et j’avoue que ta progression me donne envie de persévérer !
    Parfois j’ai envie de tout abandonner, j’ai l’impression d’avoir perdu pas mal de mes lecteurs et surtout de ne pas réussir à faire venir de nouveau lecteurs chez moi… Mais je me dis qu’il faut travailler, faire du tri et aller voir les autres blogs et ça devrait le faire ;)

    Répondre à Amandine
    • Marlène

      Tu peux aussi déconnecter un peu de tes statistiques et essayer de te recentrer sur la dimension « plaisir », à chercher avant tout en toi avant de la chercher dans une chiffre. Parfois, c’est un bon moyen de se remotiver !

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour Marlène,
    se remettre en cause est essentiel dans le blogging comme dans la vie d’ailleurs, il est important de construire son blog en y apportant brique après brique, l’objectif étant à a fin d’avoir un mur et pas seulement un tas de briques.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Je ne sais même pas s’il y a une fin, à vrai dire :) En tout cas, il y a sûrement plein de choses à construire pour ne pas se limiter à un mur !

      Répondre à Marlène
  • Laure

    Je me rend compte, en fait que j’ai créé On Part Quand à peine quelques mois avant toi et pourtant je me considère toujours un peu comme une débutante. Bon ceci dit, j’ai appris à maitriser plein de choses même si j’ai l’impression de mieux connaitre la théorie que la pratique haha. Mon blog est encore un petit blog de voyage je crois mais je me « console » en me disant que mener un blog + un voyage au long cours c’est pas toujours évident pour s’améliorer. Disons que ces trois premières années m’auront permis de créer mon contenu, en rentrant, je passerai à la vitesse supérieur… Enfin j’espère !
    En tout cas, pour moi No Tuxedo est une référence que je privilégie à chacune de mes recherches blogging. Tous tes articles sont ultra clairs et j’apprécie vraiment car à chaque fois, ça parait assez simple !
    Merci pour tout ce travail que tu fournis !

    Répondre à Laure
    • Marlène

      Merci à toi ! La vraie question, c’est qu’est-ce qui différencie un « petit blog » d’un « gros blog » ;)

      Répondre à Marlène
  • Lisa

    Un très bel article ! C’est vrai que le blogging change, change notre vision des choses, change nos connaissances, change à peut près tout ! Et ce n’est jamais lassant car les journées ne se ressemblent pas, on apprend tous les jours ! :)
    3 ans de blogging pour toi et plus de 6 mois que j’ai découvert ton blog, que j’ai lu chacun de tes articles avec plaisir car tu es une source inspirante et remplie de conseils ! Merci pour tes articles, tes conseils et j’espère te lire encore pendant un long moment ! :)

    Des bisous, Lisa

    Répondre à Lisa
    • Marlène

      Merci beaucoup ! Pour ma part, je ne dirais pas que « ce n’est jamais lassant », il y a des périodes où je sens que je suis moins motivée… mais j’arrive à les gérer justement parce que je prends de l’avance pendant les périodes où j’ai plus d’enthousiasme. Le fait d’avoir 3 blogs, qui paraît épuisant en soi, est aussi un grand avantage pour « changer de sujet » en fonction de sa motivation pour l’un ou l’autre :)

      Répondre à Marlène
  • Maman BCBGG

    Joyeux anniversaire :)

    Je profite de ce petit commentaire pour te remercier pour tes articles toujours concrets et bien écrits, dans lesquels je trouve toujours un ou deux trucs pour m’améliorer.
    Mon blog a un peu plus de 6 mois, et pour la première fois, j’observe depuis quelques semaines que les moteurs de recherches m’envoient quotidiennement plus de trafic que les RS…. (avec bon, un lot de requêtes toutes plus incongrues les unes que les autres menant à mon blog ahhahhaha)
    Les deux sont complémentaires, mais c’est une étape je trouve :) On se dit que ça y est, on a laissé une petite empreinte dans le grand Google… même si bien sûr ça s’entretient !
    En tout cas, c’est en grande partie du aux conseils trouvés ici :D

    Et merci pour tes réponses aux commentaires qui font toujours plaisir.
    Je te souhaite encore plein d’années de bloging et si tu ne t’émancipe pas de ton affreux patron buveur de sang à coup de formations miraculeuses (mais qu’attends tu ???!!! ;) ), je te souhaite de conserver le même plaisir pour cette activité ;)

    Répondre à Maman
    • Marlène

      Bien joué pour ces premiers signes de référencement, ton blog est encore jeune donc ça ne peut que se développer !

      En revanche, je ne vois pas du tout à quoi tu fais référence quand tu parles « d’affreux patron buveur de sang » ?

      Répondre à Marlène
    • Maman BCBGG

      Ah, c’était de l’ironie par rapport à ton point numéro 4 : le fait que la monétisation du blog soit un peu vu comme le but ultime par certains, pour échapper au statut de salarié qui doit répondre à un patron… alors qu’on peut très bien apprécier travailler pour un chef justement, même en blogant, et que vivre de son blog n’est pas un but ultime pour tous…

      ^^’

      Répondre à Maman
    • Marlène

      D’accord ! Je me demandais de quoi tu parlais ^^ Il y a clairement des managers bienveillants, j’en ai croisé depuis que j’ai commencé ma carrière, des gens qui te tirent vers le haut, même s’ils n’ont pas forcément ton expertise « opérationnelle » d’ailleurs. Et puis, salarié ne veut pas dire non plus qu’on est en bas de l’échelle, complètement tributaire d’ordres « venus d’en-haut ». Typiquement, j’ai occupé des postes de management où j’avais une entière latitude sur ma gestion d’équipe tout en étant salariée.

      Répondre à Marlène
  • Teabeestrips

    Merci pour ton témoignage. C’est vrai que c’est beaucoup de travail de bloguer pour parfois un résultat pas à la hauteur de nos attentes.

    Répondre à Teabeestrips
    • Marlène

      Je pense que ça joue beaucoup dans le sentiment d’épanouissement qu’on peut ressentir. Se tuer à la tâche pour n’obtenir aucun retour finit par être usant pour le moral. A l’inverse, en retirer un « bonus » (qu’il soit financier, matériel, psychologique, relationnel ou autre) est une véritable source d’énergie positive.

      Répondre à Marlène
  • Suny

    Bravo Marlène ! Tu es le seul blog de conseils en référencement/Web que je suis régulièrement et qui est dans mes favoris. Je suis un vrai fan. J’accroche car ce que tu écris est clair, précis, on comprend bien contrairement à d’autres sites. Et pour tes qualités humaines : tu prends du temps pour répondre aux autres et j’aime bien ta personnalité. Deux questions me taraudent :

    1) Je sais qu’en tant que blogueuse, tu restes beaucoup sur ton PC et sépares la vie virtuelle/professionnelle même si je me doute que tu dois avoir une vie sociale bien remplie aussi. Mais est-ce que tu penses que ça arriverait un jour que tu organises un petit événement IRL avec tes lecteurs ? Je sais pas, une petite rencontre-café, un Meetup ou un atelier, sur Paris. Ça pourrait être sympa pour toi d’échanger avec quelques uns de tes lecteurs en réel, allez juste une fois, steupléééé. :-p

    2) Tu as donné parfois des conseils pour monétiser un blog. Est-ce que tu n’envisages pas d’en vivre financièrement de tes trois blogs ? Car il me semble que tu bosses à côté et prend régulièrement les transports. Est-ce que tu ne pourrais pas toucher déjà un petit Smic avec tes trois blogs ? (je sais pas combien tu gagnes avec tes pubs, affiliations, etc…) J’imaginais quand même que tu avais quelques bons revenus via tes 3 blogs.

    Suny

    Répondre à Suny
    • Marlène

      Hello, c’est dommage de se limiter à lire un seul blog régulièrement, il y a tellement de belles plumes, de gens qui ont des regards complémentaires ou des compétences différentes… Pour répondre à tes questions :

      1) Tu en sais des choses ;) Mais contrairement à ce que tu penses savoir, je ne sépare pas ma vie pro de ma vie virtuelle, j’ai même des clients qui lisent mon blog ou me suivent sur les réseaux sociaux, idem pour mes collègues d’ailleurs. Mon ancienne RH m’avait même surprise un jour en me disant « Wow c’est fou comme tu vas souvent en Angleterre ». La réalité, c’est que je travaille dans le référencement et que je tiens un blog qui traite largement de référencement. A cela, il faut ajouter toutes les sollicitations par mail, LinkedIn, l’entourage voire les messages privés Facebook de demande d’aide sur le blogging de la part de gens que je ne connais pas du tout :)

      Donc le week-end, je n’ai pas spécialement envie de me remettre sur No Tuxedo car même si j’adore le sujet, il y a plein d’autres choses à vivre en dehors et je m’organise systématiquement pour que ce soit le cas. J’ai déjà envisagé l’idée d’un atelier mais je n’ai pas de temps à y consacrer à ce jour. Ou plutôt, disons que le week-end ou pendant mes vacances, j’ai d’autres priorités ;)

      2) Non, je n’envisage pas d’en vivre. « Bosser à côté et prendre régulièrement les transports » comme tu dis ne sont pas des tares, j’ai l’impression qu’aujourd’hui tout le monde voit ça comme une chose affreuse. Pour ma part, j’aime mon métier, j’adore accompagner mes clients, je prends les transports comme la plupart des gens qui bossent en région parisienne… De même, tu as l’air de penser que « revenu complémentaire » signifie forcément « micro-revenu ». Ce n’est pas le cas, on peut tout à fait gagner davantage avec son activité parallèle qu’avec son salaire, tout en lui laissant un statut d’activité parallèle.

      Le gros avantage, c’est que l’argent gagné n’est pas nécessaire pour vivre. Ce sont des sommes qui peuvent être épargnées, investies dans des activités porteuses de sens, quelles qu’elles soient pour la personne concernée. Elles ne vont de pair avec aucun sentiment d’obligation ou de dépendance à une activité, ne transforment pas la façon de gérer son blog… Bref, garder mes blogs au stade de « revenu complémentaire » me convient très bien. Je n’exclus pas de proposer une prestation payante car ça répondrait à une demande que je reçois régulièrement, j’y travaille/réfléchis mais sans aucune précipitation et pas avec l’intention d’en faire un job à temps plein en tout cas :)

      Répondre à Marlène
  • Stéphane

    La vie d’un blog est long fleuve, fait de rapides, de calmes, de tours et détours qui serpent au travers de la nature du web. C’est le charme du blogging. On ne sait jamais vraiment de quoi l’avenir est fait.
    Une chose qui ne change pas à mon sens : les opportunités.
    Je m’explique.
    Il se dit qu’il faut savoir être au bon endroit au bon moment pour créer et saisir les opportunités.
    Un blog, c’est aussi cela. Il est présent pour nous.
    Et selon comment nous aimons (j’ai dit « aimer », pas « devoir ») à l’orienter, il pourra alors nous offrir telle ou telle opportunité.

    PS : J’aurais bien aimé lire le guest sur les 62 trucs qui expliquent qu’un blog va mouru. Suis certain que j’aurais pu m’y retrouver. Et on me souffle à l’oreillette que la 33ème raison est carrément biblique (33… bible… non ? Ok, je sors ^^)

    Répondre à Stéphane
    • Marlène

      Je peux dire Amen ? Je peuuuux ?

      Je dirais qu’au-delà de savoir saisir les opportunités, il faut aussi être prêt « mentalement » à les saisir, ce n’est pas toujours une évidence. J’ai eu parfois des demandes que j’aurais pu accepter, par exemple (créer un site web pour un tiers, etc) et j’ai reculé devant la possibilité pour mille raisons. Ça rejoint un peu ton idée de « choix d’orientation ». Parfois, on a un champ de possibles très vaste mais on n’ose pas encore se rouler dans l’herbe (ceci est officiellement la soirée de la métaphore décadente).

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Happy blog birthday et longue vie a tes blogs, c’est toujours un plaisir de te lire :)

    Répondre à prettylittletruth
  • L'Irrégulière

    Oh ! Mais je n’avais jamais pensé à cette explication pour les statistiques week-end/semaine ! Alors moi je ne sais pas si c’est des professionnels qui me lisent, mais je crois qu’effectivement les gens me lisent au bureau ^^

    Répondre à L'Irrégulière
    • Marlène

      « Le Club des Salariés Dissipés Anonymes ». Je vois le rythme semaine/week-end de manière très flagrante chez mes clients B2B. A côté, No Tuxedo est du pipi de chat ! Ça me fait penser aux quartiers de bureaux dans certaines villes, qui sont déserts le soir…

      Répondre à Marlène
  • Maaademoiselle A.

    3 ans déjà ! Et bien, je dois te suivre depuis presque le début alors ! ;)
    Je plussoie, x 10 000, ton point numéro 4. On en avait parlé sur l’article du livre de Mia, je n’en peux plus de ces vendeurs de rêve. De « il faut à tout prix proposer aux lecteurs un freebie », « il faut une newsletter », « vendez vos formations », il faut ci, il faut ça. Et si on arrêtait un peu de prendre les lecteurs pour des jambons ? Oui les newsletters touchent directement les gens dans leur boite mail, sauf que quand on en reçoit 10 par jour, c’est pas mieux que sur Facebook, on ne lit plus ou on trie. Bref, ce que je veux dire par là, c’est que tu es restée, à mon image à moi, un « blog à l’ancienne », un vrai, avec des valeurs, avec une personne humaine derrière, de sacrées références et surtout, quelqu’un de très agréable, qui partage vraiment avec nous. Tu ne nous vends pas de rêve (combien de « super freeebie » ou de « formation trop géniale qui va t’apprendre tout ce qu’il faut savoir » ne m’ont rien appris ou déçue). J’aime la façon dont tu tiens ton blog, j’aime ta façon d’être et j’aime par dessus tout venir te lire.
    Merci pour tout le travail que tu fournis derrière, merci pour tout ce que tu nous apprends, parce que toi tu nous apprends. Merci pour tout ce temps. Et je te souhaite, si tu le souhaite également, encore de belles années de blogging ! :)

    Répondre à Maaademoiselle
    • Marlène

      La 6e phrase de ce commentaire est époustouflante. Hum. Pardon.

      Merci beaucoup pour ton adorable message, un ami anglais m’appelle « Miss No Bullshit », ce n’est pas pour rien je crois. J’essaie en tout cas de faire de mon mieux. Ce n’est pas toujours parfait mais il y a une valeur qui me tient à cœur : la bienveillance. J’essaie de l’être avec les lecteurs et je trouve que la quasi totalité l’est aussi en retour. La bienveillance, en plus, n’empêche pas la critique… mais c’est une critique respectueuse et ça fait toute la différence !

      Répondre à Marlène
    • Maaademoiselle A.

      Oh, qu’a-t-elle d’époustouflant ma phrase ?…

      Ton surnom anglais te va très bien ! La bienveillance, c’est bien le terme qui te caractérise et caractérise ton blog. Et c’est ce que j’aime y retrouver :)

      Répondre à Maaademoiselle
  • Aurore

    Félicitations pour ces 3 belles années, tu fais un travail formidable sur ce blog et d’ailleurs tu m’a permis un gros gain de temps puisque maintenant si j’ai une question blog, je viens direct ici !

    Répondre à Aurore
    • Marlène

      Merci de ta fidélité, il y a tellement de questions sans réponse encore, pfiouuuu ! ^^

      Répondre à Marlène
  • Nico

    Effectivement 3 ans cela représente une belle étape. Pour ma part je te lis depuis le lancement de mon propre blog. Ou en tout cas certainement peu de temps après le démarrage. Je suis tombé dessus via notre célèbre grand ami à tous, j’ai nommé Google. Et me connaissant, j’ai du éplucher tout ton contenu ou presque en quelques jours. Ton blog avait certainement atteint la maturité actuelle car il ne me semble pas avoir croisé d’articles culturels ou concernant les voyages.
    En tout cas chapeau bas car beaucoup de tes articles sont nécessaires pour apprendre ce que signifie bloguer.
    Le mien a changé quelque peu depuis le démarrage pour finalement trouver une vitesse de croisière depuis février/mars. J’ai aussi compris à travers certains de tes articles que certains sujets comme le culturel sont beaucoup plus longs à démarrer. Et même si je n’ai pas encore dépassé l’étape de l’épluchage des statistiques, je suis plus serein de ce côté là. Il me reste surtout à mieux m’organiser sur la publication, car je suis loin d’avoir de l’avance sur mes articles :)
    Vivement ta 4ième année :)

    Répondre à Nico
    • Marlène

      Hello Nico, le blog voyage existe depuis début octobre 2016, c’est le dernier né… mais le menu « Voyage » sur No Tuxedo était bien discret sur la fin car j’avais de plus en plus conscience que ça détonnait avec le reste des thématiques.

      C’est bien que tu constates ton évolution, je suis persuadée qu’elle existe chez tout le monde… même chez ceux qui finissent par se rendre compte que le blogging ne leur convient pas ;)

      Répondre à Marlène
    • Nico

      Oui le site est né autour d’un livre en mai (le 8!), puis plein d’articles sont arrivés puis une carte événementielle. Du coup en fin d’année je me suis dis que la structure initiale n’était plus adaptée. Le gros virage a eu lieu fin février (après une phase de maturation mentale) et le 2ieme dans la continuité mi-juin. Ton expérience sur le sujet est d’ailleurs intéressante et rassurante car finalement, nos blogs nous ressemblent et sont bel et bien vivants au rythme de ce que nous voulons y apporter.

      Répondre à Nico
  • Annelise

    Bonjour Marlène,
    je te suis depuis ces 3 années et on peut dire que ton site a tellement évolué (notamment avec la dissociation des thématiques) ! Je crois que surtout, que l’on peut tous te féliciter pour ta constance et ce partage d’expérience. Peu de blogs ont une telle durée de vite, parce que comme tu l’as dit, c’est beaucoup de travail et souvent, leurs auteurs finissent aussi par s’en lasser.
    Alors bravo et longue vie à tes blogs !

    Répondre à Annelise
    • Marlène

      Merci ! Bon, je suis encore un bébé blog à côté de certaines qui fêtent leur 10e anniversaire. La lassitude dont tu parles, j’avoue que j’en avais un peu peur parce qu’il a forcément un moment où on a l’impression de tourner en rond autour d’une même thématique. Ça m’est même arrivé d’avoir « une idée d’article super » pour réaliser ensuite qu’en fait, je l’avais déjà écrit (Alzheimeeeer). Mais en fait, ce n’est pas si grave car notre vision sur un sujet peut changer et le lectorat lui-même change aussi pas mal, sans doute plus que sur un blog où « on raconte sa vie ».

      Avec un blog comme le mien, il y a une part du lectorat qui, comme une vague, vient et repart en fonction du stade de son projet : le débutant vient par exemple pour se rassurer, pour démarrer… puis il disparaît parce qu’il vole de ses propres ailes ! J’ai plein de blogueurs qui ont posté des commentaires ici quand ils étaient sur une plateforme gratuite et un jour, je vois soudain sur mon plugin une redirection vers un nom de domaine… parce que leur petit blog a pris de l’ampleur et qu’ils franchissent un nouveau cap. C’est chouette, au fond !

      Répondre à Marlène
  • Caro Bleue Violette

    Cela fera 8 ans que je blogue en octobre et énormément de choses ont changé depuis mes débuts – c’est d’ailleurs un ressenti que beaucoup d’ « anciennes » blogueuses partagent. Pour moi ce qui a le plus changé, ce sont la visibilité et les interactions. Les premières années j’avais pas mal de visites et de nombreux commentaires, sans partager plus que ça mes articles ; à présent, j’ai beau partager mes articles sur de nombreux supports (réseaux sociaux, groupes Facebook, forums spécialisés), j’ai tout de même moins de visites et de commentaires qu’à mes débuts. C’est franchement décourageant, et j’ai régulièrement des crises de foi bloguesque à cause de cela.
    De plus, j’ai effectivement l’impression de devoir constamment me vendre, comme tu le dis, et c’est quelque chose que non seulement je n’aime pas faire mais que de plus je ne sais pas faire.

    Ces derniers mois, j’ai suivi plusieurs formations pour apprendre à professionnaliser son blog mais j’en suis ressortie déçue (et assez déprimée) à chaque fois avec deux constats : 1) ces formations ne m’ont pas appris grand-chose et surtout étaient clairement des produits d’appel pour essayer de me vendre autre chose derrière 2) si je veux professionnaliser mon blog il faut que je change des tas de choses que je n’ai pas envie de changer pour le rendre « plus vendeur ».

    Quoi qu’il en soit, Joyeux Bloganniversaire à No Tuxedo, et félicitations pour le chemin accompli ! No Tuxedo est bel et bien devenu une référence – en tout cas c’est ma bible personnelle en matière de blogging :-)

    Répondre à Caro
    • Marlène

      Merciiii ! Tu as lu l’article de Sophie sur le fait de transformer un blog amateur en blog pro ? Sa méthode est très simple et assez réaliste de mon point de vue car elle part du principe que tous les blogs n’ont pas vocation à devenir pro… et qu’on ne peut pas lancer un blog pro sans une phase concrète de « mise à l’épreuve » de son projet, en le confrontant à la réalité des attentes des futurs clients.

      Répondre à Marlène
  • tania

    joyeux anniversaire à ton blog ! blog que j ai découvert je ne sais plus comment à travers mes surfs sur internet
    1 réel plaisir de te suivre ici et sur Salut Bye Bye
    je ne bloguqe que depuis 1 an mais je px voir aussi ts les jrs les choses que ce blog m a apporté
    je n aurais jamais cr rencontré autant de monde
    même si bcp de ces échanges ne sont encore que virtuelles
    certains sont devenus réels et quotidiens
    chronophage je le lisais mais cela l est vraiment dans la réalité
    la chose qui n a pas changé c est le plaisir
    je m amuse autant
    j apprécie bcp d être seule maître à bord et de pouvoir faire ce que je vx
    je repère aussi les articles vous allez voir avec mes x conseils vs allez partir d une vie forcément ennuyeuse pr avoir la liberté du freelance
    comme si tout le monde s ennuyait et voulais être indépendant
    ce que j apprécie sur ton blog c est que tu ne vends pas du vent aux gens. Tu sais de quoi tu parles clairement

    tes articles sont clairs et précis
    longue vie à ton blog

    Répondre à tania
    • Marlène

      Merci Tania, la petite bulle d’énergie des blogs voyage ;) Ça ne m’étonne pas que tu tisses plein de contacts, tu n’arrêtes pas ! Moi la mollasse des réseaux sociaux, je te vois toujours partout ^^ Oui, cette sorte d’idéalisation de la vie de freelance me fait doucement rire. Ce qui est dommage, c’est qu’il y a plein de gens qui se lancent en étant persuadés que c’est la solution à tous les problèmes, sans forcément être réalistes sur ce que ça implique.

      Parce que clairement, devoir prospecter pour trouver des clients, c’est dur. Devoir poser des limites voire dire non à un client, c’est dur. Devoir relancer mille fois pour se faire payer une facture, c’est dur. Ne pas vraiment savoir d’un mois à l’autre ce qu’on va gagner, ça ne convient pas à tout le monde et c’est parfois difficile de se projeter… Bref, la vie de freelance a plein de bons côtés, c’est vrai… mais la vie de salarié aussi, surtout quand on a un job qui nous plaît.

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ Be Frenchie

    Oui Marlène, No Tuxedo est ma référence aussi. Tes articles sont toujours clairs, précis, agréables à lire et pertinents – chez toi pas de méthode miracle mais du concret. Mais sans aller jusqu’au sang, larmes et sueur de Churchill, hein – je prends un vrai plaisir à lire même les articles qui ne me concernent pas.

    Je me vois encore comme débutante; mais est-il possible de se considérer comme blogueur accompli alors que ce domaine est en mutation permanente ? Après tout, l’idée d’un chantier permanent me plait, cela permet de rester actif et de ne pas céder à la tentation de s’endormir sur ses acquis.

    Pour répondre à ta question, je crois que j’avais mal anticipé au départ l’importance des réseaux sociaux. Mais ce qui a changé pour moi en ( presque ) 2 ans de blogging, ce sont ces liens qui se tissent avec mes lecteurs au fil des mois. Parce que je ne veux pas perdre de vue que l’essentiel est là; bloguer c’est avant tout partager pour remettre l’humain au coeur des choses.

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Merci pour ton message ! Je pense comme toi qu’on n’a jamais réellement fini. D’ailleurs, ça m’a fait rire mais récemment, un client m’a dit en arrivant à la fin de son contrat signé « Bon, alors là on a fini notre référencement ». J’avoue que je me suis tapé la tête sur le bureau (pas trop fort quand même ^^) en me disant que ce n’était pas faute d’avoir expliqué que l’optimisation d’un site était un processus sans fin… et c’est aussi ce qui fait l’intérêt de la chose : un site évolue, on évolue, l’environnement évolue…

      Ça me fait penser à certains blogueurs qui se font reprocher quelque chose qu’ils ont écrit 3-4 ans plus tôt. Il peut se passer tellement de choses dans une vie en 3-4 ans !

      Répondre à Marlène
  • Alexandrine

    Salut Marlène !
    Je me retrouve énormément dans ton article car j’ai commencé mon blog à la même date que toi et je lis le tien depuis les tous débuts. Le mien a aussi 3 ans et c’est vrai que récemment j’ai fait ce constat de tout ce qui avait changé depuis que j’ai un blog.
    Je me suis souvenue par exemple d’une de mes motivations premières qui était d’écrire davantage. Passé le temps de la scolarité, on se rend compte que l’on n’écrit presque plus du tout et c’est quelque chose qui me manquait. Et puis il y avait aussi toutes ses connaissances, toutes ses choses que j’ai apprises et que j’assimile encore mieux si je les transcrit. J’ai blogué d’abord pour moi et c’est ce qui m’a permis de tenir dans le temps.
    Je n’ai pas écris autant d’articles que toi mais je vois des bénéfices dans ma façon d’écrire, mes formulations, explications, mon orthographe qui se sont beaucoup améliorés. Comme quoi c’est en faisant qu’on apprend !

    Répondre à Alexandrine
    • Marlène

      Ce qui est intéressant, c’est que finalement chacun peut en retirer des bénéfices très différents, que ce soit en termes de « compétences pures » ou même sur un plan plus psychologique (rencontres, confiance en soi, etc).

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.